background preloader

ESS

Facebook Twitter

Une révolution douce : l’économie sociale et solidaire (4/4) : La solidarité à la conquête du monde. L’Économie Sociale et Solidaire attire les jeunes générations qui lui reconnaissent les valeurs nécessaires pour recoder notre société « déshumanisée ».

Une révolution douce : l’économie sociale et solidaire (4/4) : La solidarité à la conquête du monde

Habitat participatif, mutualisation, collaboration : une quête de sens qui incite à se construire une vie en accord avec ses valeurs. Créatrice d’emplois, l’Économie Sociale et Solidaire attire les jeunes générations, et notamment ceux des Grandes Écoles qui lui reconnaissent les valeurs nécessaires pour recoder notre société « déshumanisée ». Claire Fauchille et Anne-France L'Hénaff, co-créatrices d’Humaniteam, un laboratoire de design concevant des produits facilitant l'accessibilité aux handicapés, témoignent de leur choix professionnel où le désir d’être utile a prévalu sur la rémunération.

Cette quête de sens incite à se construire une vie en accord avec ses valeurs. Développement durable / RSE / entreprises / Innover en région / Bretagne Pays de Loire / Décideurs en Région. Decideursenregion.fr utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.

développement durable / RSE / entreprises / Innover en région / Bretagne Pays de Loire / Décideurs en Région

En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies sur le site decideursenregion.fr. Pour en savoir plus sur la politique des cookies. Demain(s) Mode(s) d’Emploi(s) Demain(s) Mode(s) d’Emploi(s) : 2 jours et demi pour entreprendre en collectif autour de projets d’innovation sociale, les 20, 21, 22 octobre 2016, au Solilab, à Nantes Inspiré des startups week-ends, les Ecossolies et ses partenaires proposent pour la première fois à Nantes, un évènement pour accélérer l’émergence de projets entrepreneuriaux à finalité sociale : Les Artisans du ChangementCe collectif regroupe une quarantaine d’entreprises et de talents indépendants qui accompagnent la transition des entreprises et des organisations.

Demain(s) Mode(s) d’Emploi(s)

Conduite du changement, Agilité et Créativité, Intelligence Collective, Transition Managériale et Digitale, Mieux-Vivre au travail : le collectif propose une offre originale de conseils, de formations et de services pour booster l’innovation des entreprises et acteurs du territoire. We do GoodWe Do Good est la première plateforme de financement participatif en royalties dédiée aux projets à impact positif. Les Ecossolies. Réflexions sur l’innovation sociale ouverte. Dans cette vidéo de 30 minutes, Michel Briand, élu municipal à Brest, parle d’innovation sociale ouverte, la capacité des citoyens à innover par et pour eux mêmes dans un modèle de coopération ouverte, et du rôle des institutions dans ce nouveau modèle.

Réflexions sur l’innovation sociale ouverte

Élu municipal à Brest, en charge d’internet et du multimédia, vice président de Brest Métropole Océane en charge de l’Économie sociale et solidaire et de l’aménagement numérique du territoire et membre du Conseil National du Numérique, Michel Briand milite depuis de nombreuse années pour promouvoir la mise en œuvre de pratiques collaboratives ouvertes comme facteur d’innovation, d’implication des personnes, de lien social et d’efficience. A Brest où il est élu depuis 10 ans, Michel Briand a été à l’origine de nombreuses initiatives (jetez un oeil à son profil impressionnant).

Voici la vidéo. J’ai mis en dessous quelques notes sur la présentation de Michel et ainsi que des réflexions sur l’innovation sociale ouverte que cela m’a inspiré. Partenaires. Le Groupe Aviva : un des premiers assureurs en Europe Avec plus de 300 ans d’expérience, le Groupe Aviva plc est présent dans 16 pays à travers le monde et se positionne comme l’un des premiers assureurs en Europe et le plus important au Royaume-Uni.

Partenaires

Ses principaux métiers sont l’assurance vie, l’assurance dommages et la gestion d’actifs au service de plus de 29 millions de clients dans le monde. Aviva France : un assureur généraliste au service de 3 millions de clients Avec plus de 180 ans d’expérience en France, Aviva France offre une gamme complète de produits d’assurances dommages (auto, habitation, santé…) et d’assurances de personnes (assurance vie, prévoyance, …) à 3 millions de clients, particuliers, artisans commerçants, professions libérales et petites et moyennes entreprises. La compagnie se distingue par un modèle solide et rentable de multidistribution (agents généraux, courtiers, conseillers vie, conseillers en gestion de patrimoine UFF et assurance en direct).

Ashoka. Ashoka - organisation sans but lucratif, laïque et apolitique - est le 1er réseau mondial d'entrepreneurs sociaux.

Ashoka

Son objectif est de faire émerger un monde où chacun est capable d'agir rapidement et efficacement pour répondre aux défis sociétaux : Tous acteurs de changement - Everyone a changemaker™. Entrepreneuriat social : une autre façon d'entreprendre ! - AFE, Agence France Entrepreneur. Quel cadre légal pour une entreprise sociale ?

Entrepreneuriat social : une autre façon d'entreprendre ! - AFE, Agence France Entrepreneur

Aucune structure n'est exclue de l'entrepreneuriat social. Un projet dont la finalité est sociale, sociétale ou environnementale peut tout à fait se construire en utilisant une forme juridique classique (SARL, SA, SAS par exemple).Cependant, certaines structures sont dédiées aux projets s'inscrivant dans l'économie sociale et solidaire. L'association, s'adresse aux personnes souhaitant se regrouper dans un but autre que le partage de bénéfice. "L'ESS vue par les économistes" : à quoi joue Philippe Frémeaux? La réponse du Labo de l'ESS. Demande Colas Amblard : "Dans une note de synthèse réalisée en janvier 2013, Philippe Frémeaux (Editorialiste à la Revue Alternatives économiques) s’attache à « évaluer la connaissance de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) d’un ensemble d’économistes reconnus dans le champ académique et actifs dans le débat social ».

"L'ESS vue par les économistes" : à quoi joue Philippe Frémeaux? La réponse du Labo de l'ESS

Si les résultats de cette enquête sont sans surprise, la méthode suivie interpelle : que peut-on en effet attendre d’une enquête dont son auteur reconnaît lui-même avoir interrogé des universitaires et chercheurs ne disposant d’aucune connaissance approfondie sur l’ESS ? Pourtant intitulée « Les économistes interrogent l’économie sociale et solidaire », cette note de synthèse réalisée pour le compte du Labo-ESS (avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations) constitue un véritable « pavé dans la mare » au moment précis où des négociations sont en cours pour finaliser le futur projet de loi d’ESS en France. L'intégralité de l'édito de C. "L'ESS vue par les économistes" : à quoi joue Philippe Frémeaux? La réponse du Labo de l'ESS.