background preloader

Affaiblissement de l'histoire et récupération des idées (populis

Facebook Twitter

Être français dans l'histoire. LES NOUVEAUX RÉACS SE PORTENT BIEN, MERCI. Béziers : Trente enseignants dénoncent l'instrumentalisation de la mémoire de Jean Moulin par Robert Ménard. "Monsieur le Maire... les citoyens que nous sommes, professeurs d'histoire-géographie du lycée de votre ville qui porte cet illustre nom, font le voeu, à l'orée de cette année 2016, que vous cessiez de "torturer" la mémoire de Jean Moulin et que vous laissiez ses mânes reposer définitivement en paix", écrivent dans une lettre transmise ce week-end à la presse, ces professeurs, dont une quinzaine enseignent au lycée professionnel Jean Moulin de Béziers.

Béziers : Trente enseignants dénoncent l'instrumentalisation de la mémoire de Jean Moulin par Robert Ménard

Comment le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers s’est installé dans l’histoire. Tribune.

Comment le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers s’est installé dans l’histoire

Alors que le Parti socialiste se réunit en congrès à Poitiers, les identitaires se retrouvent dans la ville pour rendre un hommage à Charles Martel et à la bataille de Poitiers, en 732. Seconde Guerre mondiale, procès de Moscou... Quand le Front national réécrit l’Histoire. DECRYPTAGE - Certains membres du parti lepéniste n’hésitent pas, pour appuyer leurs dires, d’user de déclarations approximatives et de raccourcis historiques… Entre certains membres du Front national et l’Histoire, il y a parfois des flous, des approximations et des raccourcis.

Seconde Guerre mondiale, procès de Moscou... Quand le Front national réécrit l’Histoire

Quelques exemples repérés par 20 Minutes. 1er juillet 1916, beau temps sur la Somme. (dessin : "La Grande Guerre : le premier jour de la bataille de la Somme" (détail), par Joe Sacco (2014, éditions Futuropolis) Rencontre avec Joe Sacco Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là.

1er juillet 1916, beau temps sur la Somme

Dix mille dans la première heure. Comment représenter le sens de ces chiffres ? FN, actualités ET localités. La haine de l'autre. OccupyWallSt : #truth. De quelle couleur le bonnet rouge ? Quelle malhonnêteté intellectuelle !

De quelle couleur le bonnet rouge ?

La culture bretonne ne s’est jamais aussi bien portée sous l’occupation allemande ? Vrai ! Jean Zay, quand la gauche essayait. On connaît un collège, une rue Jean Zay, mais guère plus.

Jean Zay, quand la gauche essayait

Depuis des années des fidèles, des chercheurs, des enseignants, s’efforcent de faire connaître et reconnaître Jean Zay, assassiné à 40 ans, en 1944 par la milice de Vichy. Il fut le très jeune ministre de l’Éducation Nationale et des Beaux Arts du Front Populaire, en 1936, à 32 ans. Pourquoi le F.N. fait mieux que le Front de gauche pour capter le mécontentement populaire ? Tout simplement, parce que le FDG (ainsi que le NPA d’ailleurs) ne va pas au bout des conséquences de la mise en place de sa politique.

Pourquoi le F.N. fait mieux que le Front de gauche pour capter le mécontentement populaire ?

L’application de celle-ci serait bloquée par les traités Européens. Pour modifier les textes il faut l’accord des 27 autres états, ce qui très très hautement improbable (pour ne pas dire impossible, c’est pour ça qu’une "autre Europe" est impossible). Sous les révoltes fiscales, la menace populiste - Page 4. Ils sont chauds du bonnet ! Bien entendu les témoignages de ceux qui ont participé à cette manifestation ne sont pas relayés...

Ils sont chauds du bonnet !

Seule la merde médiatique comme d’habitude ! « Compte-rendu de la manifestation du 2 novembre à Quimper, Probablement autour de 20 à 30 000 personnes. Banderole de tête : pour l’emploi vivre et travailler en Bretagne. Les Jours heureux. Jupsy a malheureusement raison en bonne partie.

Les Jours heureux

Et je ne comprend pas cela. le FdG ne reprend surement pas mot pour mot et dans son entièreté le programme du CNR(en ce sens c’est probablement vrai, personne ne le re prend, mais est ce que ca a une réel importance ?) Un film de Gilles Perret. Les Jours Heureux, ou la signification politique de la Résistance. La Résistance est trop souvent présentée aujourd’hui comme une consensuelle idylle apolitique boutant hors-de-France l’occupant allemand à coups d’actions héroïques, et c’est une des causes de la confusion qui règne dans les esprits.

Les Jours Heureux, ou la signification politique de la Résistance

L’indispensable film de Gilles Perret, vu ce matin au Max-Linder, permet de surmonter cette amnésie historique : les résistants, avant d’être des combattants armés, ont d’abord été des militants politiques luttant à mort contre l’idéologie nazie et fasciste partout victorieuse en Europe.

Protection sociale

Ce populisme qui vient. Ce populisme qui vient. Le problème avec le mot "populisme", c’est qu’il ne désigne aucune réalité tangible, à part lorsqu’il est, comme insulte politique, le strict équivalent de "démagogie". Les appels au peuple, la prétention de représenter le peuple, de parler au nom du peuple... sont à la base de tous les discours politiques se réclamant de la république, de la démocratie. Le philosophe Ernesto Laclau a écrit là-dessus un livre essentiel, "La raison populiste", où il démontre que c’est le mot même de "peuple" qui a une signification introuvable.

Par ailleurs, R. De France 2 au Point : le populisme revisite les programmes d’histoire. La réécriture des programmes d’histoire prévue par la loi d’orientation a vu se mettre en place ces deniers temps à une curieuse répartition des rôles : d’un côté, une bonne partie des professionnels, enseignants et historiens, convaincus que l’histoire ne peut plus être enseignée sur le modèle hérité du XIXe siècle, construit autour d’un roman national et de l’empilement de dates arbitraires ; de l’autre, des noms et des visages connus du grand public, pour la plupart ni historiens, ni enseignants en histoire mais dont la présence médiatique est inversement proportionnelle à la compétence.

Les premiers travaillent leur sujet avec sérieux et obstination depuis parfois des décennies, au milieu de leurs élèves ou dans la recherche, les seconds se contentent de faire des phrases à la télé ou dans les hebdomadaires grand public. France 2 : où sont les grands historiens ?