background preloader

Lutte bio

Facebook Twitter

Se débarrasser des fourmis naturellement. Les fourmis peuvent parfois vite devenir encombrantes! Bien qu’elles soient petites, leur nombre très important les rend vite dérangeantes! Surtout quand elle rentre dans la maison. Voici quelques astuces naturelles pour s’en débarrasser. Quelques gestes simples Arrêtez de les nourir Une des raisons qui pousse les fourmis à vous envahir, c’est qu’elles trouvent de la nourriture. Il est donc important de nettoyer vos surfaces et de ne pas laisser de la nourriture à leur portée. Supprimez les éclaireurs Vous remarquerez parfois des éclaireurs, fourmis seules, qui inspectent la zone avant de retourner au nid. Bouchez les passages Souvent les fourmis exploitent une fissure, un joint abîmé, un petit trou sous les fenêtres. Sans les tuer Parce que les fourmis sont des êtres vivants et qu’elles participent à un équilibre naturel, il est important de commencer par essayer des les faire fuir et les repousser avant de penser à les tuer.

Le citron ou le vinaigre Le basilic Le talc ou la poudre de craie t> Fabriquer des abris pour les insectes. Matériel : - tiges creuses sèches (graminée, bambou, roseau, vieux tuteurs, etc.) - tiges pleines sèches (ronce, rosier, sureau, framboisier, etc.) - un sécateur En période de taille d'arbustes, rosiers, graminées, bambous, etc., conservez les branchages. Le mieux est d'avoir des tiges de différents diamètres (entre 3 et 8 mm) afin d'accueillir des insectes de toutes les tailles. Coupez des longueurs différentes à l'aide du sécateur et faites un fagot ou bien disposez-les dans une caisse de bois.

Les tiges creuses sont appréciées par les abeilles, les guêpes, les abeilles solitaires et les osmies. Les tiges pleines dites à moêlle sont appréciées par les syrphes. Astuce à savoir : une des extrémités des tiges doit être bouchées. Loger les insectes auxiliaires, témoignages de jardiniers. © F. Régis Comment accueillir les insectes auxiliaires ? Entre “laisser faire la nature” et leur construire un magnifique hôtel, diverses formules existent, même des nichoirs tout faits, vendus en jardinerie ou sur internet.

Mais sont-ils efficaces ? Quand les trous d'aération ont plus de succès ! Depuis plusieurs années, nous plaçons tiges de sureau, de buddleia et de ronces selon les indications des associations de protection de la nature. B. Bûche percée désespérément vide J'ai posé pour les abeilles ou guêpes solitaires une bûche percée de trous, sans succès.

J. Morceau de mousse et jouet en bois, nichoirs surprise ! Un jouet en bois naturel, “abandonné” à l'abri de la pluie, devient par hasard un nichoir pour les abeilles solitaires. Sur le rebord de notre fenêtre, côté sud de la maison, nous avions posé là par hasard un morceau de mousse synthétique (pour bouquets secs). Nous avions fabriqué une petite voiture avec un rondin de bois (non traité). C. J. Abri sans occupant M. E. P. R. J. Vos trucs contre les insectes. Les cochenilles farineuses Retrouvez vos trucs contre les insectes indésirables... Les cochenilles Contre les cochenilles farineuses : dans un vaporisateur, diluer 1/2 cm de liquide vaisselle, 1 cm d'alcool à brûler ou d'alcool à 70°, compléter avec de l'eau tiède et vaporiser sur vos plantes infestées.

Rincer environ 1 heure après, il n'y a plus rien.Catherine Les perce-oreilles Il est inutile de chercher a détruire les perce-oreilles. Sachant que les perces-oreilles ont une activité nocturne et que dans la journée ils se cachent, le truc consiste à leur donner un abri près des plantes victimes, sous la forme d'un pot de fleur retourné rempli de paille. Les moustiques Pour éviter la prolifération de larves de moustiques dans le réservoir contenant l'eau d'arrosage, mettez y un poisson rouge ou deux.

Contre les moustiques et surtout le soir, pour les empêcher il faut vaporiser du parfum dans la chambre, et vous serez tranquille, car il ne le tolère pas. Les cafards et les blattes Lire aussi. Les trucs pour lutter contre les pucerons. Les trucs pour lutter contre les pucerons Retrouvez vos trucs et astuces contre les pucerons... Contre les pucerons noirs, laisser macérer un paquet de tabac pendant 24 h, ensuite vous filtrez et vous y ajoutez dans le litre obtenu, 15 dc de vinaigre et 15 dc de savon, vous vaporisez.Pilou Plantez dans le pot de vos plantes vertes, des allumettes, la tête dans la terre. Le soufre contenu dans cette dernière sera funeste aux pucerons.

Pulvérisez vos rosiers avec une "potion" préparée avec des feuilles de lierre macérées dans de l'eau pendant quelques jours. J'avais des pucerons dans mes plantes ( beaucoup ) on m'avait dit de mettre de l'eau mélangé a de l'huile d'olive, ce que j'ai fait et ... ça a marché, plus un seul puceron, en + cela a nourrit mes plantes ! J'ai testé la dissolution d'une cuillère à soupe de savon noir dans un litre d'eau à renouveler tous les 15 jours environ et cette année je n'ai pas été envahi comme les années précedentes paddy » Proposer votre truc Lire aussi. Mouches : 5 astuces pour s'en débarrasser - Répulsif de grand-mère. Marre d’entendre bzz ? Il faut le reconnaître les mouches ne sont pas méchantes mais elles deviennent très vite énervantes … Pour se débarrasser des mouches au plus vite et naturellement, suivez vite ces 5 astuces de grand-mère.

Piquez des citrons ou des oignons avec plusieurs clous de girofle. Placez ces derniers dans les pièces fréquentées par ces insectes volants. Renouvelez l’opération dès que nécessaire. Si vous avez de la lavande dans votre jardin, profitez-en pour l’utiliser contre les mouches. Disposez dans votre maison des petites coupelles remplies de vinaigre blanc. Ces plantes dégagent un parfum très désagréable pour les mouches. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de géranium rosat ou d’huile essentielle de citronnelle dans votre diffuseur. Cultivez l'absinthe au potager pour repousser les ravageurs. L’absinthe, bien connue pour sa liqueur surnommée la fée verte, n’en reste pas moins une belle plante aux vertus aromatiques et médicinales. Au potager elle est à la fois décorative, aromatique et utile car son odeur repousse certains insectes nuisibles comme la mouche des semis des haricots et les altises des choux.

Généralités Nom commun : AbsintheFamille : AsteracéesGenre : ArtemisiaEspèce : absinthium L’absinthe porte divers noms communs comme la grande absinthe, l’aluine, l’herbe sainte, l’herbe des vierges, l’armoise amère et bien d’autres… Son nom de genre, Artemisia, vient de la déesse grecque Artémis, fille de Zeus et de Léto. L’absinthe apporte l’oubli, mais se fait payer en migraines. Non, l’absinthe ne rend pas fou ! La liqueur d’absinthe est connue pour ses effets redoutables sur la santé. En savoir plus Cultivez l’absinthe Planche botanique Absinthe Description L’absinthe est une plante vivace, très rustique de la famille des armoises. Multiplier l’absinthe, un jeu d’enfant. La petite faune du jardin. Pucerons : insecticide naturel au basilic - Astuce de grand.

Encyclop'Aphid : l'encyclopédie des pucerons - Holocycle monœcique. La tanaisie, un insecticide naturel et puissant ! La Décoction de Prèle - Purin d'ortie et Cie. Contactez-nous Domaines d'application : Ce traitement naturel à base de Prèle agit fortement en préventif et curatif contre les maladies cryptogamiques, provoquées par des champignons pathogènes. Il est à appliquer tôt dans la saison, quand les feuilles sont jeunes et surtout au débourrement des arbres (apport de silice pour renforcer les parois cellulaires des plantes).

Cette Décoction de Prèle peut être mélangé avec les Extraits Fermentés de plantes (Ortie, Consoude, Fougère), juste avant de traiter les végétaux, directement dans le pulvérisateur (respecter les doses prescrites). Rouilles (rosiers, fruitiers, roses trémières...)En préventif : Pulvérisation diluée à 10%, 2 traitements en avril à 1 semaine d'intervalle, renouveler en mai 2 traitements à 1 semaine d'intervalle. 1 traitement en juin.En curatif : En cas de fortes attaques, traiter tous les 3 jours. Mildiou :En préventif : Pulvérisation à 10%. Récolte : Recette : Pour en savoir plus : en savoir + Recettes gratuites et naturelles ;traiter et engraisser efficacement et naturellement sans pollution. La prêle est une plante sauvage dont la décoction renforce les défenses des plantes et le purin s'avère être un excellent fongicide naturel contre les maladies cryptogamiques telles que mildiou, rouille, cloque, moniliose, tavelure...

Une bonne sauvage La prêle des champs (equisetum arvense) est une plante sauvage très ancienne, puisqu'on trouve sa trace dès le Carbonifère. Elle contient beaucoup de silice, élément qui améliore la résistance des cultures aux maladies. Où la récolter ? On la trouve un peu partout dans la nature, sur les talus qui bordent les champs ou les jardins. Récoltez-la vers le mois de juin, en coupant ses tiges avec un couteau. Culture au jardin Si vous souhaitez en disposer au jardin, ne la plantez jamais en pleine terre ! La conserver Après récolte, laissez-la sécher à l'air et plutôt à l'ombre. Emploi La prêle possède un effet contre la plupart des maladies cryptogamiques : Action préventive Action curative Préparation de la décoction Préparation du purin de prêle. Purin de pissenlit | Un activateur de croissance pour vos légumes du potager.

Le purin de pissenlit est utilisé principalement comme activateur de croissance du fait de sa teneur élevé en phosphore. Associé avec du purin de consoude et du purin d'ortie vous aurez là une gamme de fertilisant complète. Utilisation Il contient du potassium, qui améliore la production de fruits et de fleurs. Mais il est surtout bénéfique pour son apport en phosphore qui aide au développement racinaire et renforce la plante.

Il est pour cela souvent employé comme activateur de croissance. Il peut s'utiliser avec la plupart des plantes. Préparation Commencez par récolter 2 kilos de pissenlit avec les feuilles, les fleurs et les racines. Dosage et utilisation Le purin de pissenlit s'utilise en arrosage dilué avec de l'eau. Ensuite arrosez vos plantes normalement. Vous pouvez aussi arroser votre potager quelques semaines avant la mise en place de vos légumes. Décoctions, macérations, infusions, purins. Conseils de préparation On distingue les macérations, les décoctions, les infusions et les purins par leur mode de fabrication.

Le but est toujours le même : extraire les principes actifs des plantes sauvages aux propriétés intéressantes comme l'ortie, la prêle, la consoude... Pour cela, coupez tiges et feuilles en gros morceaux et faites les tremper, dans de l'eau de pluie de préférence, non calcaire et non chlorée. On privilégiera les plantes fraîches pour les préparations "stimulantes", et les plantes sèches pour les curatives.Lorsqu'il s'agit de traiter une plante en préventif ou en curatif, il est nécessaire d'intervenir plusieurs fois à intervalle régulier (en général, une application par semaine à renouveler 4-5 fois).Seul le purin peut être stocké pour une longue durée, n'hésitez pas à en préparer de grande quantité.

Processus de fabrication - Purin : trempez 1 kg de feuilles en morceaux pour 10 L d'eau, dans un contenant en plastique. Quel élixir pour quel usage ? Préparer et utiliser un purin de fougère - Engrais.