background preloader

Nicholas Felton

Nicholas Felton

http://feltron.com//

Related:  GraphismeGraphic Art

Graphisme relationnel — Sylvain Aubry Ce projet de graphisme relationnel propose au public de vivre une expérience collective autour de la création graphique. Chaque participant agit au sein d’un dispositif qui lui permet de s’intégrer au processus créatif d’une affiche générative manuelle et collaborative. Le public est incité à manier des outils graphiques (pochoirs typographiques, pochoirs de formes, grilles de compositions) conçues pour être facile à prendre en main tout en permettant de comprendre certaines problématiques de la composition graphique. Atmosphere Clouds Photography L’artiste italien Raffaello De Vito a endossé le rôle de créateur de nuages dans sa série « Atmosphere – Clouds », réunissant des petits nuages suspendus, faits en coton ouaté et coincés sous verre, parfois grisâtres ou immaculés. Sa série complète est à découvrir en images, dans la galerie.

[INFOGRAPHIE] Une visualisation de l’histoire de la philosophie. Voici une visualisation de l’histoire de la philosophie du point de vue des relations entre les philosophes. Cette carte heuristique a été conçue en deux étapes. La première consiste en l’extraction de la rubrique « Influenced by » de la page Wikipedia (anglais) de chacun des philosophes. La deuxième en l’élaboration d’un réseau et de la représentation visuelle grâce au logiciel Gephi. Culture informationnelle, fracture cognitive, redocumentarisation de soi et plus si affinités. Quelques extraits de mon intervention de vendredi dernier à propos des technologies de l'artefact et de la capillarité : à propos des réseaux sociaux et du processus de redocumentarisation : "Dans le monde réel, nous disposons tous de « documents d’identité », factuels, lesquels documents et identités peuvent être « documentés » de différentes manières, par exemple par des services de police ou par les services sociaux. Dans le monde « virtuel », les sites de réseaux sociaux comme Facebook permettent de redocumentariser notre identité connectée, qu’elle soit ou non en adéquation avec notre identité réelle : la description identitaire est ici fragmentée, enrichie et complétée par d’autres. « Je » me définis par la manière dont je me décris mais également par la nature de mes relations, des réseaux auxquels j’appartiens, des opinions des « groupes » ou des « communautés » que je fréquente. Le texte intégral de mon intervention est disponible Téléchargement oegrcdi.rtf .

La carte d’un monde d’espions OWNI en partenariat avec Wikileaks vous propose cette carte interactive permettant d'identifier toutes les sociétés à travers le monde qui développent et vendent des systèmes d'interception massives. Depuis le mois de septembre dernier, OWNI, en partenariat avec WikiLeaks et cinq autres médias, a mis à jour les activités et les technologies des sociétés – souvent proches des services de renseignement et des institutions militaires – à l’origine de ce nouveau marché de l’interception massive. Pour une part très significative, ces industriels discrets sont implantés dans des démocraties occidentales. Ils fournissent en matériels d’écoutes et d’interception de masse leur propre gouvernement mais aussi de nombreuses dictatures.

Esthétique relationnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L‘esthétique relationnelle ou art relationnel est un mouvement ou une théorie de l'art contemporain, originellement défini par le critique français Nicolas Bourriaud en 1995. Ce dernier a défini cette approche comme « théorie esthétique consistant à juger les œuvres d'art en fonction des relations interhumaines qu'elles figurent, produisent ou suscitent[1]. » Définition[modifier | modifier le code]

Des pixels sur les billets de banque norvégiens L'agence norvégienne Snohetta vient de voir sa proposition graphique retenue par la Banque Centrale du pays, pour le design des prochains billets de banque émis en Norvège. À première vue, on remarque l'audace de ce projet, qui tout en conservant de loin l'aspect d'un billet traditionnel, propose un visuel novateur composé de pixels. L'idée que les pays nordiques savent se distinguer grâce au design se démontre une fois de plus, et encore davantage dans un secteur a priori très conservateur. La solution apportée par Snohetta vise à mettre en contraste, deux réalités actuelles de la société. D'un côté, la nature, les valeurs, les traditions qui font l'histoire d'un pays, de l'autre une réalité virtuelle dominée par le numérique et représentée par un assemblage de pixels.

La dataviz dans le champ institutionnel : de l'esthétique au storytelling Et la dataviz fit son apparition dans des rapports annuels et autres projets très officiels... : non, les éditeurs de beaux livres ou les designers très branchés ne sont pas les seuls à jouer la carte de la visualisation de données. Depuis quelques années, des entreprises, des institutions, voire des politiques, ont également recours à ce genre à part entière. Pour comprendre cette évolution, nous avons identifié quatre étapes distinctes dans la manière dont la dataviz s'est peu à peu étendue aux publications institutionnelles - sans prétendre, évidemment, avoir épuisé le sujet. L'objectif du recours à la dataviz est double : évidemment, il s'agit d'être un peu sexy, et éviter ces « longs écoulements textuels gris » vilipendés par Alain Joannès. Mais elle permet également de faire passer des messages, via une nouvelle forme narrative. Et, comme souvent, les Etats-Unis ont un cran d'avance en la matière : nous irons jeter un oeil à certains exemples récents.

Related:  LifestyleWhat is LCA?laurenceauData VisualizationDesignInfovisDigitaldesign stuffData VisualizationUseful SitesInfographicsWeb sémantiquehgriffithinfographcy0708