background preloader

Des métiers

Des métiers
Dans les corporations, un maître a en général 2-3 apprentis en plus de ses enfants. Au début l'apprenti est un domestique. Le métier s'apprend en 10-12 ans. A Paris à la fin du 13ème siècle, l'apprentissage dure : 2-4 ans pour 4 métiers 5-7 ans pour 9 métiers 8-10 ans pour 31 métiers 12 ans pour 3 métiers On ne travaille que 240 j par an en moyenne au Moyen Age. A Paris, en 1260, il y a 130 métiers organisés dont 22 pour le travail du fer. Salaires : On paie à la tâche, surtout au XIIème siècle, et plus en Alsace, au Sud de la Loire et en Provence. Pour plus de salaires voir la partie sur les Prix au Moyen Age. Liste de métiers Life in a Medieval City by Joseph and Frances Gies, copyright 1969 published by Harper & Row, first published by Harper 1981 ISBN: 0-06-090880-7 Voici des notes sur les guildes de Paris : Preserved in thee taille (tax list) of Paris for the year 1292 are the numbers of practitioners of the regulated crafts, by then totaling 130. Les principaux imposés sont :

Métiers anciens Prologue Nous trouvons dans notre généalogie, des ancêtres pratiquant des métiers inconnus blattineur, mégissier, tensier de police, garde magasin ... En fonction des époques, en fonction des régions les termes étaient différents. La modernité de la vie, a fait disparaître beaucoup de métier, qui nous sont complètement inconnu, certains ayant même disparu de nos dictionnaires. Ce lexique est là pour vous aider à comprendre ce que faisait vos ancêtres, en fonction vous aurez des explications plus complètes. Dictionnaire des métiers Pour trouver le sens de ces métiers nous vous proposons un petit lexique classé par ordre alphabétique : Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n'hésitez pas à consulter les sites mentionnés dans la rubrique "liens utiles" de cette page ou à consulter l'un des ouvrages mentionnés dans la bibliographie ci-dessous. Termes généraux Semaine : travail et paiement des ouvriers dans une semaine Bibliographie Voir aussi (sur GeneaWiki) Liens utiles (externes)

Liste des anciens métiers Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Liste de métiers anciens, disparus, ou nettement moins répandus qu'à une époque passée. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] F[modifier | modifier le code] G[modifier | modifier le code] H[modifier | modifier le code] I[modifier | modifier le code] J[modifier | modifier le code] K[modifier | modifier le code] L[modifier | modifier le code] M[modifier | modifier le code] N[modifier | modifier le code] O[modifier | modifier le code] P[modifier | modifier le code] Q[modifier | modifier le code] R[modifier | modifier le code] S[modifier | modifier le code] T[modifier | modifier le code] U[modifier | modifier le code] V[modifier | modifier le code] W[modifier | modifier le code] X[modifier | modifier le code] Y[modifier | modifier le code] Ymagier, Imagier, Z[modifier | modifier le code] ZinguerZoneur Sources[modifier | modifier le code]

untitled Les vieux métiers Par Georgette Roussel étude faite en 2004 "Le moulin" de Boucher " La dentellière" de Vermeer Parler des vieux métiers, exposer des photos des outils anciens, faire des démonstrations de savoir-faire est très à la mode. C’est une bonne chose car beaucoup de ces métiers sont disparus depuis peu de temps… et ils n’avaient pas beaucoup changé en plusieurs siècles. Dans les campagnes, les petits métiers foisonnaient ¼ maintenant ¼ même plus un boulanger. C’est regrettable. Sous l’Ancien Régime, on n’exerçait pas un métier et même une quelconque activité professionnelle ou commerciale en toute liberté. Il y avait des corporations, des confréries avec des contrats d’apprentissage. A l’exception de Metz, les métiers lorrains n’ont jamais bénéficié ou plutôt souffert de l’organisation rigide des corporations. La confrérie était issue d’une organisation religieuse - Chaque han avait ses règles de déontologie. Bien sûr, le fonctionnement de tous les hans dépendait du contrôle fiscal du duc.

Musée du Compagnonnage En constituant votre arbre généalogique, vous avez découvert que l’un ou plusieurs de vos ancêtres exerçait un métier, était qualifié dans les actes paroissiaux ou d’état civil de « maître » ou de « compagnon ». Vous avez toujours entendu dire que l’un de vos parents avait fait son tour de France. Vous avez retrouvé une canne, des lettres, des photos qui vous laissent penser qu’il s’agissait bien d’un compagnon. Vous voulez donc en savoir plus. Or, rechercher si un parent était un compagnon du tour de France et, si c’était le cas, tenter de reconstituer sa vie compagnonnique, présentent des difficultés dont il faut bien avoir conscience. Les conseils qui suivent se rapportent à des recherches que l’on pourra effectuer sur des ouvriers, artisans et compagnons éventuels ayant vécu jusque durant l’entre-deux-guerres ; pour le demi-siècle écoulé, il faut supposer que l’on dispose déjà des éléments permettant de savoir si le parent était bien un compagnon. Compagnon vers 1900 avec couleurs

Related: