background preloader

Déclarations de #musulmans soutenant les chrétiens d'#Irak c/#EI

Facebook Twitter

Comment lutter contre l’Etat islamique ? - rts.ch - vidéo - émissions - mise au point. Serge Grossvak - C'était vendredi devant la Grande Mosquée... Unis contre la barbarie : "Nous sommes tous des Hervé Gourdel" Une forte émotion, emprunte de gravité, a rempli la place de la République cet après-midi, quand la foule, réunie en hommage à Hervé Gourdel, a entonné la Marseillaise pour conclure le rassemblement à l'appel d'organisations antiracistes (Mrap, SOS Racisme UEJF, LIcra...), de partis politiques comme le PS et le PCF, de syndicats tels la CGT, d'associations et de représentants des religions musulmane, juive et chrétienne. Lire l'appel De très nombreuses personalités étaient présentes, Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, David Assouline (sénateur PS), Dominique Sopo, (SOS Racisme), Fodé Sylla, Igor Zamiechi (PCF), Raquel Garrido (PG), le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Roger Cukierman et l'écrivain Marek Halter.

Des représentants des victimes du terrorisme, des Chrétiens d'Orient, Guillaume Denoix de Saint Marc pour la Fédération internationale des victimes du terrorismes. Tariq Ramadan : "Il y a un vrai djihad de la citoyenneté active à mener" 120 savants musulmans s'insurgent contre "l'Etat islamique", le Saint Coran à l’appui. L’appellation usurpée d’ « État islamique » devrait être proscrite car c’est leur faire trop d'honneur, plus de 120 savants musulmans disséminés sur les cinq continents se sont fédérés pour réfuter en bloc la dénomination et l’idéologie mortifère du califat autoproclamé. C’est point par point, sources scripturaires à l’appui, qu’ils ont porté la contradiction étayée, ferme et solennelle comme la plus imparable des parades religieuses. "Il est interdit dans l’Islam de torturer", ou encore "Il est interdit dans l'Islam d'attribuer des actes blâmables à Dieu", les saines interdictions prônées par la religion musulmane s’égrènent au fil des 18 pages qui composent une longue lettre en arabe riche d'enseignements, mûrie et rédigée telle une réhabilitation salvatrice de l’islam odieusement dévoyé.

Décapitation de Hervé Gourdel : ne me demandez pas de m'excuser au nom de l'islam. Hervé Gourdel, Français enlevé et tué en Algérie par un groupe djihadiste lié à l'Etat islamique (capture d'écran vidéo/SIPA) Hervé Gourdel nous a quittés, puisse son âme reposer en paix. Lorsque je dis "nous", je parle en tant que français, en tant que musulman et avant tout en tant qu’être humain. Mais dans cette multitude d’appartenances, j’ai du mal à savoir laquelle est principale coupable d’un tel drame. Ne me demandez pas de m'excuser en tant que musulman En vouloir à ses ravisseurs qui l’ont décapité ? Alors s’il vous plaît, amis, collègues de travail et voisins, ne me priez pas de m’excuser "au nom de l’islam" pour leurs agissements. Si cette décapitation m’horripile et me désole, c’est avant tout en tant qu’humain. J’en veux aussi à ceux qui croient rétablir la grandeur de l’islam dans le sang et l’horreur.

J'en veux aussi aux États-Unis et à la France J’en veux tout autant aux Etats-Unis qui ont mis l’Irak à feu et à sang. Pendant ce temps, les Arabes restent les bras croisés. #NotInMyName : Le CCIF se désolidarise du mouvement de culpabilisation imposé aux musulmans. Ces derniers jours un nouveau hashtag fait le buzz :"#NotInMyName". Un hashtag dont le but serait de se "désolidariser" des crimes commis par le groupe Daesh et ses alliés. Il serait temps d'arrêter de culpabiliser les musulmans pour des actes dont ils ne sont PAS responsables. D'autant plus que l'écrasante majorité d'entre eux s'est soulevée contre les va-t'en guerre qui entreprirent d'attaquer et de détruire l'Irak.

L'ensemble des populations de l'Ouest et de l'Est payent aujourd'hui le prix des appétits voraces de ces criminels alors que les partisans de la paix appelaient à la vigilance face aux conséquences de telles expéditions hasardeuses et irresponsables. Agressions qui n'ont fait qu'engendrer l'anarchie dans lesquels ces mêmes pays se trouvent aujourd'hui, permettant à des mouvements armés de se développer.

Le CCIF se désolidarise également de l'appel à manifester lancé aujourd'hui, jeudi 25 septembre. #StopCulpabilisation Le CCIF. Aziza Ziriat. Déjà plus de 100 000 tweets de musulmans contre l’Etat islamique. #NotInMyName, le message lancé par l’association britannique Active Change Foundation (ACF) le 10 septembre dernier, semble être passé. A l’origine, des jeunes musulmans britanniques s’insurgent contre les actes barbares de l’État islamique, par ces mots : « pas en mon nom ». Sur YouTube, la vidéo a été consultée plus de 140 000 fois. Au Royaume-Uni, des musulmans dénoncent l'extrémisme des jihadistes. Par Francetv info Mis à jour le , publié le De jeunes musulmans britanniques, relayés par des imams réputés de la communauté, participent à une campagne sur internet et les réseaux sociaux baptisée "Not in my name" ("Pas en mon nom") contre les comportements des jihadistes, qui, selon eux, n'ont rien à voir avec l'islam.

"Le groupe Etat islamique ne représente ni l'islam, ni les musulmans", "parce que votre leader est un menteur", "parce votre action ne représente pas les vrais fidèles", "parce ce que vous faites est inhumain", tels sont les messages de musulmans britanniques, mis en ligne dans une vidéo. L'association londonienne Active Change Foundation est à l'origine de cette initiative visant à dénoncer la violence des extrémistes musulmans. Son directeur est un ancien jihadiste qui se dit révolté par les atrocités commises par l'Etat islamique, notamment les meurtres d'otages.

Suivez ce thème en direct : IRAK. Mort d'Hervé Gourdel : les musulmans de France indignés. Europe 1Victor Dhollande-Monnier avec Nathalie Chevance et AFP La colère est immense dans la communauté musulmane de France après l’annonce de la décapitation d’Hervé Gourdel par un groupe lié à l'organisation Etat islamique (EI). Le Conseil Français du culte musulman (CFCM) s’est dit "horrifié" et demande un "châtiment exemplaire" contre les responsables de ce "crime barbare". Le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a invité jeudi "les musulmans de France et leurs amis" à un rassemblement vendredi pour dénoncer les actes terroristes commis au nom de l'islam. >> LIRE AUSSI - Hervé Gourdel, l'otage français en Algérie, a été décapité "Colère noire".

"Le CFCM s'associe à la douleur de la famille et à l'ensemble de la Nation devant un tel crime qui ne mérite qu'un châtiment exemplaire par la justice de Dieu et celle des hommes", écrit dans un communiqué l'instance de représentation de la première communauté musulmane d'Europe, forte de quelque cinq millions de membres. Appel de Paris : Musulmans et Chrétiens solidaires pour la défense des chrétiens d'Orient.

L'appel des musulmans de France en défense des chrétiens d'Orient article 449867. IRAK-SYRIE DA'ESH... Qui que soient ces... - Tariq Ramadan (official) #Notinmyname : de jeunes musulmans dénoncent le groupe État islamique. Pas en leur nom. De jeunes musulmans britanniques refusent que les djihadistes de l'Etat islamique s'expriment pour eux. Et pour se faire entendre, ils ont lancé la campagne #Notinmyname sur les réseaux sociaux. Alors que l'organisation État islamique a appelé ce lundi à tuer des citoyens des pays de la coalition, "en particulier les méchants et sales Français", les jeunes Anglais participant à la campagne dirigée par Active Change Foundation (ACF), qui lutte contre l'extrémisme sous toutes ses formes, rappellent que "les djihadistes de l'EI ne représentent pas l'islam ni aucun musulman".

"Ils sont complètement anti-islamiques, parce qu'ils tuent des innocents, parce qu'ils ne sont pas justes", affirment ainsi trois jeunes musulmans britanniques dans la vidéo mise en ligne par la fondation. "Nous devons tous nous unir et essayer d'arrêter ce groupe qui fait du mal à l'islam et aux musulmans", ajoutent les personnes prenant part à la campagne. REGARDEZ la vidéo de la campagne #Notinmyname. Les musulmans allemands organisent un grand rassemblement pluriconfessionnel contre l’Etat Islamique. Deuxième plus grande communauté musulmane d’Europe juste après la France qui, une fois n’est pas coutume, dame le pion au poids lourd européen en la matière, les Allemands qui s'éclairent à la chaude lumière des préceptes coraniques ont impulsé un grand rassemblement pluriconfessionnel afin de répondre au totalitarisme de l’Etat islamique par une position nationale unifiée, empreinte de tolérance, de respect et de paix.

En ce vendredi 19 septembre dédié à l’accomplissement de la prière collective, les hauts dignitaires religieux de l’islam Outre-Rhin, en collaboration étroite avec d’influentes associations et avec l’assentiment du ministère de l’Intérieur, ont décidé de mobiliser et d’ouvrir au plus grand nombre plus de 2 000 mosquées disséminées dans différents lands, de Berlin à Hambourg, en passant par Mölln, Bielefeld, Oldenburg, Francfort et Stuttgart, afin d’opposer au radicalisme de l’ISIS l'humanisme et l'universalisme des enseignements de l'islam.

Le Grand Mufti d’Australie alerte les jeunes du danger des fatwas en ligne idéalisant l’Etat Islamique. A l’ère du tout-numérique et des réseaux sociaux tentaculaires, les fatwas électroniques, sujettes à caution car idéalisant l’Etat Islamique, prolifèrent, ainsi que leurs Cheikhs « googlelisés » qui font les heures douteuses de Youtube, au grand dam du Grand Mufti d'Australie, Ibrahim Abou Mohammad qui, dimanche 14 septembre, a mis en garde la jeunesse musulmane contre ces avis juridiques dénués de toute légitimité morale ou religieuse.

Ils sont "très dangereux et n'ont aucune autorité morale ou religieuse", a clamé haut et fort cette éminente figure de l’islam de l’autre bout du monde en désignant ces mystérieux Cheikhs adeptes de la communication virtuelle, alarmé par la propagation sur le Net d’un islam évidé de sa substantifique moelle qui exerce une influence des plus néfastes sur des esprits impressionnables et en quête d’absolu. "l’Etat Islamique n'est pas un état, il n'est pas islamique et il ne peut en aucune mesure se réclamer de l'islam ! Karima Charni on Twitter: "Cette barbarie ne représente en RIEN ma religion et mes croyances! Ce soir j'ai mal et je refuse les amalgames! #HervéGourdel" Les musulmans de France prennent la défense des chrétiens d'Orient.

Dans un appel solennel, le Conseil français du culte musulman dénonce la « barbarie » des djihadistes. C'est une première: les musulmans de France prennent officiellement la défense des chrétiens d'Orient. Toutes les fédérations musulmanes avaient déjà plus ou moins condamné cet été la chasse systématique aux chrétiens d'Irak organisée au nom de l'islam par le califat autoproclamé mais jamais encore une prise de position commune n'a été aussi clairement formulée. Il s'agit de «l'Appel de Paris» dont Le Figaro a pu se procurer le texte (lire ci-dessous). Il sera solennellement proclamé, mardi matin, à la grande mosquée de Paris, par le recteur et président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, Patrick Karam, président de la coordination «Chrétiens d'Orient en danger», et plusieurs autres signataires.

Manque l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). Grande Mosquée de Paris | Solidarité avec les Chrétiens d’Irak. La Grande Mosquée de Strasbourg apporte son soutien total et fraternel aux chrétiens d'Irak et appelle les musulmans à faire bloc contre l'#EIIL #EI. Notez l'article La Grande Mosquée de Strasbourg (GMS) annonce, dans un communiqué, que le jour de l’Aid El Fitr 2014 marquant la fin du mois de Ramadan correspond au lundi 28 juillet. La GMS invite les croyants à « poursuivre les efforts bien au-delà de ce mois sacré », marqué par « la générosité, le partage, le recueillement et l’élévation spirituelle ».

Toutefois, la Grande mosquée déplore que cette fête « reste entachée par les événements tragiques qui ont lieu en ce moment même à Gaza » : « Plus de 1 000 morts civils, dont un grand nombre de femmes et d’enfants, après plusieurs semaines de bombardements intenses et incessants. Des dizaines de milliers de maisons détruites et autant de familles obligées de fuir, sans réellement savoir où aller. La GMS « condamne avec force toute forme de racisme, d’antisémitisme et d’islamophobie ou toute autre forme d’exclusion, comme celle dont sont victimes les chrétiens d’Irak. Musulmans contre #EIIL #EI. Les musulmans condamnent la mort atroce du journaliste James Foley. Porté disparu depuis près de deux ans en Syrie, c’est dans une vidéo macabre et insoutenable que le journaliste américain James Foley, 40 ans, a fait une ultime réapparition, mardi soir, sur le Net, prononçant ce qui fut ses dernières paroles à travers un « message à l’Amérique » lu sous la contrainte, avant d’être décapité par son bourreau, membre des djihadistes de l’Etat islamique.

Face à la monstruosité de ce meurtre qu’aucune cause ne peut justifier et qui ne peut en aucune manière se réclamer des préceptes islamiques, dont il viole le principe inaliénable de la sacralité de la vie humaine, les condamnations émanant de nombreux musulmans, qu’ils soient d’éminents responsables d’associations ou de hauts dignitaires religieux, affluent des quatre coins de la planète, tous dénonçant un acte barbare faisant gravement offense aux vrais enseignements de l’islam. TariqRamadan : #Iraq Ce que les extrémistes ... Irak: Les musulmans rejoignent les chrétiens à l'église. Par Bouthaina Azami (Twitter) le 24/07/2014 à 11h46 (mise à jour le 24/07/2014 à 14h52) © Copyright : DR Face à l'horreur, musulmans et chrétiens irakiens restent solidaires.

Les musulmans se sont joints aux chrétiens pour manifester en brandissant des pancartes portant l'inscription "Je suis chrétien, je suis Irakien" et pour une même prière qui les a rassemblés dans les églises. Lapidations en Syrie, persécutions en Irak des chrétiens contraints de se convertir à l’islam ou de mourir par "le glaive". Face à l'horreur, musulmans et chrétiens irakines restent solidaires. Les musulmans se sont joints aux chrétiens pour manifester en brandissant des pancartes portant l'inscription "Je suis chrétien, je suis Irakien", s'interposant entre leurs compatriotes chrétiens et les djihadistes de l'EIIL.

La persécution des chrétiens d’Irak, contraire à l'islam dénonce l'OCI. De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer la persécution des chrétiens d’Irak, chassés de Mossoul ce mois par les membres de l’Etat islamique (EI) qui ont instauré leur califat sur cette région. Le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), le Saoudien Iyad Madini, a dénoncé, lundi 21 juillet, dans un communiqué leur « déplacement forcé comme un crime intolérable ». L’organisation, qui regroupe 57 pays musulmans, s’est dite « prête à apporter l’assistance humanitaires nécessaire » aux déplacés jusqu’à ce qu’ils soient « en mesure de retourner dans leurs foyers ». « Ces atrocités sont contraires aux principes de l’OCI, dont l’Irak est membre », a ajouté le secrétaire général.

Il a aussi souligné que les pratiques de l’EI « n’ont rien à voir avec l’islam et ses principes de tolérance et de coexistence ». L'Eglise catholique de France mobilisée. Une mosquée française solidaire des chrétiens d'Irak. Quand les musulmans de France soutiennent les chrétiens d'Orient. Le grand mufti d'Egypte condamne l'Etat islamique en Irak. Grand mufti d'Arabie saoudite : "L'État islamique, ennemi numéro un de l'islam" Julien Nény on Twitter: "Les musulmans de France réunis pour soutenir la cause des Chrétiens d'Orient en Irak @itele...