background preloader

Monsanto

Facebook Twitter

Monsanto : les rats quittent le rafiot ! | Philippehua. Les hedge funds et les traders commencent à vendre les actions de Monsanto car les OGM posent trop de problèmes pour Wall Street ! Par Mike Adams rédacteur en chef de NaturalNews.com Les dirigeants de Monsanto sont en train de vendre leurs actions Monsanto dans des volumes records provoquant une spirale de baisse du cours des actions. Le PDG Hugh Grant vient juste de vendre 40000 parts à 97,74 $, deux hauts responsables Janet Holloway et Gerald Steiner ont récemment abandonné plus de 10.000 actions chacun et Tom Hartley 6.000 autres actions à 100,15 $. Les hedge funds vendent aussi de la Monsanto, mais plus probablement en raison de la très forte augmentation de "l’opinion négative. " Les hedge funds vendent Monsanto Comme les rapports InsiderMonkey.com , Monsanto "a connu une baisse d’intérêt de l’ensemble des fonds de couverture que nous suivons.

" L’étude Séralini, a par ailleurs constaté que : Voici les fonds qui investissent encore dans Monsanto ! La loi du plus fort ! Related articles. "Agent orange" au Vietnam : Monsanto condamné. La justice sud-coréenne a donné raison, vendredi 12 juillet, à 39 vétérans affirmant être tombés malades à cause de l'"agent orange", un défoliant utilisé par les Américains pendant la guerre du Vietnam. La Cour suprême estime prouvée la corrélation épidémiologique entre cet herbicide et les maladies de peau développées par ces anciens militaires qui ont combattu aux côtés des Américains contre le Vietcong.

Elle a ordonné à Monsanto et Dow Chemicals, productrices de l'"agent orange", de leur verser au total 466 millions de wons (environ 315 000 euros), des réparations qu'ils ne recevront sans doute jamais. Un total de 16 000 vétérans avaient saisi la justice individuellement en 1999 contre les firmes américaines, réclamant l'équivalent de 3,4 milliards d'euros de dommages financiers. Dow Chemicals a immédiatement fait savoir qu'elle contestait les conclusions de la justice sud-coréenne et invoqué des décisions précédentes aux Etats-Unis. GMO - Transgenicos Stopmonsantoes at GeoCommons. Vous Souhaitez Éviter les Produits Monsanto ? Voici La Liste des Marques à Connaître.

Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d'éviter de donner de l'argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures. La Liste des Marques à Éviter Nous avons obtenu la liste des sociétés utilisant les produits Monsanto sur le blog américain Collective Evolution. Comme ces sociétés sont peu connues en France, nous avons répertorié pour vous les marques qu'elles possèdent et qui sont vendues sur le marché français et européen.

Cliquez ici pour accéder à la version imprimable. Comme vous pouvez le voir dans cette liste, un grand nombre de marques de notre quotidien et celui de nos enfants appartiennent à des sociétés utilisant les produits Monsanto. Liste des Sociétés Utilisant des Produits Monsanto • Heinz et son fameux Ketchup. Monsanto s'abstient de faire approuver de nouvelles graines OGM en Europe | 31/05/13 | finances.net. Stème de régulation fonctionnant bien", a souligné Brandon Mitchener, porte-parole de Monsanto Europe. "Ces conditions s'appliquent à quelques pays seulement en Europe aujourd'hui, principalement l'Espagne et le Portugal", a-t-il ajouté.

Monsanto vend dans ces deux pays son maïs OGM MON 810 résistant aux insectes lépidoptères, notamment la pyrale du maïs, principal ravageur de cette céréale. Le porte-parole a souligné que le groupe de Saint Louis (Missouri, centre des Etats-Unis) vendait aussi cette semence, seule semence OGM qu'il commercialise sur le continent, à "un agriculteur en Roumanie" et quelques autres en République Tchèque et en Slovaquie. Il a rappelé que Monsanto avait "cessé de vendre le MON 810 en France en 2008 et en Allemagne en 2009 à la suite d'interdictions pour motifs politiques".

La polémique sur les OGM a été relancée cette semaine par la découverte de blé génétiquement modifié dans un champ de l'Oregon (ouest des Etats-Unis). Selon M. Ved/sl/jld. Facebook. Cultiver son jardin pourrait devenir un acte criminel. Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre. L’infiltration de l’administration Qu’est ce que le "pantouflage", ou "jeu des chaises musicales" ? Comment Monsanto a mis en place un important réseau dans les administrations. Le cas de Michael Taylor : de membre de la FDA à vice-président de Monsanto.

Comment un ancien avocat de Monsanto est devenu responsable de la régulation des biotechnologies. Le réseau de Monsanto mis à contribution pour l’homologation de l’hormone laitière transgénique. Le Canard enchaîné : Des députés UMP ont suivi à la lettre les lobbies pro-OGM. L’USDA élimine le programme de surveillance des pesticides aux Etats-Unis. Les ministres européens de l’Environnement se prononcent en faveur d’une réforme des procédures d’autorisation des OGM. OGM et Europe : l’impossible accord ! Un ancien directeur de Monsanto conseille le président Obama ! L’infiltration de l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire par les pro-OGM. Greenpeace : L’AFSSA hors sujet et instrumentalisée ! Barroso, l’ami des OGM ! 29 août 2011. Monsanto Admin profiles. OGM : Obama signe la loi "Monsanto Protection Act" ! Le président américain Barack Obama a signé un projet de loi qui a été écrit en partie par la société multi-milliardaire qui profitera directement de la loi.

Mardi, le président a mis son nom au bas du texte HR 933, une résolution pour une loi de dépenses, approuvée par le Congrès quelques jours plus tôt. Bien camouflé dans les 78 pages de cette loi, on trouve une disposition qui, en gros, protège les muit-nationales des biotechnologies de tout litige, tout comme la firme Monsanto basée dans le Missouri.

Avec la signature du président, les géants qui opèrent avec des organismes transgéniques et des semences modifiés génétiquement obtiennent le feu vert pour continuer à planter et vendre des plantes faites par l'homme, même si les questions concernant les risques que posent ce type de produits pour la santé des consommateurs, restent largement sans réponse. La signature du président n'est pas vraiment une surprise. Le sénateur Blunt a défendu cette loi devant les News. OGM, vers une alerte mondiale. Facebook. La révolte argentine contre Monsanto. L’Argentine a longtemps été appelée le « grenier du monde ». Aujourd’hui, le pays compte presque 24 millions d’hectares de cultures transgéniques, soit plus que la superficie totale de la Grande-Bretagne.

Du maïs, du coton, mais surtout du soja. L’Argentine est le premier exportateur mondial d’huile et de farine de soja, le troisième producteur de graines. Ce soja transgénique nourrit le bétail européen et chinois, et remplit les caisses de l’Etat. Des Argentins dénoncent les méfaits du Roundup, l'herbicide de Monsanto. Pourtant, des Argentins s’élèvent contre la fièvre de l’or vert. En cause notamment, le glyphosate, la substance active du Roundup, l’herbicide vedette de Monsanto, le géant américain. Dans la province de Córdoba, l’une des principales régions agricoles d’Argentine, au centre du pays, dans les villes de Barrio Ituzaingo Anexo et de Malvinas Argentinas, des habitants se mobilisent.

Champ en Argentine MARINE DE LA MOISSONNIERE © RF "Pour l'instant", soupire-t-elle.

Additifs

KOKOPELLI condamnée. Communiqué de l'association Kokopelli Les verdicts sont tombés : l’association Kokopelli est lourdement condamnée : 12.000€ pour le grainetier Baumaux 23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF). Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès. Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun. C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli. Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. Baumaux verra donc son bénéfice de 800.000€ augmenté de 10.000€ et recevra 2.000€ pour ses frais.

La solution est dans votre camp, mesdames et messieurs nos gouvernants. Que faire contre Monsanto? Le monde selon Monsanto [complet] [FR] OGM – Le Brésil condamne Monsanto et sa politique commerciale. Par bobine, le 26 Mai 2012 19h15 Le tribunal de l’Etat du Rio Grande do Sul, a ordonné début avril de suspendre la collecte des redevances sur les semences génétiquement modifiées de soja pour Monsanto. La justice brésilienne demande également le remboursement des frais de licence payés depuis la campagne culturale de 2003/2004, en considérant que les pratiques commerciales de Monsanto violent la loi brésilienne sur les variétés...

Si Monsanto ne respecte pas ce jugement, une pénalité de 400 000 euros par jour a été fixée en cas de non application du jugement. Autres actualités. Monsanto propriétaire de la plus grande armée privée du monde. Des Etats-Unis à l'Europe, à qui appartiennent les plantes cultivées ? Lundi 13 mai, Monsanto remportait son procès contre Vernon Hugh Bowman, un agriculteur américain de 75 ans. L'homme avait acheté, en plus de ses semences de soja transgénique à Monsanto, d'autres graines en mélange à un producteur local, pour effectuer une récolte complémentaire à moindre coût. Cette récolte, il en a gardé une partie pour la resemer l'année suivante. Or, dans un Etat où 95 % du soja cultivé est transgénique, la plupart de ces graines détenaient le caractère du Roundup Ready, breveté par Monsanto, qui permet à la plante de résister à l'herbicide Roundup vendu par la même firme. Pour les avoir semées sans payer Monsanto, le fermier a été condamné à verser à la firme 85 000 dollars.

Lire : La guérilla judiciaire des géants des semences contre les fermiers américains Dans cette affaire de Monsanto contre M. Lire aussi : Le 'Monsanto act' met les OGM au-dessus de la loi aux Etats-Unis En Europe, les variétés végétales ne sont pas brevetables. Nous les esclaves modernes !