background preloader

Big Bang

Facebook Twitter

COSMOGONIES, le blog d'Aurélien BARRAU, astrophysicien. La relativité générale, la grande théorie d’Einstein, fonctionne remarquablement bien !

COSMOGONIES, le blog d'Aurélien BARRAU, astrophysicien

Nous venons d’en avoir une nouvelle confirmation avec la magnifique mesure des ondes gravitationnelles par LIGO. Elle nous apprend que l’espace est une entité dynamique et que l’expansion de l’Univers est en fait une dilatation de l’espace. Grâce à elle, il est possible de rendre compte de façon fiable et précise de l’essentiel de l’histoire de l’Univers. Hélas, elle ne fonctionne plus au moment du Big Bang ou juste autour de celui-ci. Il faudrait alors disposer d’une théorie « meilleure » que la relativité générale : une théorie de gravitation quantique, c’est-à-dire conciliant les deux piliers de la physique de 20ème siècle. À l’heure actuelle aucune théorie consensuelle de gravitation quantique n’existe. Continuer la lecture Les ondes gravitationnelles sont de petites vibrations de l’espace et la journée du 11 février fut historique pour celles-ci ! La publication ‘historique’ est ici.

Non. Près du Big Bang, le temps deviendrait espace, explique Aurélien Barrau. La cosmologie quantique à boucles, illustrée ici, élimine la singularité cosmologique initiale issue de la relativité générale.

Près du Big Bang, le temps deviendrait espace, explique Aurélien Barrau

Elle introduit une géométrie quantique (Quantum Geometry) vers le mur de Planck. Le Big bang remis en cause par le satellite PLANCK S/T. Le Big Bang, une idée tombée du ciel. Le Big Bang pour les nuls. Voilà 13,7 milliards d’années se produisait l’évènement fondateur de notre univers : le Big Bang.

Le Big Bang pour les nuls.

Cette théorie du Big Bang n’est pas une vérité absolue ; c’est un scénario et probablement le meilleur scénario actuel pour expliquer la création de l’univers. Ce scénario se nomme Le Modèle standard. Mais de quoi s’agit t-il exactement ? Ce n’est pas exactement une explosion, comme on peut l’entendre parfois. Déroulons ensemble ce scénario. L’instant primordial. Imaginez un lieu plus petit qu’une tête d’épingle. Le Big Bang. Présentée en : le 6 Février 2004 RÉSUMÉ DE LA PRÉSENTATION : 1- Historique : ceux qui ont fait le Big Bang : Einstein, Eddington, Friedmann.

Le Big Bang

L'Univers est isotrope et homogène. Hubble et la fuite des galaxies. Les deux Georges : Lemaître et Gamov. Avant le Big Bang - Igor et Grichka Bogdanov. Note de lecture d’Agnès Lenoire - SPS n° 264, octobre 2004 « [...] l’ombre lumineuse de quelque chose d’infiniment autre. » Extrait, p. 56.

Avant le Big Bang - Igor et Grichka Bogdanov

Les frères Bogdanov avaient besoin de se justifier et il semble que cet ouvrage se consacre en partie à cette tâche. Leur récente arrivée en cosmologie, domaine à la fois pointu et soumis aux spéculations, alors que leur réputation était toute télévisuelle, les avait rendus peu crédibles. Ils tentent alors une opération de rachat intellectuel en nous expliquant leur parcours jusqu’à leur thèse de doctorat et en nous présentant leurs recherches sur l’instant zéro. Les frères Bogdanov ont donc créé une théorie, qui leur sert de cadre, dotée d’un outil mathématique pour explorer l’instant zéro, cette fameuse singularité sur laquelle bute toute la cosmologie et où sombre toute théorie physique. Reste que, tout honorable qu’elle soit, leur théorie est présentée sous un aspect ésotérique fort, rédhibitoire aux yeux des rationalistes. Big Bang : les scientifiques sont (presque) remontés à l'origine de l'Univers. L'enfance de l'Univers.

Big Bang : les scientifiques sont (presque) remontés à l'origine de l'Univers

L'Agence spatiale européenne (ESA) a dévoilé ce jeudi des images inédites de notre cosmos tel qu'il était seulement 380 000 ans après sa naissance. Il n'existait alors pas de galaxies, d'étoiles ou de planètes mais des particules infiniment petites, qui ont ensuite donné naissance à notre Univers. Cette découverte a été faite grâce au satellite européen Planck, lancé en 2009 sur les traces de la toute première lumière émise après le Big Bang. La théorie du Big Bang. Juste avant la réionisation, les émissions des premières régions HI à haut décalage Doppler étaient encore uniformes.

La théorie du Big Bang

A présent, les baryons et les premiers atomes sont découplés des photons et n'entravent plus leur évolution. Conséquence des instabilités gravitationnelles apparues après le découplage, un peu partout dans l'Univers des poches de matière baryonique se développent, la matière sombre (ou noire) non baryonique interagissant très peu avec la matière et pas du tout avec le rayonnement. La dimension angulaire de ces nuages baryoniques primordiaux est très variable en fonction des régions mais peut atteindre quelques dizaines de minutes d'arc ce qui correspond à des structures de plusieurs centaines de millions d'années-lumière. Formation des protoétoiles et des protogalaxies Sous l'effet des perturbations gravitationnelles, ces halos excercent une force mutuelle sur les halos voisins, ce qui les met lentement en rotation.

Fin des Ages Sombres. Avant big-bang. Depuis des milliards d'années, l'univers est en expansion : les galaxies que l'on observe s'éloignent pour la plupart les unes des autres.

avant big-bang

Mais quand on remonte le cours du temps, l'univers doit donc être de plus en plus concentré. Ainsi tout l'Univers aujourd'hui observable aurait été, il y a environ 13,7 milliards d'années, réduit à un volume de taille nulle ! C'est le Big-Bang, état purement théorique qui définit l'origine du temps de notre Univers par convention. Il constitue ce qu'on nomme en mathématiques une « singularité » : certaines grandeurs physiques telles que la densité ou la température deviennent infinies ...

Hubert Reeves répond: Qu'y avait-il avant le big bang? Avant le Big Bang. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avant le Big Bang

Avant le Big Bang est un ouvrage écrit par Igor et Grichka Bogdanoff et publié aux éditions Grasset en 2004[1]. Il a été réédité en collection de poche à l'automne 2006[2]. Il a donné lieu à de sévères critiques dans la presse scientifique grand public, et a débouché sur une plainte en diffamation déposée par les frères Bogdanoff à l'encontre du magazine Ciel et Espace, plainte abandonnée en 2007, et à l'issue de laquelle les plaignants furent condamnés aux dépens. Etienne Klein, l'origine de l'univers avant le big bang. Article - L'Univers avant le Big Bang. Avant le Big Bang. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

Création de l'univers - Coran. Big Bang - Google-Images. Big Bang. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. De façon générale, le terme « Big Bang » est associé à toutes les théories qui décrivent notre Univers comme issu d'une dilatation rapide qui fait penser (abusivement[7]) à une explosion, et est également le nom associé à cette époque dense et chaude qu’a connue l’Univers il y a 13,8 milliards d’années[8] sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire. Le concept général du Big Bang, à savoir que l’Univers est en expansion et a été plus dense et plus chaud par le passé, doit sans doute être attribué au Russe Alexandre Friedmann, qui l'avait proposé en 1922, cinq ans avant Lemaître[9]. Son assise ne fut cependant établie qu’en 1965 avec la découverte du fond diffus cosmologique, l'« éclat disparu de la formation des mondes », selon les termes de Georges Lemaître, qui attesta de façon définitive la réalité de l’époque dense et chaude de l’Univers primordial.

Big-Bang - BigBang - Big Bang. Terme inventé dans les années 1950 (au cours d'un programme de la BBC) par l'astrophysicien anglais Fred Hoyle pour désigner avec ironie le concept "d'explosion originelle" introduit dans le modèle cosmologique initialement développé dans les années 1920 par l'astrophysicien belge Georges Lemaître et le physicien russe Alexander Friedmann. L’Univers, ce concept ultime qui semble comprendre tout ce qui existe et existera, est régi par des lois complexes, dont beaucoup nous échappent. Michel Casse, astrophysicien à l’institut d’Astrophysique de Paris, nous explique ce que l'on sait de son fonctionnement avec des perspectives sur des dimensions et même d'autres Univers qui nous sont invisibles. © Futura-Sciences.

Big Bang - CNRS - SagaScience. Histoire de la matière : du Big Bang aux planètes. Ce dossier se propose de raconter l'histoire de la matière ordinaire, depuis sa naissance lors du Big Bang jusqu'à la formation de planètes capables d'abriter la vie. Le voyage commence pendant la période de l'inflation, lorsque le principe d'incertitude de la mécanique quantique permet à la matière d'apparaître à partir du vide. Il se poursuit avec l'aventure des particules lors des premières secondes de l'Univers, pendant lesquelles la chute de température provoque différents phénomènes comme le confinement des quarks, l'annihilation de la matière et de l'antimatière, et la nucléosynthèse primordiale.

Il se conclut provisoirement, après 380 000 ans, avec la formation des premiers atomes et la naissance du rayonnement fossile. Big Bang, la théorie qui pourrait tout changer : ce ne serait pas l’origine de l’univers. Atlantico : Une hypothèse agite actuellement la communauté scientifique : le Big Bang de serait pas à l'origine de l'univers. En quoi consiste cette découverte ? Aurélien Barrau : Il est sans doute prématuré de parler de découverte. C’est un modèle qui a suscité des centaines d’articles de recherche et beaucoup d’interventions à des conférences internationales. Nous n’avons à ce jour aucune certitude.

Mais le fait est qu’un faisceau d’indices tend aujourd’hui à remettre en cause l’idée ou l’image d’un Big Bang en tant qu’instant originel de l’Univers. On parle alors de Big Bounce (grand rebond) à la place du Big Bang. Naturellement, il s’agirait d’une immense révolution puisqu’au lieu d’avoir une origine, comme le suggère le modèle usuel, notre univers réinvestirait l’éternité !