background preloader

Logements "alternatifs" / "intermédiaires"

Facebook Twitter

Présidentielle 2017 - Le collectif "Habiter autrement" réclame de "sortir du choix binaire" : domicile/EHPAD - 23/03/17. Habitat innovant : modèle économique et cadre juridique font défaut - 20/03/17. Habitat innovant : vers un label national ? - 20/03/17. Béguinage, habitat partagé, regroupé… Les nouvelles formules de logement alternatif fleurissent un peu partout en France : on en compte aujourd’hui 400, dédiées aux personnes âgées, aux personnes handicapées et même aux aidants.

Habitat innovant : vers un label national ? - 20/03/17

Des initiatives locales, aux modèles variés, qui pourraient être prochainement identifiées par un label spécifique. La plupart de ces habitats innovants se trouvent dans le Nord ou l’Ouest de la France, indique une enquête du ministère de la Santé. Si la grande majorité d’entre eux (240) s’adresse aux personnes âgées, en perte d’autonomie ou non, et aux personnes handicapées, 77 accueillent spécifiquement des personnes souffrant de maladie d’Alzheimer ou apparentées, comme la Maison du Thil, à Beauvais (60). D’autres encore ont été pensés pour les aidants. Aussi, plusieurs Conseil départementaux planchent sur la création d’un label. Présidentielles 2017 : pour une politique innovante de l’habitat des personnes âgées - 16/03/17. Reims : onze pavillons locatifs dédiés aux seniors. Depuis plusieurs années, ce groupe multiplie les projets d’habitat adapté pour tous les publics, et notamment les seniors.

Reims : onze pavillons locatifs dédiés aux seniors

Toutefois, dans un contexte global de vieillissement de la population, les recettes d’hier ne correspondent plus forcément aux attentes d’aujourd’hui, et c’est l’ensemble de la conception et de la réalisation qui est en train de faire sa révolution. Comme l’explique Alain Nicole, directeur général de Plurial Novilla, « les seniors d’aujourd’hui sont à des années-lumière de l’image que l’on peut encore avoir d’eux parfois. Entre 60 et 80 ans, les Françaises et les Français sont plus actifs que jamais et ont envie de continuer à vivre chez eux sans entraves, tout en préparant l’avenir ». Vivre ou maintenir - Mars 2017. La surprise est donc que les plus de 65 ans sont très ouverts à d'autres solutions d'habitat que leur domicile, dès lors qu'elles répondent mieux à l'évolution de leurs besoins et de leur situation.

Vivre ou maintenir - Mars 2017

Indépendance et intimité Selon les résultats de l'étude, le chez soi se définit d'abord par la possibilité de vivre à son rythme (63%), par la préservation de l'intimité (53%), par la possibilité de communiquer avec d'autres en toute liberté (45%). Viennent ensuite le fait de pouvoir pratiquer diverses activités (37%) et de disposer d'un espace à soi (36%).

Communication, colocation : de nouvelles initiatives intergénérationnelles - 06/02/17. Habitat partagé, cohabitation intergénérationnelle : on le sait, les solutions de logement alternatif ont le vent en poupe, surtout quand elles font le lien entre les âges.

Communication, colocation : de nouvelles initiatives intergénérationnelles - 06/02/17

Mais pour communiquer ensemble, d’autres solutions existent. Gros plan sur les dernières initiatives en la matière. Née en 2016, MamyRoom est une plateforme de mise en relation entre personnes âgées qui ont une chambre à proposer et jeunes de moins de 30 ans qui cherchent à se loger. Grâce à une fiche très détaillée, qui porte sur le logement mais aussi les habitudes de vie et les services attendus et proposés par le logeur, seniors et jeunes peuvent voir très rapidement s’ils se correspondent. Bien sûr, les profils sont vérifiés et l’entreprise suit aussi le devenir de la cohabitation.

Une bonne solution pour tisser de nouveau liens tout en y gagnant sur le plan économique : pour les seniors, le loyer apporte un complément de revenus, pour les jeunes, les sommes à débourser sont abordable. Bonus. Retour sur les premières Journées de l’Habitat partagé et accompagné - 19/12/16. Comparateur des prix en maison de retraite : intéressant mais pas suffisant - 19/12/16. Lancé officiellement la semaine dernière, le comparateur des tarifs en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) du ministère de la Santé recense les prix pratiqués par 6767 des 7741 établissements répertoriés sur le site.

Comparateur des prix en maison de retraite : intéressant mais pas suffisant - 19/12/16

Une volonté affirmée de transparence, mais les indications fournies par le comparateur doivent toutefois être prises avec des pincettes. Explications. L’outil, indique le ministère de la Santé, a pour objectif de comparer les prix journaliers des chambres et des prestations, soit le tarif hébergement des maisons de retraite. Pour rappel, le prix d’un Ehpad se décompose en trois tarifs : le tarif soins, pris en charge par l’Assurance maladie ; le tarif dépendance, couvert en partie par l’allocation personnalisée d’autonomie, en fonction du Gir de la personne âgée ; et le tarif hébergement, donc, à la charge des résidents (avec, dans certains cas, le versement par le conseil départemental d’une aide sociale à l’hébergement).

Habiter en participant : tout savoir sur l'habitat participatif - INC 30/10/16. 1 - La définition de l'habitat participatif 2 - La création de deux nouvelles sociétés en vue de la construction d'un immeuble 3 - Quelques dispositions communes aux deux sociétés4 - Les coopératives d'habitants5 - Les sociétés d'autopromotion La loi ALUR a souhaité développer de nouvelles formes d’accès au logement ; il s’agit de l'habitat participatif.

Habiter en participant : tout savoir sur l'habitat participatif - INC 30/10/16

Le but est vraisemblablement de changer le mode de vie et l’organisation des immeubles, de rendre actifs les habitants et de lutter contre la spéculation. L'habitat participatif est défini, par cette loi, comme "une démarche citoyenne qui permet à des personnes physiques de s'associer, le cas échéant avec des personnes morales, afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d'acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation et, le cas échéant, d'assurer la gestion ultérieure des immeubles construits ou acquis.

De 14 à 230 euros par jour : découvrez les tarifs des maisons de retraite partout en Fr - 15/12/16ance (Résidence Autonomie incl) Comment trouver une maison de retraite au meilleur prix ?

De 14 à 230 euros par jour : découvrez les tarifs des maisons de retraite partout en Fr - 15/12/16ance (Résidence Autonomie incl)

Les Français faisant face au problème disposent désormais d'un vrai comparateur, mis en ligne par le gouvernement et recensant les tarifs de 6.767 Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), soit 91% de ces établissements. Concrètement, il est possible en se rendant sur ce site dédié de consulter les prix des structures dans un certain rayon autour d'une commune. Il s'agit des tarifs journaliers correspondant aux prestations minimales devant être délivrées (accueil hôtelier, restauration, blanchissage, animation), pour différents types de chambres, ainsi que les "tarifs dépendance", fixés par le département, à régler en supplément en fonction du niveau d'autonomie du résident. Vous pouvez aussi comparer sur une même page les tarifs de base, prestations optionnelles et caractéristiques de 3 établissements différents. Maisons de retraite en Seine-Maritime et dans l'Eure : où et à quel prix ? - 16/12/16. FRANCE 3 HAUTE-NORMANDIE  Il existe désormais un "comparateur officiel des prix des maisons de retraite", destiné à aider les personnes âgées et leurs familles à faire un choix parmi près de 7.000 établissements publics et privés en France et plusieurs dizaines dans l'Eure et en Seine-Maritime.

Maisons de retraite en Seine-Maritime et dans l'Eure : où et à quel prix ? - 16/12/16

DMPublié le , mis à jour le. PHARMAGEST INTERACTIVE : 36 mois de plus en phase d'industrialisation et trophées Fimbacte 2016 - 22/11/16. Quel budget prévoir pour vivre dans une résidence senior ? - 22/11/16. Le grand âge atteint, bien souvent, la crainte de rester seul s'accompagne du désir de ne pas peser sur ses proches.

