background preloader

Blogs de généalogie

Facebook Twitter

Généathème : Ils avaient un métier. - Marielle et la Généalogie..... Je me suis mise sur la réserve en lisant le sujet, j'ai fait un peu la moue… Ma première réaction : je n'ai rien qui sorte de l'ordinaire… Mes ancêtres sont tous brassiers, laboureurs, manouvriers, tisserands… Je ne voyais pas très bien comment rendre le sujet "moins ordinaire" !

Généathème : Ils avaient un métier. - Marielle et la Généalogie.....

Je prends mon temps, je m'installe devant mon ordinateur, ouvre mon logiciel de généalogie et en quelques clics j'établis la liste des métiers de mes aïeux. Quelle n'est pas surprise ; comment ai-je pu passer à côté de ces informations ? Ils ne sont pas tous brassiers, manouvriers... L'habitude de la saisie automatique nous "incite" à ne plus penser.

Tout d'abord nous ne couchons plus les mots sur le papier. Ne pas écrire pleinement toutes les informations que nous collectons au cours de nos recherches nous prive de notre mémoire. Mais revenons aux métiers de mes ancêtres ; il y a de la diversité et plus que je ne l'imaginais. Le drame de Sargé - Le blog d'une généalogiste. Je ne le répéterai jamais assez, mais la neutralité de l'état civil cache des drames que l'on ne peut que soupçonner, à sa lecture.

Le drame de Sargé - Le blog d'une généalogiste

Il faut être attentif aux détails, guetter la moindre anomalie, même minime, la moindre coïncidence. C'est le cas de Sargé-sur-Braye. Blog – Collines d'Artois. Bonjour à tous mes nouveaux lecteurs!

Blog – Collines d'Artois

C’est la première fois que je me lance dans un blog. J’ai envie de partager avec d’autres ce que j’ai découvert. Car passé l’intérêt momentané ou dubitatif de vos proches, le problème des recherches généalogiques, c’est qu’on vit en vase clos, surtout depuis qu’avec la mise en ligne de quantités d’archives, on a beaucoup moins besoin de se déplacer au chef-lieu départemental, où l’on touchait de vrais registres, où l’on rencontrait d’autres mordus. Les frères CABOT dans la grande guerre. Aldaxkatik Aldaxkara. Accueil - Les Desnier - Allias dans la guerre 1914-18. Pierre Martinet, le Sosa intraitable. Dans le cadre du généathème du mois d’avril, j’ai choisi de m’intéresser au Sosa 666.

Pierre Martinet, le Sosa intraitable

Il se nomme Pierre Martinet et, comme son nom l’indique, il est intraitable. L’histoire débute avec Philibert MONOD qui épousa en 1865, Marie LUPIN, originaire de Chilly en Haute-Savoie. La mère de Marie était Claudine BOSSON, née en 1801 à Seyssel en Haute-Savoie. Claudine avait le même prénom que sa grand-mère paternelle, Claudine MARTINET. Et Claudine MARTINET nous mena à Pierre MARTINET, son père. Les deux Seyssel Seyssel a une longue histoire de frontières. Suite à la guerre franco-savoyarde, le traité de Lyon signé en 1601, fait de Seyssel une ville importante pour le royaume français, avec son emplacement stratégique au bord du fleuve. Les Etats de Savoie se trouvaient affaiblis par ce traité, qui les privait d’un accès au Rhône. Les archives sur Pierre MARTINET et sa famille sont à rechercher dans les Archives départementales de l’Ain, bien qu’ils habitaient le côté savoyard.

Sources : Mère et fils Réfugiés d’Hulluch. Une jeune servante confrontée à la grande guerre!

Mère et fils Réfugiés d’Hulluch

« A partir d’un portrait ». Vous trouverez à la suite la chronique de mon arrière-grand-mère maternelle Marie ROUSSEL, réalisée après avoir trouvé le dossier « pupille de la nation » de mon grand-père Gustave BAUSSART. L’automédication du temps de nos aïeules. On a du mal à imaginer de nos jours, la somme de connaissance et le poids de la tradition que portaient nos aïeules à l’époque où l’on marchait en sabots.

L’automédication du temps de nos aïeules

Dans les petits villages, la communauté cultivait la solidarité pour faire face à de nombreux fléaux, cependant chaque personne était capable de vivre en complète autarcie. Nos ancêtres connaissaient, par exemple, bien plus d’aliments que la pauvre représentation de ce que l’on peut trouver de nos jours sur les étals. Quand un membre de la famille était malade, bien avant de faire appel à un médecin ou à un rebouteux, une femme était capable de faire ses emplettes dans les prés et les forêts pour soigner la plupart des maladies. Tout le monde visualise facilement des infusions ou des sirops de plantes que l’on retrouve, encore actuellement, dans les officines au rayon « phytothérapie ». D’autres remèdes nous font invariablement songer à des mixtures, sorties tout droit de vieux grimoires de sorcières.

WordPress: J'aime chargement… Les Dossiers Bangle #22 : Des Visiteurs pour John Bangle à la Prison commune de Montréal. Il y a quelques mois, lorsque j’ai su qu’Ancestry avait mis à la disposition de ses abonnés sur son site Web un index nominatif des actes notariés du Québec, j’avoue que je suis devenue fébrile.

Les Dossiers Bangle #22 : Des Visiteurs pour John Bangle à la Prison commune de Montréal

C’est un outil que j’espérais depuis longtemps, mais comme j’ignorais qu’il était en préparation, la surprise a été totale pour moi. Deutsche Genealogie Blogs – Genealogie. Ancêtre Adele Kuehner – Sosa 9. Mamie …. – Un jour … Une éternité … » Mamie … Je t’écris ce petit mot pour te dire, qu’aujourd’hui je suis désolée … Désolée de ne pas rechercher ton ascendance aussi bien comme je le fais avec les autres.

Mamie …. – Un jour … Une éternité …

Mais vois-tu, je ne sais pas trop le pourquoi … tu ne m’intéresses pas. Des Poilus dans la famille. Tout part d'une réflexion généalogique naturelle : Quels sont mes ancêtres qui ont participé à la Grande Guerre ?

Des Poilus dans la famille

Une notion que l'on retrouve dans une rubrique de Geneanet.Mes grand-pères étant nés après le conflit, je vais donc chercher à la 4e génération.Côté maternel, un seul arrière-grand père sur deux : Charles Marie Alexandre MATHIS, Instituteur, 1884-1968, Sergent au 10e Bataillon de Chasseurs, campagne contre l'Allemagne du 1er au 30 août 1914, blessé au combat de la Chipotte (88), Croix de guerre avec palme, Médaille Militaire. C'est la seule photo existante de Charles durant son service au 117e Régiment d'Infanterie en 1906. Etre connue, être reconnue… - Antequam... la généalogie ! © Christiane MENOT.

Etre connue, être reconnue… - Antequam... la généalogie !

Auprès de nos Racines – Blog de généalogie. Généalogie de bric et de broc. Lady Anne-Catherine, l’insulaire – Per mare, per terras. Alors, que vas-tu me raconter Anne-Catherine ? Cela fait maintenant plusieurs jours que je tente d’aligner les mots qui te raconteront. Je reprends mes notes et cherche encore à en savoir un peu plus. D'Aïeux et d'Ailleurs, généalogie et archives - d'Aïeux et d'Ailleurs, généalogie et archives. De la Baïse à l'Escaut. Qui suis je …. Et d’où viens je, grande question. Je suis née dans les années 1950 en Algérie, d’un père “pied noir” depuis plusieurs générations et d’une mère poitevine, arrivée dans les bagages de ses parents à Alger pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les origines de mon mari sont encore plus hétéroclites, avec un père né à Odessa d’une mère allemande et d’un père russe, et une mère née à Paris d’un père suisse et d’une mère charentaise.

Sans les guerres qui ont dévasté le 20ème siècle et ont jeté tellement de familles sur les routes, nous ne serions pas là, lui et moi …. Hasard ou prédestination, je ne sais pas, mais cela me conduit à jeter un regard plus attentif aux petites histoires de la Grande Histoire. J’ai toujours aimé les histoires de famille, petite fille je demandais à ma grand mère comment nous étions alliés avec les Monnereau.

N’hésitez pas à intervenir sur ce blog quand une anecdote ou un sujet vous intéresse. Des larmes … – Parentajhe à moé. J’aime ma famille.