background preloader

Vers la fusion homme-machine

Vers la fusion homme-machine
Du Minitel à l’Internet mobile, la technologie a bouleversé en quelques décennies nos modes de communication. Une évolution qui tend à faire disparaître la frontière entre monde réel et monde virtuel. Le futurologue Joël de Rosnay décrypte les enjeux de l’inéluctable fusion entre l’homme et la machine. Télex, Minitel, modem... Difficile de ne pas esquisser un sourire en songeant à ces engins d’un autre âge, fossiles de la préhistoire d’Internet. En 2010, l’homme peut lire les nouvelles sur son « smartphone » et Montaigne sur une tablette électronique. Joël de Rosnay « Un Web en symbiose avec notre cerveau et notre corps » Le futurologue français en est persuadé. U & R : En 1975, dans Le Macroscope, vous annoncez que l’homme va participer à la création d’un cerveau planétaire. J. de Rosnay : Le cerveau planétaire est en cours de construction. À quoi va ressembler cet « homme symbiotique » ? Internet occupe une place de plus en plus importante dans notre vie. Bien sûr que non.

http://www.carrefour-du-futur.com/interviews/vers-la-fusion-homme-machine/

Related:  Interviews

Scenarios 2020: Intégrer la complexité est la clé du progrès Interview de Joël de Rosnay par Patrice Van Eersel, pour la nouvelle revue "Clés", Octobre-Novembre 2010, p.52-57 Clés : Vous aimez vous définir comme un « opti-pessimiste »… Joël de Rosnay : J’aime beaucoup cette formule d’Edgar Morin, qui se refuse, comme moi, à se laisser enfermer dans un dualisme manichéen stérile. Nous sommes entrés dans l’ère de la complémentarité : non plus « ou/ou », mais « et/et ». Je suis un optimiste inquiet et un pessimiste serein. Scenarios 2020: La « Smart Grid » : Réseau intelligent de transport de l’électricité Une voie possible vers les modèles énergétiques du futur s'appelle la Smart Grid (ou RITE, réseau intelligent de transport de l’électricité). Notre approche face à ces modèles est essentiellement analytique, linéaire et séquentielle. On envisage des filières opposées les unes aux autres.

Synesthésie Une personne atteinte de synesthésie pourrait, par exemple, percevoir ainsi les chiffres et les lettres. Alors que des métaphores exprimant un croisement de sens sont parfois qualifiées de « synesthétiques », une vraie synesthésie d'origine neurologique est involontaire et concernerait une personne sur 23, soit environ 4 % de la population[1]. Il est toutefois difficile de quantifier précisément le nombre de personnes véritablement synesthètes dans une population donnée, cette notion étant subjective car basée sur la perception personnelle. Si certaines personnes peuvent ignorer leur synesthésie (car vivant avec depuis toujours sans le savoir[2]), d'autres peuvent se déclarer synesthètes sans l'être véritablement, ou à des degrés considérablement plus faibles que d'autres personnes, s'approchant d'une perception « normale ». Ainsi, il a pu être avancé que la synesthésie ne concernait qu'une personne sur 2 000[1], bien que cette statistique semble désormais erronée.

Joël de Rosnay : « L’Océan est notre avenir » AccueilEditoSurf préventionSurf prévisionInterviewsDécouvrir le surfSurf tripPublicitéPartenairesContact Joël de Rosnay : « L’Océan est notre avenir » Posté par Guillaume Barucq dans ACTUALITES, Environnement le 28 juillet 2012 22:09 / Aucun commentaire L'environnement cliquable : une virtualité bien réelle Internet nous a habitués à des révolutions permanentes mais celle-ci est de taille. Après la révolution du navigateur, puis celle des moteurs de recherche, voici un CamPhone (téléphone muni d’une caméra) qui permet de rendre l’environnement « cliquable ». Cette découverte fondamentale, et la mise au point de l’appareil et des logiciels, est due à un Japonais de génie, Takaito Iguchi, Président fondateur de la société Tonchidot . Il a obtenu le second prix de la meilleure innovation sur Internet avec sa Sekai Caméra, dans le cadre du forum « Net Explorateur » qui s’est tenu au Sénat les 5 et 6 février 2009. J’avais proposé il y a plus de trois ans dans mon livre « La révolte du Pronétariat », en collaboration avec Carlo Revelli, la notion et le terme « d’environnement cliquable ».

La France est morte. Vive la France ! (De la carte au cartogramme) - Globe Le recours quasi-systématique aux cartogrammes dans l'exposition Territoires 2040 est une innovation majeure. Un cartogramme déforme le fond de carte proportionnellement au phénomène qu'il cherche à reprénsenter. Si l'Île-de-France compte 20% de la population française, alors elle occupera 20% de la superficie de la carte. 2020 LES SCENARIOS DU FUTUR 2020 Les Scénarios du futur Préface de François de Closets Interview Catherine Fournier-Montgieux, CFM Conseil pour Nextmodernity Du Pasteur au Passeur : Naviguer dans les nouveaux espaces et labyrinthes de la connaissance La science était simple et claire quand les savants savaient... Elle est plus complexe aujourd'hui et parfois obscure, alors que les savants ignorent jusqu'à l'étendue de leurs propres connaissances. Leur savoir, tandis qu'il s'enrichissait, s'est émietté, fragmenté en une multitude de territoires de pouvoirs spécialisés : les disciplines scientifiques. Le savoir en est-il pour autant mieux partagé ?

Internet, dix ans de révolution Guigui : Qu'est-ce que le pronétariat ? Joël de Rosnay : J'ai créé ce terme par référence au célèbre prolétariat. J'ai construit ce mot à partir du Net, les pronétaires étant ceux qui sont pour et sur le Net. J'ai voulu ainsi montrer la montée de ce que j'appelle les médias des masses, qui s'opposent aujourd'hui aux mass media. Il y a aura certainement une complémentarité entre les deux dans l'avenir, mais aujourd'hui, deux modèles économiques s'affrontent. La création de ce terme et sa signification exacte sont décrites sur le blog du livre : www.pronetariat.com.

Related: