background preloader

Zèbre Adulte

Facebook Twitter

La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb. Voici un texte rédigé par James T Webb sur le site de SENG (Supporting Emotional Needs of the Gifted – Répondre aux Besoins Emotionnels des Surdoués).

La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb

J.T. Webb se consacre depuis longtemps à la recherche et à l’accompagnement des surdoués (que ce soit en consultations privées ou cliniques). Il a créé SENG en 1981, et est par ailleurs auteur de près d’une centaine de communications et de livres sur le sujet. Ses titres et participations sont nombreux, et il a été reconnu comme l’un des 25 psychologues américains de référence sur le sujet du surdon. Les surdoués ont tendance à expérimenter un certain type de dépression, connue sous le nom de dépression existentielle. Bien qu’une épisode de dépression existentielle puisse survenir chez n’importe qui à l’occasion d’une perte majeure ou la peur d’une perte qui met en lumière l’aspect fini et éphémère de la vie, les surdoués sont plus vulnérables à ce genre de dépression qui les atteint plus facilement. La mort est inévitable. Welcome ! - Talent différent. La pensée en arborescence.

… Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié.

La pensée en arborescence

C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche. Mais quand un surdoué réfléchit, c’est en feu d’artifice, ainsi que le représente le dessin de droite. Dans les faits, ce feu d’artifice est constitué de tout un ensemble de mots, de sons, de couleurs, de formes… ça peut faire un peu de bruit dans la tête ! Le dessin de droite ne se lit pas de droite à gauche ou de haut en bas : Il faut chercher la bulle centrale (ce sur quoi on est en train de réfléchir) et ensuite cheminer le long de chaque arborescence. Pour résumer tout ça, un petit dessin… Ici, quelques sources pour aller plus loin : Lettres et Cartes heuristiques pour l’enseignement du français et du latin au collège.

Les différents profils d'adultes surdoués - Précocité et douance : Un handicap plutôt qu'une chance ! Les différents profils d'adultes surdoués - Précocité et douance : Un handicap plutôt qu'une chance ! Etre Soi: “Adultes surdoués”: mes coups de coeur HP#.UM5NhgJNaIY.facebook#.UM5NhgJNaIY.facebook. Beaucoup de choses, parfois très inégales, sont écrites et dites sur les thèmes de la "douance" (au Québec), du "surdouement" (en Europe), du "highly gifted" (en anglais) ou du "zèbre" (pour reprendre l'appellation affectueuse proposée par Jeanne Siaud-Facchin).

Bref, "HP" n'est ni Harry Potter, ni Hercule Poirot, ni Hewlett Packard. Simplement : haut potentiel, manière neutre de décrire une forme d'intelligence différente, intégrant étroitement aspects cognitifs et affectifs. Avec mes patients adultes, j'utilise le plus souvent l'analogie d'un branchement neuronal en parallèle plutôt qu'en série. Ce qui illustrerait le traitement spécifique de l'information fournie au cerveau à travers le corps : plus rapide et plus volumineux, avec le risque de courts-circuits et de décalages adaptatifs (ce que Jean-Charles Terrassier appelle "dyssynchronie"). a) Ouvrages pour professionnels : - Ellen Winner, Surdoués. . - Alice Miller, Le drame de l'enfant doué. Adulte surdoué : autonomie ou sociabilité ? Trop de surdoués passent leur temps à être sociables à tout prix.

Adulte surdoué : autonomie ou sociabilité ?

Leur volonté de ne pas être rejetés passent avant toutes autres considérations, comme le respect que l’on doit leur porter par exemple. Ce qui veut dire que certains sont prêts à toutes les bassesses, y compris à jouer des rôles humiliants, uniquement pour se faire accepter. À l’inverse, on a des adultes surdoués qui se coupent complètement des autres, en partant du principe que de toute façon, quoi qu’ils fassent, d’après leur expérience, ils seront toujours mal jugés. Que faut-il faire ? Parmi les mauvaises idées comme je le dis plus haut, c’est de vouloir se faire accepter à tout prix. Vous ne pouvez pas obliger les gens à vous aimer. Par ailleurs, dans le cas des surdoués, cette hyperintégration amène souvent à jouer des rôles, toujours les mêmes : dévalorisation de soi-même, autocensure, autodérision, etc…