background preloader

Encyclopédies

Facebook Twitter

Ebooks - La boutique Universalis. Encyclopedia Britannica. Wikipedia. Wikipédia, l'encyclopédie libre. The free encyclopedia. Википедия — свободная энциклопедия. Wiktionary. Wikiversity. Wikibooks. MediaWiki. Wikisource. Wikiquote.

Wikimedia Commons. Wikinews. Wikidata. Meta, a Wikimedia project coordination wiki. Portails de Wikipedia. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portails de Wikipedia

Bienvenue sur l’accueil des portails de Wikipédia. Les portails permettent de se repérer plus facilement dans Wikipédia grâce à des regroupements thématiques. Ils sont en général accessibles par des liens dans un bandeau en bas des articles. De nombreux portails sont gérés par un projet qui en assure la maintenance. Il est possible de consulter la liste alphabétique des 1 581 portails en français dont 30 ont été reconnus de qualité et 51 comme bons portails. Les portails thématiques peuvent être retrouvés à partir des onze groupements suivants : Handicap · Hématologie · Maladies infectieuses · Mort · Œil et vue · Pharmacie · Premiers secours et secourisme · Sexualité et sexologie · Soins infirmiers et profession infirmière · Tabac Histoire thématique Histoire de l'art · Histoire de Bretagne · Histoire du Japon · Histoire militaire · Histoire militaire de la Wallonie et des Wallons · Histoire des sciences · Disciplines historiques Préhistoire Milieu.

Encyclopédie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Encyclopédie

Vous lisez un « bon article ». Dès sa parution en 1968, l'Encyclopædia Universalis est devenue une référence de choix pour le monde francophone. Ci-dessus, une série de suppléments annuels. En principe, une encyclopédie est différente d'un dictionnaire, car ce dernier a pour objet le sens et l'emploi des mots d'une langue, et est donc intraduisible en tant que tel, alors que l'encyclopédie traite des choses ou réalités du monde et de la culture. Cette distinction n'est toutefois pas rigide, car un dictionnaire doit nécessairement aussi « traiter des choses dans la mesure où cela est nécessaire pour déterminer la signification et l'usage des mots[2] », et bien des dictionnaires modernes accentuent leur caractère encyclopédique, tel le Petit Larousse illustré, afin d'offrir le maximum de renseignements en un seul volume.

Les encyclopédies se sont multipliées pour suivre le rythme d'accroissement des connaissances. Encyclopédies. Encyclopédie de Diderot et d'Alembert en ligne LEXILOGOS. Encyclopédie dirigée par Diderot & d'Alembert (1751-1765) L'Encyclopédie en ligne L'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers dirigée par Diderot & d'Alembert (1751-1772)(Wikisource) Histoire de l'Encyclopédie •L'Encyclopédie de Diderot par Yvon Belaval, in Encyclopædia Universalis • chronologie de l'Encyclopédie & dates de publication, textes divers • présentation de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert • textes sur Jean Le Rond d'Alembert : biographies, notices (XVIIIe-XIXe)

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert en ligne LEXILOGOS

Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. ENCYCLOPEDIE. ENCYCLOPÉDIE : Planches. Encyclopédie Larousse. Première Guerre mondiale De 1914 à 1918, ce conflit a opposé en deux systèmes d’alliance (Triple-Alliance, avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie notamment, et Triple-Entente, avec la Grande-Bretagne, la France, la Russie) la plupart des nations européennes, auxquelles sont venus se joindre les États-Unis, la Chine, le Japon et plusieurs États sud-américains. Il a fait quelque dix millions de morts. Encyclopédie gratuite Imago Mundi.

Universalis dépose le bilan : la fin d’un accident de l’histoire ? Le stand Encyclopædia Universalis au Salon de l’éducation, à Paris, en 2004 (SIMON ISABELLE/SIPA) La société Encyclopædia Universalis est en dépôt de bilan, annonce Le Monde.

Universalis dépose le bilan : la fin d’un accident de l’histoire ?

Le tribunal administratif de Nanterre l’a placée en redressement judiciaire le 30 octobre dernier pour une période de six mois. Une nouvelle qui pincera le cœur des privilégiés qui possèdent une encyclopédie (pour ma part, elle constitua un cadeau de naissance et m’apparut toute mon enfance comme la preuve objective que le savoir était intimidant), et laissera dans l’indifférence ceux qui pensaient qu’elle était déjà morte depuis longtemps. L’Encyclopædia Universalis n’est pas morte, mais ça sent le roussi. Le journal du soir analyse la situation sur le plan économique : les investissements répétés de son propriétaire Jacqui Safra, via la maison mère Britannica ; les tentatives de nouveau modèle (encyclopédie en ligne sur abonnement, commercialisation des fonds aux institutions scolaires), etc.

Puis vint le Web.