background preloader

Évaluation

Facebook Twitter

Pour une “culture commune” de l'évaluation. Cet article était initialement destiné à être publié dans un recueil de textes à la suite de la conférence de consensus des IUFM franciliens en 2011 consacrée à l'évaluation. Mais, la publication a été retardée et ne semble plus aujourd'hui à l'ordre du jour. Je publie donc, aujourd'hui sur mon blog, cette tribune qui relate ma pratique des formations transversales que je mène depuis 7 ans à l'IUFM et aujourd'hui à l'ESPÉ de Paris.Parce que, me semble t-il, la problématique qui y est développée est toujours d'actualité : Si on veut faire évoluer l'évaluation il faut en faire un sujet de formation qui ne soit pas uniquement celui des didactiques disciplinaires mais une réflexion commune faisant appel à l'histoire, les sciences sociales et surtout à un véritable questionnement pédagogique. Pour compléter cet article, on peut visionner et télécharger un diaporama qui correspond à une partie de la formation.

Durant toutes ces années, j’ai été frappé par quelques constantes. Philippe Watrelot. RAE Evaluation socle cycle 4 643746. Site de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves. Conférence nationale sur l’évaluation des élèves | rapport 2015. L’évaluation : ressources produites par le groupe thématique de l’académie de Versailles - Réforme du collège. Diaporama Le diaporama ci-dessous vise à présenter l’évolution de l’évaluation dans le cadre de la réforme. Déjà présent dans la loi d’orientation, le principe de l’évaluation positive est réaffirmé dans le décret du 31.12.2015 relatif à « l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire ». Suite à la publication des arrêtés du 31.12.2015, les nouvelles modalités d’attribution du DNB ainsi que le contenu du livret scolaire sont également exposés dans le diaporama. Ce document est réactualisé au fur et à mesure des publications des textes officiels. 1 - Évaluation dans le cadre de la réforme de la scolarité obligatoire Activités évaluatives Ce document s’attache à expliciter les différentes activités évaluatives et à donner des axes de réflexion sur la façon dont chacune intègre les objectifs fixés par les textes officiels, dans le cadre de la réforme. 2 - Activités évaluatives Évaluation et implication de l’élève 3 - Implication de l’élève 4 - L’évaluation positive.

Académie de Nantes | Évaluer pour faire réussir les élèves. ESPE Paris | L'évaluation des élèves : représentations, pratiques, définitions, limites. Académie d'Orléans-Tours | Évaluation positive au lycée. A la demande de Mme le Recteur et en liaison avec la Refondation de l’Ecole, un groupe de formateurs « évaluation lycée » a été créé à la rentrée 2013. Il vise à aider les enseignants à mettre en place une évaluation positive en interrogeant les approches et les rapports à l’évaluation afin de : mieux prendre en compte les préconisations de l’Institution (Réforme du Lycée, circulaires de rentrée, priorités académiques, nouveau référentiel de compétences des enseignants…) ;poursuivre l’intégration des compétences initiée par le Socle et le LPC au collège dans une dynamique Bac – 3 / Bac + 3 ;diversifier les pratiques d’évaluation pour en faire un levier des apprentissages et renforcer la différentiation pédagogique ;assurer une liaison avec les travaux du « groupe AP lycée » engagés dès 2011-2012 et permettre ainsi une articulation entre l’évaluation et la remédiation.

De nombreuses ressources à destination des formateurs et des enseignants ont été produites par le groupe. Vers le haut. Académie Orléans-Tours | Guide des bonnes pratiques pédagogiques (travail personnel, évaluation, différenciation) Évaluer pour faire progresser. Texte rédigé à partir de la prise de notes Évaluer pour faire progresser L'exposé de Marc Bablet est organisé en trois parties : • Exploration de la question de l’évaluation • Ce que le référentiel dit de la question de l’évaluation (24:46)• Les évaluations des élèves utilisées dans une perspective de formation des professeurs (41:57) player1 En avant propos, Marc Bablet cite le dossier publié par l'IFÉ en 2014 "Évaluer pour (mieux) faire apprendre" comme un élément de référence lorsqu'on s'intéresse à la question de l'évaluation dans l'École.

Évaluer : une question éthique (à partir de 1:45) Si "évaluer", c’est "prélever de l’information pour en faire quelque chose d’utile", se posent d'entrée un certain nombre de questions difficiles : De quel droit, avec quelle légitimité prélève-t-on de l’information dans le cadre scolaire ? Ces questions mettent au premier plan la dimension éthique de l'évaluation. Évaluer, une question politique (3:50) Évaluer, quelle légitimité ? Ifé | Évaluer pour mieux faire apprendre. Dossier de veille de l'IFÉ : Évaluer pour (mieux) faire apprendre N° 94, septembre 2014 Auteur(s) : Rey Olivier, Feyfant Annie Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : L’idée que l’évaluation intervient de façon indépendante, après une phase d’enseignement, méconnait la réalité des processus scolaires.

Les recherches convergent pour estimer qu’il serait plus pertinent de prendre en compte dès le départ qu’enseignement, apprentissage et évaluation forment un continuum. Dès lors, l’évaluation peut devenir un levier pour mieux faire apprendre. Abstract : The idea that evaluation takes place independently after a teaching phase disregards the reality of school processes. Pour citer ce dossier : Rey Olivier, Feyfant Annie (2014). Vous pouvez faire part de vos réactions à ce Dossier, suggérer des pistes complémentaires ou demander des précisions, en laissant un commentaire sous l'article correspondant dans le blog : ' Éduveille' Pourquoi et comment évaluer autrement au collège ? « Madame, vous pouvez venir voir si c’est bon?  | «Questions pédagogiques. Cette petite phrase, je l’ai déjà entendue des milliers de fois dans ma (courte) carrière, de la part de tous les profils d’élèves, du plus timoré au plus exubérant et sûr de lui.

Elle peut paraître anodine, mais elle renvoie en fait à une peur panique de l’erreur, de « ne pas savoir », qui est particulièrement prégnante dans les cours de langue étrangère. Trop longtemps, j’ai cédé très facilement à ces demandes angoissées, qui, plus qu’une demande de vérification une fois la tâche achevée, expriment davantage un sentiment d’insécurité de l’élève . Depuis, j’essaie de doser l’aide apportée pour leur permettre de progresser plus vite. Néanmoins, ces demandes sans arrêt réitérées, chaque année, par toutes les classes rencontrées, dès le début d’année, ont fini par m’interpeller. Les élèves ne se reconnaissent pas le droit à l’erreur, parce que notre société ne leur reconnaît pas non plus.

. « J’ai surtout peur de faire des fautes d’orthographe » Premier cours avec les secondes. J'aime : Avec ou sans note ... l'évaluation - GFEN. Quel que soit le lieu d'exercice, quel que soit le métier, l'évaluation joue un rôle social de régulation tout comme elle permet au professionnel de rendre compte de son activité dans le domaine qui lui est propre. Dans une société où le savoir se marchandise, on assiste à une inflation de dispositifs visant à : - vérifier la présence d'attendus plus ou moins explicites mais toujours portés par une échelle de valeurs,- situer les individus ou leurs productions par rapport à un niveau- juger chacun de « la compétence à... ». Dans notre système éducatif, l'évaluation cristallise toutes les tensions entre les différents acteurs tant l'importance qui est faite d'une sélection par la note, est prégnante dans les représentations des usagers et des professionnels.

Comment peut-il en être autrement lorsqu'un même outil de mesure traverse l'évaluation formative, l'évaluation sommative et l'orientation scolaire : la notation chiffrée ? Jacqueline BONNARD Documents ministériels Tous capables ! Le défi de l'évaluation des ccompétences - Dossier de l'Ifé. L'erreur est le meilleur professeur. Afin de mieux comprendre ce qui se passe dans le cerveau d’une personne qui apprend, des chercheurs ont observé les régions cérébrales activées chez des individus faisant face à l’erreur.

Cet article rapporte les résultats d’une recherche menée auprès de 28 sujets par des chercheurs de l’Université de Southern California en collaboration avec un groupe international de chercheurs. Selon ces chercheurs, le cerveau apprendrait de deux façons : L’apprentissage par évitement (« avoidance learning »); une expérience négative qui conditionne le cerveau à éviter de se retrouver de nouveau dans cette situation.L’apprentissage basé sur la récompense (« reward-based learning »); une expérience positive que le cerveau traite comme une récompense. En partant de cette prémisse, l’étude consistait à poser des questions aux participants en leur offrant une récompense monétaire pour chaque question répondue correctement. L’évaluation : un élément crucial du processus d’apprentissage [Consultez l’article] Différenciation de la pédagogie.