background preloader

SUREFFICIENCE MENTALE HAUT POTENTIEL surdoué profil atypique hp douance

SUREFFICIENCE MENTALE HAUT POTENTIEL surdoué profil atypique hp douance
Le profil atypique On décrit généralement les individus dotés de "surefficience mentale", ou "à haut potentiel", ou "hp", ou "surdoués", ou "zèbres" ou "dotés de douance", ou "de profil atypique", comme possédant des capacités naturelles ou des fonctionnements nettement différents de la moyenne de la population dans plusieurs domaines d'habileté : intellectuel, créatif, artistique, sportif, etc. J'apprécie l'expression de "surefficience mentale", car elle illustre bien l'existence d'un potentiel, souvent bien encombrant, qui ne va pas nécessairement se transformer en efficacité relationnelle ni en bien-être existentiel ! J'aime aussi la dénomination de "profil atypique", car elle exprime bien la différence, l'inattendu, l'anormalité qui génère de nombreux rejets, sans sous-entendre les notions de "sur-" ou de "plus-" présentes dans les termes "haut potentiel", "surdoué", etc.. Dans cette page, j'utiliserai donc principalement l'une ou l'autre de ces deux expressions. En parler ?

http://www.calay.be/douance.php

Related:  BIEN-ÊTRE et HPhp,douances ,zèbre ,précose,

Une démarche d'épanouissement personnel Pour vous, la sexualité s'inscrit dans une démarche d'épanouissement personnel et rejoint parfois une quête spirituelle comme dans le tantrisme. Votre libido est riche et savamment canalisée : vous n'en êtes pas l'esclave, mais au contraire, vous cherchez à en devenir le(la) maître(sse). Elle est liée dans votre esprit à une démarche esthétique, et est au service d'un désir d'harmonie. Vous vous donnez du temps, et aimez explorer les mille et un chemins qui peuvent mener au feu d'artifice final... ar vous êtes un(e) grand(e) adepte de la sensualité. Vous aimez suggérer vos désirs plutôt que demander, effleurez la peau plutôt que la griffer, ou encore suspendre au vol une pulsion plutôt que l'assouvir de suite.

Psychologie : comment reconnaître un adulte surdoué ? Depuis le règne de Jack Lang à l'Education Nationale, les enseignants et les parents sont sensibilisés au sujet de la précocité et de son éventuel dépistage. Il devient même très à la mode de suspecter son chérubin d'être surdoué. Pas étonnant dans une société où la performance est devenue une valeur fondamentale. La littérature sur l'enfant précoce abonde. Celle sur l'adulte en revanche est rare.

Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant (2/2) Nous continuons aujourd’hui notre ballade à travers les idées marquantes du livre Je pense trop de Christine Petitcollin. Si vous n’avez pas encore lu la première partie, voici le lien pour y accéder : Je pense trop (1/2) Les normopensants Selon Christel Petitcollin, les surefficients mentaux représenteraient 15% à 30% de la population, ce qui est loin de la majorité des gens. C’est pourquoi elle emploi le terme normopensant pour désigner les gens qui ne sont pas surefficients mentaux.

S'aimer pour aimer les autres - interview de Jacques Salomé Besoin d’aimer à tout prix, dévotion ou dévalorisation... Le manque d’amour de soi empoisonne toute relation de couple, explique Jacques Salomé, psychosociologue. Flavia Accorsi Danièle Luc Sommaire Mieux vivre et gérer son hypersensibilité et ses émotions L’hypersensibilité, vaste sujet : tout devient facilement “trop”, surtout quand on est pris dans un engrenage d’activités et de contraintes sociales. Cet état est une partie intégrante de la personnalité des surdoués, c’est une réalité neurophysiologique. Ca part de loin, dès l’enfance; la « surexcitabilité affective a différents aspects : sensibilité, intensité des émotions, perfectionnisme et introversion. L’image que l’individu a de soi est directement affectée par sa surexcitabilité, parce que l’élève se perçoit comme étant différent des autres et pense qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez lui.

Les troubles associés - Détection et accompagnement des personnes à haut potentiel - plus rapide parce qu'il capte plus vite, mais plus lent parfois, parce qu'il est perfectionniste; - plus agité parce que plus énergique, mais aussi plus calme, quand il fixe son attention sur un sujet qui l'intéresse; - plus sensible, plus affectueux, mais aussi parfois plus froid, indifférent quand il veut se protéger; - plus généreux, mais aussi plus économe; - plus indulgent, mais aussi plus exigeant,... Comment les aider ? Pour leur offrir les meilleures chances de s'épanouir, il est indispensable de: - déceler leur particularité dès le plus jeune âge; - les aider à comprendre leur propre mode de fonctionnement et leur apprendre celui de l'école, et ce, dès la maternelle. Il ne s'agit pas de demander à l'enfant de renier son système de pensée, mais de lui donner la possibilité de faire le lien entre son système et celui de l'école; - Leur offrir un cadre précis, des limites claires. Les troubles associés Les syndromes majeurs liés à la douance

