background preloader

Logement

Facebook Twitter

A découvrir : les petits frères et sœurs d’AirBnB ! Homelidays, Housetrip, 9flats et Wimdu, les concurrents directs Si certains comme Homelidays (créé en 1999) sont plutôt des grands frères d’AirBnB (lancé en 2009), des dizaines d’acteurs en tout se sont positionnés ces dernières années sur le marché très tendance - et donc très lucratif - de la location en ligne d’hébergements entre particuliers.

A découvrir : les petits frères et sœurs d’AirBnB !

On peut citer Housetrip (en 2010), 9flats (en 2011) ou encore Wimdu (2011). BedyCasa, Sejourning et MorningCroissant, les petits frenchies Lancé en 2007, soit deux ans avant AirBnB, Bedycasa est le pionnier français de la location de chambres chez l’habitant. Parmi les 30 000 annonces hébergées, on trouve aussi bien des apparts, que des Bed and Breakfast voire même des "familles d’accueil" pour les étudiants. Créés en 2010 et 2011, Sejourning et MorningCroissant présentent eux un graphisme très ressemblant à celui d’AirBnB. Le Collectionist, le AirBnB haut de gamme "Les riches ont maintenant leur AirBnb", titrait en octobre dernier Le Figaro. Site d'annonces de location ou sous-location d'appartements courte durée entre particuliers. Quand la nuitée devient monnaie d'échange. Une start-up française a basé son modèle sur un paiement non pas en euros, mais en nuitées.

Quand la nuitée devient monnaie d'échange

Un concept particulièrement innovant. Le 21ème siècle s’entiche de l’économie d’usage. L’idée, c’est d’utiliser des ressources dormantes, pour éviter tout gaspillage. La start-up Cosmopolit Home est de cette veine. L’entreprise est à mi-chemin entre le couchsurfing et l’échange de logements. Mais encore ? A la genèse, le nightswapping D’où l’idée de créer une plate-forme sur laquelle les voyageurs sont crédités de nuitées quand ils hébergent, et en sont débités lorsqu’ils dorment chez un membre de Cosmopolit Home, où qu’ils soient dans le monde. "Nous sommes un couchsurfing +, avec de bons plans, mais jamais de canapé", poursuit Serge Duriavig. "Nous avons supprimé la contrainte de la réciprocité", et la notion d’argent. Avez-vous testé le couchsurfing ? Les mordus de voyages en ont sûrement entendu parler, voir même testé ce nouveau mode d'hébergement unique en son genre.

Avez-vous testé le couchsurfing ?

Le couchsurfing permet de dormir gratuitement une ou plusieurs nuits chez l'habitant et de profiter par la même occasion de rencontres culturelles cosmopolites, à moindre coût, et sécurisées grâce à différents systèmes de suivi et de recommandation. Un peu d'histoire: En 1999, lors d'un voyage en Islande, Casey Fenton contacte par liste de diffusion des étudiants de l'université de Reykjavik pour demander à être gracieusement hébergé, avec l'espoir de pouvoir rencontrer des habitants de la région. Le nombre impressionnant de réponses positives le convainc qu'il existe une communauté de personnes pensant autrement le voyage, plus centrée sur l'humain.

En 2004, il co-fonde l'association CouchSurfing avec Daniel Hoffer, Sebastian Le Tuan et Leonardo Bassani da Silveira. Partage, échange culturel et ouverture d'esprit sont au centre de la philosophie du couchsurfing. Warmshowers.org. Making camping eventful - Campinmygarden.com. Echange de maison et échanges d'appartement. GuestToGuest: Troc de maison de vacances.

Le Collectionist. Cosmopolit Home – Voyagez gratuitement grâce au Nightswapping. Change de maison, location d'appartements et guide de voyage pour les familles. Leader mondial. Oubliez toute facture d’hôtel. HomeAway: Vacation Rentals, Beach Houses, Cabins & More. Camp at the owner's property. HouseTrip.fr – Locations vacances, Appartements et Villas dans le monde entier. WWOOFing, couchsurfing & HelpX, trois façons de se loger gratis en NZ - En terre maori.

Jeudi 27 mai 4 27 /05 /Mai 19:14 Ce sont des bons plans que les backpackers se glissent à l'oreille.

WWOOFing, couchsurfing & HelpX, trois façons de se loger gratis en NZ - En terre maori

Le WWOOFing, le couchsurfing et le HelpXchange permettent aux voyageurs d'être logés gratuitement à l'autre bout du monde. Sixmonths décortique pour vous les trois options. 1) Le WWOOFing > En anglais: world wide opportunities on organic farms. Autrement dit, en échange de quelques heures de travail (normalement 4/5 heures quotidiennement) sur une exploitation biologique, votre hôte vous offre le gîte et le couvert. Cette pratique est très répandue en Nouvelle-Zélande. Pour connaître la liste des hôtes kiwis, il faut d'abord s'inscrire sur le site internet et s'affranchir d'une cotisation d'environ 20 euros. Cette option est particulièrement efficace. En s@voir +: ; ; Woof France, crédit photo: wwoof.co.nz 2) Le HelpXchange > C'est exactement le même principe que le WWOOFing, sauf que le HelpXchange ne se cantonne pas qu'au domaine de l'agriculture biologique.