background preloader

8 mars

Facebook Twitter

Journée du 8 mars : Unis contre le capitalisme pour en finir avec le sexisme. Contre l’austérité et le sexisme, la lutte des Femmes est nécessaire !

Journée du 8 mars : Unis contre le capitalisme pour en finir avec le sexisme

Ce dimanche 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, la Commission femmes du PSL avait organisé une journée de formation et de débat qui a réuni une soixantaine de personnes. Cet évènement riche en discussions avait notamment pour vocation de mieux nous armer face aux grands défis que représente la lutte contre l’austérité. Les suites de cette journée sont immédiates par notre implication dans la lutte contre le gouvernement de droite thatchérien et pour de nouvelles conquêtes sociales. Par Emily (Namur) 8 mars : l'égalité de droit, pour nous c'est toute l'année. For International Working Women's Day — Red Wedge. 8 mars: féministes et anticapitalistes tant qu'il le faudra. Dossier réalisé par la commission nationale intervention féministe Pour ce 8 mars 2015, les luttes pour les droits des femmes sont toujours autant d’actualité, et de nombreuses initiatives sont prévues partout en France.À Paris, la division du mouvement féministe autour des questions de l’islamophobie et de la prostitution se retrouve dans la rue, avec deux manifestations distinctes.

8 mars: féministes et anticapitalistes tant qu'il le faudra

Le NPA appelle et sera présent aux deux manifestations, et continue à défendre le projet d’un mouvement autonome des femmes réunifié, notamment en favorisant les mobilisations autour des questions consensuelles.C’est le cas de l’IVG, de la santé, mais aussi du salariat, de la précarité, ou des violences, des thèmes abordés dans ce dossier. Pour autant, dans cette situation, la lutte contre l’islamophobie ne peut être décrochée du mouvement féministe, comme le revendiquent certaines organisations. Libre et volontaire ? Marine et Tania (Paris 8) L’islamophobie : un fléau sexiste et raciste !

Hélène Pierre. La journée des femmes??? Non mais oh. #9mars. Pouhiou parle de la « Journée de la Femme » Environ 150 féministes manifestent à Saint-Gilles contre le sexisme. The Meaning of International Women’s Day. The following article was published in Pravda one week before the first celebration of the “Day of International Solidarity among the Female Proletariat” on March 8, 1913.

The Meaning of International Women’s Day

In St Petersburg this day was marked by a call for a campaign against women workers’ lack of economic and political rights and for the unity of the working class, led by the self-emancipation of women workers.This article was transcribed by Sally Ryan for marxists.org. What is “Women’s Day”? Is it really necessary? Is it not a concession to the women of the bourgeois class, to the feminists and suffragettes? Is it not harmful to the unity of the workers’ movement? Such questions can still be heard in Russia, though they are no longer heard abroad. “Women’s Day” is a link in the long, solid chain of the women’s proletarian movement. Everywhere — in Italy, Hungary, Denmark, Sweden, Norway, and Switzerland — the women of the working class are organizing themselves. Les déclarations de Journée internationale des femmes, entre récit, occultation et performativité.

1Cet article est à situer dans le cadre plus général d'une recherche actuellement menée en France sur la Journée internationale des femmes (JIDF) et sa médiatisation.

Les déclarations de Journée internationale des femmes, entre récit, occultation et performativité

Cette recherche en cours depuis plus de deux ans comprend aussi une dimension internationale, puisque 14 pays sont engagés dans l'analyse comparée de la médiatisation du 8 mars 2005. 2Le texte que nous présentons ici se situe en amont de ces recherches et porte sur les actes de déclaration qui sont présentés comme étant à l'origine de la « célébration » de cette journée, en lien éventuel avec des événements non discursifs, tels que des manifestations. Lorsque nous avons décidé de travailler sur cette journée internationale, nous pensions en effet que cette journée nous permettrait d'observer différentes mises en scène et mises en parole de la place des femmes dans la société.

Journée internationale de la femme, 8 mars. Des hommes en talons aiguilles : c’est juste pour rire, dommage. Une capture d’écran du site de Marie Claire (DR) Ils sont là.

Des hommes en talons aiguilles : c’est juste pour rire, dommage

Beaux comme des camions avec des escarpins rouges. Le magazine Marie Claire a demandé à huit hommes connus de poser en talons. Pour lutter contre le sexisme. Les talons mesurent dix centimètres et portent entre autres : le cuisinier Cyril Lignac ; Daniel Cohn-Bendit ; le chanteur Christophe ; le chanteur Julien Doréou le comédien Antoine de Caunes. La cause est noble. . « Au cinéma, c’est toujours le même refrain ringard : une actrice doit être sexy. » Bref, tout cela est bien joli. Toute la féminité dans une godasse donc. Ce qui m’amuse dans cette campagne de Marie Claire, c’est qu’en voulant dénoncer le sexisme à coups de talons, le magazine repose finalement un vieux débat féministe : le talon est-il l’ennemi ou l’ami de la femme ? WTFJourneedelafemme.

Journee-des-droits-des-femmes-le. Vous allez avoir du mal à y échapper, vendredi prochain c’est la journée des droits des femmes.

journee-des-droits-des-femmes-le

Et non pas, comme vous le lirez 9 fois sur 10 « la journée de la femme ». Les mots ont en effet leur importance : « la fâaaame », érigée en catégorie monolithique, qui aime forcément le rose, est maternelle, féminine, porte des jupes et du rouge à lèvres est une vue de l’esprit essentialiste. Les femmes sont diverses et plurielles et ce raccourci, qui ne reflète qu’une réalité parcellaire, est à la fois réducteur et insultant. Oserait-on parler de la même manière du juif ou du noir ? Cette année encore pourtant, les marques détourneront le message premier de cette journée à des fins marketing pour vendre tout et n’importe quoi à la fâaaamme : des fleurs, un lavage de voiture ou une carte bleue. Petit florilège des pires opérations commerciales. 8 mars: Quand la journée des femmes était une fête des mères communiste et antiféministe. Et comment le mythe d'une grève fondatrice de femmes à New York en 1857 est né dans les pages de...

8 mars: Quand la journée des femmes était une fête des mères communiste et antiféministe

L'Humanité. Le 8 mars, célèbre-t-on la journée des femmes, de la femme? De leurs droits? «— Le 8 mars, il y a encore des abruti(e)s qui vont vouloir célébrer la journée de LA femme.

Le 8 mars, célèbre-t-on la journée des femmes, de la femme? De leurs droits?

Je voudrais les insulter par avance. — Oui, mais l'ONU elle-même parle de la journée internationale de la femme...— Déjà fatiguée à l'idée de devoir l'expliquer en boucle le 8 mars...» Ces phrases, vous les avez peut-être vous aussi lues sur Facebook ou Twitter ou entendues à l'approche du grand jour. Voilà ce que je refuse de voir le 8 mars. Chaque 8 mars, depuis 1975, nous célébrons la journée internationale des droits des femmes.

Voilà ce que je refuse de voir le 8 mars

Ou la journée internationale du droit des femmes. Ou la journée internationale de la femme. Ou la journée internationale des femmes. Slate avait décrit ici les raisons pour lesquelles ce «foutoir syntaxique» n'a rien n'anodin. Reimagining feminism on International Women's Day. Every morning I read my one-year-old daughter a fabulous children's alphabet book.

Reimagining feminism on International Women's Day

When we get to the letter F, it goes "F is for Feminist, Fairness in our Pay. " Of course a children's book is limited in its ability to express nuanced layers of analysis, but I often wonder about how relevant this articulation of a particular version of feminism will be for her. Dominant liberal feminism has typically sought equal and fair rights for women. Even subsequent waves that brought greater representation of diverse women and trans people within these same frameworks of feminism have rarely altered the premise of "equality" as the primary organizing force of feminism, thus leaving the relationship of heteropatriarchy to other social, economic and political structures of power largely unquestioned.

Patriarchy is not secondary to capitalism and imperialism; the very foundations of capitalism, colonialism and state violence are structured in conjunction with and through patriarchy. Le 8 mars est passé. Exit la journée de la femme ? Le 8 mars est passé. Exit la journée de la femme ? Son retour chaque année excite toujours autant les personnels qui dominent l’opinion et travaillent le contenu de nos représentations. Tout le monde s’y met, tout le monde partage cette idée qui ne dure que le temps d’une révolution, celle faite par la terre sur elle-même. Comme le dit la comptine, les marionnettes de l’information nous donnent la morale du jour qui fait trois petits tours et puis s’en va. Doit-on supprimer "la journée des femmes" ? Pondu par Emilie Laystary le 8 mars 2012 Aujourd’hui, 8 mars, nous fêtons « la Journée Internationale des droits des femmes ».

Alors que l’heure est à la célébration de la moitié de l’humanité, certaines voix s’élèvent pour dénoncer une journée « sexiste et contre-productive ». Elle a été officialisée par les Nations Unies en 1982 : cette année, la Journée Internationale de la Femme fête ses 30 ans. Cet événement fait-il l’unanimité ? De moins en moins, selon toutes ces femmes pour qui cette journée est une aberration. Journée internationale des droits des femmes. #ThroughGlass : à quoi sert la journée internationale des droits des femmes On a tendance à oublier ce qu’il y a derrière la journée internationale des droits des... « 14 millions de cris », le court-métrage sur le mariage forcé 14 millions de cris, c’est le nom du court-métrage de Lisa Azuelos sur le mariage...

#ThroughGlass : à quoi sert la journée internationale des droits des femmes. Pondu par Sarah Bocelli le 10 mars 2014 On a tendance à oublier ce qu’il y a derrière la journée internationale des droits des femmes. Non, ce n’est pas une journée où on offre des fleurs : piqûre de rappel violente avec le court-métrage #ThroughGlass. Attention, ce court-métrage contient des images violentes pouvant choquer certaines personnes. Rien à voir, en vrai, avec les fameuses lunettes de Google : celles-ci ne sont qu’un prétexte pour voir les choses du point de vue cette femme, et se mettre à sa place le temps d’une journée qui aurait pu être normale et même plaisante.

Jusqu’au moment où tombent les lunettes, et l’on redevient spectateurs extérieurs… Je ne vous en dis pas plus, regardez : Woman’s Day #throughglass est un court-métrage choquant, oui, et vous m’en voudrez peut-être de vous avoir plombé la journée avec. Mais c’est le but. Alors oui, je m’excuse si j’ai traumatisé quelqu’un en montrant cette vidéo.