Estime de soi et confiance en soi : quelle différence ? Dans un précédent article, je parle brièvement de l’estime de soi, comme une composante essentielle de la confiance en soi. Hors, ces deux termes sont souvent confondus, mais ils sont pourtant bien différents. La confiance, tout autant que l’estime, est visible sur le langage corporel. Plutôt qu’essayer de cacher ces signes, il faut travailler à la source. Voici donc un article « hors série » pour vous expliquer les mécaniques de l’estime de soi. L’estime de soi, qu’est ce que c’est ? «La plupart des précoces sont de mauvais élèves alors qu'ils ont un haut potentiel» Membre de la commission ministérielle sur les élèves intellectuellement précoces à l'Education nationale, Alain Salzemann éclaire les raisons pour lesquelles certains enfants précoces se retrouvent en grande souffrance scolaire. Et explique les principes adoptés par le collège Jean-Charcot de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), spécialisé dans la prise en charge de ces enfants, et dont il est le principal adjoint. Comment expliquer que des enfants intellectuellement précoces se retrouvent en situation de souffrance scolaire, alors qu'il ont des capacités qui devraient les faire réussir plus facilement que les autres? Les enfants précoces ne sont pas plus intelligents que les autres, mais présentent une intelligence différente. Ils ont donc des besoins particuliers que l'école ne voit pas toujours. Pour environ deux tiers d'entre eux, cela ne pose pas de problème : ces enfants arrivent à exprimer leur potentiel et donc à suivre un cursus scolaire plus ou moins normal.

Caractéristiques des adultes surdoués, adultes HP, adultes à haut potentiel Caractéristiques Plus que l'"intelligence", difficile à définir, ce sont les caractéristiques suivantes qui dépeignent le mieux les adultes à haut potentiel : Attention : il n'est pas indispensable qu'elles soient toutes présentes ! Hypersensibilité , extrêmement susceptible. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...) Les sentiments de substitution Comme nous l’explique Isabelle Filliozat, un sentiment de substitution est un sentiment exprimé à la place d’un autre. Il se reconnait à ce qu’il vous est familier. Ainsi, si vous êtes peureux, déprimé ou sans cesse en colère, il y a de fortes chances que ce sentiment soit un leurre et que d’autres sentiments soient inexprimées. Quelles sont les conséquences ? Comment se libérer ? Analyse et conseils.

La pensée en arborescence … Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié. C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche. Mais quand un surdoué réfléchit, c’est en feu d’artifice, ainsi que le représente le dessin de droite. Dans les faits, ce feu d’artifice est constitué de tout un ensemble de mots, de sons, de couleurs, de formes… ça peut faire un peu de bruit dans la tête ! Le dessin de droite ne se lit pas de droite à gauche ou de haut en bas : Il faut chercher la bulle centrale (ce sur quoi on est en train de réfléchir) et ensuite cheminer le long de chaque arborescence.

HP Coaching : Profils atypiques, l'introverti. L'introverti Un enfant qui a toujours un livre à la main, qui préfère jouer seul et dont l’endroit favori est le coin lecture, qui s’isole dans l’intimité de sa chambre dès qu’il rentre de l’école ; un adulte bavard et sociable dans un cercle d’amis limité, silencieux et renfermé s’il est amené à fréquenter un groupe plus important ; un adolescent qui a un seul et unique ami, vivant dans une autre ville ou un autre pays, mais pleinement satisfait de cette situation ; un individu qui assiste à une conférence et qui, ne pouvant soudain plus supporter une telle foule, se retire dans l’intimité de sa chambre d’hôtel pour se « recentrer » sur lui-même… Ce ne sont que quelques exemples de personnes introverties. Les introvertis ne sont pas simplement timides, bien que beaucoup le soient certainement. Ni pathologie, ni réponse anormale au monde, l’introversion est simplement un trait de caractère qu’on retrouve chez un petit pourcentage de la population.

La pensée en arborescence Une pensée particulière: quelles incidences? Ce chapitre est inspiré du livre de Jeanne Siaud-Facchin: "L'enfant surdoué: l'aider à grandir, l'aider à réussir." Il aide à mieux comprendre les mécanismes de cette pensée particulière et ses implications dans les apprentissages d'aujourd'hui, que ce soit à l'école ou dans la vie quotidienne. Cette pensée se définit de la manière suivante: Une pensée en réseau (arborescence) qui se déploie dans plusieurs directions simultanément, à grande vitesse et sans limites. C'est une source importante de créativité mais c'est aussi:

Surdoués ! Arrêtez de passer… pour des singes ! [ Article en cours de correction, merci de votre compréhension ] C’est probablement un des plus grands paradoxes du surdouement. Nombre de surdoués passent en réalité… pour des idiots ! Mais pas seulement pour des idiots : aussi pour des personnes irresponsables, immatures, insolentes, décalées, têtes en l’air, etc…

Related: