background preloader

Les Maitres de l'ordre du temple

Facebook Twitter

Liste chronologique des maîtres de l'ordre du Temple. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Autres dignitaires[modifier | modifier le code] Quelques hauts dignitaires de l'ordre : (classement chronologique) Gualdim Pais, quatrième maître de l'ordre au Portugal de 1157 à 1195Gilbert de Lacy, maître de l'ordre du comté de Tripoli en 1164Pons de Rigaud, maître du bailliage de Provence de 1184 à 1189, de la province de Provence et partie des espagnes de 1190 à 1195 et de 1202 à 1206, maître en deçà-mer (visiteur cismarin) de 1196 à 1202 et de 1207 à 1208[4]Étienne de Sissey, maréchal de l'ordre (1260/62)Guillaume de Malay, maréchal de l'ordre en 1262Berenguer de Saint-Just, maître de l'ordre en Aragon de 1283 à 1290Frédéric de Salm, dernier maître de l'ordre en Allemagne en 1310Rodrigo Yanez, dernier maître de l'ordre en Castille en 1310Guillaume de La More, dernier maître de l'ordre en Angleterre en 1311 Voir aussi[modifier | modifier le code] Armorial des maîtres de l'ordre du Temple.

Sources[modifier | modifier le code] Ordre du Temple - Le Dossier : Une étude de l'histoire des Templiers. Les maîtres de l'ordre du Temple. Les 22 Grands Maîtres de l'ordre du Temple. Hugues de Payns1er Grand Maître de l'Ordre du Temple1129-1136 "d'argent à la croix pattée de gueules" Armoiries de l'Ordre du Temple, qui furent ensuite attribuées à Hugues de Payns. (mais il ne les a pas portés, ayant vécu avant l'apparition des premiers blasons)____________________________________________________________________________________________________ Robert de Craon, le Bourguignon2nd Grand Maître de l'Ordre du Temple1136-1149 écartelé, au 1 et 4 d'argent à la croix pattée de gueules et au 2 et 3 losangé d'or et de gueules Il n'est pas certain que Robert de Craon aie réellement porté ces armes, la pratique des armoiries n'étant pas encore généralisée durant sa vie.

Évrard des Barres3ème Grand Maître de l'Ordre du Temple1149-1152 écartelé, au 1 et 4 d'argent à la croix pattée de gueules et au 2 et 3 d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois coquilles du même____________________________________________________________________________________________________ Maîtres de l'ordre du Temple - L'Ordre des Templiers. Maîtres de l'ordre du Temple Jacques de Molay (dernier maître) Chacun des grands maîtres de l'Ordre du Temple, au cours de son mandat, a pris des décisions lourdes de conséquences dans le cadre de la politique templière en Orient et en Occident.

Ces décisions concernent aussi bien l'édification d'une forteresse, la délicate négociation avec les Sarrasins pour un échange de prisonniers que le refus de payer la rançon du roi. Ce sont des décisions d'ordre politique ou militaire, contraires ou favorables aux rois de Jérusalem ou aux Croisés nouvellement arrivés en Terre Sainte. [1]L'ordre n'était dirigé que par un seul maître à la fois, celui-ci demeurant à Jérusalem.Il résidait obligatoirement à Jérusalem en Terre Sainte car ce lieu était la raison d'être de l'Ordre du Temple et en fut la capitale jusqu'en 1187 (chute de Jérusalem). Son élection se faisait par treize frères (8 frères chevaliers, 4 frères sergents et 1 frère chapelain). Notes et références.

L'ORDRE DU TEMPLE: les Grands-Maîtres. Les Maîtres de l'Ordre du Temple/Les Maîtres des provinces de l'Ordre du Temple. Les Maîtres de l'Ordre du Temple : 1. Hugues de Payns, fondateur et maître de 1118 à 1136 ; 2. Robert de Craon, maître de 1136 à 1149 ; 3. Evrard des Barres, maître de 1149 à 1151 ; 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. . - Hugues de Payns n'avait pas d'armoiries personnelles...L'Héraldique ne vit le jour que dans le courant du XIIème siècleDeux personnages cités en tant que Maîtres de l'Ordre par certains historiens : 1. 2.

Les Maîtres des provinces de l'Ordre du Temple : Territorialement, l'Ordre du Temple était divisé en plusieurs provinces dont le nombre a fluctué au fil des ans. 1. Les Maîtres en France : 1. Les Maîtres en Auvergne : 1. Les Maîtres en Provence : 1. Les Maîtres en Angleterre : 1. Les Maîtres en Aragon : 1. Les Maîtres en Allemagne : 1. Les Maîtres en Pologne/Bohème/Tchéquie : 1. Les Maîtres au Portugal : 1. 1. Maitres des Pouilles 1. Maitres de Apulia-Sicilia 1. Maitres de Sicile 1. Les Maîtres en Hongrie : 1. Les Maîtres en Castille et Léon : 1. Liste des Maîtres de l'Ordre du Temple. L'Ordre des Chevaliers du Temple de Jerusalem - Les Chevaliers du Temple. Tout commence dans les années qui suivent la première croisade en Terre Sainte (1096-1099).

Malgré la prise de Jérusalem par les croisés (le 15 Juillet 1099), la sécurité des pèlerins n'est pas assurée. Entre les brigands locaux et les croisés aux buts peu louables, les pèlerinages deviennent parfois tragiques. Hugues de Payns (Hugues de Payens, de la Maison des comtes de Champagne) et Geoffroy de Saint-Omer vivant sous la Règle des chanoines de saint-Augustin choisissent d'assurer la garde du défilé d'Athlit, le chemin d'accès le plus dangereux pour les pèlerins.

Ce dernier deviendra plus tard le Château-pèlerin. Et c'est en 1118 que l'Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ voit le jour ... Revenant près des Lieux Saints, Baudoin II, roi de Jérusalem, leur octroie une partie de son palais, à l'emplacement du Temple de Salomon. C'est au concile de Troyes (14 Janvier 1128), à la demande de Saint-Bernard (Bernard de Clairvaux) que l'Ordre est véritablement créé. Les Grands-Maîtres de l'Ordre du Temple - Hugues de Payns.

Les Grands Dignitaires de l'Ordre du Temple — Le Maître Au cours de l'élection d'un nouveau Maître du Temple, il y avait lieu à un échange de promesses très significatives. Quand les treize grands électeurs avaient arrêté leur choix, et avant que le nom de l'élu fût divulgué, le Commandeur de l'élection se présentait devant les frères de l'Ordre en attente et leur disait: « Nous avons élu par vos commandements le Maître du Temple: » « accepterez-vous celui que nous avons choisi, et promettez-vous de lui obéir tous les jours de sa vie ?

» « Oui, si Dieu plait. » Ensuite le Commandeur demandait à trois ou quatre des chevaliers les plus marquants: « Si vous êtes élu, promettez-vous d'obéir au Couvent et de garder les bonnes coutumes de la maison ? »: « Oui, si Dieu plait. » Alors seulement le Commandeur rendait public le nom du nouveau Maître, qui devait être l'un des chevaliers interpellés ? Top Le Sénéchal Le Maréchal du Couvent Le commandeur du Royaume Le Drapier Le Sergent. Les Grands-Maîtres de l'Ordre du Temple - Hugues de Payns. Les Grands-Maîtres de l'Ordre du Temple - Hugues de Payns. Jacques de Molay Fin 1292 - 19 mars 1314 Membre de la famille de Longwy-Rohan, originaire de, Franche-Comté, Jacques de Molay fut élu Maître du Temple à la fin de 1292. En janvier 1293, il figure à ce titre dans un acte concernant l'île de Chypre. Donc, la date, toujours avancée, de 1298, est fausse. En 1293, avant juin, il écrivit à Edouard d'Angleterre pour lui annoncer la nomination de Guy de Foresta comme visiteur de l'Ordre dans les îles Britanniques.

Nous n'allons pas épiloguer sur le dernier Grand Maître de l'Ordre du Temple, puisque l'étude du procès en fera largement état. Il mourut sur le bûcher de l'île aux Juifs, le 11 mars 1314, après avoir passé plusieurs années en prison et enduré les plus horribles souffrances. Quoi qu'il en soit de cette suite de Grands Maîtres, tous les actes se complètent les uns les autres pour donner une liste juste et exhaustive des Supérieurs du Temple. Les dernières paroles de Jacques de Molay Jacques de Molay - 1292 - 1314 Jacques de Molay par Mansuet. Catégorie:Maître de l'ordre du Temple. Hugues de Payns, Grand maître de l'Ordre sdu temple. Origines Le mystère entoure la naissance de Hugues de Payens, premier Grand Maître et fondateur officiel de l'Ordre du Temple (de 1118 à 1136).

Certains historiens le situent en Ardèche, mais la plupart sont d'accord pour dire qu'il est originaire de Champagne. Hypothèse champenoise Guillaume de Tyr le nomme ainsi : « Hues de Paiens delez Troies ». Le village de Payns dont il porte le nom se situe à 12 km au nord ouest de Troyes, ancienne capitale de la province et résidence des comtes. Hugues II de Payns est un chevalier champenois, il serait né entre 1070 et 1080 sur la terre de Payens. Hypothèse ardéchoise Il existe une hypothèse ardéchoise mentionnée, entre autres, par Michel des Chaliards (Les Pagels de l'Ardèche et leurs seigneurs, Roudil, p. 44), avec Hugues de Payens, né en 1070 au château de Mahun (Saint Symphorien de Mahun), en Vivarais, d'un père surnommé "le Maure de La Gardille"; il s'agit du Moure de la Gardille où l'Allier prend sa source, en Lozère. Contexte de la Croisade. Jacques de Molay. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Molay. Jacques de Molay, né entre 1240 et 1249 et mort en 1314, fut le 23e et dernier grand maître de l'ordre du Temple. Après avoir combattu en Terre sainte, il est élu à la tête de l’ordre en 1292. À cette date, l'ordre est en crise après la mort de nombreux frères et dignitaires lors de la chute des dernières positions des États latins d'Orient et de Saint-Jean-d'Acre en mai 1291. La défense de ces lieux étant la raison d'être des Templiers, leur réputation est affaiblie. Jacques de Molay consacre son magistère à réorganiser l'ordre en Orient et en Occident, à préparer la reconquête des lieux saints et à nouer des alliances solides en Europe. C'est dans cette dernière tâche qu'il échoue, en 1307 il est arrêté à Paris sur ordre de Philippe le Bel qui accuse les Templiers d'hérésie et de pratiques obscènes.

Biographie[modifier | modifier le code] Avant l'accession à la maîtrise[modifier | modifier le code] Les Maitres de l'Ordre du Temple : Jacques de Molay. Les Maitres de l'Ordre du Temple : Philippe de Milly. Les Maîtres de l'Ordre du Temple : Arnaud de Toroge. Les Maitres de l'Ordre du Temple : Guillaume de Sonnac. Robert IV de Sablé. Philippe de MONTFORT seigneur de Tyr.