background preloader

Travailler en SCOP, qu’est-ce que ça change pour le salarié ?

Travailler en SCOP, qu’est-ce que ça change pour le salarié ?
Les Sociétés coopératives ouvrières et participatives se différencient sur le partage équitable du pouvoir, des risques, de l’information et des profits. Concrètement, ça veut dire quoi ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Solène Lhénoret Comme toute entreprise, la société coopérative ouvrière et participative (SCOP) doit être rentable pour se développer et pérenniser ses projets. Elle se différencie sur le partage équitable du pouvoir, des risques, de l’information et des profits. Travailler dans une telle société permet d’être associé à un projet commun, mais qu’est-ce que ça change concrètement pour le salarié ? Pourquoi monter une SCOP ? Goodyear, Fralib, SeaFrance, Lejaby… ces entreprises en difficulté ont fait connaître l’existence des SCOP au grand public. Dans d’autres cas, le dirigeant d’une entreprise traditionnelle peut souhaiter partir à la retraite, et décider de transmettre son entreprise saine à ses salariés par le biais d’une SCOP. Partage des risques… et des bénéfices

http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/05/06/travailler-en-scop-qu-est-ce-que-ca-change-pour-le-salarie_4915109_1656994.html

Related:  SCOP or not...constantincdrizztdourdenUne autre démocratie est possibleSCOP

Le grand écart des rémunérations entre salariés et patrons à travers le monde INFOGRAPHIE - Tandis que les Suisses ont refusé massivement dimanche de limiter les hauts salaires, selon les résultats définitifs du vote populaire sur ce sujet, une étude montre que l'écart de rémunération n'a cessé de se creuser dans le monde. Les rémunérations des patrons sont à nouveau sur le gril. Après avoir adopté il y a huit mois un texte interdisant les parachutes dorés et certaines primes octroyés aux dirigeants, les Suisses étaient appelés à s'exprimer sur les pratiques salariales en haut de la hiérarchie des entreprises. Un référendum était organisé ce dimanche sur l'initiative «1:12» qui vise à interdire aux patrons de gagner plus de 12 fois le salaire le plus bas perçu par ses salariés. 65,3% d'entre eux, soit 2 sur 3, ont dit «non» à ce texte combattu par le gouvernement et les milieux économiques, qui y voyaient un frein à la prospérité économique du pays et à son attractivité.

La société coopérative d’intérêt collectif : l’entreprise de demain ? Julien Besnard a franchi le pas en 2011. Il a choisi une structure de l’économie sociale et solidaire pour lancer son entreprise d’autopartage, Citiz IDF Ouest. Le jeune homme s’est ainsi tourné vers le statut de SCIC (société coopérative d’intérêt collectif).

Quelles sont les caractéristiques d'une Scop ? - professionnels Une société coopérative ouvrière de production (Scop), ou société coopérative et participative, a la particularité d'être gérée et dirigée collectivement par les salariés associés (créateurs ou repreneurs) qui en détiennent la majorité du capital. Une Scop peut être créée dans tous les secteurs d'activités : commerce, industrie, artisanat, services, même certaines professions libérales réglementées (architectes, géomètres-experts). Juridiquement, une Scop est une société coopérative, avec un statut de société anonyme (SA), de société par actions simplifiée (SAS) ou de SARL.

Les Scop ont une pérennité supérieure aux autres formes d'entreprise Les Scop, Sociétés coopératives et participatives, désignent les entreprises à statut Scop (Société coopérative de production) et à statut Scic (Société coopérative d’intérêt collectif). Soumises à l’impératif de profitabilité comme toute entreprise, elles bénéficient d’une gouvernance démocratique et d’une répartition des résultats prioritairement affectée à la pérennité des emplois et du projet d’entreprise. Les deux formes juridiques de Sociétés coopératives et participatives : La Scic Dans une Scic, les mécanismes coopératifs et participatifs sont identiques à ceux de la Scop. Toutefois, les membres associés au capital sont par définition de toutes natures : salariés mais aussi celles et ceux qui souhaitent s’impliquer dans le projet : clients, bénévoles, collectivités territoriales, partenaires privés, etc.

Dans les Scop, «les salariés ont tendance à se sentir plus impliqués» Imaginez une entreprise où les salariés détiennent la majorité du capital, votent pour choisir leur patron et se partagent les bénéfices. Peu connu, et pourtant ancien, le statut des Scop - pour «sociétés coopératives et participatives» - a plutôt bien survécu à la crise économique. A l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire, focus sur ces entreprises pas tout à fait comme les autres. On compte aujourd'hui en France quelque 2000 entreprises Scop, employant 40.000 personnes, dans des secteurs d'activités très différents. Les Scop sont pérennes et créent de l’emploi Les Scop ont pour particularité d'avoir des salariés majoritaires au capital. Elles privilégient la recherche d'une rentabilité sur le long terme et leur gouvernance est dite "démocratique" (au moins 65% des voix pour les salariés associés, chaque associé dispose d'une voix, quelle que soit la part de capital détenue). Elles distribuent en moyenne 40% des résultats aux salariés et investissent bien d’avantage qu’une entreprise classique.Les résultats s’en ressentent. Outre des conditions de travail plus respectueuses et motivantes, les scops affichent un taux de pérennité à 3 ans de 76 % contre 71 % pour les entreprises françaises, selon le bilan de la Confédération générale des Scop publié mercredi.

Scop : la formule idéale pour une meilleure Responsabilité ? – RSE-Pro L’actualité autour du dossier SEA France remet sur le devant de la scène une forme juridique méconnue, qui existe pourtant depuis des dizaines d’années en France : la SCOP. Acronyme de Société coopérative et participative, ce terme parfois relié par erreur au monde agricole désigne des entreprises dont le fonctionnement est « participatif », et semble être le modèle idéal pour une meilleure Responsabilité, et une plus grande répartition des rôles et des richesses dans l’entreprise. La Scop, formule idéale pour la RSE ? A l’origine des Scop Appelées société coopérative ouvrière de production jusqu’en 2010, les Scop sont dans les faits assez proches des entreprises classiques.

Le coup de pouce des SCOP à la parité LE MONDE | • Mis à jour le | Par Solène Lhénoret La 4e édition de la Semaine de l’égalité professionnelle, qui s’est tenue du 3 au 9 octobre, a été l’occasion de rappeler l’écart persistant entre les situations des hommes et des femmes au travail. Les femmes restent très souvent à des postes fonctionnels qui n’ouvrent pas à la direction. Bien que des études révèlent que la mixité professionnelle, et notamment de genre, est porteuse de performances, les dirigeantes sont toujours largement minoritaires parmi les dirigeants. Sauf dans les sociétés coopératives et participatives (SCOP), où une entreprise sur quatre est dirigée par une femme, selon une étude du Mouvement SCOP publiée en mars 2015. Trois Scop au microscope Ils détiennent des parts dans leur entreprise, élisent leur patron, touchent des bénéfices quand tout va bien: tous travaillent dans des Sociétés coopératives et participatives (les Scop dans le jargon). Ce statut, qui chapeaute une entreprise classique (SARL ou SA), existe depuis longtemps. Et comme l’explique un chef d’entreprise, il existe autant de modes de fonctionnement de Scop que de sociétés.

Benoît Hamon: « Leur projet de reprise en Scop est sérieux » Avant son déplacement ce matin à Saint-Vincent-de-Mercuze, l’ancien ministre, aujourd’hui candidat à la primaire socialiste, nous a accordé une interview. Est-ce le candidat à la primaire socialiste ou l’ancien ministre qui vient rencontrer les salariés d’Ecopla ? "Les deux, pour être honnête. Je les ai rencontrés à la Fête de l’Humanité.

Scop Le Pavé : l'éducation populaire dans ta face Tous les six y croyaient, pourtant. Animateurs culturels, responsables de Maison de la jeunesse et de la culture ou militants associatifs : ils pensaient faire depuis des années de « l’éducation populaire ». Alors que : non. Il s’agissait de partenariat, de diagnostic, de citoyenneté. Statut SCOP : définition et avantages d'une coopérative Qu’est-ce qu’une société coopérative (SCOP) ? Quelle différence avec une société classique ? Pour quel type de projet la Scop est-elle indiquée ? Quels avantages ? Formalités création SCOP Société Coopérative de Production SCOP Société Coopérative Participative Par Alain Fernandez Définition SCOP : Société commerciale à part entière, gérée démocratiquement, dont le capital est détenu majoritairement par les salariés. Une SCOP a le choix entre le statut de SA ou celui de SARL.

Related: