background preloader

Exposer correctement sa photo en contre jour

Exposer correctement sa photo en contre jour
Même si l'effet contre-jour peut être recherché à des fins artistiques, il reste souvent un problème lors de la prise de vue. Autant en extérieur (un soleil un peu lumineux, un ciel un peu couvert offrant une forte luminosité) qu'en intérieur (une fenêtre placée juste derrière le sujet...), cette situation se présente de manière récurrente. Savoir repérer, puis corriger D'une manière très simple, les appareils photos numériques offrent l'avantage d'afficher le résultat de la photo avant sa prise de vue. Profitez-en pour déceler ce problème de contre-jour. Le plus simple et le plus rapide pour corriger est de forcer l'activation du flash de votre appareil. Cela aura pour effet de "déboucher" les zones d'ombres de votre sujet, particulièrement utile pour les très forts contre-jours (en intérieur devant une fenêtre par exemple). Correction d'exposition De cette manière, vous forcez une sur-exposition par rapport à ce que votre appareil préconise. Mémoriser l'exposition En savoir plus

Basics : La mesure de lumière Pour compléter l’article sur les bases de la photo qui avait été précédemment été publié sur Lense, on va s’intéresser aujourd’hui à la mesure de lumière dans un appareil photo.. Bien que toutes les marques possèdent leurs spécificités, elles utilisent globalement les mêmes recettes pour déterminer la luminosité de la scène qu’on photographie. Nous allons donc essayer d’aborder les différents principes de mesures, pour que chacun puisse les comprendre et les appliquer à son matériel. Niveau : débutant – amateur Si vous avez suivi les épisodes précédents (imaginez un “previously, in Lense basics” avec la voie grave et l’accent américain) vous savez maintenant que pour prendre une image correctement exposée, on peut jouer avec plusieurs combinaisons d’ouvertures, de sensibilités et de vitesses d’obturation. Je suis plutôt du genre curieux, et je me suis demandé comment l’appareil procédait pour mesurer cette lumière. // Les Valeurs EV et la mesure “a l’œil” // La Cellule // La mesure spot

Les modes de mesure de l’exposition Les modes de mesures de l’exposition offrent une solution de plus pour contrôler l’exposition sans avoir à utiliser le mode Manuel. Avoir une mesure automatique de l’exposition donne énormément de confort. Ca ne veut pas dire que l’appareil va tout faire à votre place ! En mode auto (même principe pour les modes P, A et S), l’appareil va déterminer les paramètres de la prise de vue en fonction de ce qu’il voit et de ce qu’il mesure. Vous pouvez alors choisir la façon dont il va faire sa mesure. Les modes de mesure Le mode de mesure correspond à la façon dont l’appareil va analyser la répartition de la lumière de la scène pour déterminer l’exposition idéale. mesure matricielle (ou multizone),mesure pondérée centrale,mesure spot (ou sélective). Les noms sont un peu barbares mais en fait, ils sont plutôt logiques (et avoir des noms compliqués pour des choses simples permet d’avoir l’air plus intelligent). Pour illustrer ces trois réglages, rien de mieux que l’exemple. Mesure spot Bilan

La lumière et l'exposition en photographie : bien exposer ses photos pour bien capter la lumière Qu'est-ce que l'exposition ? Même dans des conditions de lumière plus banales, il est important de connaître quelques trucs qui vous permettront de restituer au mieux une scène, sans voir trop de surprises du style « ciel complètement grillé » ou encore « photo toute noire » ! Une photo sous-exposée Une photo sur-exposée Capturer la lumière : comment ça marche, au juste ? Avant toute chose, un petit point sur le fonctionnement de l'appareil photo (qu'il soit numérique ou argentique par ailleurs) : La lumière pénètre dans l'appareil via l'objectif.Le photographe appuie sur le déclencheur : on laisse cette lumière arriver jusqu'au capteur (ou la pellicule). Un constat simple (et très important) : plus on laisse de lumière entrer et arriver au capteur, plus la photo sera claire. Le temps d'exposition Le principe est donc très simple : plus on laisse de temps à la lumière pour entrer, plus la quantité de lumière est grande, plus la photo est claire. L'ouverture du diaphragme Pour aller plus loin…

Comment utiliser le mode de mesure de la luminosité ? Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Vous avez lu attentivement les articles sur l’exposition, et maintenant vous commencez à en comprendre les mécanismes, et à la travailler quand vous prenez un cliché. Cela dit, dans certaines situations un peu difficiles (notamment en contre-jour ou en faibles luminosités), vous avez toujours du mal à obtenir une exposition correcte à moins de photographier en mode Manuel total, ce qui n’est pas toujours des plus pratiques. Voyons un peu comment ça se passe dans votre appareil quand vous utilisez un mode semi-automatique comme le mode priorité à l’ouverture (Av ou A) ou à la vitesse d’obturation (Tv ou S). Par défaut, l’appareil mesure la luminosité sur la totalité de l’image. Comment fonctionne ce bouton ?

Soignez vos premiers plans Un beau paysage, même très bien cadré, avec la lumière parfaite, ne se suffit pas souvent à lui-même. Il n’est pas toujours possible de rendre compte de ce qu’on voit : la photo aplatit. On ne réalise pas la hauteur d’un monument ou la profondeur d’un canyon en image. Mais on peut faciliter la lecture de la photo en travaillant sur les différents plans. Une fois n’est pas coutume, je vais commencer avec deux exemples. (ouais, c’est fait comme un cochon) Vous l’aurez, en théorie (quand même !) Mais ces personnages ne servent pas qu’à ça : ils permettent aussi de commencer à raconter une histoire. Je ne vais pas me lancer dans une analyse de ses tableaux, vous avez déjà compris où je veux en venir : ces présences humaines donnent une dimension différente à la photo.

Apprendre la mise en lumière – 1 – Le matériel | Photoblog @ Tchap Je dresse ici la liste exhaustive du matériel que j'ai utilisé, pour référence. J'explique un peu plus loin leur utilité .. les gros morceaux d'abord : 2 KINO FLO FIX 480 (4 tubes) avec leur ballast KINO 4 BANK1 ARRI 650 PLUS avec un CTB et deux diff1 Manda VARIBEAM 800 de IANIRO1 PAR 38 FLOOD no images were found Les KINO FLO Ce sont des lumières fluorescentes à tubes (KINO, c'est la marque), dont la température de couleur est très proche de celle de la lumière du jour (soit en moyenne 5500 K). C'est la pièce maîtresse de mon éclairage pour cet atelier, comme on va le voir. Le ARRI 650 Le Arri 650 est une lampe Fresnel (c'est le nom de la lentille devant l'ampoule, et accessoirement du mec qui l'a inventée …) à incandescence. L'ampoule est donc une ampoule à incandescence classique ou halogène, qui émet donc une lumière "jaune", qui est à la température de 3200K. La lentille de Fresnel devant l'ampoule permet de diffuser la lumière de manière homogène. La manda Le PAR 38 Les "consommables"

» Qu’est-ce que le rapport de focale ? La focale réel d’un appareil reflex dépend de la taille de son capteur. Détails sur ce principe. Pour choisir son matériel photo, il faut se plonger dans les méandres des paramètres techniques. Il s’agit d’un coefficient qui permet, pour un appareil photo numérique, d’obtenir la focale équivalente à un appareil photo argentique standard. Il existe deux familles de capteurs: Les capteurs « Full Frame » (plein format) qui ont une taille de 24x36mm, c’est à dire la taille d’un film argentique.Les capteurs « APS-C » qui ont des dimensions d’environ 15x23mm (la taille exacte dépend du modèle d’appareil photo). Le rapport de focale concerne les capteurs de la deuxième catégorie. Exemple: Chez Nikon, les capteurs APS-C sont regroupés sous la dénomination DX. D’ou vient ce rapport ? L’objectif reçoit la lumière de la scène et la renvoie vers le capteur de l’appareil. Un capteur plein format (en jaune) va capter une partie de cette image: La photo prise n’a donc pas le même cadrage selon le capteur.

L’exposition Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! 🙂 L’exposition est un paramètre technique important dans la réussite (ou non) d’une photo. Elle « désigne l’action du rayonnement lumineux sur le capteur (ou sur la pellicule) ». Note : plus récemment, j’ai réalisé une vidéo courte pour vous expliquer l’exposition. Nous avons donc dit que l’exposition était l’action du rayonnement lumineux. Une photo sur-exposée est une photo où trop de lumière a été captée : elle est « trop claire« . La même photo avec une exposition normale donnera ceci : Attention, j’ai bien dit « normale » et pas « correcte« . Vous l’aurez remarqué, en mode automatique (ne vous cachez pas, on a tous utilisé ce mode !) L’exposition est influencée par 3 paramètres : La fenêtre Cet article vous a plu ? Loading...

Comprendre l’indice de lumination et la correction d’exposition Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! “L’indice de quoi ?” Si vous préférez la vidéo, j’explique ce concept en quelques minutes ici (avec humour, et du chocolat 😉 ) : (Dans la suite de l’article, j’utiliserai indifféremment le terme stop, IL, EV ou diaph.) Qu’est-ce qu’un “stop” : définition Si vous avez pas mal lu sur la photo, notamment en anglais, vous avez peut-être déjà rencontré ce terme employé à toutes les sauces, avec des formulations compliquées. Pour faire simple, à chaque fois que vous doublez la quantité de lumière, vous augmentez d’1 EV, et à chaque fois que vous divisez la quantité de lumière par deux, vous diminuez d’1 EV. Exemple simple : admettons que 2 ampoules identiques soient notre luminosité de référence, équivalentes à 0 EV. Vous voyez ?

Related:  robull