background preloader

Accro aux statistiques

Accro aux statistiques
Crédit: Flickr/CC/zigazou76 «Peut-on avoir accès aux statistiques de fréquentation du site?», m’ont demandé les étudiants qui produisent, chaque jour, des contenus d’actualité en ligne, sur le site de l’Ecole de journalisme de Sciences Po, comme s’ils travaillaient pour un site d’informations. A force de leur parler, en cours, des requêtes de l’audience, de leur faire voir ce que cherchent les internautes en temps réel, sur les moteurs de recherche et sur les sites d’infos nationaux, ils veulent, à leur tour, se frotter aux chiffres sur leurs propres contenus. Pister les visiteurs, savoir si un article récolte des clics ou pas, c’est ce que permettent de voir les statistiques, les «stats» dans le jargon, qui traquent l’activité des internautes, page par page. D’où les visiteurs viennent? Crédit: capture d'écran de Chart Beat Les stats, une drogue dure Comme le SEO, dont j’avais déjà parlé dans un précédent WIP, les statistiques ont un impact sur la couverture éditoriale. «J’en donne plus» Related:  Le métier de web-journaliste

5 réflexes web analytics 5 réflexes web analytics Dans l’ère du marketing à la performance, les outils de tracking permettent de compiler une montagne de données, à un coût technique ridicule. Oui, mais encore faut-il savoir les utiliser au mieux. Comme je l’expliquais dans le post « Bien utiliser Google Analytics », scruter ses statistiques web sans méthodologie, c’est comme regarder une œuvre d’art à la jumelle en pleine nuit noire… Ce billet vous livre mes 5 réflexes lorsque je consulte les statistiques web d’un nouveau site client. 1 – Clarifier sa stratégie: objectifs business, KPI, Drivers… Analyser la performance d’un site web qui n’a aucune utilité n’a pas de sens. Et comme la forme ne doit pas prendre le pas sur le fond, il ne faut jamais perdre de vue le « Pourquoi » vous investissez du temps, de l’argent et de l’énergie dans votre activité web. Pour tirer le meilleur de vos statistiques web, vous devez clairement identifier: 2 – Comparer ses performances dans le temps Est ce le référencement naturel?

Les "fermes de contenus" ou le nouveau journalisme à la chaîne La mosquée près de Ground Zero, l’agression d’une star de téléréalité, le tournoi de golf PGA… The Upshot, blog d’information lancé par Yahoo! en juillet, produit à la chaîne de courts articles sur les sujets les plus divers. Cette absence apparente de ligne éditoriale dissimule en fait le travail de puissants moteurs de recherche qui recensent les thèmes les plus demandés par les internautes. Anticiper les envies des internautes en fonction des tendances du moment (" Trending Now"), c’est le choix de Yahoo!, qui a racheté au printemps la "ferme de contenus" Associated Content pour 100 millions de dollars. Le système est bien huilé : des algorithmes qui tiennent compte de différents critères, comme les mots-clés les plus recherchés, permettent de repérer les sujets peu ou pas suivis – et donc susceptibles de provoquer de la curiosité -, mais aussi ceux qui ont bénéficié d’un maximum de clics. Quelle est la place des rédacteurs dans ces fermes de contenus ?

#Npdj11: «Connaître l’audience doit aider à faire du bon journalisme» Crédit: Olivier Lechat Innovation, audience, gestion des contenus créés par des utilisateurs, vérification en temps réel, télévision connectée aux réseaux sociaux… Tels ont été les sujets abordés lors de la conférence sur les nouvelles pratiques du journalisme organisée le vendredi 2 décembre par l’École de journalisme de Sciences Po, où je travaille, en partenariat avec la Graduate School of Journalism de Columbia. Résumé des interventions. >> Revivre le live réalisé lors de cette journée marathon (merci à tous les étudiants de l’Ecole de journalisme de Sciences Po qui ont produit vidéos, photos, textes et tweets. Mesure de l’audience et ligne rédactionnelle Emily Bell, directrice du centre de journalisme numérique à Columbia, ex-The Guardian «L’audience n’est plus l’apanage du service marketing, elle est dans les mains des journalistes. >> Lire Et si les journalistes n’écrivaient que ce que les lecteurs lisent? Dawn Williamson, de Chart Beat >> Lire Accro aux statistiques sur WIP >>

Segmenter votre trafic social media dans Google Analytics Voici une petite astuce pour créer des segments avancés dans Google Analytics, orientés social média . Par défaut, Google Analytics propose une vue d’ensemble de vos sources de trafic peu éloquente en terme de sites communautaires. Le problème est qu’il est difficile de cerner, parmi les sites référents, l’impact de l’animation de votre communauté de manière globale. Nous allons donc regrouper ces sites dans un segment avancé. Etape 1 : Créer un segment avancé Dans votre interface, cliquez en bas à gauche dans les Mes personnalisations > Segments avancés. Cliquez ensuite, en haut à droite sur + Créer un segment personnalisé. Etape 2 : Ajouter les sources Social Media Glissez-déposez alors, dans l’interface graphique, des blocs Critères > Sources de trafic > Sources. Chaque critère contiendra un référent de site communautaire. Positionnez donc : Critère : SourceCondition : contient (non sensible à la casse)Valeur : twitter, facebook, linkedin… Chaque critère sera séparé par des OU logiques.

Le journalisme multimédia se dissoudrait-il dans la presse écrite ? Le journalisme multimédia se dissoudrait-il dans la presse écrite ? C’est ce qu’on serait tentés de croire en étudiant deux études statistiques sur la profession publiées fin septembre. La première [pdf] est celle de l’Observatoire des métiers de la presse basée sur les chiffres fournis par la Commission de la carte d’identité des journalistes. La seconde est due au cabinet Audiens et a été communiquée lors de la quatrième Conférence nationale des métiers du journalisme. Pour ce dernier, la raison de cette omission est simple : les entreprises multimédias sont difficilement identifiables, elles ont plusieurs activités. Avec l’arrivée du numérique, le profil des salariés change. On en arrive à une représentation plutôt figée de la profession avec cette conclusion sidérante : pas d’évolution entre 2004 et 2011 Jusqu’à l’an passé [pdf], l’Observatoire des métiers de la presse étudiait l’évolution du métier de journaliste en classant les demandes de cartes par support. Déception.

Fermeture du quotidien Al Balad français - Art & Culture BEYROUTH | iloubnan.info - Le 08 décembre 2011 à 10h26 Le quotidien en français al Balad a annoncé dans un communiqué envoyé mercredi aux différents médias libanais sa fermeture, qui doit avoir lieu dans quinze jours. Le communiqué est signé par Nayla el Eid, la rédactrice en chef de ce quotidien francophone lancé il y a deux ans. Elle évoque pour expliquer cette fermeture "la déplorable influence" de la crise politique du Moyen-Orient sur le Liban « Le Moyen-Orient traverse une période délicate," écrit-elle. Le lancement de la version en français du quotidien arabophone Al Balad il y a deux ans avait suscité la surprise dans un paysage médiatique francophone assez restreint et dominé par le journal quotidien L'Orient le Jour, le mensuel économique Le Commerce du Levant et deux hebdomadaires politiques, L'Hebdo Magazine et La Revue du Liban qui a fermé fin septembre.

HTML5 presentation Non, ça ne réglerait pas les problèmes de la presse Les éditeurs de presse français contre l’ogre américain Google. La France et ses génies contre le softpower (pouvoir de persuasion) américain. En fait, une manipulation très réussie de l’opinion et du gouvernement qui ne correspond en rien à la réalité. Elle vise juste à prolonger artificiellement des modèles économiques à bout de souffle et des groupes de médias détenus pour la plupart par des géants du capitalisme, français cette fois, de Dassault à Niel en passant par Arnault, Rothschild, Pinault et Perdriel. Ainsi, l’Association de la presse d’Information politique et générale (IPG), qui regroupe tout ce que Paris compte de dirigeants de la presse papier, voudrait taxer la firme californienne et ses 138 millions d’euros de chiffre d’affaires en France en 2011. Or, taxer Google de cette manière est une idée absurde. La mauvaise foi des patrons de presse français est de plus déconcertante. Mais si Google est en position dominante, à qui la faute ?

Al-Balad en français ferme ses portes 08-12-2011 | par M.-J. D. | source: CDL La rumeur courait sur le marché depuis quelque temps, ça y est c’est officiel : le quotidien francophone Al-Balad sortira son dernier exemplaire ce samedi 10 décembre, quelque trois années après son lancement. « Le financement du Balad en français dépendait beaucoup de Bachar Kiwan (directeur du groupe al-Waseet auquel appartient le Balad, NDLR) ; ses placements ont été affectés par le printemps arabe », explique Nayla el Eid, rédactrice en chef du quotidien. Les publicités et les ventes ne suffisaient pas pour rendre le journal rentable : Nayla el Eid annonce 3.500 abonnements et ventes en kiosque, loin des 17.000 affichés par le groupe il y a un an. Al-Balad en français avait été lancé en décembre 2008 sous format tabloïd et vendu à 1000 livres. Al-Balad en arabe ne devrait pour le moment pas être affecté par la restructuration : ses dépenses sont en partie couvertes par le Waseet, journal de petites annonces.

Lionel Tardy : « On va de plus en plus bloquer de sites en expli Ce matin, l'Assemblée nationale a adopté un article permettant à un juge d'ordonner le blocage d'un site de jeux d'argent illégal. Comme lors des débats sur la loi Création et internet, le député UMP Lionel Tardy a défendu sa position sur le sujet. Interview. Votre réaction sur le vote de ce matin ? _ On a réussi à rétablir le texte initial [qui prévoyait le recours au juge ndlr]. Après sur le blocage lui-même, on sait que ça ne fonctionnera pas dans tous les cas, même si on y met des millions. J'ai été gentil car j'ai un autre amendement sur les modalités d'application que je présenterai en deuxième lecture. Il y aura une deuxième lecture ? _ Oui, on ne légifère pas en urgence. Revenons à l'amendement, il s'agit de l'amendement 1 que vous aviez déposé sur le texte ? _ Oui. Je compte également présenter un autre amendement sur le filtrage en bordure. On touche ici la question de la neutralité... _ Oui, derrière, c'est tout le problème de la neutralité des réseaux. _ Oui. Astrid GIRARDEAU

L’AFP et les réseaux sociaux [Interview] - Chaire Convergences - Laboratoire du journalisme numérique Grégoire LeMarchand, responsable des réseaux sociaux à l’AFP, revient sur l’actualité et l’activité de l’agence autour des plateformes sociales (Facebook/Twitter/Tumblr...) L’AFP a récemment lancé son Tumblr et un Twitter Photo. Pourquoi ces deux plateformes ? La photo est ce qu’il y a de plus viral sur les réseaux sociaux et Internet. Par conséquent, on a voulu renforcer la présence de l’AFP sur ce créneau en mettant en place un Tumblr et un Twitter Photo dédiés. On s’est ensuite penchés sur Tumblr car c’est une plateforme élégante, simple d’utilisation et d’accès. Quelle est la stratégie pour l’AFP sur les réseaux sociaux ? Le métier historique de l’AFP consiste à vendre des contenus. En matière de contenus publiés sur les réseaux sociaux, on traite tous les sujets des plus graves au plus légers. A tous ceux qui tweetent : "J’annonce à l’AFP que j’ai dîné/repris des lasagnes/fait une lessive Quelle place pour une agence de presse globale sur Twitter ? Alexis J.

L'écho de la crise syrienne résonne dans la Bekaa libanaise LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laure Stephan - Région de la Bekaa-Est (Liban) Envoyée spéciale "Bienvenue dans la Syrie des Assad", proclame l'écriteau surplombant le poste-frontière de Qaa, entre Syrie et Liban, dans le nord-est de la Bekaa. En ce jour de novembre, quelques rares véhicules s'avancent sur la route vers Homs. Tirant sur leur cigarette ou faisant les cent pas, chauffeurs de minibus et badauds sont nerveux. "Il n'y a rien ! Tout va bien en Syrie ! Rien, et pourtant, l'armée libanaise a installé des barrages dans cette plaine aride, surveillant l'accès vers les zones proches de la frontière, souvent non tracée, parfois contestée. La région, difficile à contrôler par sa géographie et les nombreux chemins de traverse, est devenue "aussi sensible que le sud" frontalier d'Israël, selon un responsable sécuritaire libanais. "A Ersal, il n'y a pas d'hôpital. Issam Bleybel, élu du parti à Hermel (50 000 habitants), dément. Relativement, du fait des tensions.

Afficher le trafic issu des médias sociaux dans Google Analytics Aujourd’hui les médias sociaux ont pris une importance capitale dans la création de trafic, ils méritent donc le statut de « source de trafic » au même titre que les moteurs de recherche. Le problème réside dans le fait que Google Analytics considère ces sites comme des sites référents (ce qui fondamentalement est vrai). Pourtant, lorsqu’une action est menée sur les médias sociaux, il faut mesurer les résultats pour juger l’efficacité de ces actions. Il est indispensable de pouvoir voir le trafic généré par vos actions sur les médias sociaux par rapport aux autres sources de trafic. Il existe un moyen extrêmement simple et rapide à mettre en place : Créez un segment avancé À partir de votre tableau de bord, cliquez sur « segments avancés » en haut à droite ou dans la barre latérale à gauche puis sur « Créer un segment avancé ». Ajoutez les sources Lorsque vous avez la liste des médias sociaux sur lesquels vous avez mené des actions, indiquez-les dans Google Analytics.

Media - NowThisNews : le journalisme pour les réseaux sociaux Publié le 17 novembre 2013 Depuis un an, NowThisNews est la première agence de presse anglophone à produire des contenus réservés aux supports mobiles et réseaux sociaux. Chantre de la vidéo de format court, ce média pionnier repense le journalisme. Lancé en septembre 2012 et disponible sur iOS et Android, NowThisNews se plait depuis quatorze mois à réinventer le journalisme 2.0 au travers d'une nouvelle forme d'écriture dédiée à l'information. « Aucun autre acteur du marché ne produit un contenu vidéo exclusivement destiné aux plates-formes mobiles et sociales », résume Ed O’Keefe, son rédacteur en chef. Fondé par Kenneth Lerer et Eric Hippeau, deux anciens dirigeants du Huffington Post, ce média pionnier base toute sa stratégie éditoriale et économique sur l’attractivité des vidéos de format court auprès des Millennials*, à qui son contenu s’adresse en priorité. INfluencia : Les vidéos de format court sont-elles devenues le meilleur moyen de toucher les Millennials ?

Related: