background preloader

Fidélisation

Facebook Twitter

Exemple de questionnaire. Vente & marketing : Les bons plans pour fidéliser ses clients. D'un côté, l'offre explose, de nouveaux entrants apparaissant tous les jours. De l'autre, le consommateur est toujours plus mature et zappeur. Et, pour couronner le tout, il peut, grâce à internet, comparer facilement votre proposition avec celles de vos concurrents ! Fidéliserlesclients doit devenir votre mot d'ordre, ne serait-ce que pour réduire le taux d'"attrition" qui mesure l'érosion de votre portefeuille commercial du fait du départ de certains de vos clients vers la concurrence. Mais ne vous arrêtez pas aux poncifs du style "fidéliser coûte moins cher que recruter de nouveaux clients" ou "la fidélité accroît la part de marché". Dans une étude récente, l'institut Ipsos Ideas a passé au crible 50 idées reçues sur le sujet. Le résultat est décapant !

Il en a tiré sept nouvelles vérités (lire l'encadré page 86) qui auront désormais valeur d'axiomes pour fidéliser vos clients. Travaillez vos fondamentaux Ciblez les clients à fidéliser Ne cherchez pas à fidéliser tous vos clients. La fidélisation client : un enjeu stratégique capital. Beaucoup de marchands, qu'ils aient une boutique physique ou virtuelle, pensent que leur fond de commerce correspond à leurs produits.

C'est une erreur. Le fond de commerce d'une société repose sur son portefeuille clients, ses bases de données (BDD). La difficulté réside en la constitution de cette clientèle. En effet, face à notre environnement concurrentiel, les consommateurs sont de plus en plus volatiles et infidèles, et consomment au gré de leurs humeurs... et des promotions.

Mais pas seulement. Il faut tenir compte de l'implication du produit, de sa valeur (financière et psychologique) dans la vie du consommateur. En réalité, l'internaute prend en compte un ensemble de critères l'incitant à consommer et... à revenir que cela soit pour un achat de forte valeur financière ou pas. Un visiteur entrant devient automatiquement un visiteur sortant, la difficulté est d'en faire un visiteur récurrent, un visiteur fidèle. Quels sont les outils de fidélisation ? Partagez pour mieux fidéliser. Quels leviers utiliser pour développer la fidélité de ses clients ? Dans cet article nous allons voir les leviers pour développer la fidélité de ses clients, en débutant par l’analyse des mécanismes essentiels de la fidélisation, puis la mise en place des fondamentaux indispensables pour créer un programme de fidélisation, pour finir par la mise en place d’une stratégie pour obtenir naturellement la fidélité de ses clients.

Avant de commencer il faut tout d’abord distinguer fidélisation et fidélité, l’un étant une démarche volontaire de l’entreprise, tandis que l’autre étant une attitude “naturelle” des clients envers une marque. Cette différence sémantique peut sembler subtile, mais c’est tout ce qui fait la différence entre les clients d’Air France qui sont séduits par le programme de fidélisation avec des Miles, et d’autre part Apple qui a une communauté de Fans sans pour autant mettre en place un véritable programme de rétention clients. Pourquoi est-ce important de fidéliser ? La Pyramide de la Fidélisation Les Mécanismes de la fidélisation. La fidélisation client. La fidélisation des clients figure aujourd’hui au premier rang des préoccupations des entreprises. Cette prise de conscience récente de l’importance de la fidélisation s’inscrit dans le contexte d’une concurrence mondiale de plus en plus ouverte qui rend la conquête de nouveaux clients difficile et coûteuse.

Ce nouveau crédo repose sur la baisse de la fidélité des consommateurs (ces derniers auraient profité de la crise pour remettre en cause leurs habitudes, pour réutiliser leur « pouvoir d’achat » et ils seraient devenus plus « zappeurs » que jamais), mais également la fidélisation des clients existants coûterait beaucoup moins cher que le recrutement de nouveaux clients. En conséquence les politiques de fidélisation amélioreraient les résultats dans des proportions considérables (une augmentation de 5 % du taux de fidélisation de la clientèle peut augmenter de 25 à 100 % la valeur du client moyen »).

Publication le 14 avril 2013 2) Qui fidéliser et pourquoi ? Définition Prospection III. Conquérir et Fidéliser. Que ce soit pour développer ses activités, imposer de nouveaux produits sur le marché ou encore compenser les fluctuations de sa clientèle, l’entreprise se retrouve un jour devant la nécessité d’acquérir de nouveaux clients. Elle entre alors en phase de prospection mais pour cela, il importe tout d’abord de bien identifier les clients visés et leurs attentes. Il faudra ensuite attirer l’attention de ces clients potentiels et générer sans cesse de nouveaux contacts.

Méthodes et Outils de la conquête de clientèle Afin d’attirer et de conquérir de nouveaux clients, l’entreprise dispose d’outils tel que l’analyse concurrentielle et la veille. Ces deux méthodes permettent de mieux connaître les attentes des clients potentiels et ainsi savoir comment développer son offre pour être plus attractif sur le marché. Cette analyse réalisée, l’entreprise pourra déterminer sa stratégie de développement relative à : Satisfaire un client ne suffit pas à garantir sa fidélité. Il est de coutume de dire que : Fidélisation comportementale - Cahier Technique - Dossier. Fidéliser ou conquérir : l'entreprise doit-elle choisir ? - Réviser le cours - Mercatique. Le contexte économique et commercial actuel pousse les entreprises à faire des arbitrages entre conquête et fidélisation de clientèle afin de garantir leur pérennité et d'asseoir leur position concurrentielle sur les marchés.

Les politiques de fidélisation se sont fortement développées et s'imposent à toutes les enseignes, quel que soit le secteur d'activité. Mais sont-elles vraiment plus efficaces que les politiques de conquête ? Comment concilier ces deux politiques ? Un client fidèle consomme-t-il davantage ? 1. En quoi consiste la fidélisation ? La fidélisation doit être considérée comme la résultante des actions menées par l'entreprise qui visent à pérenniser sa relation avec ses clients. 1.1.

La fidélité attitudinale repose sur l'engagement intentionnel du client. La fidélité comportementale traduit un comportement répétitif du client sans implication émotionnelle. Ces deux aspects de la fidélité peuvent être complémentaires ou dissociés. 1.2. 2. 2.1. 2.2. 2.3. 3. 3.1. 3.2. 3.3. La fidélisation client : un enjeu stratégique capital. Beaucoup de marchands, qu'ils aient une boutique physique ou virtuelle, pensent que leur fond de commerce correspond à leurs produits.

C'est une erreur. Le fond de commerce d'une société repose sur son portefeuille clients, ses bases de données (BDD). La difficulté réside en la constitution de cette clientèle. En effet, face à notre environnement concurrentiel, les consommateurs sont de plus en plus volatiles et infidèles, et consomment au gré de leurs humeurs... et des promotions. Mais pas seulement. Il serait naïf de penser que les internautes sont seulement attirés par les sites proposant des produits à prix cassés ou des promotions à tout-va et que cela constitue un facteur prédominant de fidélisation.

Il faut tenir compte de l'implication du produit, de sa valeur (financière et psychologique) dans la vie du consommateur. Un visiteur entrant devient automatiquement un visiteur sortant, la difficulté est d'en faire un visiteur récurrent, un visiteur fidèle. 9 règles pour fidéliser ses clients. Inutile de rechercher la poule aux œufs d’or car vous l’avez déjà !

Chacun de vos clients peut devenir une success story et donc les liens que vous avez tissés deviendront une opportunité pour votre développement. Paolo Coelho, dans l’Alchimiste, raconte comment son héros court le monde à la quête d’un trésor alors que celui-ci se trouvait dans sa propre maison. Il en est de même avec les liens que nous avons tissés avec nos clients. S’il est indispensable de gagner de nouveaux clients pour réduire ses risques commerciaux, il est bien plus facile de développer une saine croissance sur sa base installée. Le commercial a souvent tendance à s'imposer et se limiter dans la difficile tâche de conquérir de nouveaux clients alors qu’il délaisse trop souvent ses clients déjà acquis.

Le coût commercial de vente en BtoB est de l’ordre de 15 % du prix. Les entreprises dépensent bien souvent jusqu’à 80 % du budget commercial pour gagner 20 % de nouvelles activités. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Comment fidéliser ses clients - À la une - ecommercemag.fr. 10 bons conseils pour prospecter et fidéliser + 4 outils pour vendre plus ! Le but de cet article est de vous présenter 10 bons conseils pour améliorer l’efficacité de vos actions de prospection et de fidélisation, et en complément la présentation de 4 outils qui vont vous permettre d’améliorer les performances de vos commerciaux. Pourquoi Prospecter ou fidéliser ? Avant de commencer, il faut déjà rappeler pourquoi il est intéressant de prospecter et de fidéliser… Le but est simple : chaque année les entreprises perdent quasi-systématiquement un certain pourcentage de leurs clients, et donc il faut soit faire consommer plus à ses clients actuels ou en trouver de nouveaux.

Parmi ces clients, un certain nombre ont pu faire faillite, travailler avec un autre fournisseur ou tout simplement ne plus vouloir travailler avec vous. Une étude du Harvard Business Review a calculé que les entreprises perdaient en moyenne 50% de leurs clients tous les 5 ans (soit près de 10% chaque année !). Comment prospecter et fidéliser efficacement ? "21 jours pour bloguer comme un Pro​" Les 10 outils de la fidélisation. La fidélisation ne doit rien au hasard. Elle résulte d’un ensemble de moyens et d’actions mis en synergie pour élaborer une véritable stratégie d’entreprise visant à produire de la valeur ajoutée tant pour l’entreprise que pour ses clients.

Les gains retirés seront bien sûr des profits pour l’entreprise, mais aussi des améliorations d’image de marque, de qualité de services, de valorisation vis-à-vis de la concurrence, de satisfaction ressentie par le client, et donc de pérennisation du lien avec celui-ci… Le savoir-faire 1. Rien ne sert d’envisager un programme de fidélisation, si le produit ne répond pas à l’attente. 2. Le processus de fidélisation suppose l’implication de l’ensemble des membres de l’entreprise. 3. Le fond de commerce d’une société s’établit autant sur le portefeuille clients que sur les produits.C'est son véritable trésor de guerre, celui qu'on enrichit, qu'on peaufine, dont on vérifie régulièrement l'actualisation des informations. Le faire-savoir 4. 5. 6. 7. 8. 9.