background preloader

Ma domotique

Facebook Twitter

Entretenir sa piscine grâce à la domotique. Comment domotiser la charge d’un va-et-vient ou d’un télérupteur. Fréquemment, les besoins de domotisation sont dans des installations existantes. Quand il y a tout un système d’interrupteurs déjà en place, la contrainte est de réussir à ajouter une commande radio tout en conservant toutes les commandes locales. Ce qui est d’une simplicité enfantine quand il y a un seul interrupteur peut vite se révéler compliqué dès lors qu’on commence à avoir une installation un peu plus élaborée.

D’où la nécessité de vous proposer ce guide, qui passe en revue différentes installations en proposant des façons concrètes de les domotiser. Pour ce guide, nous allons utiliser comme base les modules Fibaro, FGS-211 et FGD-211 : parce que ce sont des modules courants, compatibles avec toutes les box domotiques que nous proposons, et qu’ils ont différents modes de fonctionnement, qui conviennent à ce que nous recherchons. Les bases de l’installation Revoyons les bases. Le principe recherché par cet installation est : Installation avec un va-et-vient à 2 interrupteurs. La domotique et le KNX. Qu’est-ce que le KNX ? Les constructeurs de domotique ont dû trouver un système qui résolve les problèmes occasionnés par les dispositifs isolés, et qui veille à ce que tous les composants communiquent entre eux avec le même langage.

Le système KNX permet d’envoyer les données de contrôle à tous les composants du système de gestion domotique. En résumé, il faut un système comme le Bus KNX, qui reste indépendant du fabricant et du domaine d’application. Le standard se fonde sur plus de 20 ans d’expérience sur le marché, entre autres avec des systèmes prédécesseurs comme : EIB, EHS et BatiBUS.

Grâce au système KNX, auquel sont connectés tous les Bus (paire torsadée, fréquence de radio, power line ou IP/Ethernet) qui peuvent échanger des informations. Le Bus EIB est un standard européen, normalisé ISO (International Standardisation Organisation). Il a été créé en 1987 par les constructeurs européens du domaine de l'énergie et des techniques du bâtiment. . - Le câble vert EIB/KNX certifié (Bus) Pourquoi la domotique ne perce-t-elle pas en France ! - Domotique sur Viadeo.com. Cette question est posée depuis de nombreuses années, mais sans vraiment avoir trouvé de réponse.La première question est : qu’est ce que la domotique ? Ici, sur « Toute la domo-tique. com. », les gens le savent. Mais si on se déplace et si l’on questionne d’autres per-sonnes, la plupart nous disent : « c’est quoi la domotique ».

C’est à croire que ce mot est nouveau dans le dictionnaire. Pourtant l’automatisation de l’habitât existe depuis plus de trente ans.Il suffit de regarder cette vidéo datant de 1979 : Différentes causes sont signalées : manque de connaissance des personnes, faute aux architectes et des constructeurs de maisons effectuant de la rétention, des construc-teurs de domotique vivant sur leurs acquis, des domoticiens privilégiant une clientèle aisée, et enfin des électriciens non qualifiés (avec cela, je ne me fais pas que des amis, mais faut-il se taire ?

Électriciens non qualifiésEnfin, nous avons les électriciens. Installation Domotique de Cédric. J’ai démarré la domotique il y a un peu plus de 10 ans, avec quelques modules X10 dans un appartement en location, qui limitait donc les possibilités. Là où j’ai vraiment commencé à « pratiquer » la domotique, c’est lorsque nous avons fait construire notre maison il y a quatre ans. L’installation par un professionnel était hors budget, je m’étais alors orienté vers la technologie PLCBUS, dérivée du X10 (mais plus fiable et avec le retour d’état), et le logiciel Homeseer. Malgré les améliorations du PLCbus, je me suis vite heurté à deux problèmes: les perturbations sur la ligne électrique qui sont nombreuses en campagne, et le peu de modules existant. La société Homeseer s’orientant clairement vers la nouvelle technologie Zwave, et celle-ci commencant à débarquer en France, j’ai finalement opté pour elle.

Mon installation domotique repose donc entièrement sur la technologie Z-Wave, qui m’a finalement parue être le meilleur compromis prix / fiabilité dans le domaine. Sécurité Confort Contrôle. Ca y est, je me lance dans la Domotique. Bonjour zà tous, Je fais un petit billet rapide pour annoncer que je me lance officiellement dans la Domotique (mais bon, c’est pas une annonce de portée mondiale non plus, hein ). Ca risque de n’intéresser que peu de personnes mais mon blog me servant principalement de bloc-note et autre aide à la mémoire, ben voilà, quoi, je note. J’ai donc pour cela recyclé un vieux MacMini, avec un Core2Duo à 2 GHz et 2 Go de RAM, propulsé par une Debian 6. Première étape : consolider l’existant J’avais déjà en place depuis quelques mois un relevé de la consommation électrique de ma maison, grâce à un boîtier CurrentCost, connecté à un Seagate DockStar détourné avec une Debian. Le MacMini étant tout le temps en marche, j’ai du coup migré une machine virtuelle chargée de faire de la surveillance de mon réseau informatique (basé sur Centreon/Nagios) dessus.

Seconde étape : déterminer les technologies à utiliser Le X10 a pour principal avantage son coût, par rapport à d’autres technologies. Réflexion sur le choix d’une technologie domotique. Exemples de projets Domotique. HoMIDoM, le système de domotique complet et gratuit pour la maison – logiciel domotique open source. Mon réseau domotique. Mon appartement Domotique. Technologies Domotique.