background preloader

Reprenez le contrôle de vos données !

https://www.controle-tes-donnees.net/

Related:  Ressources et Outils numériquesLiberté, droit, dangersIntelligenceCollectiveVie PrivéeSécurité - Comportement

L’école inversée ou comment la technologie produit sa disparition Je vais vous raconter une expérience qui pousse la logique du "massive open online course" (MOOC), ces cours en ligne ouverts et massifs, jusqu’au bout. Une expérience narrée récemment dans le New York Times par Tina Rosenberg, et qui est le point de départ d’un mouvement qui porte le joli nom d'"école inversée" ou flipped school. Tout commence il y a quelques années, à Clintondale, au nord de Detroit, dans une région loin d’être privilégiée. Le proviseur d’un lycée poste sur YouTube des vidéos de tactiques de baseball pour l’équipe de ses fils. Le droit à l’oubli Page mise à jour le 17 octobre 2016 Lorsque des personnes ou des médias publient des textes, des propos ou des images sur internet, il est possible, après un certain temps, d’obtenir leur effacement du web : c’est le droit à l’oubli. Le droit à l’oubli des données à caractère personnel est consacré par la loi « Informatique et libertés », le règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, qui n’entrera en vigueur qu’en 2018, ainsi que par la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Ce droit s’impose à tous : aux acteurs du web mais également à l’Éducation nationale et aux établissements scolaires. Le monde éducatif n’échappe donc pas à cette obligation.

Presse: de nouveaux soutiens à notre appel pour l’égalité fiscale - Page 1 Plusieurs journaux en ligne font aujourd’hui l’objet d’un contrôle fiscal visant la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) qu’ils appliquent sur leurs recettes : Mediapart, Arrêt sur images, Terra Eco et Indigo publications. La plupart de nos confrères, comme nous-mêmes, appliquent ouvertement le taux réduit de 2,1 %, le même que celui de la presse imprimée, alors que l’administration fiscale souhaite nous imposer au taux de 19,6 %, comme d’autres services en ligne. C’est le fruit d’une décision collective, prise au sein du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (SPIIL) et c'est une bataille politique que nous menons depuis notre création il y a presque six ans, et qu’Edwy Plenel explique dans cet article. Face à cette attaque, nous lançons un appel pour l’égalité entre presse numérique et presse imprimée. Nous le publions ci-dessous, avec la liste de ses premiers signataires, ainsi que les commentaires de quelques-uns de ses soutiens.

Comment effacer des informations me concernant sur un moteur de recherche Un moteur de recherche permet d'obtenir une liste de pages internet comportant un mot-clé ou une expression saisie par son utilisateur. Un moteur de recherche répond quasi instantanément à plusieurs centaines de millions de demandes par jour. En pratique, un moteur de recherche est un robot qui balaie et "indexe" tous les contenus qu'il trouve sur internet. Pour faire supprimer d’un moteur de recherche une page comportant des informations vous concernant, vous disposez de deux solutions différentes, depuis l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) du 13 mai 2014 : Vous pouvez demander la suppression de ces informations au site d’origine; Vous pouvez demander à ce que ces informations ne soient plus référencées par les moteurs de recherche.

Empreinte numérique : 9 tutoriels pour gérer sa présence en ligne (ISOC) Fin janvier 2015, l’ISOC (Internet Society) qui s’intéresse à une évolution et un usage ouvert d’Internet, a présenté un ensemble de ressources pédagogiques sur les empreintes numériques : Concernant notre profil en ligne, « des entreprises envoient des contenus ciblés à des marchés et des consommateurs spécifiques ; des employeurs peuvent fouiller le passé des internautes ; des annonceurs suivent vos recherches sur d’innombrables sites web. Quoi que vous fassiez en ligne, vous laissez sans doute des empreintes numériques derrière vous. » Le phishing (hameçonnage), gare aux faux sites ! / Cybercrime Comment reconnaître une tentative de phishing ? Pour tromper les utilisateurs, les messages reçus peuvent avoir différentes formes et émaner de sources très diverses : notifications de réseaux sociaux relevés de comptes bancaires alertes virus messages de banques du Trésor Public fournisseur d'accès Internet, téléphonie sites de ventes aux enchères ou payement en ligne Même logos, même slogans, tout y est ! Les techniques de phishing se sont nettement améliorées. Un simple clic sur un lien vous amène sur la réplique exacte du site d'une administration, d'une banque, d'un fournisseur de service ou de tout autre organisme pouvant détenir vos informations bancaires et personnelles.

Titre : Art. 13 de la LPM combattre la rumeur par le droit Le 10 décembre, la loi de programmation militaire a été définitivement votée par le Sénat. A la veille des débats, certains acteurs ont choisi d’attaquer l’article 13 de ce texte, lequel article permet aux services de renseignement de recourir à la géolocalisation (notamment en temps réel). A la lecture des communiqués de presse qui se sont multipliés, j’ai été étonné de l’interprétation déformée qui était faite de cet article au point de m’interroger sur une éventuelle stratégie de désinformation orchestrée par les entreprises impliquées au premier chef dans le scandale PRISM. Peut-être celles-ci cherchaient-elles à se racheter une virginité à faible coût en portant des accusations infondées sur le Gouvernement français et les parlementaires qui votent la loi ?

L’après-Snowden : reprendre en main son informatique Que nous révèle Edward Snowden ? Tout d’abord que, contrairement à ce que tendraient à faire croire les glapissements indignés de l’administration américaine, ce n’est pas une affaire d’Etat, mais l’affaire de tous les Etats. La faiblesse, voire l’absence, des réactions diplomatiques montre assez que Prism et sa galaxie de programmes de surveillance, si elles se sont construites sous l’égide de la NSA, constituent aujourd’hui en réalité une Bourse mondiale d’échanges de données personnelles à laquelle tous les alliés des Etats-Unis participent de très près ou d’à peine plus loin. Répétons-le, Prism et consorts ne sont pas le fait d’un Etat mais des Etats.

Si pour vous vivre heureux, c'est vivre caché (de toute exploitattion mercantile). Un bémol sur les limittes induites by fred_bernard Nov 7

Related:  Internet2Digital Anonymous