background preloader

DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques

DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques
Par Aurélien Fiévez et Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Table des matières 1. Introduction 2. Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français. Ce dossier vise à apporter un éclairage pratique et scientifique sur l’utilisation du « Bring Your Own Device » (BYOD). En parallèle, les établissements scolaires suivent cette tendance alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à permettre à leurs élèves d’apporter leur appareil personnel à l’école (Burns-Sardone, 2014). Alors, quelles sont les réalités, quels sont les prérequis et les aboutissants d’une intégration BYOD dans une salle de classe? Que signifie BYOD? Par ailleurs, notons que la multiplicité des outils technologiques n’étonne plus personne.

http://www.ecolebranchee.com/2015/02/27/dossier-le-byod-entre-perspectives-et-realites-pedagogiques/

Related:  BYODBYOD-EIM-WIFIBYODBYODBYOD

BYOD : Une école intègre les objets connectés dans sa charte d’utilisation des appareils mobiles Une innovation qui pourrait faire des émules dans des établissements scolaires francophones : l’école Alex Manoogian, école arménienne de langue française à Montréal (Canada) vient d’intégrer à sa charte d’utilisation du réseau sans-fil et de l’utilisation d’appareils mobiles – en pdf (à destination des élèves et du personnel éducatif) la thématique des objets connectés : à savoir les montres intelligentes et lunettes connectées. Extrait : « L’École souhaite favoriser l’utilisation des ordinateurs, des tablettes, des baladeurs numériques, des lunettes et des montres intelligentes (ci-après appelés appareils mobiles) appartenant aux élèves et enseignants tout en encadrant cette utilisation par une Charte visant à sensibiliser et à responsabiliser l’utilisateur. » Pratiques BYOD pour les élèves et les enseignants Certes, on connaissait jusqu’alors la tendance BYOD au sein de lieux partagés de type coworking ou centre de télétravail.

Education: faut-il autoriser le téléphone portable à l’école? Jean-Claude Domenjoz Selon la Haute école zurichoise en sciences appliquées, 97% des jeunes vivant en Suisse possèdent un smartphone. Mais à l’école, les téléphones portables restent habituellement interdits, alors qu’ils présentent nombre de ressources et d’applications pour apprendre et communiquer. Hebdo-Sciences : Du BYOD en SVT Comment faire découvrir la biodiversité environnante aux lycéens en utilisant les nouvelles technologies ? Deux enseignants de SVT, Virginie Marquet du lycée français de Vienne et Nathalie Fabien du lycée Sud Médoc La Boétie (33) travaillent ensemble en classe inversée sur le même projet. L’objectif est, entre autre, d’identifier différentes espèces dans le bassin d’Arcachon et sur les bords du Danube. Les lycéens des deux établissements collaborent, échangent et se corrigent via Twitter.

10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe 22 Shares Share Tweet Email Autoriser ou non l’utilisation du téléphone cellulaire en classe : voilà un sujet délicat ! Un rapide sondage dans tout établissement secondaire permet de constater qu’une bonne partie des jeunes possède un téléphone cellulaire, et qu’il est souvent sur eux.

Le smartphone devient-il le nouveau « crayon-livre » de l’élève ? – Veille et Analyse TICE Il y a eu la calculatrice électronique, y aura-t-il le smartphone dans la trousse de l’élève ? Rappelons d’abord la Loi : Article L511-5 Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 183 (V) qui dit : « Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite. » La formulation de ce texte est évidemment pleine d’interprétations (téléphone mobile, mais quid des fonctions déconnectées par exemple, des usages par wifi local etc.…). Pour enrichir le propos, la question de la protection de la santé des jeunes est abordée par les artefacts visibles mais pas par la question fondamentale de la nocivité plus globale de l’ensemble des dispositifs permettant de communiquer à distance, aussi bien sûr pour ce qui est des ondes que pour ce qui est des contenus et des modes d’usage de ces contenus. A suivre et à débattre [cite]

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez et Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Table des matières Comment argumenter la mise en place d’une politique de BYOD 3 Shares Share Tweet Applications pour tablettes ou smartphones- Physique - Chimie Si vous souhaitez vous lancer dans l’utilisation de tablettes (ou smartphones), vous trouverez ci-dessous une liste d’applications repérées par le CRES. Attention ! Ces applications ne possèdent pas le label RIP (Reconnu d’Intérêt Pédagogique) de l’Éducation nationale.

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Alors, quelles sont les réalités, quels sont les prérequis et les aboutissants d’une intégration BYOD dans une salle de classe? Comment les enseignants peuvent-ils jongler avec ces outils? Quels sont les avantages réels et quels sont les inconvénients du BYOD en contexte scolaire? Cycles: Préscolaire Primaire

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ». Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…). Concrètement, il s’agit pour l’individu de recourir à ses équipements propres, en contexte professionnel ou scolaire, afin de poursuivre des objectifs professionnels ou scolaires (Alberta Education, 2012).

Réussir la mise en place d'une politique de "BYOD" dans son établissement 3 Shares Share Tweet

Related: