background preloader

Jamais content, jamais d'accord, mais toujours prêt à le dire !

Jamais content, jamais d'accord, mais toujours prêt à le dire !
Related:  Medias alternatifs

Le Grand Soir A la Une : Global burn-out, de Pascal Chabot - Épuisement professionnel, maladie du siècle ? Le burn-out est une tragédie du monde moderne : un effondrement intérieur qui consume l'individu et ne laisse que des cendres. Effet inattendu de la frénésie technologique et de l'ivresse de la productivité, il atteint les plus adaptés, les mieux intégrés, les plus consciencieux des travailleurs intellectuels. Avec Global Burn-Out, le philosophe Pascal Chabot propose une analyse claire et profonde de ce qu'il considère comme le nouveau mal du siècle. Nouvelle pathologie, le burn-out désigne une mystérieuse atteinte qui consume les travailleurs les plus adaptés au cœur même de leur puissance d'agir. Mais ce n'est pas l'opposition du travail et du loisir qui est en jeu : c'est une relation pervertie de la société aux activités humaines, qu'il faut interroger et assainir. Global Burn-Out, de Pascal Chabot – Editions PUF, collection Perspectives critiques. 152 p., 15€. La machine, modèle du travailleur parfait. Un déficit d'humanité

Les mains, les couilles et le trou du cul Il y a maintenant plus de deux ans, le 6 décembre 2004, Fatiha Kaoues et moi même avons publié, sur les sites « Arabesques », « Les mots sont importants » et « Oumma.com » un long texte intitulé « Les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis », consacré au personnage d’Alain Soral, qui défrayait alors la chronique pour un « dérapage » antisémite. Ce texte mettait en exergue, à partir d’une trentaine de citations de l’écrivain, le fond plus que nauséabond d’une pensée que son auteur se plaisait, pour mieux brouiller les pistes, à présenter comme subversive et progressiste. Derrière une façade mal repeinte aux couleurs de la sociologie, du marxisme, de l’antisionisme et de la lutte contre l’islamophobie, c’était bel et bien à une vulgate antisémite et anti-tzigane que nous avions affaire, ainsi qu’à un nationalisme matiné de nostalgie pour l’Algérie française, le tout sur fond de virilisme, de mysogynie et d’homophobie maladive. From : Alain Soral To : Alain S. ...

Le Ragondin Furieux Georgia Kelly: Thrive: Deconstructing the Film There have been many screenings in the Bay Area of a privately produced film called Thrive. It is a long documentary, created in a New-Agey, pseudoscientific mode, which would be fairly innocuous if it were not masking a reactionary, libertarian political agenda that stands in jarring contrast with the soothing tone of the presentation. Foster Gamble, the creator and narrator of the film, is heir to the Proctor Gamble empire. One advantage of being wealthy is that you can make a film for which you choose the cast, director, producer, and staff. One of the disadvantages is that you end up working with people who won't challenge your ideas or politics. Certainly, progressives can find common ground with some of the stated goals of the film. Although Gamble thinks he is creating a political center where the right and left can join together, he proposes only libertarian solutions (e.g., voluntary education, voluntary taxes, and shrinking the government).

Paradoxe de la flèche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le paradoxe de la flèche est un paradoxe formulé par Zénon d'Élée pendant l'Antiquité : Une flèche lancée est toujours immobile : en effet, tout corps est soit en mouvement soit en repos quand elle se trouve dans un espace égal à son volume ; or la flèche se trouve à chaque instant dans un espace égal à son volume. Ce paradoxe traduit toute la difficulté conceptuelle liée à la notion de vitesse instantanée. Toute vitesse nécessite d'associer un déplacement à un intervalle de temps. Au delà de sa signification mathématique, ce paradoxe renferme de profondes interrogations physiques et métaphysiques sur la nature du mouvement. Il est intéressant de remarquer qu'avec la mécanique quantique, le paradoxe de la flèche a retrouvé une certaine pertinence, dans la mesure où il exprime la contradiction entre les concepts de position et de vitesse, contradiction qui n'est pas sans évoquer le principe d'incertitude.

this isn't happiness™ Peteski Variae › Choses vues et commentaires consécutifs – par Romain Pigenel Foster Gamble et l'énergie universelle : éloge de la folie ? Foster Gamble et l'énergie universelle : éloge de la folie ? - Vu 11451 fois. Après avoir consulté cette vidéo, vous serez certainement partagés comme j'ai pu l'être. D'abord parce que tout commence comme un film à l'eau de rose avec des séquences idylliques, ce qui est assez typique des manipulations mentales dont les sectes sont coutumières. Cependant, le curieux poussera l'expérience plus loin, bien au delà d'une introduction franchement niaise qui dure un peu plus de deux minutes et de la question existentielle de la naissance d'un embryon humain. Deuxième fait qui interpelle, l'on s'attend à tout moment à ce que le présentateur (Foster Gamble) fasse l'apologie de telle ou telle organisation sectaire, voire qu'il nous invite à faire des dons afin de servir tel ou tel intérêt, ce qu'il ne fera jamais, ce qui est au moins aussi intriguant et sert plutôt ses ambitions. Foster Gamble et l'énergie universelle : éloge de la folie ? Complément : énergie 34 commentaire(s)

Henry David Thoreau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henry David Thoreau Portrait par Benjamin D. Maxham, daguerréotype de l'écrivain de juin 1856 Œuvres principales Opposé à l'esclavagisme toute sa vie, faisant des conférences et militant contre les lois sur les esclaves évadés et capturés, louant le travail des abolitionnistes et surtout de John Brown, Thoreau propose une philosophie de résistance non violente qui influence des figures politiques, spirituelles ou littéraires telles que Léon Tolstoï, Mohandas Karamchand Gandhi et Martin Luther King. Biographie[modifier | modifier le code] Premières années (1817 - 1828)[modifier | modifier le code] Portrait au crayon d'Henry David Thoreau en 1854 par Samuel Worcester Rowse et conservé à la Concord Free Public Library. A partir de 1818, sa famille traverse des années de difficultés financières mais, en 1824, son père décide de créer une fabrique de crayons à Concord. Années de formation (1828-1837)[modifier | modifier le code]

Le blog de Shige VeGaNTeKnO.OrG Les Sceptiques du Québec | Accueil L'antidote de Philippe Guerineau, élu municipal de la ville de Castres » Archive du site » Vous qui arrivez en train à Castres, n’ayez pas peur ! Une réunion de quartier réserve toujours quelques surprises, c’était mardi dans le secteur du Corporal/Rey. C’est la rentrée, bien tardive, pour le maire de Castres qui renoue avec les réunions de quartier. Après Puech Auriol et avant Lameilhé, lundi prochain, rendez-vous était donné dans une petite salle à l’entrée du stade du Rey. Plus de 150 personnes se tassaient (le mot n’est pas trop fort) (capacité d’accueil 80 à 100). Station debout assurée, le périmètre des invitations avait été sensiblement élargi. Vous connaissez le rituel : exposé des réalisations passées depuis la dernière réunion qui remonte déjà à fort longtemps, (essentiellement de la voirie), le graphique (aussi crédible que ceux de F Lenglet), c’est peu dire. Belles photos d’une caméra de vidéosurveillance devant le lycée Anne Veaute (c’est nouveau, ça vient de sortir), 9 emplois créés, bientôt 11, sans compter 10 autres emplois (venus de la police municipale, transfert de services, etc…) et ce n’est pas fini.

Related: