background preloader

XML Extensible Markup Language

XML Extensible Markup Language
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Extensible Markup Language (XML[note 1], « langage à balise extensible » en français) est un langage informatique de balisage générique qui dérive du SGML. Cette syntaxe est dite « extensible » car elle permet de définir différents espaces de noms, c'est-à-dire des langages avec chacun leur vocabulaire et leur grammaire, comme XHTML, XSLT, RSS, SVG… Elle est reconnaissable par son usage des chevrons (< >) encadrant les balises. L'objectif initial est de faciliter l'échange automatisé de contenus complexes (arbres, texte riche…) entre systèmes d'informations hétérogènes (interopérabilité). Avec ses outils et langages associés, une application XML respecte généralement certains principes : la structure d'un document XML est définie et validable par un schéma ;un document XML est entièrement transformable dans un autre document XML. Historique[modifier | modifier le code] XML et SGML[modifier | modifier le code] <? <! ÐÏ à¡± á > þÿ ! <? répétable <!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Extensible_Markup_Language

Related:  Termes

CRUD Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Soit : create : créerread : lireupdate : mettre à jourdelete : supprimer XLS, XLSX etc. (Tableur) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un tableur est un programme informatique capable de manipuler des feuilles de calcul. À l'origine destinés au traitement automatisé des données financières, les logiciels tableurs sont maintenant utilisés pour effectuer des tâches variées, de la gestion de bases de données simples à la production de graphiques (on peut alors parler de tableur-grapheur), en passant par diverses analyses statistiques. De la feuille de calcul au tableur[modifier | modifier le code] Une feuille de calcul est une table (ou grille) d'informations de toutes natures (données industrielles, scientifiques, commerciales, comptables, financières, statistiques, données de métiers, etc. ).

Base de données Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Permet de stocker la totalité des informations relatives à une activité. Une base de données (en anglais : database) est un conteneur informatique permettant de stocker — le plus souvent dans un même lieu — l'intégralité des informations en rapport avec une activité. Une base de données permet de stocker et de retrouver un ensemble d'informations de plusieurs natures ainsi que les liens qui existent entre les différentes informations[1],[2]. Dans la très grande majorité des cas, le terme de base de données est utilisé pour base de données fortement structurée(s). Une base de données est la pièce centrale des dispositifs informatiques qui servent à la collecte, le stockage, le travail et l'utilisation d'informations.

HTML5 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. HTML5 (HyperText Markup Language 5) est la dernière révision majeure d'HTML (format de données conçu pour représenter les pages web). Cette version est en développement en 2013. HTML5 spécifie deux syntaxes d'un modèle abstrait défini en termes de DOM : HTML5 et XHTML5. Le langage comprend également une couche application avec de nombreuses API, ainsi qu'un algorithme afin de pouvoir traiter les documents à la syntaxe non conforme.

API Interface de programmation De manière plus générale, on parle d'API à partir du moment où une entité informatique cherche à agir avec ou sur un système tiers, et que cette interaction se fait de manière normalisée en respectant les contraintes d'accès définies par le système tiers. On dit que le système tiers « expose une API. » À ce titre, des choses aussi diverses que la signature d'une fonction, une URL, un RPC… sont parfois considérés comme des API (ou micro-API) à part entière. Dans l'industrie contemporaine du logiciel, les applications informatiques se servent de nombreuses interfaces de programmation, car la programmation se fait en réutilisant des briques de fonctionnalités fournies par des logiciels tiers. Cette construction par assemblage nécessite pour le programmeur de connaître la manière d’interagir avec les autres logiciels, qui dépend de leur interface de programmation.

RSS Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. RSS (sigle venant de l'anglais « Really Simple Syndication ») est une famille de formats de données utilisés pour la syndication de contenu Web. Un produit RSS est une ressource du World Wide Web dont le contenu est produit automatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jour d’un site Web. Les flux RSS sont des fichiers XML qui sont souvent utilisés par les sites d'actualité et les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables. On emploie parfois à tort le terme RSS pour désigner le format concurrent Atom. XML et les bases de données Table des matières 1.0 Introduction 2.0 XML est-il une base de données ? 3.0 Pourquoi utiliser une base de données ?

Hypertext Markup Language Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. C’est un langage de balisage permettant d’écrire de l’hypertexte, d’où son nom. HTML permet également de structurer sémantiquement et de mettre en forme le contenu des pages, d’inclure des ressources multimédias dont des images, des formulaires de saisie, et des programmes informatiques. Il permet de créer des documents interopérables avec des équipements très variés de manière conforme aux exigences de l’accessibilité du web. Il est souvent utilisé conjointement avec des langages de programmation (JavaScript) et des formats de présentation (feuilles de style en cascade).

IPMI Intelligent Platform Management Interface Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Interface de gestion intelligente de matériel, (ou IPMI, Intelligent Platform Management Interface) est un ensemble de spécifications d'interfaces communes avec du matériel informatique (principalement des serveurs) permettant de surveiller certains composants (ventilateur, sonde de température, ...), mais également de contrôler l'ordinateur à distance, reboot, interrupteur, console à distance. Implémentations[modifier | modifier le code] OpenIPMI[1]ipmiutil[2]ipmitool[3]GNU FreeIPMI, l'implémentation IPMI du projet GNU.

PDF Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Portable Document Format, communément abrégé en PDF, est un langage de description de pages créé par la société Adobe Systems et dont la spécificité est de préserver la mise en forme d’un fichier – polices d'écritures, images, objets graphiques, etc – telle qu'elle a été définie par son auteur, et cela quels que soient le logiciel, le système d'exploitation et l'ordinateur utilisés pour l’imprimer ou le visualiser. Généralités[modifier | modifier le code] Le Portable Document Format (qui se traduit de l'anglais en « format de document multiplateforme »), généralement abrégé en PDF, est un format de fichier informatique créé par Adobe Systems, comme évolution du format PostScript.

Base XML native Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une base de données XML Native (NXD en anglais) est une base de données qui s'appuie sur le modèle de données fourni par XML. Elle utilise typiquement des langages de requête XML comme XPath ou XQuery. L'indexation dans une base de données XML nécessite d'indexer non seulement le contenu des éléments mais aussi la structure, les relations entre éléments pour que des requêtes XPath comme /foo/bar utilisent l'index. BaseX.

PHP PHP: Hypertext Preprocessor [3], plus connu sous son sigle PHP a permis de créer un grand nombre de sites web célèbres, comme Facebook, Wikipédia, etc.[5] Il est considéré comme une des bases de la création de sites web dits dynamiques mais également des applications web. Centreon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Centreon est un logiciel de supervision informatique édité par la société du même nom. Histoire[modifier | modifier le code] Historiquement appelé Oreon[1], Centreon est une solution de supervision des applications, systèmes et réseaux, basé sur les concepts de Nagios. Le cœur de Centreon est Open Source, distribué sous licence GPL v2[2] et gratuit. Des modules complémentaires à valeur ajoutée payants sont distribués par l’éditeur.

Related: