background preloader

Les territoires de la mondialisation

Facebook Twitter

Croquis schémas inégale intégration des teritoires

NYC. Shanghai. Espaces maritimes : approche géostratégique. On va droit dans l'mur - #GR 5. BRICS. En 2001, un économiste de Goldman Sachs, Jim O'neill, affirmait que les économies du Brésil, de la Russie, de l'Inde et de la Chine étaient appelées à connaitre un développement rapide, donnant ainsi naissance à l'acronyme BRIC, qui s'enrichira de la lettre S suite à l'inclusion de l'Afrique du Sud en 2011.

BRICS

Dix ans plus tard, les faits lui donnent raison car même si leurs économies possèdent des caractéristiques très différentes, ces pays ont connu une ascension fulgurante dans l'économie mondiale. L'ascension fulgurante des BRICS Depuis les années 2000, la croissance des BRICS, à l'exception de celle de la Russie pendant la crise financière de 2007, est nettement supérieure à celles des pays développés. Parmi eux, la Chine affiche depuis une vingtaine d'années des taux de croissance particulièrement élevés.

La place des BRICS dans l'économie globale ne cesse de croître. La croissance des BRICS vue du côté des marchés financiers Comment expliquer le dynamisme économique des BRICS ? Accaparement de terres : la Chine, l'Inde et les États-Unis aussi... Lors d’une présentation au cours de laquelle je parlais de la série de cartes des appropriations de terres à l’étranger par les entreprises européennes, quelqu’un dans le public me posa cette question : Vous évoquez les pays européens, soit, mais et la Chine en Afrique, et les milliers de paysans chinois qui s’installent en Afrique, vous en dites quoi ?

Accaparement de terres : la Chine, l'Inde et les États-Unis aussi...

La Chine fait peur, à tort ou à raison, mais avec tous ses Chinois, elle fait peur. Economiesmondelecon. Géographie de la finance mondiale - Sciences. Ce mercredi 26 janvier, Planète Terre reçoit deux invités pour un débat autour de la géographie de la finance mondiale : Olivier Crevoisier, directeur de recherche à l’Institut de Sociologie de l'Université de Neuchâtel et Maude Sainteville, chercheuse associée à l'université Paris I au sein de l’UMR Géographie-Cités au sein de l'équipe C.R.I.A. et professeur en classe préparatoire A/L au lycée Descartes à Tours.

Géographie de la finance mondiale - Sciences

Paradis fiscaux et capitalisation ©umr géographie-cités ums riate 2007. Hot Spots. Report Summary Hot spots is an Economist Intelligence Unit research programme, commissioned by Citigroup, which ranks the competitiveness of 120 of the world’s major cities.

Hot Spots

The Economist Intelligence Unit bears sole responsibility for the content of this report. The Economist Intelligence Unit’s editorial team built the Index, conducted the analysis and wrote the report. The findings and views expressed in this report do not necessarily reflect the views of the sponsor. Well over half of the world’s population now lives in cities, generating more than 80% of global GDP. Given the rapid growth and development of many cities, particularly in emerging markets such as China and India, competition between them for business, investment and talent will only get fiercer. Size alone does not determine a city’s growth potential. Multimedia. Img-6. La Chine déménage! Aspects territoriaux d'une présence croissante en Afrique - Globe. Globe vous propose cette semaine de poursuivre la réflexion de Géraud Magrin, invité de Planète le mercredi 12 octobre 2011, en parcourant les conséquences de la présence chinoise en Afrique, tant sur le modelage du territoire, que sur les ressources du continent, ou sur les économies locales.

La Chine déménage! Aspects territoriaux d'une présence croissante en Afrique - Globe

Pour écouter l’emission, rendez-vous ICI. (photo vignette : l'entrée du site de forage de la centrale géothermique Olkaria, dans la vallée du Rift au Kenya, exploitée par une entreprise chinoise. Laure Birckel - 2009) La présence chinoise en Afrique se saisit à travers plusieurs indicateurs, qui varient selon les sources. Une certitude cependant : elle a considérablement augementé depuis le début des années 2000. La caractéristique de cette présence est qu'elle ne privilégie aucun pays.

Le détroit de Gibraltar dans la mondialisation des transports maritimes. Navires au mouillage face à l’enclave britannique de Gibraltar.

Le détroit de Gibraltar dans la mondialisation des transports maritimes

Le tour du monde d’un porte conteneur. Le tracé des frontières dans le monde. Les nanotechnologies 203 clusters dans un monde plat. Saskia Sassen, la ville globale aujourd'hui. Sch%E9ma_Facade_Maritme. Schéma AMM. Youtube. Cartographie. Les villes prennent le pouvoir. Les mégalopoles sont les nouveaux moteurs de l’économie mondiale.

Cartographie. Les villes prennent le pouvoir

De la Californie au delta de la rivière des Perles, en Chine, l’avenir s’écrit dans des pôles urbains tentaculaires. D’ici à 2025, il y aura au moins quarante de ces villes ultra-connectées dans le monde. Par-delà les frontières, elles inventent une autre forme de gouvernance et d’économie, affirme Parag Khanna, l’auteur de Connectography : Mapping The Future of Global Civilization (éd. Penguin Random House, avril 2016, non traduit en français).

Dans ce livre, l’auteur, que le New York Times décrit comme “l’homme le plus connecté du monde” en raison de ses collaborations avec des universités du monde entier, décrit un futur où les frontières nationales reculeront et où les agglomérations – ainsi que les personnes – les plus connectées prendront le pouvoir. Ce constat, c’est aussi celui de l’Institut Mc Kinsey.