background preloader

Rape culture et sexualité

Facebook Twitter

Polanski, Mitterrand : le soliloque du dominant. L’arrestation de Roman Polanski à Zurich, le 26 septembre, et l’exhumation de l’affaire pour laquelle il reste poursuivi par la justice américaine, auront été l’occasion pour un nombre assez effarant de commentateurs - et de commentatrices - de démontrer une fois de plus à quel point leur vision de l’érotisme se passe aisément de cette broutille que représente, à leurs yeux, la réciprocité du désir féminin (on se contente en général de parler de « consentement », mais plaçons la barre un peu plus haut, pour une fois).

Polanski, Mitterrand : le soliloque du dominant

En témoigne l’expression « vieille affaire de mœurs », utilisée dans les premières dépêches ayant suivi l’arrestation, ainsi que dans la pétition du gratin du cinéma mondial lancée en faveur du réalisateur franco-polonais : de nombreuses voix se sont élevées pour faire remarquer à juste titre que, s’agissant de la pénétration et de la sodomie d’une adolescente de 13 ans préalablement soûlée au champagne et shootée au Quaalude, c’était un peu léger. Marie-Carmen Garcia : «Dans l’adultère, l’égalité des sexes ne prévaut pas» Elle a fait des jardins secrets son champ d’investigation.

Marie-Carmen Garcia : «Dans l’adultère, l’égalité des sexes ne prévaut pas»

La sociologue Marie-Carmen Garcia déterre ce qui y est enfoui : l’adultère. L’approche a été longue pour gagner la confiance des infidèles, recueillir 23 récits de vie. Des liaisons ordinaires, tapies dans l’ombre de couples qui battent de l’aile, celles de monsieur et madame Tout-le-Monde, qui se voient clandestinement quelques heures par semaine. La lettre puissante qu'une victime a lue à son violeur pendant son procès. Silence, sidération. Pourquoi n'ont-elles pas parlé avant ?

Silence, sidération

Pourquoi c'est prescrit ? Pourquoi tout le monde savait, et personne n'a rien dit ? Mais parce qu'on hallucine, mes amis. Parce qu'on n'en finit pas. Parce que vous seriez sidérés aussi, si vous aviez 21 ans et qu'au cours de votre premier stage comme journaliste (pour le quotidien La Provence), un collaborateur de 55 ans vous roulait une pelle après un dîner. L’affaire Woody Allen-Dylan Farrow. À L’ORIGINE DE L’AFFAIRE Novembre 1992, une enquête de la journaliste Maureen Orth publiée dans Vanity Fair décrit l’attitude étrange de Woody Allen, 56 ans à l’époque, à l’égard de Dylan, la fille adoptive du réalisateur et de Mia Farrow.

L’affaire Woody Allen-Dylan Farrow

D’après la journaliste, qui cite les proches de la famille, de tous les enfants élevés par Mia Farrow – ils sont quinze au total –, la petite fille de sept ans est de loin la préférée de Woody Allen, qui se montre exclusif et obsédé par elle. À tel point qu’il y avait une « règle implicite à la maison : Woody Allen ne devait jamais rester tout seul avec Dylan », rapporte la journaliste. Le cinéaste aurait même suivi une thérapie avec un psychologue pour enfants afin de soigner son comportement inapproprié à l’égard de sa fille adoptive. Allen perdra cette bataille judiciaire ainsi que la garde de ses enfants, mais ne sera jamais inculpé pour abus sexuels sur Dylan.

How We Failed to Protect Kesha  Salut Camarade Sexiste ! Understand Consent With the Help of Stick Figures and a Cup of Tea. The video that shows just how absurd most anti-rape advice is. The first 90 seconds of this video are absurd, ridiculous and slightly offensive.

The video that shows just how absurd most anti-rape advice is

They also effectively make a point that i100 has reported on in the past: much of the way we talk about rape is focused on how not to get raped, rather than teaching people not to rape. As Anna Akana, who made the video, says: “I am seriously so f**king tired of being responsible for not getting raped.” We’re told by society never walk alone at night, never walk down an ally way. If you think you’re being followed make three right turns because that means they just went in a circle. Never run upstairs if you’re being chased because then you get trapped. Watch the full clip below: More: It sounds ridiculous when we treat other crimes the way we treat rape The first 90 seconds of this video are absurd, ridiculous and slightly offensive. As Anna Akana, who made the video, says: “I am seriously so f**king tired of being responsible for not getting raped.”

Reyhaneh Jabbari : Sa bouleversante dernière lettre avant sa mort. Accueil > Société > News société > La bouleversante lettre de Reyhaneh Jabbari, exécutée pour avoir tué son agresseur 68 partages Publié par Laure Gautherin Publié le 28 octobre 2014 Partager surFacebookPartager surTwitter Malgré les supplications de la communauté internationale et des ONG de défense des droits de l'Homme, la jeune Iranienne condamnée à mort pour avoir tué celui qui a tenté de la violer a été exécutée samedi 25 octobre.

Reyhaneh Jabbari : Sa bouleversante dernière lettre avant sa mort

Des militants pacifistes ont hier révélé son ultime lettre destinée à sa mère. Adopte Une Collectionneuse. The Michigan Women's Justice & Clemency Project. The Problem Worldwide, 70% of female homicide victims are murdered by their male partners.

The Michigan Women's Justice & Clemency Project

Although most governments, including our own, have publicly condemned violence against women, they have failed in substantive ways to fully address the violence, provide sufficient financial resources to end it, or meet women’s needs for alternative strategies and survival. Lâcher prise. Nous réagissons avec fureur à l'application initiée par le Ministère des droits des femmes, nous nous énervons en lisant " "il faut sourire un peu, être avenante, mais pas trop, pour ne pas envoyer le signal qu'on peut être une proie facile".

Lâcher prise

Je réagis avec colère en admettant que j'ai intégré une partie de ces règles, en admettant que si je ne m'y conforme pas, je serais en effet une cible. J'ai cru naïvement au début de ma vie professionnelle, qu'on pouvait se comportement exactement pareil qu'on soit un homme ou une femme. J'ai cru qu'on pouvait rire aux blagues de cul. J'ai cru que c'était pareil un homme et une femme. Je ne souris jamais aux hommes inconnus dans l'espace public ; du moins pas de sourire franc, joyeux. Sinon à part ça, pas besoin du féminisme... - Bleu Kobalt. Mon corps m’appartient. Je connais un violeur. Tabou de la masturbation : sept trucs que vous ne savez peut-être pas. Pourquoi la masturbation gêne-t-elle ?

Tabou de la masturbation : sept trucs que vous ne savez peut-être pas

Quand on en parle, on en revient toujours à ce lieu commun : ce tabou est la conséquence d’une société judéo-chrétienne. « Nouvel éloge de la masturbation », de Philippe Brenot. Je connais un violeur. Je connais un violeur.

Je connais un violeur

C’est un ami, c’est un ami de ma meilleure amie. On avait déjà passé une nuit ensemble, je ne voulais pas coucher avec lui, il l’a bien pris et a été adorable. Mais pas ce soir-là. Comprendre la culture du viol. A Steubenville, une jeune fille a été violée. Plus exactement, après qu'elle soit en plein coma éthylique, elle a été transportée de lieu en lieu par deux adolescents rigolards, violée et filmée, sous le regard d'autres personnes. Des photos et videos ont été publiées sur les réseaux sociaux dont certaines plaisantant sur ce viol. Certains ont même twitté la scène en direct avec le hashtag #rape.

Viol, films et rigolade. Le 18 mars l'un a été condamné à un an de prison, l'autre à deux ans. Violée à 13 ans, cassée quand je porte plainte, sept ans après. J'ai été violée, à 55 ans, et je n'ai pas crié. Angie Epifano, la femme violée à l’automne dernier dans un dortoir d’Amherst, a raconté qu’elle entendait ses amis s’amuser dans la pièce d’à côté pendant qu’elle subissait son calvaire.

J’ai récemment raconté ça à une de mes amies, qui s’est étonnée qu’Angie n’ait pas tapé sur le mur ou appelé au secours. À première vue, cette question peut sembler légitime, jusqu’à ce qu’on se fasse la réflexion qu’elle est bien moins courante lorsqu’il s’agit de femmes battues ou kidnappées, et pratiquement jamais posée en cas de vol ou d’agression. La plupart des gens considèrent que lorsqu’on se fait agresser par exemple, donner calmement au voleur ce qu’il réclame tout en restant aux abois est un signe d’intelligence et de sang-froid, à l’image de l’attitude qu’il nous est conseillé d’adopter lorsqu’on se retrouve face à un chien agressif. Publicité Je ne me suis jamais battue.

Une victime de viol qui ne se débat pas, ça ne veut pas dire qu'elle consent. Illustration sur le viol (R.BEN ARI/MAXPPP). À toutes celles et ceux qui sont encore tenté-e-s de dire, ou de se dire en leur for intérieur, quand on leur rapporte un viol : "pourquoi n’a-t-elle pas crié, ne s’est-elle pas débattue, n’a-t-elle pas fui ? ", "moi, à sa place, jamais je ne me serais laissé faire ! " ; et si la victime est un homme : "comment est-ce possible ? " Magic Time! Film Review: ‘Lovelace’ by John Stoltenberg. In 1972 some men made a film that did her wrong. Unspeakably and indelibly wrong. The film was named Deep Throat. Now some men—with two women producers—have made a film that does right by her.

It’s called simply Lovelace. Candy prend son fusil ! Et voilà que j’écris sur le viol. C’est m’attaquer à un gros morceau. C’est prendre le risque d’exprimer un point de vue peut-être en décalage avec la réalité, un point de vue peut-être bien entaché de clichés, un point de vue qui pourrait être blessant sans le savoir.

Je n’ai pas été violée. J’ai 10 ans – j’ai 36 ans, harcèlement chronique. 10 ans, Cergy – sur le chemin de la boulangerie : un homme m’interpelle "tu veux des bonbons ? M i c h a . o n . t h e . m o o n - Women: Have you Ever Been Street Harassed? La libération sexuelle: une supercherie pour exploiter sexuellement les femmes. Un extrait des Femmes de droite d’Andrea Dworkin (Montréal, Les Editions du remue-ménage, 2012, pp. 93-104) Source : La révolution sexuelle, le droit à l’avortement, la gauche et les femmes – Andrea Dworkin « Norman Mailer a noté, durant les années soixante, que le problème de la révolution sexuelle était d’être tombée entre les mauvaises mains.

Il avait raison. Elle était entre les mains des hommes. M i c h a . o n . t h e . m o o n - "The reality is that so-called pro-life movement... C’est la ouate qu’elles préfèreront. Le Prude Shaming - Les Hystériques.