background preloader

Une clé simple pour reconnaître les conifères

Une clé simple pour reconnaître les conifères

Clé des arbres et arbustes de Normandie Toutes les pages sur les arbres :Ginkgo biloba | Bocage à hêtre - 50 | Bocage vendéen - 79 | Dendrochronologie et coupe transversale d'un thuya | Aubier - duramen et coupe transversale d'un chêne | Identification des arbres - Idem en animation Flash | Clé statique imprimable | Arbres et arbustes de Damigny - 61 | Le Sapin de Laigle - 61 | If | Baies d'if | les vieux arbres | Quiz Énigmes et quizz | Éducation | Botanique | Écologie | Environnement | Étymologie | Paysages | Géologie | Histoire des Sciences | Humour | Illusion et relief | Nature | Orne (département) | Zoologie et Biologie | Informatique | Autres disciplines Accueil |

Clé de reconnaissance des graminées - CoursenLigne - AgroParisTech Clé de reconnaissance des graminées Formateur : Tice AgroParisTech Sur le portail : 10 AgroParisTech 16 rue Claude Bernard F-75231 Paris Cedex 05 Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43 - Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00 Localiser sur une carte Liens divers www.agroparistech.fr Les Podcasts AgroParisTech Eduroam Retrouvez nos vidéos sur 2016 © AgroParisTech - Mentions légales

Deux clés de détermination pour les feuillus et les résineux Reconnaître les arbres : deux clés de détermination papier Savez-vous reconnaître les arbres ? Une silhouette, un fruit ou une écorce caractéristiques suffisent parfois, mais pour être certain de l'espèce, il faut savoir observer les feuilles et les aiguilles. Voici deux documents qui vous permettront de trouver à coup sûr le nom des principaux arbres de nos forêts, les feuillus et les résineux. A imprimer et glisser dans votre poche pour la prochaine balade ! Deux grands ensembles Prêts pour un jeu grandeur nature en forêt ? Vous verrez, c'est simple. Les feuillus © ONF Illustration On les appelle feuillus, pourtant ce sont les arbres qui perdent leurs feuilles en automne ! Vous êtes face à un feuillu ? les feuilles simples en une seule partie, comme celles de l'Erable ou du Chênedes feuilles composées formées de plusieurs petites feuilles, les folioles (comme celles du Frêne ou du Robinier). Le critère suivant est la disposition des feuilles sur un rameau. Vous suivez ? Les résineux

Clé d'identification des arbres en région IDF - CoursenLigne - AgroParisTech Clé d'identification des arbres en région IDF Formateur : Tice AgroParisTech Sur le portail : 2 AgroParisTech 16 rue Claude Bernard F-75231 Paris Cedex 05 Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43 - Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00 Localiser sur une carte Liens divers www.agroparistech.fr Les Podcasts AgroParisTech Eduroam Retrouvez nos vidéos sur 2014 © AgroParisTech - Mentions légales clé de détermination -- morphologie des feuilles retour Structure anatomique d'une feuille Une feuille est constituée de plusieurs parties : le pétiole ; partie cylindrique plus ou moins aplatie qui relie le reste de la feuille à la tige au niveau du noeud ( sur la tige , à la base du pétiole se situe le bourgeon axillaire) . Le limbe ; partie souvent plate ayant une plus grande surface que le pétiole . Les nervures ; d'une section souvent cylindrique , elles sillonnent le limbe . Les feuilles sont disposées de diverses façons sur la tige . Les feuilles peuvent être simples ou composées Les feuilles diffèrent par la forme : Les feuilles différent aussi par la marge :

Feuilleter l'herbier... Dans cette page voustrouverez le nom de toutes les plantes de l'herbier, commencez par choisir si vous voulez trier les plantes par leurs noms en français ou en latin, puis cliquez sur le nom de la plante pour consulter sa fiche. Vous pouvez également consulter l'arbre de la classification en cliquant ici. Arbre Même les arbres les plus majestueux commencent leur existence sous forme de modestes plantules, comme celle-ci de hêtre (Fagus sylvatica). Les arbres sont des plantes pérennes qui vivent plusieurs années, plusieurs décennies, voire plusieurs siècles, et, dans de rares cas plusieurs millénaires. Selon les estimations, la planète compte entre 60 000 et 100 000 espèces d'arbres. Les formations végétales dominées par des arbres poussant les uns à côté des autres sont des forêts, mais les arbres peuvent aussi croître de manière plus ou moins isolée hors des forêts (dans la savane notamment)[5]. La dendrologie (du grec dendron, « arbre », et logos, « discours, science ») est la science de reconnaissance (et classification) des arbres, et plus généralement la science des végétaux ligneux. Éléments de définition Les écologues distinguent parfois les espèces arborescentes dont la taille est au maximum de 15 mètres et les espèces arborées (arbres stricto sensu) qui dépassent cette hauteur[12].

Identifier une fleur par sa couleur Avec environ 480 espèces décrites, l'ambition de ce guide est de présenter les plantes les plus communes du sud de la France sans avoir recours à des clés de détermination complexes. Mode d'emploi Objectif : Arriver à l'espèce en 3 ou 4 étapes. Pour identifier une fleur, le premier critère utilisé sera sa couleur Étape 1 : Sélectionner, dans la colonne de gauche, l'onglet contenant la couleur la plus proche de votre espèce. Une fois la couleur choisie, cliquez sur l'onglet et vous arriverez sur une nouvelle page correspondant à l'ensemble des plantes dont les fleurs ont la couleur de l'onglet (fleurs violettes à bleues par exemple). Il faut alors choisir le groupe auquel appartient votre fleur en comptant le nombre de divisions et la forme de la fleur. En cliquant sur votre groupe vous accédez à une nouvelle page avec, cette fois-ci, un ou deux nouveaux onglets au-dessus qui permettent de séparer les plantes herbacées des plantes ligneuses (petits et grands buissons, arbustes et arbres).

Mon herbier virtuel - Les plantes scannées Mon herbier virtuel - numérique Mon herbier virtuel, encore appelé numérique est réalisé avec un scanner (numériseur en Français !) : les plantes sont posées directement sur la vitre. Je fais le noir le plus complet possible dans la pièce où se trouve le scanner et laisse son couvercle ouvert. J'ai donc un fond noir approximatif. Avec un logiciel de traitement des photos et son outil "pot de peinture" j'uniformise le fond noir en dosant le pourcentage de tolérance. Il est possible d'augmenter l'échelle du scanner en choisissant par exemple 200% au lieu de 100. Toutes les pages sur les plantes à fleurs dans le menu botanique ci-dessous | Lien externe présentant des sites sur la flore Recherche auteur, lieu et date de ces photos du début 20eÉnigmes et quizz | Éducation | Botanique | Écologie | Environnement | Étymologie | Paysages | Géologie | Histoire des Sciences | Humour | Illusion et relief | Nature | Orne (département) | Zoologie et Biologie | Informatique | Autres disciplines

Le prélèvement à l’italienne Le principe Le principe du prélèvement en sac noir est en quelque sorte une prolongation de la technique du sac plastique utilisée pour récupérer certains arbres mal en point, et se rapproche de la technique de l’enfouissement utilisée principalement pour le prélèvement des cerisiers de Sainte-Lucie, sauf qu’on peut gérer l’humidité, la température, et le timing du développement des bourgeons. Le sac étanche maintient une humidité constante, comme le ferait la terre en cas d’enfouissement. Cette humidité évite un dessèchement de l’arbre, en attendant que les racines puissent fournir suffisamment d’eau. Le fait d’utiliser un sac noir augmente la température à l’intérieur, ce qui va entrainer une activité cellulaire plus élevée (les cellules se différencient et se multiplient aux coupes comme le cal d’une bouture, ce qui accélère la cicatrisation), et favorise l’accumulation d’auxine. Cette technique fonctionne apparemment avec tous les feuillus, persistants ou caducs. Comment faire ?

Forêt - Bois La forêt française en 5 paysages Forêts de plaines Les forêts de plaines sont marquées par la présence de l’Homme, qui y a depuis toujours pratiqué une sylviculture liée à ses besoins : fourniture en bois de chauffage, en bois de construction ou de marine et en merrains (bois dont on fait les tonneaux). Elles sont très différentes les unes des autres, mais ont une chose en commun : elles sont en perpétuelle évolution. Lorsqu’on entre dans ces forêts, on découvre différentes variétés de feuillus comme les chênes (chêne pédonculé, chêne sessile ou chêne pubescent), le hêtre et quelques essences précieuses comme l’alisier, mais aussi des résineux comme les pins (pin sylvestre, pin noir d’Autriche), le douglas et l’épicéa. Si les feuillus sont naturellement majoritaires (ils couvrent 80 %de la surface boisée de plaine dont la moitié en chênes), les résineux sont aussi appréciés car certains peuvent se développer sur les sols les plus pauvres. Forêts de montagne Forêts méditerranéennes

Notions générales pour des arbres fruitiers au jardin Dossiers Jardinature Notions générales pour des arbres fruitiers au jardin par Léa Sommaire Les conditions climatiques L'eau et l'air Le sol La structure du sol L'emplacement idéal Le climat : rien à faire, on ne peut pas en changer. C’est préférable de bien connaître son climat et d’adapter les variétés de fruitiers en fonction. Le froid : une nécessité. Les agrumes et les figuiers n’aiment pas du tout le froid. Le froid est bon, mais pas les alternances brutales des températures : gel, dégel. Ces variations brusques soulèvent l’écorce, qui craquelle, et bientôt les chancres et autres champignons se précipitent dans ces blessures. Les arbres fruitiers à floraison tardive ont besoin d’une période de froid plus longue que ceux qui ont une floraison précoce. Les fécondations croisées sont généralement plus bénéfiques à la fructification après un hiver long et froid. Gelées printanières : danger. Cela nous le savons tous, des gelées printanières tardives, et c’est la catastrophe dans nos vergers.

Related: