background preloader

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mallarmé. Stéphane Mallarmé Mallarmé photographié par Nadar en 1896. Étienne Mallarmé, dit Stéphane Mallarmé, né à Paris le 18 mars 1842 et mort à Valvins (commune de Vulaines-sur-Seine, Seine-et-Marne) le 9 septembre 1898, est un poète français. En 1887, il fait paraître une édition de ses Poésies qui montrent sa recherche stylistique comme dans le « sonnet en X » : Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx ou le sonnet en octosyllabes Une dentelle s'abolit (Une dentelle s'abolit // Dans le doute du Jeu suprême //A n'entrouvrir comme un blasphème //Qu'absence éternelle de lit.) Biographie[modifier | modifier le code] L'année suivante, il compose L'Après-midi d'un faune, qu'il espère voir représenter au Théâtre-Français, mais qui est refusée. À partir de 1874, Mallarmé, de santé fragile, effectue de fréquents séjours à Valvins près de Fontainebleau. Regards sur son œuvre[modifier | modifier le code] « (...)

Stéphane Mallarmé : Poètes en musique #5 Je pose, à mes risques esthétiquement, cette conclusion (si par quelque grâce, absente, toujours, d'un exposé, je vous amenai à la ratifier, ce serait pour moi l'honneur cherché ce soir): que la Musique et les Lettres sont la face alternative ici élargie vers l'obscur; scintillante là, avec certitude, d'un phénomène, le seul, je l'appelai l'Idée. « La Musique et les Lettres »,conférence donnée à Oxford, 1er mars 1894 - On a touché au vers. La poésie de Stéphane Mallarmé (1842-1898) est hautaine, savante et hermétique jusqu'à l'abstraction. Cette révolution sur l'usage radical du langage trouva un puissant écho dans les avant-gardes plastiques et musicales du XXe siècle. Découvrez la playlist Mallarmé en musique avecClaude DebussyPlacet futile par Sandrine Piau. Stéphane Mallarmé, La musique et les lettres, Perrin et Cie (Paris), 1895La Musique et les lettres", conférence prononcée à Oxford le 1er mars 1894 et à Cambridge le 2 mars

Biographie - Musée Mallarmé Né en 1842, Stéphane Mallarmé mène une vie partagée entre l’enseignement de l’anglais, « son gagne-pain obligé », et une intense activité poétique. Il est considéré comme l’un des fondateurs du Symbolisme, mouvement littéraire de la fin du 19ème siècle qui s’inscrit contre le Naturalisme et privilégie l’usage des symboles et des correspondances entre choses visibles et invisibles. Il meurt à Valvins le 9 septembre 1898. D’une enfance assombrie par les deuils au certificat d’aptitude à l’enseignement de l’anglais Camille Delagrange, Portrait de Stéphane Mallarmé enfant, pastel, sd., Inv : 985.107.1, Coll. Etienne Mallarmé, dit Stéphane, naît à Paris le 18 mars 1842 dans une famille de fonctionnaires. Les premiers écrits, l’affirmation d’un jeune poète CONSTANTIN, Portrait de Mallarmé, photographie, 1861, Inv : 985.186.1, Coll. © Y.Bourhis DAPMD/CG77 - D.R. Admirateur précoce de Charles Baudelaire et d’Edgar Allan Poe, il publie ses premiers poèmes en 1862. L’aventure moderne Coll.

Stéphane Mallarmé La bibliothèque libre. Stéphane Mallarmé Mallarme, Stephane Mallarme.jpg Œuvres[modifier] Quelques poèmes dans Le Parnasse contemporain (1866) Quelques poèmes dans Le Parnasse contemporain, II (1869-1871) Anthologie des poètes français du XIXème siècle, III (1888), Alphonse Lemerre Quelques poèmes dans Poètes d’aujourd’hui, I (1900, édition de 1918), par Ad. Anthologie des poètes français contemporains, II (1906), par G. Proses Enquêtes Correspondance Bibliographie[modifier] Voir aussi[modifier] Étienne dit Stéphane Mallarmé Poète français (Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898). 1. Fuir la vie quotidienne 1.1. L’enfance solitaire Étienne (dit Stéphane) Mallarmé naît le 18 mars 1842, dans une famille de fonctionnaires. L'été 1857, le jeune Mallarmé est frappé par un nouveau deuil : Maria meurt à l'âge de treize ans. Il écrit depuis son plus jeune âge dans « cent petits cahiers qui [lui sont] confisqués » par sa famille ou ses professeurs. 1.2. Ses études secondaires terminées, Mallarmé se soumet pour un temps à la tradition familiale : il est placé en 1860 par son père chez le receveur de l'enregistrement de Sens. Cette année 1862 est aussi celle de sa rencontre avec Maria Gerhard, la « gentille Allemande », qu'il épouse en août 1863, « pour elle seulement » avoue-t-il. Mallarmé a conscience qu'il a un rôle à jouer ailleurs. 1.3. Toutefois, entre septembre et octobre 1874, il devient journaliste afin d'accroître ses revenus. Le 6 octobre 1879, son fils Anatole meurt. 1.4. 2. 2.1. 2.2. L’art pour l’art 2.3.

Related: