background preloader

Bretagne

Bretagne
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Bretagne est une ancienne province française. Elle forme encore aujourd'hui une entité géographique et culturelle à l'identité forte, notamment marquée par ses racines celtiques[3],[4] et son histoire (la Bretagne constitua un royaume puis un duché indépendant avant d'être unie au Domaine royal). Elle est parfois appelée « Bretagne historique » pour la différencier de la région Bretagne, qui ne recouvre pas entièrement son territoire (la Loire-Atlantique fait partie de la région des Pays de la Loire). Ses habitants sont les Bretons, que l'on parle de la région historique ou de la région administrative actuelle. Son nom breton, Breizh (sans article ; prononcer [brɛjs] en breton KLT, [brɛχ] en breton vannetais), est orthographié avec un « ZH » pour rassembler l'ancienne écriture existant pour le Nord et l'Ouest (Breiz) avec celle du Sud (Breih). « Breizh » est couramment abrégé en BZH. Étymologie[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bretagne

Related:  Cartes Anciennes de BretagneGénéalogieBazar temporaire 21

Diocèses de Bretagne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Antiquité[modifier | modifier le code] Vénètes cap. : Darioritum (Vannes)Namnètes cap. : Condevicnum ou Portus namnetum (Nantes)Osismes cap : Vorgium (Carhaix)Coriosolites cap. : Fanum Martis (Corseul)Redones cap. : Condate (Rennes)Abrincates cap. : Igena (Avranches)Unelles cap. : Cruciatonum (Coutances)Bajocasses cap. : Augustodurum (Bayeux)Lexoviens cap. : Noviomagus (Lisieux)Aulerques Diablintes cap. : Noviodunum (Jublains)Aulerques Cénomans cap. : Suindinum (Le Mans)Aulerques Éburovices cap. : Mediolanum (Évreux)Véliocasses cap. : Rotomagus (Rouen)Calètes cap. : Juliobona (Lillebonne) Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code] Royaumes et duché[modifier | modifier le code] Après la perte de l'Avranchin et du Cotentin au Xe siècle, puis la dissolution de la Domnonée aux XIe et XIIe siècles, la Bretagne était composées de huit baillies, divisions administratives et judiciaires du duché de Bretagne :

histoire de la bretagne - bretagneweb.com LE NOM DE BRETAGNE VIENT DU LATIN BRITTANIA OU BRITANNIA (PAYS DES BRETONS) QUI DÉSIGNAIT VERS LE 1er SIÈCLE DE NOTRE ÈRE LA BRETAGNE INSULAIRE (ACTUEL GRANDE-BRETAGNE) ET DÉRIVE DU GREC PRETTANIA OU BRETTANIA UTILISÉ AU 4ÈME SIÈCLE AVANT JÉSUS-CHRIST PAR LE GÉOGRAPHE MARSEILLAIS PYTHÉAS. LE TERME DE PRETTANIA PROVIENT PROBABLEMENT DE LA LANGUE CELTIQUE UTILISÉ PAR LES GAULOIS POUR DÉSIGNER "LES HABITANTS DES ILES". EN 818 UNE PREMIÈRE EXPÉDITION VOIT L'EMPEREUR LOUIS 1er LE PIEUX RENTRER EN BRETAGNE À LA TÊTE DE SES TROUPES, MORVAN RÉSISTERA VICTORIEUSEMENT AUX ARMÉES FRANQUES QUI DURENT QUITTER DE BRETAGNE. LA MÊME ANNÉE EN AOÛT OU SEPTEMBRE UNE SECONDE EXPÉDITION PARVIENT A VAINCRE LES BRETONS DANS LA VALLÉE DE L'ELLÉ VERS PRIZIAC, IL EST PROBABLE QUE MORVAN'IL PERDIT LA VIE DANS CETTE BATAILLE, TUÉ PAR UN CERTAIN CHOSLON D'APRÈS ÉGINHARD.

cg29_decouvrir_itineraire_cartes_bretagne_finistere Vous pouvez consulter les inventaires des cartes conservées aux Archives du Finistère. Trois inventaires sont à votre disposition (cliquez sur les images ou les liens pour accéder aux inventaires) : Dans l'inventaire des cartes en album ou en atlas (sous-série 9 Fi), vous trouverez notamment des éditions du Pilote français , avec des cartes marines de Beautemps-Beaupré, et une édition des Costes de France de Nicolas de Fer (numérisée, accessible en cliquant ici). Certaines cartes sont numérisées et disponibles en ligne sans restriction. D'autres ne sont consultables sous forme numérisée qu'en salle de lecture des Archives du Finistère.

Fichier:France Pays bretons map.svg - Wikipédia Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem). Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Upon submitting the note will be published multi-licensed under the terms of the CC-BY-SA-3.0 license and of the GFDL, versions 1.2, 1.3, or any later version.

Coin des cartes anciennes Eric Camille Voirin - Cours de paléographie - Paleography course Cours de paléographie - Archive du cours d'ArisitumBonjour, la navigation sur l'ensemble de ce site se fait par le menu latéral de gauche. Ce cours en ligne a été réalisé du 1er novembre 1996 au 28 juin 1997 sur le site Arisitum par : Jean-Claude TOUREILLE, en 1997, Président de L'A.D.I.H.A.F et webmaster du serveur ARISITUM. (Association pour la Diffusion de l'Information Historique et Archéologique en France)Stéphane POUYLLAU, en 1997, étudiant en licence à l'institut d'histoire de l'université Michel de Montaigne - Bordeaux 3Eric VOIRIN, ma modeste contribution a été de mettre en page la version à télécharger et à imprimer du cours.Je ne suis pas un spécialiste en paléographie. Il est donc inutile de m'envoyer des documents d'archives numérisés. Bonne lecture, mon adresse courriel : eric point voirin at free point fr

Paléographie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La paléographie (du grec ancien παλαιός / palaiόs (« ancien »), et γραφία / graphía (« écriture ») est l'étude des écritures manuscrites anciennes, indépendamment de la langue utilisée (grec ancien, latin classique, latin médiéval, ancien français, moyen français, français classique, anciens caractères chinois, notation musicale, etc.) Épistémologie[modifier | modifier le code] La paléographie entretient des liens étroits avec des disciplines telles que la philologie, la codicologie ou la diplomatique et est considérée comme l'une des sciences auxiliaires de l'histoire.

Les métiers médiévaux Dans les corporations, un maître a en général 2-3 apprentis en plus de ses enfants. Au début l'apprenti est un domestique. Le métier s'apprend en 10-12 ans. A Paris à la fin du 13ème siècle, l'apprentissage dure : 2-4 ans pour 4 métiers 5-7 ans pour 9 métiers 8-10 ans pour 31 métiers 12 ans pour 3 métiers On ne travaille que 240 j par an en moyenne au Moyen Age. A Paris, en 1260, il y a 130 métiers organisés dont 22 pour le travail du fer. Salaires : ANNE DE BRETAGNE : duchesse de Bretagne et reine de France (épouse de Charles VIII et Louis XII) Anne de Bretagne , fille de François II et de Marguerite de Foix, est née le 25 janvier 1477 au château ducal de Nantes. François II (fils de Richard de Bretagne d'Etampes et de Marguerite) n'a de sa première épouse, Marguerite de Bretagne (décédée en 1469), fille de François Ier (décédé en 1450), qu'un garçon mort en bas âge, et se remarie en 1471, après le décès de Marguerite en 1469, avec une autre Marguerite (fille de Gaston IV, comte de Foix, et d'Eléonore d'Aragon, héritière de Navarre), originaire du comté de Foix. Eléonore d'Aragon est la fille de Jean II roi d'Aragon et de Blanche, reine de Navarre. Note : Ferdinand V, roi d'Aragon (époux d'Isabelle de Castille) est né d'une première union de Jean II, roi d'Aragon, alors qu'Eléonore d'Aragon est née d'une seconde union de Jean II, roi d'Aragon, avec Blanche, reine de Navarre. La petite Anne, née en 1477, est sevrée dès son jeune âge par une dame de Rennes, Mme Eon.

Related: