background preloader

Irak

Facebook Twitter

A Mossoul, l’Etat islamique mène une guerre contre la culture. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Allan Kaval (Erbil, envoyé spécial) Refoulé par les milices chiites, contenu par les forces kurdes avec l’appui aérien de la coalition internationale, mais toujours capable de mener des attaques dévastatrices dans le nord de l’Irak, l’Etat islamique (EI) poursuit son projet totalitaire dans les territoires placés sous son contrôle.

A Mossoul, l’Etat islamique mène une guerre contre la culture

Tandis que les réfugiés sunnites chassés par les frappes et les combats affluent des régions dominées par les djihadistes et livrent de nouveaux récits sur la terreur mise en place par le califat autoproclamé, arrivent de Mossoul des nouvelles d’une autre guerre, celle que l’EI mène à la culture. Le 26 février, le groupe djihadiste diffuse une vidéo de propagande montrant la destruction de sculptures dans le musée de la ville, le deuxième le plus important d’Irak. L’Unesco dénonce la destruction de « l'héritage culturel » du pays. Lire aussi : Les images d’un musée saccagé par des djihadistes en Irak Nouveaux examens obligatoires. Les opérations pour venir en aide aux yézidis continuent en Irak. Qui sont les yézidis, cible des djihadistes en Irak ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sophie Gillig C'est l'une des cibles des djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak : la communauté kurdophone des yézidis.

Qui sont les yézidis, cible des djihadistes en Irak ?

Avec la prise de leur bastion, Sinjar, le 3 août, 35 000 yézidis ont dû fuir dans les montagnes, sans eau ni nourriture, sous une chaleur pouvant atteindre les 50 °C. Adorateurs du diable pour certains, païens pour d'autres, les membres de cette communauté sont persécutés depuis longtemps. Les Kurdes d'Irak, dernier rempart contre l'État islamique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Rémy Ourdan (Erbil, envoyé spécial) C'est le second front d'Irak face à l'Etat islamique.

Les Kurdes d'Irak, dernier rempart contre l'État islamique

Il est moins sous les feux de l'actualité que celui où s'affrontent chaque jour les djihadistes sunnites et les soldats chiites de l'armée gouvernementale, le prochain objectif annoncé de l'Etat islamique étant de tenter de conquérir Bagdad. Il est pourtant vaste et stratégique. C'est le front kurde. Etonnante histoire que celle de ce Kurdistan d'Irak, martyrisé pendant des décennies, ayant gagné son autonomie au fil des guerres perdues de Saddam Hussein, en 1991 et 2003, et qui vient de doubler sa superficie en une nuit.

En Irak, la violence djihadiste se rapproche de Bagdad. Deux mois après le début de l'offensive éclair des djihadistes de l'Etat islamique (EI), qui se sont emparés de larges pans de territoires dans le nord et l'ouest du pays, les combats se rapprochent tous les jours un peu plus de la capitale irakienne, Bagdad.

En Irak, la violence djihadiste se rapproche de Bagdad

A Jourf Al-Sakhr, à soixante kilomètres au sud de la capitale, au moins dix-sept soldats sont morts, vendredi 1er août, « dans des affrontements avec des insurgés, qui ont duré deux heures », a déclaré à l'Agence France-presse un lieutenant de l'armée. L'EI a également subi des pertes, avec la mort de vingt-trois djihadistes au cours de ces affrontements, souligne cette même source. Cette localité majoritairement sunnite est le théâtre de combats quasi quotidiens entre l'armée et les insurgés, car c'est un point stratégique qui relie Bagdad aux fiefs chiites du Sud. >> Lire notre reportage : « Les Kurdes d'Irak, dernier rempart contre l'Etat islamique » Dix ans après, le douloureux bilan de la guerre d'Irak. Le « New York Times » révèle l’existence d’armes chimiques abandonnées en Irak.

Des soldats américains en Irak, le 12 mai 2004, à la prison d'Abou Ghraib près de Bagdad (Reuters).

Le « New York Times » révèle l’existence d’armes chimiques abandonnées en Irak

George W. Bush était parti en guerre contre l'Irak en 2003, à la recherche d'armes de destruction massive. A la place, les troupes américaines ont découvert des armes chimiques vétustes, selon les révélations du New York Times publiées mardi 14 octobre. Des informations jusqu'ici tenues secrètes, malgré les séquelles dont souffrent aujourd'hui certains soldats américains et irakiens exposés aux substances toxiques. Alors que l'emprise de l'Etat islamique sur le territoire irakien s'étend, les langues se délient. 1 / Des milliers d'armes chimiques découvertes entre 2004 et 2011. Le « New York Times » révèle l’existence d’armes chimiques abandonnées en Irak. Plus de 600 soldats américains exposés à des agents chimiques en Irak. Plus de six cents soldats américains ont déclaré avoir été exposés depuis 2003 à des agents chimiques en Irak, ont indiqué, jeudi 6 novembre, des responsables américains, un nombre beaucoup plus élevé que celui avancé précédemment par le Pentagone.

Plus de 600 soldats américains exposés à des agents chimiques en Irak

L'information a d'abord été rapportée par le New York Times, qui a révélé dans une série d'articles ce mois-ci que les troupes américaines traitaient un arsenal d'agents chimiques en détérioration et qu'elles avaient parfois été sommées de garder le silence sur leur expérience. Le Pentagone n'a pas reconnu l'ampleur des cas d'exposition à des agents chimiques rapportés, pas plus que d'offrir un bon suivi et un traitement des soldats qui ont pu être blessés, a écrit le Times, citant des responsables de la défense. Frappes en Irak : le soutien zélé mais limité de la France. Les Turkmènes chiites d’Amerli, assiégés par les djihadistes et menacés de famine. Après quarante-cinq jours de siège, les quelque 13 000 habitants affamés d'Amerli estiment pouvoir encore tenir deux semaines.

Les Turkmènes chiites d’Amerli, assiégés par les djihadistes et menacés de famine

Encerclée par les forces de l'Etat islamique (EI) depuis la fin du mois de juin, cette petite ville turkmène chiite du nord de l'Irak meurt à petit feu. A court de nourriture, d'eau potable et de médicaments, elle résiste malgré tout avec quelques centaines d'hommes mal équipés, dans l'angoisse permanente d'une ultime offensive djihadiste qui se traduirait inéluctablement par un carnage, l'Etat islamique vouant les chiites à une extermination pure et simple. Située à 160 kilomètres au nord de Bagdad, Amerli appartient à la bande de peuplement mixte où, de Sinjar près de la frontière syrienne à Khanaqin sur les flancs de l'Iran, se rencontrent l'Irak arabe et le pays kurde. . « Qu'ils soient contaminés par des maladies ou blessés par les armes de l'ennemi, je n'ai plus de quoi soigner mes patients », lâche, désespéré, le docteur Mahmoud Khaldoun. Au Royaume-Uni, le souvenir de la guerre en Irak agite la campagne électorale.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Bernard (Londres, correspondant) Que se sont dit Tony Blair et George W.

Au Royaume-Uni, le souvenir de la guerre en Irak agite la campagne électorale

Bush en 2003, avant de déclencher l’invasion de l’Irak qui allait entraîner la chute de Saddam Hussein et la guerre civile ? La question n’intéresse pas seulement l’Histoire. Ses implications internationales sont multiples à l’heure de l’embrasement généralisé de la région. Au Royaume-Uni, la question est si sensible que l’annonce, mercredi 21 janvier, d’un nouveau report de la publication du rapport officiel d’enquête sur le sujet a déclenché un tollé au Parlement et dans le pays. Tony Blair est accusé d’avoir entraîné son pays dans une guerre illégale sur le plan du droit international et motivée fallacieusement par les « armes de destruction massive » qu’aurait possédées le régime de Saddam Hussein. . « Spéculations fallacieuses et politiquement motivées » Pour justifier ce nouveau retard dans la publication d’un document, M. Bagdad a vécu sa première nuit sans couvre-feu depuis des années.

Des enfants transformés en kamikazes et boucliers humains par les groupes armés en Irak. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Irak Partie 2. Menacés par l'Etat islamique, les chrétiens d'Irak célèbrent Noël. L'année 2014 aura été des plus éprouvantes pour les chrétiens d'Irak.

Menacés par l'Etat islamique, les chrétiens d'Irak célèbrent Noël

Rassemblés mercredi 24 décembre dans l'église du Sacré-Cœur de Bagdad à l'occasion de la messe de Noël, ils ont rendu hommage aux fidèles victimes de l'organisation Etat islamique. Plusieurs milliers d'entre eux ont été contraints à l'exil dans le nord du pays, après la prise de Mosssoul en juin par les djihadistes sunnites. Un mouvement qui s'est accru avec la progression de ces derniers vers le Kurdistan irakien et les villes chrétiennes de la plaine de Ninive, au mois d'août. Lire aussi (édition abonnés) : Rester ou s'exiler, le dilemme des réfugiés chrétiens d'Irak « Les derniers événements nous ont rendus tristes pour nos frères, qu'ils soient chrétiens ou non, ceux qui ont été déplacés et blessés, a déclaré le père Saïr Abdoul Massih.