Quel budget prévoir pour vivre dans une résidence senior ? - 22/11/16

Nombreux sont les seniors qui s'estiment capables de vivre de manière autonome, tout en ayant conscience que pour cela, ils ont besoin d'aide et de soutien. Ces deux préoccupations semblent inconciliables. Mais en réalité, il existe une solution : la résidence senior. Attention, il ne s'agit pas d'une maison de retraite plus ou moins médicalisée ou d'un Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Ce sont des immeubles ou des lotissements résidentiels, inspirés des condominiums américains, et réservés, dans des conditions beaucoup plus souples qu'aux Etats-Unis, au troisième et au quatrième âge. Gros plan sur la qualité de l'air intérieur - 29/11/16. AgeVillage L'Annuaire MonAgeVillage.

Gros plan sur la qualité de l'air intérieur - 29/11/16

L'importance de l'implantation géographique des résidences autonomie et des Ehpad - 28/11/16. Se sentir chez soi, une question de porte ? - 21/11/16. Depuis 2014, l’entreprise néerlandaise True doors ("vraies portes" en Français) proposent aux maisons de retraites hollandaises un service innovant : reproduire sur des stickers à taille réelle les anciennes portes d'entrée des résidents, pour habiller les portes de leur nouveau logement, et les aider ainsi à se sentir chez eux. A De Weidevogelhof, dans la ville de Pijnacker, au sud de la Hollande, les résidents sont unanimes. « Ma porte me rappelle de bons souvenirs », confie Madame Roodenburg. Quant à Madame Van der Kooy, elle a opté pour une reproduction de la porte de la maison où elle a vécu de 1 à 31 ans. « J’en ai fait des bêtises là-bas ! » sourit-elle. Alors qu’à 84 ans, elle a dû rendre la clef car un membre de la famille s’est installé dans son ancienne maison, retrouver cette porte dans sa nouveau lieu de résidence lui facilite sans nulle doute la transition.

M. Une initiative intéressante et aisément reproductible : l’entreprise livre en effet partout dans le monde. Domicile/Ehpad et « cas complexes » - 22/11/16. Plusieurs territoires voient les Ehpad forcés de se regrouper ou disparaître comme pour l'Ehpad de Champtoceaux dans le Maine-et-Loire pour lequel une pétition circule. Pour les autorités de tutelle : il y a trop de places d'Ehpad sur cette partie du territoire. Elles doivent déménager vers des lieux moins couverts et atteindre un "nombre de lits" suffisants pour être équilibrées budgétairement. Par ailleurs, les acteurs doivent se transformer pour s'insérer dans le parcours résidentiel (création de résidences services seniors en lien avec des places d'Ehpad) et des services à domicile optimisés.

Cette volonté rencontre la dynamique des acteurs du marché comme le Synerpa domicile qui se muscle pour faire face aux enjeux. Pascale Boistard vient aussi de lancer deux missions parlementaire sur les enjeux des services à domicile, autour de situations compliquées comme l'aide quotidienne, 24h sur 24, de personnes malades Alzheimer. 23 novembre 2016 : webinaire sur les nouvelles formes d’habitat pour seniors et personnes dépendantes. Solulo, le salon des solutions d'hebergement pour les seniors va ouvrir ses portes - 14-16/11/16. Movinga, un service de déménagement en toute simplicité pour les seniors - 18/11/16. Movinga aide les seniors à déménager en toute sérénité - 16/11/16.

Rien de plus laborieux qu’un déménagement. A la limite, quand on est jeune, on appelle les amis et en un week-end, le studio est nettoyé de son clic-clac, de sa télé, de la machine à laver, des vêtements et de toute la décoration. Le soir, quand tout est terminé, on organise un petit diner dans le nouvel appartement et le tour est joué ! Mais passé les cinquante ans ou une fois à la retraite, ce n’est plus du tout la même histoire… Les amis sont partis ou trop vieux pour se trimballer l’armoire ou le lave-vaisselle. Habitat des seniors : des formules qui revisitent la notion de domicile - IAU - 10/11/16. En réponse aux enjeux du vieillissement de la population, de nouvelles formes d’habitat prennent en compte le choix du lieu de vie des seniors et proposent différents modes d’accompagnement de la vieillesse.

Petit tour d’horizon des alternatives qui permettent à chacun de « vieillir à sa manière ». En 2013, on comptait 2,25 millions de personnes de 60 ans et plus en Ile-de-France. Ce chiffre devrait s’accroître d’environ 40% d’ici à 2040, soit près d’un million d’individus en plus. Le sujet du logement des seniors et du libre choix du mode et du lieu de vie des personnes âgées est semble-t-il, un des enjeux de demain. Il faut dès à présent réfléchir à l’adaptation des logements existants comme au développement de formes d’habitat intermédiaire et de services dédiés, entre le domicile strictement privatif et la structure institutionnelle. La prise en compte du vieillissement par l’action publique L’intergénérationnel ou les solidarités du quotidien L’habitat participatif ou autogéré. IAU IDF - VIEILLIR À SA MANIÈRE : L’HABITAT DES SENIORS INNOVE - NOTE RAPIDE DE L’INSTITUT D’AMÉNAGEMENT ET D’URBANISME - Novembre 2016.

St-Pardoux-Morterolles (23400) - La 3° maison d’accueil familial creusoise inaugurée - 04/11/16. Véritable innovation sociale, la troisième Maison d’accueil familial creusoise a été inaugurée vendredi dernier à Saint-Pardoux-Morterolles. Ambiance familiale et sécurité réunies Offrir une qualité de vie dans une structure adaptée et humaine, c'est le défi relevé par les MAFPAH (Maison d'Accueil Familial pour Personnes Âgées et Handicapées). La troisième maison d'accueil familial creusoise a ainsi été inaugurée vendredi dernier à Saint-Pardoux-Morterolles.

Cette structure innovante est un travail commun entre de nombreux interlocuteurs. Une innovation sociale Creusalis, office public de l'habitat de la Creuse, a fait construire le bâtiment. Pensées pour accueillir les personnes âgées ou plus jeunes en perte d'autonomie, les maisons d'accueil familial sont un intermédiaire entre l'hôpital et le domicile, souvent une alternative à la maison de retraite qui garantit une qualité de vie optimale et un lien social préservé.

Un espace fonctionnel Virginie Lorthioirgueret@centrefrance.com. Un havre pour une fin de vie digne - 04/11/16. Chastre : Jardin’âges verra le jour en 2019 - 03/11/16. Brabant Wallon Le projet prévoit la création d'une résidence-services pour seniors et d'un centre de jour pour adultes handicapés mentaux Ce n’est encore qu’un terrain vague au cœur d’un quartier calme mais, d’ici deux ans, il devrait y avoir beaucoup plus d’animation dans le quartier Boischamp à Chastre.

La filière des seniors continue de se consolider - 31/10/16. Les résidences Mon village reconnues sur le plan national - 30/10/2016. La résidence “ Mon village ” de Souvigné a été inaugurée par les élus. Évreux, une résidence seniors et une maison médicale pourraient voir le jour dans le quartier de Nétreville - 27/10/16. Le projet de renouvellement urbain du quartier de Nétreville, à Évreux, va connaître une nouvelle étape ce vendredi matin avec la signature du protocole de préfiguration par Nicolas Grivel, le directeur général de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), et Guy Lefrand, le maire. « C’est une étape importante. Les Journées de l'Habitat Paratgé et Accompagné #JHAPA - 14-16/12/16 à Strabourg - 26/10/16. La dépendance, un enjeu majeur La dépendance liée au vieillissement, au handicap ou à la maladie devient un enjeu majeur, humain et financier pour notre société. En 2030, un français sur 3 aura plus de 60.

Hébergement de vacances

Hébergement du sénior chez l'aidant. Edito : handi'gnez-vous - Fremium - 24/10/16. On connaît les lanceurs d'alerte dans le secteur monde de l’industrie, la finance. On sait à quel point ils sont importants mais aussi vulnérables (voir édito d'avril 2016).Et dans le medico-social ? Céline Boussié travaillait en IME. Visitez Solulo, Le salon pour faire les bons choix, pour vous et vos proches-15-17/11/17. Logements temporaires. Movadom Partenaire de la CNAV. L'allocation personnalisée d'autonomie évolue afin de lutter contre la solitude des seniors - 17/10/16. L'allocation personnalisée d'autonomie, l'APA, évolue un an après la promulgation de la loi dite ASV (adaptation de la société au vieillissement). Dans les Alpes-Maritimes, cette évolution est qualitative et quantitative. Conséquence directe de la loi de décembre 2015 dite ASV, adaptation de la société au vieillissement, les APA évoluent.

L'allocation personnalisée d'autonomie qui concerne 25.000 personnes dans les Alpes-Maritimes va d'abord être étendue à 3000 nouveaux bénéficiaires. "Ce sont des personnes âgées qui devaient trop payer de leur poche pour avoir droit à des aides à domiciles, explique Eric Ciotti, président du Conseil Départemental. Elles refusaient alors l'APA. Inauguration de la Maison Yersin le 19/10/16, une résidence à vocation sociale - 17/10/16. L'habitat partagé a le vent en poupe - 11/10/16. Entre le domicile, la résidence pour personnes âgées et la maison de retraite, l’habitat partagé tient lieu d’alternative pour les aînés qui souhaitent rester vivre chez eux, mais partager du temps avec d’autres et éviter l’isolement, et ce quel que soit leur état de santé.

Dans le Maine-et-Loire, le Limousin ou l’Oise, trois nouvelles initiatives ont récemment vu le jour. Proposer un habitat partagé « humain, participatif et solidaire », tout en réhabilitant le patrimoine, tel est le pari de l’association Habit’âge (Maine-et-Loire), récompensée au printemps par la Caisse d'Epargne Bretagne Pays de Loire pour son projet innovant. L’association, fondée par deux habitants de Fontaine-Guérin (966 habitants) a entrepris de rénover une bâtisse abandonnée du centre bourg pour y installer quatre logements d’environ 45 m2, totalement indépendants, adaptés aux personnes à mobilité réduite et équipé de téléalarme.

Colocations séniors

MDRS (annuaire) propose désormais un nouveau site internet plus ergonomique - 07/10/16. Pézenas : Une résidence seniors vient de sortir de terre - 01/10/16. La résidence senior “Edenéa”, implantée sur le boulevard Sarrazin, a été inaugurée ce mardi. Ce projet, porté par la société immobilière Nexity résidentiel, à l'endroit même d'une ancienne friche industrielle, a débuté en octobre 2014. Au bout de ces deux ans, ce sont 65 appartements, allant du studio aux trois pièces, qui sont sortis de terre. Chacun d'eux étant accessibles par ascenseur, dotés d'une architecture aux lignes contemporaines et d'équipements particulièrement adaptés aux personnes âgées. De nouvelles populations arrivent aux Montgorges (Ouest de Poitiers) - 01/10/16. Entre Montmidi et l'aéroport de Biard, la zone des Montgorges se densifie en terme d'habitat.

La secrétaire d’Etat chargée des personnes âgées en visite dans des colocations à responsabilité partagée pour personnes atteintes d’Alzheimer ou de maladies apparentées. - 28/09/16. Les 3 règles d'or pour investir dans les résidences spécialisées - 07/05/16. Avantages et inconvénients de la colocation à l'age adulte - 10/05/16. Papy loft, logement individuel senior. Bordeaux : 1ere résidence intergénérationnelle dédiée à la musique - 03/05/16. THOUROTTE Une formule pour personnes dépendantes pleine d’avantages - 02/05/16. La Direction générale de la cohésion sociale veut dresser un état des lieux de l'habitat accompagné.

Dossier : Financer l’hébergement d’une personne âgée - 13/09/16. Une entreprise aide les séniors à déménager.

Familles d'accueil

Habitat partagé / accompagné pour Séniors /Handicapés. Villages séniors sécurisés. Institutions (Maisons de retraite de toutes sortes) Solutions intergénérationnelles (quartier, immeuble, logement)

Résidences services / Résidences séniors. Résidences autonomie (ex foyers logements)