background preloader

PSTMG H2 Guerre et paix (1914-1946)

Facebook Twitter

I. Le Dessous des Cartes: 1914 LES ÉTINCELLES DE LA GUERRE. Une guerre qui se mondialise. LA PREMIERE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE TOTALE. 2.1. Mobiliser les esprits : « l'effort de guerre » mobilise toute la société. Guerre des adultes, « guerre des enfants » 1916 : cela fait déjà deux années que la Grande Guerre fait rage, qu’elle prive les enfants de leurs pères, les mères de leur soutien.

Mobiliser les esprits : « l'effort de guerre » mobilise toute la société

Deux années que l’État, les acteurs économiques et industriels, la société tout entière se dévouent pour mener à terme ce combat à mort. 1916 est une année particulièrement meurtrière, marquée par la saignée de Verdun (de février à décembre), l’offensive de la Somme (de juillet à novembre) et le rejet par Briand, en décembre, des propositions de paix faites par les Allemands.

À l’arrière s’est organisée dès décembre 1914 la « croisade des enfants » sous le signe du Sacré-Cœur du Christ et le patronage de Jeanne d’Arc – l’un sacrifié sur l’autel de l’humanité souffrante, l’autre sur celui de la patrie occupée. B) Une guerre industrielle qui nécessite une mobilisation économique. Femmes et ouvriers indochinois dans une usine d'armement © Roger Viollet La mobilisation massive dès les débuts de la guerre désorganise les économies des belligérants.

b) Une guerre industrielle qui nécessite une mobilisation économique.

En France, le 15 août 1914, la moitié des établissements industriels sont fermés, faute de personnel. Rapidement, des besoins en matériel se font sentir sur le front où il faut des obus, des uniformes, des chaussures... et la production n'y répond pas. La question de la main d'œuvre est en France résolue par le rappel d'ouvriers spécialisés, retirés du front et renvoyés dans les usines et les mines (affectés spéciaux). On procède aussi au recrutement de travailleurs étrangers (Polonais, Espagnols, Portugais, Grecs) et coloniaux (Algérie et Indochine). Les historiens, dans les années 1960-1970, ont avancé l'idée que la guerre avait émancipé les femmes.

Appel_aux_Femmes_Françaises. Les emprunts nationaux pendant la guerre de 1914-1918. Contexte historique Mobilisation pécuniaire de l’arrière Durant la Première Guerre mondiale, l’épargne française est mise à contribution par le biais d’emprunts nationaux annuels (novembre 1915, octobre 1916, 1917 et 1918).

Les emprunts nationaux pendant la guerre de 1914-1918

Ces initiatives répondent à une double nécessité. Il s’agit d’abord, bien sûr, de financer une guerre rendue particulièrement coûteuse par l’effet combiné de sa longueur, de l’ampleur des moyens nécessaires, ainsi que de son caractère industriel. Mais cet enjeu coexiste avec un autre, celui de la mobilisation de la société dans son ensemble. En enjoignant les populations de souscrire aux emprunts, ou aux bons de la Défense nationale, les pouvoirs publics entendent entretenir l’implication des Français dans la guerre, dans une optique très similaire à celle qui préside à l’organisation des Journées diverses (du Poilu, du 75, des Alliés…). Analyse des images Guerriers et symboles Interprétation. 2.2. A) La banalisation de la violence. LES TRANCHÉES (Capsules du film 'Entre les Lignes') Paroles_de_poilus1-2. Les villages morts pour la France. Le passage d'une guerre de mouvement à une guerre de position à la fin de l'année 1914 donna un rôle nouveau à l'artillerie, qui devint l'arme la plus efficace pour tenter d'affaiblir les défenses et tranchées adverses et d'en déloger leurs occupants.

Les villages morts pour la France

Alors qu'au début de la guerre dominait l'artillerie légère (avec côté français le canon de 75), l'artillerie lourde s'imposa rapidement afin de réaliser des tirs de plus en plus lointains et de plus en plus destructeurs. Les calibres furent de plus en plus monstrueux (105, 150, 210, 420). La France dût fournir un effort important en la matière afin de rattraper l'armée allemande qui était déjà bien pourvue de pièces d'artillerie lourde.

A bien des égards, la Première Guerre mondiale fut un formidable duel d'artillerie. L'utilisation de l'artillerie ne cessa de se développer, à la fois à des fins offensives ou défensives. Fabrice Grenard. Mort de masse et sociétés endeuillées. Les civils pris pour cible: le génocide arménien. B) La brutalisation des sociétés, Inglorious Basterds, Chapitre 3 Début. 2.3. La première guerre mondiale en couleur 6/6 Victoire et désespoir. Des sociétés traumatisées. 11- OttoDix-Assaut sous les gaz. 20- OttoDix7. Le traité de Versailles: les germes d'une future guerre. Apocalypse Hitler. I. II. Bande annonce : Les Hommes libres. Bande Annonce - Indigènes - Trailer.