Les chrétiens d'Orient célèbrent Noël dans un climat de violence. Les chrétiens du monde entier ont commémoré, dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 décembre, la naissance de Jésus mais les célébrations ont été assombries au Moyen-Orient par les violences qui déchirent la région.

Les chrétiens d'Orient célèbrent Noël dans un climat de violence

A Bethléem, le spectre de Gaza Dans la ville de Cisjordanie où le Christ aurait vu le jour, les pèlerins étrangers étaient moins nombreux qu'à l'accoutumée. Un sapin décoré aux couleurs du drapeau palestinien, noir, blanc, rouge et vert, trônait devant la basilique de la Nativité. Mais les festivités ont été ternies par une nouvelle poussée de violence dans l'enclave de Gaza, ravagée durant l'été par un conflit ayant fait près de 2 200 morts côté palestinien et 73 côté israélien.

L'aviation de l'Etat hébreu y a mené un raid, tuant un militant du Hamas, en riposte à des tirs contre une de ses patrouilles. The Iraq-ISIS Conflict in Maps, Photos and Video. Control: La coalition en quête d’une stratégie commune contre l’Etat islamique. En même temps que l’annonce, vendredi 5 décembre, par le président américain Barack Obama du choix d’Ashton Carter pour occuper le poste de secrétaire à la défense, en remplacement de Chuck Hagel, le Pentagone officialisait la naissance d’une nouvelle structure : le commandement intégré (CJTF) chargé de mener à bien l’opération « Inherent Resolve » en Irak et en Syrie contre l’organisation Etat islamique (EI).

Bien qu’inexpliquée, la démission de M. Hagel a été imputée, selon plusieurs fuites dans les médias américains, à des désaccords sur la stratégie à mener en Syrie, où le chef du Pentagone aurait plaidé pour un engagement plus clair et affirmé, contre l’avis des conseillers de M. Obama, favorables à la ligne « Iraq first », dont Denis McDonough, actuel chef de cabinet de la Maison Blanche. Lutte contre l'Etat islamique : les alliés de la coalition vont envoyer 1 500 militaires en Irak. En Irak, les combattants kurdes reprennent du terrain à l'Etat islamique. Les autorités de la région autonome du Kurdistan d'Irak affirment que leurs combattants ont brisé, jeudi 18 décembre, le siège du mont Sinjar, derniers replis des Yézidis dans le nord-ouest du pays.

Massoud Barzani, président de la région, déclare à l'agence Associated press qu'un corridor a été ouvert par ses troupes, au sol, « pour évacuer ces gens ». Le Pentagone, moins définitif, a annoncé jeudi également que les forces armées liées au Parti démocratique du Kurdistan (PDK) de Barzani, appuyées par des bombardements aériens de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, avaient repris une centaine de kilomètres carrés aux djihadistes de l'Etat islamique (EI), dans cette région désertique proche de la frontière entre l'Irak et la Syrie. Le PDK a lancé son offensive mercredi. L'armée américaine a dit avoir mené 45 raids depuis lundi pour pour soutenir ces « peshmergas » (le nom des combattants kurdes d'Irak), sans préciser les secteurs visés.

Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Les Kurdes reprennent du terrain aux djihadistes en Irak. Irak : réunion du Conseil des droits de l'homme de l'ONU le 1er septembre. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Dans la vallée de l'Euphrate, entre Deir ez-Zor (Syrie) et Fallouja (Irak), l'utopie djihadiste est en train de prendre corps. Après avoir conquis en fin de semaine dernière le poste frontière d'Al-Qaïm, côté irakien, les combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) se sont emparés, mercredi 25 juin, de la ville jumelle de Boukamal, côté syrien. Ces prises donnent un début de réalité au grand dessein des extrémistes sunnites, à savoir l'instauration d'un califat à cheval sur les deux pays.

De toutes les répercussions – nombreuses et encore difficiles à mesurer – de l'offensive irakienne de l'EIIL sur le champ de bataille syrien, c'est pour l'instant la plus nette. Au cœur du califat : avec les djihadistes de l’Etat islamique en Syrie et en Irak. LEXILOGOS - Dictionnaires, Cartes, Documents en ligne - Langues & Pays. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Les djihadistes de l'Etat islamique (EI), engagés dans la guerre en Syrie, ont tué ces deux dernières semaines plus de 700 membres d'une tribu dans l'est du pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et avançaient samedi 16 août dans la province d'Alep face aux rebelles. L'opposition en exil a, de son côté, appelé les Occidentaux, en tête desquels les Etats-Unis, à agir « rapidement » contre l'EI et le régime syrien, à l'instar de leur intervention en Irak, un appel indirect à des frappes aériennes contre ses deux ennemis.

Le sort de 1 800 membres de la tribu des Chaïtat « inconnu » Les combattants ultraradicaux de l'Etat islamique, qui contrôlent plusieurs régions en Syrie, y combattent aussi bien le régime de Bachar Al-Assad que les rebelles et les groupes islamistes comme le Front Al-Nosra, la branche irakienne d'Al-Qaida.

Voir le reportage : Au cœur du califat : avec les djihadistes de l'Etat islamique en Syrie et en Irak. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Irak : le chef des Kurdes réclame des armes pour combattre les djihadistes de l'EI. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Armer les Kurdes, solution à double tranchant. Al-Koch, dernière ville chrétienne d’Irak qui résiste à l’Etat islamique. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Irak : « Pour beaucoup d'Arabes, ici, l'Etat islamique n'est pas un mouvement terroriste »

Le Monde.fr - Actualité à la Une. En Irak, les djihadistes s'accrochent au barrage stratégique de Mossoul. Kurdes et Américains reprennent un barrage stratégique aux djihadistes. Un militaire espagnol en prison pour « tortures » en Irak. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Sandrine Morel (Madrid, correspondance) Il y a un peu plus d'un an, le 17 mars 2013, le quotidien espagnol El Pais publiait sur son site Internet une vidéo montrant cinq militaires espagnols encerclant deux hommes recroquevillés au sol, leur assénant des coups de pied, s'acharnant sur eux, ignorant leurs gémissements. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Dominique de Villepin (Ancien premier ministre) Il semble que chaque jour annonce des massacres plus épouvantables que la veille.

Des centaines de milliers de chrétiens d'Orient, à qui une longue histoire lie la France, sont menacées de massacres et fuient sur les routes dans les pires conditions. Aujourd'hui des femmes, des enfants, des vieillards meurent de soif dans le désert irakien pour la seule raison qu'ils sont chrétiens ou yézidis. Irak : la France a reçu « plusieurs centaines de demandes » d'asile, selon Cazeneuve. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Haïdar Al-Abadi, nommé lundi 11 août premier ministre irakien, n'aura pas la tâche facile. Successeur de Nouri Al-Maliki, il a trente jours pour former un gouvernement appelé à rassembler toutes les forces politiques dans un pays en proie à une violente insurrection des djihadistes de l'Etat islamique. Jusqu'ici considéré comme proche de son prédécesseur, il fait partie de la même formation politique chiite, Dawa. « Jusqu'à très récemment, il était un substitut de M.

En Irak, les djihadistes s'emparent du barrage de Mossoul. L'insurrection djihadiste en Irak rebat les cartes du conflit en Syrie. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Qui est Haïdar Al-Abadi, le nouveau premier ministre irakien ? En Irak, « plus personne ne veut de Nouri Al-Maliki » L'exode massif des yézidis vers la Syrie. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Qui sont les djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant ?

La présence djihadiste entre la Syrie et l'Irak. Le nord sunnite de l'Irak aux mains de l'EIIL. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Irak : le premier ministre déchu dénonce une « dangereuse violation » de la Constitution. Les djihadistes poursuivent leur avancée vers Bagdad. Rester ou s'exiler, le dilemme des réfugiés chrétiens d'Irak. En Irak, Laurent Fabius face au casse-tête de l'aide aux Kurdes. Le nouveau film de propagande ultraviolent de l'Etat islamique. En Irak, les djihadistes justifient la destruction des sites de Mossoul pour des raisons religieuses. Dominique de Villepin : « Ne laissons pas le Moyen-Orient à la barbarie ! » Dominique de Villepin : « Ne laissons pas le Moyen-Orient à la barbarie ! »

Barack Obama autorise des frappes en Irak. « Soutenons les yézidis d'Irak, il y a un risque de génocide » En Irak, le compte à rebours pour sauver la minorité yézidie est lancé. Obama : Hollande et Cameron d'accord pour soutenir l'effort américain en Irak. Irak: silence et peur après un massacre dans des maisons closes. Après dix-huit mois de convalescence, le président irakien rentre dans un pays en proie au chaos.

Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. « Les islamistes de l'EIIL sont à leur apogée en Irak » Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Chrétiens d'Irak : plutôt Erbil que l'exil. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Irak : Fallouja et Ramadi aux mains d'al-Qaïda. 2003-2013 : l'Irak dans la tourmente de la guerre civile. Irak : trois opposants iraniens tués par des roquettes.

Irak : six morts lors de l'arrestation d'un député sunnite. Série d'attentats meurtriers en Irak. Début de mois de décembre meutrier en Irak. Irak : 10 ans, 100 regards.