background preloader

Jardinage ecologique-permaculture

Facebook Twitter

Permaculture. Irrigation solaire au goutte à goutte : une technique gratuite à la portée de tous » ecoloPop. Baptisé kondenskompressor, ce système ingénieux de micro-irrigation solaire au goutte à goutte allie astucieusement recyclage, réduction du gaspillage et conservation de l’eau. Ce système d’arrosage d’une simplicité désarmante permet une utilisation optimale des ressources en eau, en particulier pour la culture dans un climat sec ou aride. Il est idéal pour les jardins communautaires, les potagers urbains mais aussi les serres de jardin. La technique du "kondenskompressor" semble avoir été mise au point vers 2008 par « Hortelano Hortament », un jardinier amateur originaire de Palma de Majorque sur les îles Baléares. Basé sur le même principe que les distillateurs solaires comme l’Eliodomestico déjà abordé précédemment, l’idée n’est pas officiellement brevetée et ne nécessite que des bouteilles en plastique PET de récupération pour fonctionner.

La base d’une bouteille de 1.5l coupée en deux et remplie d’eau constitue le réservoir. Ressources et documentation : Tomodori, le site sur les variétés anciennes de tomates. 10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate. Extrait de Néoplanète 29 On connaît déjà toutes les astuces classiques pour un jardin respectueux de l’environnement.

Mais si on se lâchait un peu, cette année ? Plantes repousse-taupes, jardinage en lasagne ou betteraves rayées… voici nos écogestes insolites, pour une saison cocasse parmi les légumes. Je superpose des couches de morceaux de carton mouillé à des couches de compost sur la surface du potager. Je vous l’accorde, le résultat n’est pas des plus coquets, mais ce type de jardinage a tout bon, car il empêche la repousse des mauvaises herbes (pas besoin de désherbant), évite l’évaporation (moins d’arrosage), nourrit et protège durablement la terre… Essayez-le, c’est assez spectaculaire, vous verrez bientôt vos légumes pointer le bout de leur nez. Et pour les plus paresseux d’entre vous, le jardinage en lasagne a d’autres avantages : on ne bêche, ni ne sarcle la terre, puisque cela perturbe l’écosystème. Ainsi, adieu la corvée de bêchage au printemps ! Article(s) sur le même sujet. MABD - Le Mouvement de l'Agriculture Bio-Dynamique.

Jardinons la planète | L'écologie sans l'anesthésie. Pierre Rabhi. Pierre Rabhi (et l'agro-écologie) Vos légumes du potager suivent-ils les bonnes associations ? Spiral Herb Garden Design.avi. La spirale d'herbes aromatiques. Les anglais, dont le climat humide ne favorise pas la culture des plantes aromatiques, ont inventé un parterre surélevé en spirale pour les cultiver dans n’importe quel jardin. La structure accumule la chaleur et tempère les variations de température. La pente crée un microclimat plus chaud que les alentours. La butte surélevée est bien drainée, même en terrain et climat humides. Cette spirale peut avoir de 2 m à 3,5 m de diamètre et de 0,80 à 1,20 m de hauteur au centre selon la place dont on dispose.

Avec quelques aménagements supplémentaires, il est possible d’en faire un milieu très favorable aux insectes. La structure de la spirale est en pierres sèches, éventuellement liées avec de la terre argileuse. Cimenter le mur empêcherait les animaux de s’y réfugier et les plantes de s’installer dans les interstices. Matériel nécessaire bêche pelle transplantoir truelle de maçon pierres ou briques résistants au gel petit bassin ou film plastique étanche gravats grossiers compost sable. Que peut-on cultiver sur son balcon ou sur sa terrasse? « Plantes. L’avantage d’un jardin en pots est qu’en respectant le besoin des plantes, il y a moyen de changer de décor à volonté. Le bois, la terre cuite et le grès sont les meilleurs matériaux car ils permettent aux racines de respirer.

Le grès ne craint pas les fortes gelées. Le bois présente l’inconvénient de pourrir. Si vous utilisez un pot en terre cuite neuf, laissez-le tremper quelques heures dans l’eau avant d’y faire vos plantations: cela évitera à l’argile de se gorger d’eau d’arrosage, en principe prévue pour les plantes. Quant aux bacs en plastique, d’une esthétique discutable, ils présentent l’avantage d’être léger et souvent de couleur agréable.

Dans des pots ou des jardinières, on peut cultiver sur un balcon ou sur une terrasse bon nombre de légumes et de petits fruits avec un rendement correct: au printemps et en été: les plantes aromatiques dont le basilic, les tomates, les tomates-cerises, les salades, les radis, les aubergines…à l’automne et en hiver: les salades dont la mâche. Jardin urbain aquaponie. Permaculture. Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La permaculture est une approche pour concevoir des habitats humains et des systèmes agricoles qui imitent les relations présentes dans l'écologie naturelle.

Comme méthode systémique, la permaculture a été créée dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren. Le terme Permaculture signifiait initialement "agriculture permanente" (Permanent Agriculture), mais il a été rapidement étendu pour signifier "culture de la permanence" car il était réalisé que les aspects sociaux font partie intégrante d'un système véritablement durable. En formant rapidement des individus à un ensemble de principes de conception, l'objectif est de permettre à ces individus de concevoir leur propre environnement, et ainsi de créer des habitats humains plus autonomes (on parle parfois à tort d'autosuffisance. Un exemple de permaculture utilisant les animaux et le jardin Historique Valeurs fondamentales Ces valeurs sont souvent résumées ainsi: Google. Les légumes perpétuels. Voici une curieuse façon de cultiver un potager mais que les futés du jardinage adopteront volontiers.

Parmi les légumes, un certain nombre peuvent survivre plusieurs années et continuer à produire pendant de longs mois. Plus besoin de labourer, semer et conserver la récolte ! Rustiques, ils peuvent pousser partout en France, parmi les fleurs ou le potager pourvu que l’endroit soit ensoleillé. Les légumes perpétuels sont souvent proches des espèces sauvages aussi leur saveur souvent typée fait le bonheur des gourmets. On le dit perpétuel car vous n’avez pas besoin d’arracher la plante pour consommer les bulbes et il reste en place de nombreuses années.

Il suffit de récolter les bulbilles qui se forment en haut des tiges après la floraison. On l’appelle aussi oignon grelot ou oignon d’Egypte du fait de son origine ou bien encore, échalote d’Espagne en référence à ses qualités gustatives. Les tiges vertes de 50 cm à 1 m de haut, remplacent agréablement le poireau ou la ciboule. Tour d’horizon des légumes perpétuels et vivaces. A une époque où l’on cuisine du durable (et pas que de lapin) à toutes les sauces, peut-être est-il bon de réfléchir à de nouvelles manières d’envisager nos propres légumes. Le jardinage ne serait-il pas lui aussi soumis à la frénésie consumériste au même titre que le reste? Nos légumes actuels sont le fruit d’une sélection basée sur une certaine façon de cultiver, de "consommer" le jardin. De plus une grande partie de nos cultures nous vient de pays situés sous des latitudes plus clémentes, ce qui implique un travail conséquent pour adapter ces cultures : semis au chaud, rempotages successifs, amendements spécifiques, irrigation importante, soleil et chaleur … Il faut qu’on les adapte à un environnement qui n’est pas le leur et si on a mal bouclé notre affaire, elles souffrent ce qui engendre développement de maladies cryptogamiques, multiplication de parasites et donc : traitements, etc.

Le cercle vicieux le plus équitablement partagé dans le monde… ail des ours – alium ursinum. Légumes perpétuels. Les légumes perpétuels. Les légumes perpétuels Les légumes perpétuels sont des variétés de légumes généralement vivaces et rustiques : ils résistent aussi bien aux canicules de l'été qu'aux rigueurs de l'hiver. Elles survivent très bien dans leur milieu naturel, et donc ne nécessitent souvent aucun arrosage, désherbage, semis, labourage, butage ... - Oignon - Poireau - Choux - Céléri - Cerfeuil - Rhubarbe - Artichaut - Bette à tondre (Beta vulgaris var. cicla) - Chénopode Bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus) - Chou perpétuel (Brassica oleracea) - Crambé maritime (Crambe maritima) - Cresson de jardin vivace (Barbarea verna) - Oseille épinard (Rumex patienta) - Pimprenelle (Sanguisorba minor) - Poireau perpétuel (Allium ampeloprasum) - Rhubarbe (Rheum rhaponticum) - Roquette vivace (Diploataxis tenuifolia) - Potimarron - Châtaignes - Panais - Crosne - Crosne du japon Le Chervis ombellifère C'est une plante vivace oubliée qui était pourtant présente dans tous les potager au moyen age.

. * Reproduction Céleri Oignon Ail. Auxiliaires au jardin bio : de la coccinelle au ver de terre. Certains insectes et animaux sont des aides précieux pour le jardinage naturel. En apprenant à mieux les connaître et notamment à respecter leur habitat, vous développerez la régulation naturelle... Coccinelle A tout seigneur, tout honneur : la demoiselle à pois est certainement l'insecte dont le rôle au jardin est le plus connu. C'est un fait, la "bête à bon Dieu" se régale des pucerons. Pour accélérer le mouvement, vous pouvez essayer d'en trouver quelques-unes en pleine nature, près des zones humides qu'elles affectionnent particulièrement. Ver de terre A l'inverse de la coccinelle, le ver de terre (lombric) n'est pas un redoutable prédateur. Perce-oreilles C'est le nom que l'on donne aux forcicules, ces drôles de petites bêtes dotées d'une curieuse pince à l'extrémité de l'abdomen.

Attirer les perce-oreilles au jardin Comme tout auxiliaire, il ne restera dans votre jardin que s'il y trouve de la nourriture et un habitat adapté. Grenouille et crapaud Hérisson Larve de coccinelle. Les Plantes compagnes - Le blog du Jardin Fessart. Qu'est-ce que c'est qu'une plante compagne ?

Le compagnonnage est une ancienne méthode de culture pratiquée avant la mise au point des pesticides chimiques. C'est simplement fournir le meilleur environnement possible pour la culture des légumes et des fleurs en choisissant judicieusement leur voisinage en fonction de leurs propriétés. Ainsi, certaines plantes éloignent des insectes spécifiques et des mauvaises herbes autour d’elles - soit par l' odeur qu'elles dégagent, ou leur couleur - soit par les éléments qu'elles distillent dans le sol.

Quels sont les avantages du compagnonnage des plantes ? Sans parler de la beauté du jardin obtenu par le mélange de légumes et de fleurs. N'oublions pas non plus le rôle de sentinelle . Ces techniques plaident en faveur de la biodiversité : c'est en maintenant l'équilibre entre les différentes plantes que nous protégerons nos jardins et éviterons l'emploi de pesticides si nuisibles aux abeilles et autres insectes protecteurs. Des exemples d’associations. Choisir un bon fumier pour son jardin. Le fumier est un engrais indispensable à la réussite de toutes les cultures. La concentration du fumier en éléments fertilisants est assez faible si on la compare à celle des engrais chimiques.

Pour ces derniers le titrage en N-P-K se fait par 100 kg de matière, alors que pour le fumier les dosages sont établis pour 1.000 kg. Ceci est sans importance puisque les quantités de fumier restituées à la terre peuvent être 10, 20, 30, 50 fois supérieures à celles utilisées en engrais chimiques. En fin de compte, le garde-manger «terre» est approvisionné dans la proportion égale aux besoins de la plante. Par contre, le fumier apporte quelque chose de plus: l'humus. La transformation du fumier est lente, il faut plusieurs mois pour qu'il puisse mettre à la disposition des végétaux les éléments fertilisants qu'il contient. Enfoui au printemps, le fumier ne marquera ses effets qu'en fin d'été, il ne pourra dans ce cas être utilisé que pour une culture foliacée (laitue, endive, épinard, etc).

Le fumier de cheval. Il est de notoriété publique que le fumier de cheval est bon pour les rosiers. Mais savez-vous pourquoi on l'utilise ? Connaissez-vous toutes ses vertus potagères et les précautions à prendre lors de son utilisation ? Voici quelques éléments de réponse à ces interrogations.

Fumier et fumure Le fumier est un mélange de déjections animales et de litière végétale, généralement de la paille. Riche en micro-organismes et en paille (ou autres matières fibreuses de la litière), il permet de régénérer l'humus et d'améliorer les qualités du sol.plus ou moins riche en éléments minéraux (azote, phosphore, potassium...), il peut être utilisé comme fertilisant organique, pour nourrir le sol ; c'est le cas essentiellement du fumier de volaille. En résumé, que des bonnes choses pour le jardin ! Comment utiliser le fumier de cheval ? Le fumier de cheval composté s'utilise de la même façon que le compost classique. Fumier chaud Une autre particularité du fumier de cheval est qu'il est chaud.

Valorisation du fumier Le compost est un produit naturel et hygi nique - Actualit 18-01-2006 - PATRE. Constituants organiques. Compagnonnage végétal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple d'association végétale bénéfique : les œillets d'Inde protègent les tomates des attaques parasitaires. Le compagnonnage végétal, appelé aussi culture associée, est une technique d'horticulture consistant à associer, au sein de mêmes cultures, des plantes compagnes l'une de l'autre. Ces plantes peuvent s'échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou des mauvaises herbes). Ces interactions s'appellent l'allélopathie. Par extension, dans un jardin potager, on veille à ne pas cultiver côte à côte des plantes du même genre (pomme de terre et aubergine par exemple) qui risquent de se faire concurrence en recherchant les mêmes éléments dans le sol et en devenant une cible facile pour les mêmes maladies cryptogamiques et prédateurs[1].

Modes d'action[modifier | modifier le code] Exemples de compagnonnage[modifier | modifier le code] Les Allium[modifier | modifier le code] Plantes compagnes, compagnonnage et associations de légumes. Les plantes Compagnes. La présence de chaque espèce dans un système donné est étroitement liée à celle des autres : arbres, oiseaux, mammifères, insectes et micro-organismes du sol vivent en relation intime. L'association de cultures favorise la création de milieux riches, diversifiés et plus équilibrés. Une couverture végétale est créée, elle protège le sol de l'érosion, favorise l'infiltration de l'eau, réduit l'évaporation et par sa décomposition, améliore la fertilité et la structure du sol. Les poisons violents que sont les insecticides et pesticides, utilisés pour détruire les pucerons (ou autres) ne sont pas sélectifs et tuent aussi les abeilles et insectes pollinisateurs, les oiseaux, les araignées et les petits animaux (grenouilles, crapauds, hérissons ...).

De plus, une part retombe infailliblement sur le sol, atteignant vers de terre, champignons, bactéries et insectes bénéfiques du sol… Il y a trois façons principales d'aménager le verger pour favoriser les auxiliaires : le couvre sol : Les composées : Les Plantes compagnes - Le blog du Jardin Fessart.

10 trucs pour cohabiter (presque) pacifiquement avec les limaces - Quoi de neuf au potager ? Cohabiter avec les limaces et les escargots : une utopie ? Et si, au lieu de chercher à exterminer les limaces, on tentait de vivre ensemble au potager ? Un jardin transformé en écosystème harmonieux et équilibré, c'est notamment ce que propose la permaculture. Nos 10 trucs les plus efficaces pour limiter les ravages des limaces.

Protéger les plantes 1. 3. 3bis. 4. Chasser la limace et l'escargot On n'est pas des anges quand même, et même si une certaine forme de cohabitation est possible, il faut quand même réguler la population ennemie au strict minimum. Les poules sont en effet un auxiliaire parfait pour la chasse à la limace, et elles dévoreront sans compter celles que vous leur apporterez. 5.

PS : on n'a pas dit de lâcher les poules dans le potager !!! Ne pas attirer les limaces À proscrire au potager : 8. Partager l'abondance : 10. Une amie nous expliquait qu'elle donnait tous les jours un œuf de ses poules à la fouine. Comment accéder au sol vivant. Gagnant sur tous les plans avec un sol vivant.

Recettes pour jardin bio : pesticides, fongicides, anti-parasites naturels. 05juin12 : la salade qui narguait la limace. Prévenir et soigner les dégâts sur la fraise. Planter et cultiver ses fraisiers. En-symbiose-avec-son-potager. Planification du plan de votre potager. Plantes compagnes, compagnonnage et associations de légumes. Rotation des cultures au potager bio, jardinage biologique. Désherber de façon écologique ! Risques d'intoxication par les plantes au jardin: Espèces dangereuses et conseils en cas d'intoxication. Les légumes perpétuels. Créer votre jardin autofertile.

Compost : les bases du compostage. Cultiver sur des buttes ! Pourquoi ? Comment ? - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère. Permaculture. Permaculture. Ma Passion ? ECO-JARDINER ! Permaculture. Permaculture - Nouveau livre : "Graines de Permaculture" - Enfin un livre d'introduction à la. Calendrier des semis de légumes. Taille des rosiers : fiche pratique. Légumes : les bons voisins.