background preloader

Chrétiens d'Irak

Facebook Twitter

Twitter. RCF sur Twitter : "Mgr #Sakho: Ts ls #musulmans ne sont pas #daesh, il y a des musulmans formidables #Irak #chretiensdirak... Natalia Trouiller ن sur Twitter : "A Lyon, quand on soutient les #ChretiensdIrak, c'est pas à moitié #DinerIrakien... Où et comment témoigner sa solidarité aux chrétiens d’Irak ? RCF. LaCroixCom : Le fragile sursis des ... Le fragile sursis des chrétiens d’Irak. Ces chrétiens de la Ninive biblique se posent aujourd’hui la question de l’exil loin de leur pays.

Le fragile sursis des chrétiens d’Irak

En cette fin de matinée, mardi 29 juillet, la voiture du cardinal Barbarin escortée par deux pick-ups de l’armée kurde pénètre dans Qaraqosh. La petite ville, où l’on parle encore l’araméen, est quadrillée par les uniformes des peshmergas, les soldats de la région semi-autonome du Kurdistan irakien. À portée de fusil des djihadistes de l’État islamique (EI), le califat autoproclamé qui sème la terreur en Irak et en Syrie, Qaraqosh est l’un des derniers refuges pour les chrétiens chassés de Mossoul, la Ninive de la Bible, tombée aux mains des islamistes le mois dernier.

> Voir notre dossier spécial : Chrétiens d’Orient Les habitants, presque tous syriens-catholiques, sont dans la rue pour accueillir les visiteurs français – le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry, et Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient – venus les soutenir. Mossoul. MarieHuteau : l'édito de @MaceScaron sur ... BloodyWinston : #DirectAN mobilisation en faveur ... Irak: pas de Noël à Kirkouk après des menaces d'Al-Qaïda contre l'évêque - dépêches AFP - la-Croix.com. Le Père Raphaël, rescapé de l’attentat dans la cathédrale de Bagdad - Société - Monde. "Nous avons besoin de vous" - Monde. Des corps ensanglantés, des lambeaux de chair sur les murs, des croix renversées… Les images se brouillent, les souvenirs sont parfois confus.

"Nous avons besoin de vous" - Monde

Pourtant, même si les mots ont du mal à sortir, Najla n’a rien oublié. Entre deux sanglots, elle tente de décrire l’horreur. Après l’attaque perpétrée par al-Qaida, le 31 octobre, dans la cathédrale syriaque catholique de Bagdad, Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, la douleur reste vive. Cette mère de famille de 36 ans n’était pas sur place lorsque le commando a fait irruption dans l’église.

Attentat revendiqué par Al-Qaïda dans une église de Bagdad : 58 morts dont 2 prêtres : AED France. Selon des sources de l’Église d’Irak, deux jeunes prêtres ont été tués suite à l’attaque de l’église syro-catholique Notre-Dame du Perpétuel Secours, au cours d’une messe célébrée le dimanche 31 octobre.

Attentat revendiqué par Al-Qaïda dans une église de Bagdad : 58 morts dont 2 prêtres : AED France

Les deux prêtres qui dirigeaient la célébration ont été pris en otage, ainsi que plusieurs paroissiens. Le père Waseem Sabeeh Al-kas Butros et le père Thaer Saad-alla Abdal ont été tués pendant l’attaque. Le troisième prêtre, le père Qatin, a été blessé et se remet de ses blessures à l’hôpital. Revue de Blogs : les chrétiens persécutés.

Depuis 15 jours, sur les blogs chrétiens, c’est l’effervescence devant ce qui se passe au Pakistan ou en Irak.

Revue de Blogs : les chrétiens persécutés

Vous avez compris que je parle des attentats ou procès divers contre les chrétiens. Sur le blog Nystagmus, la journaliste catholique, dans un billet nommé « Chrétiens pakistanais : le calvaire continue », revient sur ce phénomène qui malheureusement n’est pas nouveau. Elle nous cite par exemple un billet qui date du 28 février 2010, où elle présentait déjà le cas d’une enfant chrétienne de 12 ans qui avait été torturée au point d’en mourir.

Dossier La Croix

Office of Media Relations) Cardinal George Urges President Obama to Take Measures to Protect Iraqi Citizens in Wake of Attacks. Cardinal George Urges President Obama to Take Measures to Protect Iraqi Citizens in Wake of Attacks WASHINGTON (November 10, 2010) — Following the October 31 assault on the Syrian Catholic cathedral in Baghdad and subsequent violence, Chicago Cardinal Francis George, OMI, president of the United States Conference of Catholic Bishops, urged President Obama to “take additional steps now to help Iraq protect its citizens, especially Christians and others who are victims of organized attacks.” “Having invaded Iraq, our nation has a moral obligation not to abandon those Iraqis who cannot defend themselves,” Cardinal George wrote in a November 9 letter. Full text of the letter follows: Dear Mr. President:

Marche et suites

Lettre des petites soeurs de Bagdad : "ça suffit !" Iraq's disappearing Christians are Bush and Blair's legacy. When George W Bush sent the US into Iraq in 2003, he believed he would be replacing Saddam Hussein with a peaceful, pro-American Arab democracy that would naturally look to the Christian west for support. In reality, seven years on, it appears that he has instead created a highly radicalised pro-Iranian sectarian killing field, where most of the Iraqi Christian minority has been forced to flee abroad. This week saw new levels of violence directed at Iraq's Christians. Eight days after the attack on Baghdad's main Catholic church that left more than 50 worshippers dead, militants detonated more than 14 bombs in Christian suburbs, killing at least four and wounding about 30.

Since then the Islamic State of Iraq (ISI), an al-Qaida front, has warned of a new wave of attacks on Christians "wherever they can be reached … We will open upon them the doors of destruction and rivers of blood. " Chrétiens d'Irak entre espoir et tragédie. Arrivés en France, les rescapés de l'attentat de la cathédrale de Bagdad sortent peu à peu des hôpitaux.

Chrétiens d'Irak entre espoir et tragédie

Nour ne s'est pas rendu à Saint-Antoine cet après-midi. Il n'a pas voulu sentir à nouveau l'odeur de l'hôpital, ni voir son épouse, blessée aux deux jambes dans l'attentat meurtrier du 31 octobre de la cathédrale syriaque catholique de Bagdad, entourée de perfusions - «pour son fils», dit-il. Dans le hall du centre d'hébergement de France Terre d'asile à Créteil, le jeune ingénieur irakien longiligne, arrivé lundi soir avec une cinquantaine de rescapés dans un avion médicalisé spécialement affrété par la France, tente de tuer le temps.

Un petit garçon aux grands yeux noirs s'accroche à ses jambes, grimpe dans ses bras, descend jouer avec une boîte de bonbons, puis escalade à nouveau la haute silhouette paternelle. L'homme raconte: «La messe n'avait pas commencé depuis 20 minutes quand les bruits des tirs ont commencé. Grenade dégoupillée. Les chrétiens d'Irak racontent leur calvaire quotidien. Les récits et les images du massacre du 31 octobre, à Bagdad, à la cathédrale syriaque catholique de Karrada, sont insoutenables.

Les chrétiens d'Irak racontent leur calvaire quotidien

Condamnés à choisir entre la valise et le cercueil, les chrétiens d'Irak sont de plus en plus nombreux à se réfugier en Turquie. Les images sont tout simplement effrayantes. Je n'ai pas pu aller jusqu'au bout. Elles viennent d'arriver ce matin de Bagdad et défilent sur l'écran de l'ordinateur. Hadeer ne peut continuer non plus, les larmes lui viennent. Devant la cathédrale syriaque catholique Notre-Dame du Perpétuel Secours, un imposant édifice moderne du quartier de Karrada, dans le centre de la capitale irakienne, un policier monte la garde.Crédits photo : THAIER AL-SUDANI/REUTERS. Nouveaux attentats. Une nouvelle série d'attaques meurtrières a visé ces dernières 24 heures la communauté chrétienne à Bagdad, suscitant la panique des fidèles dont la majorité ne pense plus qu'à fuir le pays.

Nouveaux attentats

Dix jours seulement après le carnage dans une église de Bagdad, l'archevêque syriaque catholique Athanase Matti Shaba Matoka, jugeant "tragique" la situation des chrétiens en Irak, a estimé mercredi qu'il "serait criminel de la part de la communauté internationale de ne pas s'occuper de leur sécurité". Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné les violences antichrétiennes "dans les termes les plus fermes", selon son président en exercice, l'ambassadeur britannique à l'ONU Mark Lyall Grant, qui a renouvelé "son engagement pour la sécurité en Irak".

A Rome, le numéro deux du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, a demandé à Bagdad de "prendre en sérieuse considération" le problème de la défense des chrétiens. Ces chrétiens d'Irak que les islamistes veulent chasser. "Maintenant, c'est décidé, je pars.

Ces chrétiens d'Irak que les islamistes veulent chasser

Je vais faire une demande d'asile aux États-Unis le plus tôt possible. C'est clair qu'ils ne veulent plus de nous dans ce pays qui est le mien. " Youssef Bassam, 21 ans, irakien et chrétien, est traumatisé par le carnage auquel il a échappé, par miracle, dimanche 31 octobre. Il assistait à la messe dans la cathédrale catholique-syriaque de Notre-Dame du Perpétuel Secours (Sayidat al-Najat en arabe), dans le quartier commerçant de Kerada, au coeur de Bagdad, quand l'horreur est survenue. Il est 17 heures en cette veille de Toussaint. Zone d'ombre sur le rôle des Américains.

Mes billets

Massacre à Bagdad : «L'Irak sans les chrétiens n'est plus l'Irak» – leParisien.fr. Sarcelles se souvient des victimes de l'attentat de Bagdad - Religion - la-Croix.com. Sous un ciel chargé de pluie, les fidèles commencent à affluer dans l'imposante église assyro-chaldéenne Saint-Thomas-l'Apôtre de Sarcelles (Val-d'Oise), au nord de Paris.

Sarcelles se souvient des victimes de l'attentat de Bagdad - Religion - la-Croix.com

Dimanche 7 novembre, la messe de 11 heures est célébrée en mémoire de leurs 58 frères et soeurs victimes de l'attaque terroriste de la cathédrale syrienne-catholique de Bagdad le 31 octobre, revendiquée pare la branche irakienne d'Al-Qaida. La grande église en brique claire d'une capacité de 1000 personnes se remplit rapidement. Sur les 11 000 membres que compte en France cette communauté issue de Turquie et d'Irak, 8000 habitent à Sarcelles, la « capitale assyro-chaldéenne » française. « Même si nous sommes turcs, nous faisons partie de la même communauté que les chrétiens d'Irak.

Les liens et l'entraide sont très forts entre nous. La situation des Chrétiens d'Irak - le blog - Radio Notre Dame 100.7. Premonitions of Danger at Baghdad Church Held Hostage. Carnage dans d'une église à Bagdad. Irak: les chrétiens ''cibles légitimes'' Al-Qaïda en Irak a affirmé que les chrétiens étaient désormais des "cibles légitimes" après l'expiration de son ultimatum à l'église copte d'Egypte pour libérer deux femmes, selon le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).

Irak: les chrétiens ''cibles légitimes''

En revendiquant l'attaque d'une église à Bagdad dimanche, l'Etat islamique d'Irak (ISI) avait donné un ultimatum de 48 heures à l'Eglise copte d'Egypte pour libérer deux chrétiennes converties à l'islam et "emprisonnées dans des monastères" de ce pays selon lui. "L'ultimatum a expiré (...) Par conséquent, tous les centres, organisations, institutions, dirigeants et fidèles chrétiens sont des cibles légitimes pour les moujahidine, là où ils peuvent les atteindre", affirme le communiqué. Al-Qaida en Irak va cibler les chrétiens. Mgr Casmoussa, irakien chrétien sans peur ni haine - Monde. Attaque contre une église en Irak. Mgr Casmoussa : «ça va être la panique. » Al-Qaida s'en prend aux chrétiens d'Orient - Les matinales chrétiennes. La matinale chrétienne. Les chrétiens de Bagdad victimes du silence oriental et de la lâcheté de l'Occident - Société - Monde.

Baghdad church siege survivors speak of taunts, killings and explosions. At sunset yesterday, Raghada al-Wafi walked excitedly to mass with news for the priest who married her a month ago. Tonight, exactly 24 hours later, she returned to the Our Lady of Salvation church – this time carried by her family in a coffin that also contained her unborn child. Today the priest who blessed her marriage and pregnancy minutes before he was killed will also be buried, as will several dozen other members of his congregation – all of them slain by terrorists in an attack that has drawn condemnation from around the world and left the fate of Iraq's beleaguered Christian community evermore uncertain . Fifty-eight people, most of them worshippers from the Chaldean Catholic community, are confirmed to have been killed in the massacre, which was carried out by al-Qaida-aligned gunmen, some of whom claimed to be avenging a foiled move by a small-town US pastor to burn the Qur'an.

Then the killing began. Des centaines d'Irakiens aux obsèques des victimes de l'attaque de l'Église. Des centaines de personnes ont assisté mardi dans une église bondée du centre de Bagdad aux funérailles d'une partie des victimes de l'attaque menée dimanche par un commando d'Al-Qaeda contre la cathédrale syriaque catholique de la capitale irakienne, qui a fait 53 morts. La messe a débuté peu après 13 heures (11 heures à Paris) dans l'église chaldéenne Saint-Joseph, dans le quartier commerçant de Karrada, non loin de la cathédrale Sayidat al-Najat (Notre-Dame du Perpétuel Secours), où s'est déroulé le carnage qui a suscité une vague d'indignation en Irak et à l'étranger. "Ils étaient venus à l'église pour prier Dieu et pour faire leur devoir religieux, mais la main du Diable est entrée en ce lieu de culte pour tuer", a déclaré dans son sermon le plus haut dignitaire chrétien irakien, le cardinal Emmanuel III Delly, chef de l'église chaldéenne.

"Nous n'avons pas peur de la mort" (cardinal Emmanuel III Delly) Sanctions. L'appel des évêques irakiens à « leurs frères français » et la réponse du cardinal Vingt-Trois - Société - Monde. L'appel au secours des chrétiens d'Irak. Un message adressé par les cinq archevêques du pays sera lu dimanche dans toutes les églises de France. » Survivant du massacre de la Toussaint, Talal veut prendre le chemin de l'exil.

Chrétiens d'Orient

Réaction française. Réaction arabo-musulmanes.