background preloader

Site de Laurence Allard

Site de Laurence Allard
Thèmes de recherche : Pratiques expressives digitales (web 2.0, remix, internet mobile, pratiques transmédiatiques, financement participatif, double screening-télévision sociale…)Mobile et société (jeunes, femmes, santé, monnaie mobile, développement, diplomatie digitale, mobile et création-photo/vidéo…)Anthropologie des data, capteurs et autres puces (Internet des choses/Internet des sens/Internet des lieux/Biosocialité connectée)Politique,Technique et Art/Culture Adresse mail : loallard(arobase)gmail(point)com ; Twitter personnel : @laurenceallard ; Twitter sur le mobile et l'iot : @mythomobile ; Twitter sur culture numérique, PI, gender @politechnicart ; Twitter du groupe de recherche IRCAV-Paris 3 “Mobile et Création” @mobilecreation1 ; Twitter de l'association “Citoyens Capteurs” @CitoyenCapteur ; Twitter du projet “Citizen Watt” @citizenwattfr Blog sur la culture mobile Site du projet "Citizen Watt" Site de l'association Citoyens Capteurs VIENT DE PARAITRE! Nouvelles entrées A venir

http://culturesexpressives.fr/doku.php?id=accueil

Related:  Numérique - GénéralitésMOOC @addictInnovation socialePenser numeriqueRessources Master EMI

Changer l’éducation pour vivre ensemble la société numérique L’objectif « Utiliser des outils numériques » revient comme une antienne dans les nouveaux programmes de maternelle et de l’école élémentaire. Dans ces derniers, le mot « numérique » n’y est employé que comme adjectif des substantifs « outils », « supports », « objets », « dispositifs », « tablettes »… pour l’essentiel des occurrences. Cette vision strictement utilitaire du numérique se retrouve dans le discours institutionnel de l’école, relayé par l’encadrement, lequel est généralement et désespérément vide de toute autre dimension. Les professeurs, confortés en cela par leur hiérarchie, se complaisent à évoquer leur « utilisation du numérique », réussissant même à dire ce qui est numérique et ce qui ne l’est pas, comme si cette distinction avait encore du sens ! Le numérique élargit en effet son cercle d’influence aux domaines politique, institutionnel, économique ou commercial, technologique bien sûr, auxquels il propose de nouveaux modèles. Comment faire ?

L’enquete PELLEAS sur l’addiction aux jeux vidéo pose 11 problemes de trop L’enquête PELLEAS a bénéficié d’une large couverture médiatique. Les résultats ont été cités par de nombreux médias, jusqu’à l’AFP qui annonçait “Jeux vidéos : un ado sur dix a un usage problématique, les garçons plus touchés”. Pourtant, cette enquête pose un certain nombre de problèmes qui entachent largement les résultats qu’elle annonce. PELLEAS est un Programme d’Etude sur les Liens et L’impact des Ecrans sur l’Adolescent Scolarisé.

A Saint-Denis, être connecté « change la vie» des exclus Mohamed Salah dans la boutique Connections solidaires à Saint-Denis (SZ) Adriane reste en retrait avec son sourire timide. Puis tend son téléphone à la responsable de la boutique « Connections solidaires » pour qu'elle active la carte prépayée qu'il vient d'acheter. « S'il vous plaît », dit-il en mimant son incapacité à trouver les bonnes touches. Dans son blouson de cuir et son jean vieilli, ce travailleur roumain est pourtant un habitué du local ouvert par Emmaüs à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en janvier. Adriane vit dans une baraque de chantier à La Plaine, depuis qu'il a perdu ses papiers, . « Logé » par un entrepreneur qui a ainsi un maçon disponible et corvéable. « On l'accompagne pour qu'il refasse son passeport et puisse être enfin payé », explique Stéphanie Briatte, responsable de l'antenne du programme Emmaüs Connect.

Yves Citton, l’écologie de l’attention Todd et son Qui est Charlie ?... Un parfait exemple de création médiatique de l’attention Pour comprendre la nature et le fonctionnement de l’économie de l’attention, le plus simple est de s’intéresser aux essais qui font grand bruit dans les médias, et partant, dans nos chaumières. Petite leçon d’EMI appliquée à l’accord Microsoft/Ministère de l’Education : L’éducation est devenu un énorme marché dans le numérique, qui intéresse des entreprises issues de l’économie non-numérique (Pearson) et d’autres qui s’en réclament comme Microsoft. Elles visent les universités mais ne négligent pas les ramifications dans les écoles primaires et secondaires car il s’agit de se fidéliser une clientèle jeune et malléable. Elles essaient de nouveaux modèles d’affaires qui visent à maximiser les bénéfices en drainant les fonds publics car les budgets de l’éducation publique dans tous les pays sont astronomiques, se comptant en milliards de dollars. A mesure que les Etats perdent le contrôle de leurs budgets du fait de la crise des finances publiques, ces entreprises viennent avec des solutions clé en main et des modèles d’apprentissage qui correspondent à leur agenda, sous couvert d’accompagnement du changement.

Écrans et jeux vidéo à l’adolescence - Tendances 97 - décembre 2014 - OFDT Tendances n° 97, OFDT, 6 p.Décembre 2014 Quelles sont les pratiques d’écrans susceptibles de poser problème à l’adolescence ? Comment repérer les signes d’un usage problématique de jeux vidéo ? L’Europe compte près de 250 000 citoyens favorables à un revenu de base garanti à vie Doit-on perdre sa vie à la gagner ? Peut-on croire encore à un système qui accroît les inégalités ? Le meilleur des gestes anti-système ne consisterait-il pas à signer l’Initiative Citoyenne Européenne qui défend la création d’un Revenu de Base Inconditionnel ? [Interview] Pascal Keiser : « Le festival d’Avignon entre dans la modernité » array(5) { [0]=> object(WP_Post)#5177 (25) { ["ID"]=> int(298751) ["post_author"]=> string(2) "58" ["post_date"]=> string(19) "2014-02-27 13:18:01" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2014-02-27 11:18:01" ["post_content"]=> string(5089) " Le 9 octobre dernier, lors d'une réunion de l'antenne vauclusienne de Terra Nova, emmenée par Jean-François Cesarini et Pierre Magny, présidents, Olivier Py, directeur du Festival d'Avignon, a initié le concept de FabricA numérique accolé au bâtiment la Fabrica, nouveau lieu de résidence et de création pensé à et pour Avignon, monumental, situé dans les quartiers sensibles de la ville, entre Monclar et Champfleury. Nous avons demandé à Pascal Keiser coordinateur de la FabricA numérique, directeur de Technocité et directeur artistique de Mons 2015 de nous éclairer sur ce concept peu connu en France.

Serge Tisseron : La pédagogie de projet et le numérique, où en est la France ? Ainsi, n‘utiliser que du papier, du crayon, que du livre entraîne forcément un certain type de relation à soi-même, aux autres, aux savoirs et aux apprentissages et d’un autre côté, utiliser parallèlement ou exclusivement les outils numériques en entraînent une autre relation type. Il faut souligner cependant qu’aujourd’hui, ces deux cultures sont en train de se métisser très fortement puisque les repères traditionnels de la culture du livre, qui sont traditionnellement axés sur la temporalité et la chronologie, se retrouvent désormais dans la culture des écrans. Preuve en est la fameuse timeline de Facebook que nous connaissons tous : avant, les informations que nous mettions sur Facebook se répartissaient sans ordre précis, à tel point qu’il était difficile de s’y retrouver ; aujourd’hui, elles s’ordonnent selon une ligne temporelle, c’est-à-dire selon quelque chose qui reste l’un des fondements de la culture du livre, à savoir la chronologie.

Quantified self Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le quantified self (fr. mesure de soi[1]) est un mouvement qui regroupe les outils, les principes et les méthodes permettant à chacun de mesurer ses données personnelles, de les analyser et de les partager[2]. Les outils du quantified self peuvent être des objets connectés, des applications mobiles ou des applications Web. Nom et traduction[modifier | modifier le code] Le nom d’usage anglais de cette pratique est le « Quantified Self », parfois simplement abrégée « QS », soit traduit mot-à-mot le « soi quantifié »[3],[4], l’individu réalisant une évaluation quantitative systématique de son propre corps[5]. Historique[modifier | modifier le code]

Le CRA (community reinvestment act) américain et le développement économique local Un échange aura lieu mardi 4 février 2014 lors de la plénière du Collectif sur les leviers économiques du pouvoir d’agir. Nous reviendrons à cette occasion sur le CRA américain que Kent Hudson nous avait déjà présenté lors d’une précédente soirée. Vous trouverez ci-après le compte rendu de cette première rencontre et quelques documents ici : TRIBUNE SOS PDF 27.4.12, CR conférence NCRC 2012 , CR NCRC 2011_Le dispositif CRA aux Etats-Unis pratiques locales et réformes envisagées Le CRA (community reinvestment act) est une loi qui oblige depuis 1977 les banques américaines à réinvestir localement une partie de l’épargne collectée sur les territoires.

Related: