background preloader

Numérique

Numérique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple : Les données numériques sur la taille de l'alinéa ci-dessus sont phrases = 2mots = 56caractères = 376ponctuation = 7 Le membre de gauche de chacune des équations désigne la grandeur dont il est question, le nombre indique la mesure correspondante. Simultanément, le secteur des télécommunications a développé la conversion des signaux électriques en suites de nombres, dans le but d'améliorer l'efficacité des transmissions. Après sa conversion en données numériques, les ordinateurs peuvent traiter l'information qui décrit les supports de ces messages. Par extension, l'ère numérique est l'époque où les informations circulent de façon prédominante sous codage informatique, la culture numérique est celle des utilisateurs de ces systèmes, etc. « Numérique » et « digital »[modifier | modifier le code] Le terme « digital », appliqué à un ordinateur, est attesté en anglais depuis 1945[2]. numérisation du profil d'une route : Related:  Le numériqueArchivage et Formats

Identité numérique (Internet) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'identité numérique ou IID (pour Internet Identity en anglais) peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (personne, organisme ou entreprise) et des entités virtuelles (sa ou ses représentation(s) numériques). Le développement et l’évolution des moyens de communication, au travers notamment de la multiplication des blogs et des réseaux sociaux, changent le rapport de l’individu à autrui. Ainsi, l’identité numérique permet l’identification de l’individu en ligne et la mise en relation de celui-ci avec cet ensemble de communautés virtuelles qu’est Internet. Dès lors, l’identité numérique peut être divisée en trois catégories: Le décalage ou du moins les divergences qui peuvent subsister entre l’identité déclarative et l’identité agissante soulèvent une question majeure. La schématisation du concept de l’identité numérique a été abordée par plusieurs auteurs comme Fred Cavazza ou encore Leafar[2].

Histoire d'Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le premier serveur web, actuellement au musée du CERN, étiqueté « This machine is a server. DO NOT POWER IT DOWN!! », ce qui signifie : « Cette machine est un serveur. NE PAS L'ÉTEINDRE !! » L’histoire d’Internet remonte au développement des premiers réseaux de télécommunication. Les premières versions mettant en place ces idées apparurent à la fin des années 1950. Chronologie sélective[modifier | modifier le code] Les principales dates qui ont marqué l'histoire d'Internet sont[2],[3] : Avant Internet[modifier | modifier le code] L'absence de connexions inter-réseaux[modifier | modifier le code] Trois terminaux et une agence du Département de la Défense des États-Unis[modifier | modifier le code] Un pionnier important dans l'histoire du réseau mondial, J.C.R. En octobre 1962, J.C.R. Pour chacun de ces trois terminaux, j'avais trois jeux différents de commandes. Répartition et aiguillage de paquets de données[modifier | modifier le code]

Natif numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Natif. Un natif numérique ou numérien ou digiborigène (digital native en anglais) est une personne ayant grandi dans un environnement numérique comme celui des ordinateurs, de l'Internet, des téléphones mobiles et des baladeurs MP3. Au contraire, un (im)migrant numérique (digital immigrant) est un individu ayant grandi hors d'un environnement numérique et l'ayant adopté plus tard. Un natif numérique parlera de son nouvel « appareil photo » là où un migrant numérique sera fier de son nouvel « appareil photo numérique ». Ce terme a été utilisé dans plusieurs contextes différents, tels que l'éducation[1], l'enseignement supérieur[2] et en association avec le terme « apprenants du nouveau millénaire » ou en anglais « New Millennium Learners[3] ». Définition[modifier | modifier le code] Le digital native représente les enfants ayant grandi avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Analogique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme analogique désigne les phénomènes, appareils électroniques, composants électroniques et instruments de mesure qui représentent une information par la variation d'une grandeur physique (ex. : une tension électrique). Ce terme provient du fait que la mesure d'une valeur naturelle (ou d'un élément de signal électrique ou électronique) varie de manière analogue à la source. Par extension du sens premier du mot analogique, une grandeur est dite analogique si sa mesure donne un nombre réel variant de façon continue. La précision et la rapidité (temps de réponse) d'un signal analogique sont adaptées au système ou dispositif qui le traite. Historique[modifier | modifier le code] Le nom provient du grec analogos (αναλογος) signifiant « qui est en rapport avec, proportionnel »[1]. Avantages et inconvénients[modifier | modifier le code] Comparaison numérique/analogique[modifier | modifier le code] Systèmes analogiques[modifier | modifier le code]

Fab lab Un fab lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un tiers-lieu de type makerspace[1] cadré par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et la FabFoundation[2] en proposant un inventaire minimal[3] permettant la création des principaux projets fab labs, un ensemble de logiciels et solutions libres et open-sources, les Fab Modules[4], et une charte de gouvernance, la Fab Charter[5]. Pour être identifié en tant que fab lab par la FabFoundation, il faut passer par plusieurs étapes[6] et il est possible de suivre une formation à la Fab Academy[7]. Les fab labs sont réunis en un réseau mondial très actif, d'après son initiateur Neil Gershenfeld[8]. Historique[modifier | modifier le code] Neil Gershenfeld a commencé en explorant comment le contenu de l'information renvoie à sa représentation physique, et comment une communauté peut être rendue plus créative et productive si elle a - au niveau local - accès à une technologie.

Les 10 commandements de l'ère numérique, Douglas Rushkoff tous les livres à la Fnac Internet, le web et les gadgets omniprésents que nous portons sur nous font désormais partie de nos vies. Mais ont-ils vraiment tenu toutes leurs promesses ? Sommes-nous pleinement satisfaits de ces technologies numériques sensées simplifier nos vies ? Il est facile d'admettre que ce n'est pas le cas. Par la force des choses, nous nous sommes adaptés à ces outils bien plus qu’ils se sont adaptés à nous. Biographie de l’auteur : Auteur d'une douzaine de best-sellers consacrés aux médias et à la société, Douglas Rushkoff est considéré comme l'une des figures majeures de la cyberculture aux États-Unis.

Convergence numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La convergence numérique a pour objectif de regrouper le maximum de fonctionnalités en utilisant un minimum de canaux et de transcripteurs. Le concept de convergence numérique repose sur la numérisation des informations relatives à différentes catégories de service (en particulier : téléphonie, informatique, audiovisuel), ce qui permet ensuite de traiter ces informations relatives avec des systèmes communs et de les transmettre sur des réseaux communs. Historiquement chaque technologie avait ses propres canaux et ses propres appareils : Définition[modifier | modifier le code] Il n'y a pas de définition officielle de « convergence numérique » en raison de la diversité des points de vue sur ce concept, de la variété des champs d'applications de ce terme[1]. Concept de convergence numérique[modifier | modifier le code] Le concept de convergence numérique s'applique aux différents niveaux suivants : De plus en plus ces fonctionnalités se combinent :

Interstellar : la science-fiction sans 3D et sur pellicule de Christopher Nolan

Related: