background preloader

Informatique théorique

Facebook Twitter

Problème P ≟ NP. Représentation visuelle des deux configurations possibles.

Problème P ≟ NP

Le problème P ≟ NP est une conjecture en mathématiques, et plus précisément en informatique théorique, considérée par de nombreux chercheurs comme une des plus importantes conjectures du domaine, et même des mathématiques en général. L'Institut de mathématiques Clay a inclus ce problème dans sa liste des sept problèmes du prix du millénaire[1], et offre à ce titre un million de dollars à quiconque sera en mesure de démontrer P = NP ou P ≠ NP ou de démontrer que ce n'est pas démontrable. Ce problème est également le troisième problème de Smale.

Très schématiquement, il s'agit de déterminer si le fait de pouvoir vérifier rapidement une solution à un problème implique de pouvoir la trouver rapidement ; ou encore, si ce que nous pouvons trouver rapidement lorsque nous avons de la chance peut être trouvé aussi vite par un calcul intelligent. Société Informatique de France (SIF) - SIF. Société informatique de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Société informatique de France

Société informatique de France La Société informatique de France (SIF) est une association française fondée en 1985 sous le nom de Société des personnels enseignants et chercheurs en informatique de France (SPECIF). Elle a changé de nom, d'objet et de statuts le 31 mai 2012. Portail:Informatique théorique. Catégorie:Informatique théorique. Informatique théorique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Informatique théorique

L'informatique théorique est l'étude des fondements logiques et mathématiques de l'informatique. Plus généralement, le terme est utilisé pour désigner des domaines ou sous-domaines de recherche centrés sur des vérités universelles (axiomes) en rapport avec l'informatique. L'informatique théorique se caractérise par une approche par nature plus mathématique et moins empirique de l'informatique et ses objectifs ne sont pas toujours directement reliés à des enjeux technologiques. De nombreuses disciplines peuvent être regroupées sous cette dénomination diffuse dont la théorie de la calculabilité, l'algorithmique et la théorie de la complexité, la théorie de l'information, l'étude de la sémantique des langages de programmation et la théorie des automates et des langages formels. Informatique Théorique. Prix Turing. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prix Turing

Pour les articles homonymes, voir Turing. Le prix Turing ou ACM Turing Award, en hommage à Alan Turing (1912 – 1954), est attribué tous les ans depuis 1966 à une personne sélectionnée pour sa contribution de nature technique faite à la communauté informatique[1]. Les contributions doivent être d’une importance technique majeure et durable dans le domaine informatique. La récompense est décernée par l’Association for Computing Machinery (ACM)[2].

Association for Computing Machinery. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Association for Computing Machinery

Pour les articles homonymes, voir ACM. Association for Computing Machinery L'ACM (en anglais « Association for Computing Machinery », littéralement « Association pour la machinerie informatique »[1] est une organisation américaine à but non lucratif fondée en 1947, la première vouée à l'informatique. Sa mission consiste à développer et soutenir la recherche scientifique et l'innovation informatique. Elle siège dans la ville de New York aux États-Unis. Journal of the ACM. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Journal of the ACM

Journal of the ACM (Journal de l'ACM) est la revue scientifique majeure de l'Association for Computing Machinery (ACM)[1]. C'est une revue à comité de lecture qui couvre l'informatique en général, et plus particulièrement les aspects théoriques. Son directeur de publication courant est Victor Vianu (en), de l'Université de Californie. About the Journal of the ACM. Histoire des ordinateurs. L'histoire des ordinateurs commence au milieu du XXe siècle. Si les premiers ordinateurs ont été réalisés après la Seconde Guerre mondiale, leur conception héritait de diverses expériences comme l'Harvard Mark I et le Z3, machines électromécaniques programmables commencées en 1939, et surtout de deux calculateurs électroniques : le Colossus du service de cryptanalyse britannique en 1943, l'ENIAC en 1945.

À l'arrière-plan on peut mentionner des théories comme la « machine de Turing », ou des combinaisons de techniques bien plus anciennes comme les premières machines à calculer mécaniques (XVIIe siècle) et les premières machines à tisser automatisées par la lecture de cartes et de rubans perforés (XVIIIe siècle). Précurseurs[modifier | modifier le code] Premiers outils de calcul[modifier | modifier le code] How Ada Lovelace, Lord Byron’s Daughter, Became the World’s First Computer Programmer. Augusta Ada King, Countess of Lovelace, born Augusta Ada Byron on December 10, 1815, later came to be known simply as Ada Lovelace.

How Ada Lovelace, Lord Byron’s Daughter, Became the World’s First Computer Programmer

Today, she is celebrated as the world’s first computer programmer — the first person to marry the mathematical capabilities of computational machines with the poetic possibilities of symbolic logic applied with imagination. Von Neumann architecture. Computer architecture where code and data share a common bus A von Neumann architecture scheme The von Neumann architecture—also known as the von Neumann model or Princeton architecture—is a computer architecture based on a 1945 description by John von Neumann and others in the First Draft of a Report on the EDVAC.[1] That document describes a design architecture for an electronic digital computer with these components: The design of a von Neumann architecture machine is simpler than a Harvard architecture machine—which is also a stored-program system but has one dedicated set of address and data buses for reading and writing to memory, and another set of address and data buses to fetch instructions.

Von Neumann architecture

Ferranti Mark I. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ferranti Mark I

Le Ferranti Mark 1, également connu sous le nom de Manchester Electronic Computer[1] et donc parfois appelé Manchester Ferranti, était le premier ordinateur électronique généraliste commercialisé du monde. Histoire et spécifications[modifier | modifier le code] Les instructions, comme celles du Manchester Mark I, utilisaient un format à adresse unique dans lequel les opérandes étaient modifiées et déposées dans l'accumulateur.

Il y avait environ 50 instructions au total. Un cycle prenait 1,2 millisecondes et une multiplication pouvait se terminer dans la nouvelle unité parallèle en environ 2,16 millisecondes, soit environ 5 fois plus vite que dans la machine d'origine. UNIVAC I. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

UNIVAC I

Ne doit pas être confondu avec Multivac. Une démonstration de l'UNIVAC I L'UNIVAC I (UNIVersal Automatic Computer I) est le premier ordinateur commercial réalisé aux États-Unis. Il a été créé par J. Presper Eckert et John Mauchly, déjà à l'origine de l'ENIAC. WEB SOMBRE. Web profond. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec darknet. Ne pas confondre[modifier | modifier le code] Ressources profondes[modifier | modifier le code] Les robots d'indexation sont des programmes utilisés par les moteurs de recherche pour parcourir le web. Afin de découvrir de nouvelles pages, ces robots suivent les hyperliens. Louis Pouzin. Louis Pouzin en 2013. Biographie[modifier | modifier le code] Polytechnicien informaticien ?

[modifier | modifier le code] Netscape Navigator. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne le navigateur Netscape. Pour l'entreprise qui produisait ce dernier, voir Netscape Communications. Le Web sémantique pour le DeepWeb. World Wide Web.

Où la toile est née, plaque commémorant la création du World Wide Web dans les locaux du CERN. Le World Wide Web [ˌwɝld waɪd ˈwɛb][a] (littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », abrégé www ou le Web), la toile mondiale ou la toile[1], est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet. Le Web permet de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites. Tim Berners-Lee. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tim Berners-Lee Tim Berners-Lee en 2010.

Compléments Timothy John Berners-Lee, KBE, né le 8 juin 1955 à Londres, est un citoyen britannique, principal inventeur du World Wide Web (WWW) au tournant des années 1990. En juillet 2004, il est anobli par la reine Élisabeth II pour ce travail et son nom officiel devient Sir Timothy John Berners-Lee. Le web à sa naissance ? « Vague but exciting... » C’est avec ces mots que le chef de Tim Berners-Lee a commenté le document dans lequel il dressait la première ébauche, remise le 13 mars 1989, de ce qui devait devenir le World Wide Web. Il y a vingt ans. Désireux de mieux gérer l’énorme quantité de documents du CERN, le laboratoire européen de Genève où il travaillait, Berners-Lee était sans le savoir en train d’inventer du même coup un outil qui nous conduit à penser et établir des relations humaines de façons différentes. L’idée de créer des liens activables entre documents remontait au Memex et à un texte publié en 1945 par Vanevar Bush , conseiller scientifique de Roosevelt pour les questions militaires.

How Ada Lovelace and Charles Babbage Invented the World’s First Computer: An Illustrated Adventure in Footnotes and Friendship. In 1843, Ada Lovelace — the only legitimate child of the poet Lord Byron — translated a scientific paper by Italian military engineer Luigi Menabrea titled Sketch of an Analytical Engine, adding seven footnotes to it. Together, they measured 65 pages — two and half times the length of Menabrea’s original text — and included the earliest complete computer program, becoming the first true paper on computer science and rendering Lovelace the world’s first computer programmer.

CULTURE NUMERIQUE. Bigdata. Qu'est-ce que Telegram, l'application de messagerie utilisée par des djihadistes ? VIDÉO - Ce service de messagerie mobile était utilisé par Adel Kermiche, meurtrier du père Jacques Hamel. Connection Machine. Approche systémique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Conférences Macy. Les conférences Macy, organisées à New York par la fondation Macy à l'initiative du neurologue Warren McCulloch, réunirent à intervalles réguliers, de 1942 à 1953, un groupe interdisciplinaire de mathématiciens, logiciens, anthropologues, psychologues et économistes qui s'étaient donné pour objectif d'édifier une science générale du fonctionnement de l'esprit.

Quantum Supremacy and Complexity. Gil Kalai is a popularizer of mathematics as well as a great researcher. Mort de l'Américain Ray Tomlinson, l'inventeur de l'e-mail. L'industrie des microprocesseurs s'apprête à rompre avec la loi de Moore. Moteur de recherche. Sous le signe du calcul. DBLP Bibliography - Home Page.

Langages de programmation

Hello, world! SOA. Commutation de contexte. Intelligence artificielle. Cybernétique. Cybernétique, la science des systèmes. Principia Cybernetica Masthead. Systémicien. Informatique. Emmergence. Algorithmique. Lambda-calcul. Lambda-mu calcul, appel par nom et par valeur. Berry - Le lambda-calcul : sémantiques, information et points fixes. Lambda-calcul (CNAM) Lambda-calcul typé (Y. Bertot) Lambda-calcul simplement typé (P. Lescanne) Et si on commençait par les fonctions ! Lambda Calculator.

ToLambda (version 1.3)

Théorie des types