background preloader

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Les comportements additifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Collaborations C2I. Sites web ou contenus de référence. Jeux sérieux — Enseigner avec le numérique. Le marché du Serious Game représentera 10 milliards d’euros en 2015 « L’IDATE (Institut de l’Audiovisuel et des Télécommunications en Europe), vient de publier une étude selon laquelle le marché du Serious Game, qui représente aujourd’hui 1,5 milliard d’euros, pourrait peser 10 milliards d’euros en 2015.[...]

Jeux sérieux — Enseigner avec le numérique

Le taux de croissance annuel moyen du marché, de 47% entre 2010 et 2015, pourrait porter ce chiffre à près de 7 fois plus dans deux ans. L’étude prévoit que le secteur se développe de façon importante, notamment dans les secteurs du commerce (vente, management …), de l’éducation, de la santé, de la communication, de la défense ou encore de la sécurité civile. Alors qu’aujourd’hui la plupart des serious games sont destinés à être hébergés sur PC, ils devraient se développer sur de nouveaux supports, et particulièrement sur mobile. » ed-tech.fr, 23/07/2013 Evolution du marché des serious game. La cyberaddiction existe-t-elle ? L’addiction dépasse en effet dans les discours les plus divers la simple préoccupation, certes légitime, de soignants ou de responsables de santé publique envers des sujets en souffrance.

La cyberaddiction existe-t-elle ?

Elle représente aujourd’hui une forme dominante de représentation du mal-être, voire de la condition de l’individu dans la société. Avec par exemple Alain Ehrenberg [1, 2], le constat peut être fait que l’addiction est devenue, avec la dépression, « la » pathologie emblématique de la société actuelle, au même titre que l’hystérie, ou plus généralement la névrose, l’avaient été au temps de l’invention de la psychanalyse par Freud.

À l’époque victorienne, il était important de savoir « se tenir », de camoufler ses sentiments, de mettre en avant le devoir et de masquer le désir : l’hystérique posait alors problème, les liens des symptômes aux organes génitaux, puis au cerveau, enfin au désir et à l’histoire du sujet devenant les grandes questions théoriques de l’époque. Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux. Professeur de psychiatrie, de psychologie mais également spécialiste en addiction, Michel Lejoyeux nous parle de cet attrait parfois extrême que nous avons pour les nouvelles technologies.

Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux

Appelée par certains addiction au numérique ou pathologie mentale, qu’en est-il réellement et comment s’en prémunir ? Spécialiste des comportements, Michel Lejoyeux est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel. ARTE : On parle aujourd’hui de l’attrait poussé pour le numérique comme d’une addiction voire d’une pathologie dans certains cas. Quel est votre positionnement ? Je pense qu’il ne s’agit pas d’une addiction au sens où on l’entend quand on parle d’alcool ou de drogues. Quels sont les effets observables au niveau cognitif de l’addiction au numérique ? Même s’il faut rester prudent aujourd’hui avec cette notion d’addiction, on peut en revanche remarquer lors d’une IRM, une zone d’activation dans le centre cérébral du plaisir.

Sources informelles (forums, blogs) Le Psynternaute. Psy et Geek ;-) Flux RSS. Institut Fédératif des Addictions Comportementales. La Cyberdépendance, cyberaddiction, Net addiction: une addiction aux effets néfastes.