background preloader

Les stades de développement du jeune enfant

Les stades de développement du jeune enfant
Les tests de QI les plus fréquents sont étalonnés pour des enfants à partir de 2 ans et 11 mois (WPPSI). Si vous vous posez des questions concernant un enfant plus jeune, vous pouvez vous baser sur la comparaison entre ce dont est capable votre enfant et un enfant « type » de son âge. Atttention, cette méthode ne vous donnera que des indications et non une certitude. En cas de doute sérieux, il vaudra mieux consulter un psychologue juste avant l’entrée en classe de petite section de maternelle. Nous vous donnons ici quelques étapes clefs du développement d’un jeune enfant. C’est surtout en cas d’avance manifeste et simultanée dans plusieurs domaines différents qu’il faudra émettre l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle. Source du tableau : Harrison, C (1995) Giftedness in early childhood.

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce | Enfants précoces info Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Un inventaire d’identification ne saurait donc nullement remplacer la passation d’un test de QI auprès d’un psychologue compétent. La lecture Nombreux sont les EIP qui apprennent à lire avant l’âge « légal », souvent seuls. Les facultés d’apprentissage L’enfant précoce apprend et surtout comprend très vite. La curiosité L’enfant précoce est très curieux. Le langage Bien sûr, on a tous entendu parler de « petits génies » qui parlaient à quelques mois. La solitude L’enfant précoce est rarement celui autour duquel les groupes se forment. Le perfectionnisme L’hyper-sensibilité L’enfant précoce est fréquemment hypersensible.

Désintégration Positive et IRSS – Quand psychologie et chimie doivent trouver un terrain d’entente | talentdifferent “Ce qui ne tue pas rend plus fort” est une maxime qui pourrait s’appliquer à la quête de soi, car de tous temps la tradition philosophique a associé souffrance et développement personnel. Dans un précédent billet (« Je vous salue névrosés!« ) j’ai déjà évoqué les travaux de William Tillier, ancien étudiant de K Dabrowski, qui en promeut la Théorie de la Désintégration Positive, par un travail de fond impressionnant. Tillier met en avant que l’usage largement répandu aux anti-dépresseurs est devenu parfois abusif ( au point que même ceux qui n’en ont pas besoin en prennent afin d’aller « mieux encore) entravant ainsi la progression de la connaissance de soi, en matière de développement personnel, dans la mesure où l’anti-dépresseur génère un bien-être qui dissuade peu ou prou de réfléchir sr les racines du mal. Abstract L’arrivée de la phamacothérapie de l’humeur La sérotonine La recherche, résumée par les travaux de Jacobs (1994), lie la sérotonine et l’activité motrice basique. [..] [..]

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce | Enfants précoces info Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Il faut cependant éviter de tomber dans le travers qui consisterait à « picorer » dans un inventaire les signes qui pourraient s’appliquer à l’enfant en question et en déduire qu’il est forcément précoce. Nombreux sont les enfants dans la norme qui peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques énumérées. C’est la concordance avec des faits troublants constatés par ailleurs (apprentissages précoces, maturité du raisonnement..) qui doit amener à envisager avec plus d’attention l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle. La lecture Les facultés d’apprentissage La curiosité Le langage La solitude L’humour

Monique de Kermadec : « Les adultes surdoués souffrent d’un sentiment de décalage » Etre surdoué : un atout ou une faiblesse ? Un grand nombre d’adultes surdoués souffrent de leurs aptitudes pourtant exceptionnelles, qu’ils vivent parfois même comme un handicap. Monique de Kermadec, psychanalyste, accompagne depuis des années ces personnes hors normes. Propos recueillis par Margaux Rambert Pourquoi beaucoup d’adultes surdoués sont-ils malheureux ? Monique de Kermadec : Les adultes surdoués souffrent souvent d’un sentiment d’incompréhension. Il peut pourtant paraître paradoxal qu’une grande intelligence puisse être une source de souffrance… Monique de Kermadec : Parmi les adultes surdoués que je reçois, beaucoup me confient qu’ils souhaiteraient être aimés pour eux-mêmes. A découvrir A lire aussi Surdoués : 8 idées reçues On les croit sûrs d’eux, forcément heureux, supérieurs… Pourtant la réalité des adultes surdoués est toute autre. Pourquoi les adultes surdoués ont-ils parfois du mal à s’intégrer dans la société ?

Blog - Trouver sa voie Psyrene Douance et Scolarité : Discussions et Débats Outre le côté témoignage sur nos expériences scolaires, j'aimerais rebondir sur la notion d'échec scolaire de l'enfant surdoué (étant pour le moins concerné). Je vais mettre ici des ponts-levis baissés : > Un enfant en difficulté scolaire peut être un enfant surdoué mais tous les enfants surdoués ne sont pas en échec scolaire. > Tous les enfants en échec scolaire ne sont pas des enfants surdoués. > Un enfant surdoué peut présenter des troubles psychologiques mais il peut aussi aller très bien. > Poser le diagnostic jeune permet de prévenir les troubles et d’accompagner l’enfant pour qu’il s’épanouisse au mieux sur les plans affectifs et intellectuels mais un diagnostic plus tardif ne doit pas être négligé car il permet de mettre du sens sur les difficultés et de relancer l’enfant sur son parcours de vie. > Un chiffre de QI n’est pas un diagnostic. > Un enfant surdoué est d’abord un enfant ! I. A. B. B. le repérage de l’EIP à un stade précoce d’apprentissage est primordial ( A) . B. C.

Le blog des eip MatPat | Jeu et tournois d'Echecs en ligne de l'école au lycée

Related: