background preloader

Big Brother

Facebook Twitter

Editorial du "Monde" : combattre Big Brother. Les révélations d'Edward Snowden, un séisme planétaire. 1984 - George Orwell. Que dire de nouveau après 203 critiques ?

1984 - George Orwell

Que depuis l'incident avec la grosse curieuse NSA, les ventes du livre ont augmenté de... 7000% ? Comme quoi, tout le monde veut en savoir plus sur Big Brother...Big Brother n'est pas vraiment un système de surveillance, c'est surtout le portrait d'un homme avec des grosses moustaches qui fait curieusement penser à Staline. Sa tronche est présente partout en Océania.Océania ?

Nouveau Club Med ? Non ! Lien : 1984 (roman) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1984 (roman)

Sur les autres projets Wikimedia : 1984 (roman), sur Wikiquote Il décrit une Grande-Bretagne trente ans après une guerre nucléaire entre l'Est et l'Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950 et où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme[2],[3]. Big Brother. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Big Brother

Chez Orwell[modifier | modifier le code] Il n'apparaît jamais en personne. Il est représenté par le visage d'un homme d'environ 45 ans, moustachu, fixant les gens dans les yeux, dans une expression qui se veut à la fois rassurante et sévère[1]. Big Brother. Aldous Huxley. Combattre Big Brother. Le scandale booste les ventes de 1984 » George Orwell peut remercier Edward Snowden. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Macha Séry "Big Brother Is Watching You.

George Orwell peut remercier Edward Snowden

" Depuis que les quotidiens anglo-saxons The Guardian et The Washington Post ont relayé les révélations d'Edward Snowden, ex-employé de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), concernant deux programmes secrets de surveillance électronique autorisés par les gouvernements Bush puis Obama visant à collecter les données téléphoniques et Internet de particuliers non seulement aux Etats-Unis mais aussi en Europe, 1984, le roman d'anticipation de George Orwell (1903-1950), connaît un spectaculaire regain d'intérêt aux Etats-Unis. En quelques jours, le site de vente en ligne Amazon a enregistré une forte demande de ce classique de la littérature. D'ordinaire relégué au 6 200e rang des ouvrages les plus vendus, il poursuit son ascension vers le haut du classement.

Mercredi 12 juin, à minuit, le chef-d'œuvre de l'écrivain anglais s'est ainsi hissé à la 118e place, soit une hausse de 150 % en 24 heures. Big Brother Awards 2013: et les "gagnants" sont Ikea, Orange, Marielle Gallo, Carte Bancaire… Enfin de retour trois ans après leur 10e cérémonie, les Big Brother Awards France ont tenu mercredi soir à Montreuil (93), à la Parole errante, leur 11e cérémonie.

Big Brother Awards 2013: et les "gagnants" sont Ikea, Orange, Marielle Gallo, Carte Bancaire…

Avec un passage de témoins entre les trois "anciens" organisateurs et la nouvelle équipe, ainsi que dans le jury des personnalités adéquates (membres de la Quadrature du Net, de FDN, du Syndicat de la Magistrature, etc.). La liste complète des "meilleurs du pire" retenus quant à la surveillance et à la violation de la vie privée est en ligne ici, mais le 26 juin n'ont été mentionnés que les trois (parfois moins) candidats en tête dans chaque catégorie, et le lauréat de chacune.

Les vidéos de la cérémonie, prix par prix, sont en ligne ici, et pour commencer par la fin, un prix spécial "individualisé" était annoncé: Le PRISM du jury Il était difficile de parler de surveillance sans qu'il soit question de PRISM, "un dossier dopé", et cela a donné lieu à une catégorie spéciale de prix, où chaque membre du jury a donné un avis. SONDAGE - Big Brother français: 46% des Français jugent la surveillance des communications injustifiée.

ESPIONNAGE - En plein scandale de l'affaire Snowden, les révélations du journal Le Monde sur l'existence d'un Big Brother français avaient fait grand bruit.

SONDAGE - Big Brother français: 46% des Français jugent la surveillance des communications injustifiée

Dans une enquête publiée le 4 juillet dernier, le quotidien du soir révélait que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) "intercepte la totalité des communications" en France pour les stocker "pendant des années", et ce en dehors de tout contrôle politique. Malgré les démentis du gouvernement et de plusieurs responsables parlementaires, l'affaire démontre que la frontière est fine entre les impératifs de sécurité nationale et le respect des libertés fondamentales. Interrogés par l'institut YouGov pour Le HuffPost, 46% des Français jugent injustifié le principe même de surveillance des télécommunications. Prism: pourquoi le public ne se sent pas assez concerné par l'espionnage de nos vies privées (et pourquoi il devrait) PRISM - C'était LA révélation qui devait provoquer le sursaut de conscience.

Prism: pourquoi le public ne se sent pas assez concerné par l'espionnage de nos vies privées (et pourquoi il devrait)

On avait enfin la preuve que le gouvernement américain espionnait les télécommunications mondiales. Big brother is watching you, comme disait George Orwell. En réalité, c'est pire: le programme du renseignement américain Prism regarde, écoute, lit, analyse les données personnelles de millions de personnes. Les craintes des défenseurs de la liberté sur internet étaient fondées et toutes les implications logiques en découlant seraient sans précédent. Impossible de savoir l'ampleur exacte du phénomène.