background preloader

INTERVIEWS

Facebook Twitter

Elizabeth Pastore-Reiss. Philippe Grimbert. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Philippe Grimbert, né à Paris en 1948, est un écrivain et psychanalyste. Biographie[modifier | modifier le code] Après de longues études de psychologie, Philippe Grimbert passe une dizaine d'années en analyse chez un lacanien, avant d'ouvrir son propre cabinet à Paris. Il travaille aussi dans deux instituts médico-éducatifs, à Asnières et à Colombes, auprès d'adolescents autistes ou psychotiques.

Passionné de musique, de danse et d'informatique, il publie deux essais : Psychanalyse de la chanson (Belles Lettres, 1996) et Pas de fumée sans Freud (Armand Colin, 1999). Bibliographie[modifier | modifier le code] Essais[modifier | modifier le code] Psychanalyse de la chanson Paris : les Belles lettres : Archimbaud, 1996, 338 p. Pas de fumée sans Freud : psychanalyse du fumeur Paris : A. Évitez le divan : petit manuel à l'usage de ceux qui tiennent à leurs symptômes Paris : Hachette littératures, 2001, 189 p. Chantons sous la psy La Petite robe de Paul. Qui suis-je ? | L'ECOPSYCHOLOGIE.

C’est une carrière dédiée, sur plus de trente ans, aux politiques publiques en environnement, nationales autant qu’internationales, qui me conduit à m’interroger sur la pertinence de celles-ci à répondre aux immenses défis écologiques actuels. Car force est de constater que la planète va chaque jour de plus en mal malgré une cinquantaine d’années de développement exponentiel de telles politiques publiques, dont nombre d’entre elles sont pourtant excellentes… sur le papier. J’ai, un jour, une intuition, particulièrement forte, que j’énoncerais ainsi : les meilleures lois, institutions, technologies ou les meilleures recherches scientifiques ne permettront pas de répondre à ces enjeux majeurs aussi longtemps qu’une masse significative de décideurs, d’acteurs et de citoyens ne seront pas convaincus de les mettre concrètement en œuvre et de les développer.

Like this: J'aime chargement… Jean Claude Ameisen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Claude Ameisen[1], né le à New York, est un médecin, immunologiste et chercheur français en biologie. Il est directeur du Centre d'études du vivant de l'Institut des humanités de Paris de l'université Paris Diderot et président du Comité consultatif national d'éthique. Biographie[modifier | modifier le code] Famille[modifier | modifier le code] Jean Claude Ameisen est issu d'une famille juive polonaise[réf. nécessaire].

Son père, Emanuel Ameisen, devient ingénieur en France après avoir réalisé des études à Grenoble dans les années 1930. Sa mère, Janine Ameisen — artiste-peintre, condisciple en philosophie de Karol Wojtyła (futur Jean-Paul II) et rescapée d'Auschwitz — rencontre Emanuel Ameisen en France avant de partir pour les États-Unis où naît Jean Claude Ameisen. Formation et carrière scientifique[modifier | modifier le code] Fonctions au sein des comités d'éthiques[modifier | modifier le code] Ouvrages[modifier | modifier le code] Michel Collon. Gilles Bœuf. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bœuf. Gilles Boeuf, né le [1], est un biologiste français. Professeur à l'Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC, Paris VI), il est le président du Muséum national d'histoire naturelle depuis le [2],[3]. Biographie[modifier | modifier le code] Il a fait sa thèse à la station de biologie marine d’Arcachon et a ensuite travaillé 20 ans pour l’IFREMER, pour lequel il était alors basé à Brest.

Il est ensuite devenu professeur à l’UPMC et a travaillé 12 ans à Banyuls où il poursuit encore partie de ses activités d’enseignement et de recherche. Il effectue ses travaux de recherche au sein de l’Unité 7232 de l'université Pierre-et-Marie-Curie/CNRS « Biologie intégrative des organismes marins » au Laboratoire Arago à Banyuls-sur-mer de l'observatoire océanologique.

Quelques articles[modifier | modifier le code] 1978 : Boeuf, G., P. Notes et références[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Frédéric Lenoir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Lenoir. Frédéric Lenoir, né le 3 juin 1962 à Madagascar, est un philosophe, sociologue, conférencier[1] et écrivain français, docteur de l'École des hautes études en sciences sociales[2]. Il est chercheur associé à l'École des hautes études en sciences sociales depuis 1991 et producteur et animateur de l'émission Les racines du ciel sur France Culture depuis 2009. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages, il a codirigé trois encyclopédies. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Carrière[modifier | modifier le code] En 1986, il entre aux Éditions Fayard comme Directeur littéraire [8], poste dont il démissionnera en 1991 pour se consacrer à l'écriture et à la recherche.

Depuis septembre 2009, il produit et anime avec Leili Anvar une émission hebdomadaire sur France Culture : Les racines du ciel. Engagements[modifier | modifier le code] Bonté divine ! Jacques Sapir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sapir. Jacques Sapir Jacques Sapir (né le 24 mars 1954[1] à Puteaux en France) est un économiste français.

Il a enseigné à l'université de Paris-X Nanterre, puis il est devenu directeur d'études à l'EHESS en 1996, après y être entré comme maître de conférences en 1990. Il dirige depuis 1996 le Centre d'études des modes d'industrialisation (CEMI-EHESS) ; il a été le responsable de la formation doctorale « Recherches comparatives sur le développement » de 1996 à 2006.

C'est un expert des problèmes de l'économie russe et des questions stratégiques, mais aussi un théoricien de l'économie qui s'est fait un nom sur des positions hétérodoxes très marquées sur plusieurs sujets et un engagement politique à la gauche de la gauche. Il a pris publiquement position pour la « démondialisation ».

Biographie[modifier | modifier le code] Il est le fils de Marie-Thérèse Roubaud et du psychanalyste Michel Sapir. Michel Beaud. Bernard Friot (sociologue) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il anime l'Institut européen du salariat et l'association d'éducation populaire Réseau Salariat, qui promeut l'idée d'un « salaire à vie » pour tous, une proposition alternative au revenu de base[3], idée que Friot dénonce comme étant « la roue de secours du capitalisme »[4]. Ses recherches portent sur la sociologie du salariat et la comparaison des systèmes de protection sociale en Europe.

Ses travaux ont également porté sur les retraites, allant à l'encontre des réformes proposées par le gouvernement en 2010. Il a plusieurs fois contredit des idées communément admises, comme en 2010 quand il explique que le « chômage des jeunes » est un « mensonge d'état », et qu'en réalité « un taux de chômage de 25 %, cela veut dire que le quart de 30 % des jeunes est au chômage. Le quart de 30 % c'est 7,5 %, c'est 1 sur 12. Myret Zaki. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Myret Zaki au Forum des 100 en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code] Son père, politologue, a dirigé les rédactions de quotidiens nationaux égyptiens (Al Akhbar, Al Ahali), alors que sa mère est interprète à l’ONU[3]. Myret Zaki vit à Genève depuis 1981[1]. En 1997, elle fait ses débuts dans la banque privée genevoise Lombard Odier Darier Hentsch & Cie, où elle se forme dans l'analyse financière. En 1998, elle obtient un MBA de la Business School of Lausanne[1]. En 2011, elle publie La Fin du dollar[1] qui prédit la fin de la monnaie américaine à cause de sa dévaluation prolongée et de la dérive monétaire de la Réserve fédérale des États-Unis[2]. Elle est favorable au protectionnisme en temps de guerre économique, et considère le libre-échange comme une utopie[6]. Publications[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Yves Paccalet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Yves Paccalet Biographie[modifier | modifier le code] Études[modifier | modifier le code] Activité dans la presse[modifier | modifier le code] Il assure pendant plus de dix ans les rubriques « Sentiers sauvages » et « Humeurs sauvages » du magazine Terre sauvage, collabore à Géo Magazine, au Figaro Magazine, au Nouvel Observateur.

Yves Paccalet a été président de Green Cross France de 2006 jusqu'à sa démission en août 2008[1]. Activité en tant qu'auteur[modifier | modifier le code] Il est auteur de plus de soixante-dix ouvrages dont L'Humanité disparaîtra, bon débarras ! Engagement politique et écologiste[modifier | modifier le code] En janvier 2012, Yves Paccalet rejoint les militants anti-corrida en intégrant le comité d'honneur de la FLAC (Fédération des luttes pour l'Abolition des corridas)[5]. En octobre 2013, il annonce quitter Europe Écologie-Les Verts à la suite de la « guerre des égos » et à la « stratégie floue » du parti[6].

Boris Cyrulnik. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Boris Cyrulnik, le 1er novembre 2011 à Gênes (Italie), lors du Festival della Scienza. Boris Cyrulnik, né le 26 juillet 1937 à Bordeaux, est un psychiatre et psychanalyste français. Il est membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD)[4]. Boris Cyrulnik est également un homme engagé pour la protection de la nature et des animaux. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Boris Cyrulnik est né dans une famille d'immigrés juifs d'Europe centrale et orientale (son père était russo-ukrainien et sa mère polonaise) arrivés en France dans les années 1930[6]. Formation et carrière[modifier | modifier le code] Boris Cyrulnik fait ses études secondaires au lycée Jacques-Decour à Paris, puis supérieures à la Faculté de médecine de Paris.

Depuis 2007, il dispose d'une chronique dominicale sur France Info, Histoire d'Homme avec Marie-Odile Monchicourt et Yves Coppens[21]. Scham. Hubert Reeves. Hubert Reeves, CC OQ (born July 13, 1932) is a French Canadian astrophysicist and popularizer of science. Personal life[edit] Reeves attended Collège Jean-de-Brébeuf, a prestigious French-language college in Montreal. He has been a Director of Research at the Centre national de la recherche scientifique since 1965 and currently lives in Paris, France where he often speaks on television promoting science. Early Life Career[edit] Born in Montreal, Reeves obtained a BSc degree in physics from the Université de Montréal in 1953, an MSc degree at McGill University in 1955 (with a thesis entitled "Formation of Positronium in Hydrogen and Helium" and then a PhD degree at Cornell University in 1960.

Honours and recognition[edit] Selected publications[edit] Reeves, Hubert (1998). Hubert Reeves in March 2010 Hubert Reeves in La Sorbonne (Paris, France) photographed in 2001 by Olivier Meyer Reeves, Hubert (1986). External links[edit] Coline Serreau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Serreau. Coline Serreau, née le à Paris, est une actrice, réalisatrice, scénariste et compositrice française. Elle a notamment écrit et dirigé le film Trois hommes et un couffin et le film La belle Verte. Biographie[modifier | modifier le code] Fille de l'écrivain Geneviève Serreau et du metteur en scène Jean-Marie Serreau, Coline Serreau a fait des études de Lettres, fréquenté le conservatoire de musique, l’école du cirque d'Annie Fratellini (où elle apprend le trapèze).

Elle a fait aussi de la danse classique et moderne. Attirée par le théâtre, elle entre au centre de La Rue Blanche en 1968, elle est stagiaire à la Comédie-Française en 1969, avant de s'orienter vers l'écriture de scénarios pour le cinéma et le théâtre, et la mise en scène au théâtre, au cinéma et à l'opéra. Elle a composé la musique de quelques-uns de ses films et dirige la Chorale du Delta. Filmographie[modifier | modifier le code] André Comte-Sponville. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André Comte-Sponville, né le à Paris, est un philosophe français. Il est membre du Comité consultatif national d'éthique depuis mars 2008. Biographie[modifier | modifier le code] C'est un philosophe se décrivant comme matérialiste, rationaliste et humaniste. À sa sortie de l'Ecole Normale Supérieure, il enseigne une année la philosophie au lycée Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine, puis deux ans au lycée de Landrecies (Nord), deux ans au lycée Joseph Fourier, à Auxerre (Yonne), enfin trois ans à l'Ecole Normale d'instituteurs de Melun, en Seine-et-Marne.

Il fut ensuite pendant quatorze ans assistant puis maître de conférences à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne[3] . Il est membre du Comité consultatif national d'éthique depuis mars 2008[4]. Il est membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité[5], et déclare en 2007 « la liberté de choix est une valeur plus haute que la vie »[6]. Pierre Rabhi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pierre Rabhi Pierre Rabhi en 2009. Pierre Rabhi, né en 1938 à Kenadsa, en Algérie[1], Rabah Rabhi de son vrai nom (en arabe رابح رابحي le vainqueur)[2],[3], est un essayiste, agriculteur biologiste, romancier et poète français, d'origine algérienne, inventeur du concept « Oasis en tous lieux ». Il défend un mode de société plus respectueux de l'homme et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et préservant les ressources naturelles, l'agroécologie, notamment dans les pays arides[4].

Il est le père de l'ingénieur Vianney Rabhi[5] (l'inventeur du procédé du moteur MCE-5, un dispositif permettant de rendre le taux de compression variable dans les moteurs à pistons) et de Sophie Rabhi-Bouquet (présidente de l'écovillage du Hameau des Buis[6]). Jeunesse algérienne[modifier | modifier le code] Pierre quitte Kenadsa pour Oran avec sa famille d'adoption et y suit deux années d'études secondaires. Pierre rabhi " les clés du paradigme ". Invité : Pierre Rabhi, "Semeur d'espoirs" en replay - 11 octobre 2013. Pierre Rabhi: La croissance est un problème, pas une solution.

Marie-Monique Robin. Étienne Chouard. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Chouard. Étienne Chouard Compléments connu pour son soutien au tirage au sort de certaines assemblées Étienne Chouard, né le [1] à Paris, est un enseignant français, professeur d'économie et de droit dans un lycée à Marseille.

Principalement connu comme blogueur, il a bénéficié d'une certaine notoriété en 2005 à l'occasion de la campagne du référendum français sur le traité établissant une constitution pour l'Europe en argumentant pour le « non ». Depuis lors Étienne Chouard, qui déclare « chercher la cause principale des injustices sociales »[2], étudie différents régimes démocratiques et constitutions. Parcours[modifier | modifier le code] Titulaire d'une maîtrise en droit à Nanterre (1980), Étienne Chouard est enseignant en économie-gestion et droit fiscal[Où ?]

Rapidement des centaines de réactions lui parviennent par courriel et la fréquentation de son site se confirme[14]. Notes[modifier | modifier le code] Plan C. Pierre-Henri Gouyon. Serge Latouche. Jean-Marie Pelt. M. DUBOIS Michel, annuaire de l'enseignement supérieur - EducPros. La transition énergétique : Vivre dans un monde fini - Michel J.-F. Dubois. Equipe pédagogique formation ingénieur en agriculture.