background preloader

Prof-Doc/ EMI

Facebook Twitter

Colloque « Sauver les jeunes des médias sociaux ? » - Sciencesconf.org. Mercredi 22 novembre Session 1 - Ambivalences dans les usages des médias sociaux 9H45 Beatrice Guillier Grande sœur, modèle, star : la YouTubeuse et les adolescentes, entre influence normative et potentiel émancipateur. Les YouTubeuses sont souvent accusées par les médias traditionnels de prôner un mode de vie consumériste et superficiel auprès de leur jeune public. Pourtant, la relation d’une spectatrice à ces nouvelles influenceuses se révèle plus complexe qu’une question d’imposition des normes. Si les conseils des YouTubeuses sont prisés des adolescentes, c’est du fait de leur statut de grande sœur virtuelle qui expérimente avant ses cadettes et les guide tout au long de leur construction identitaire. Traditional medias often accuse female YouTubers of promoting a consumerist, superficial lifestyle among young people. Principales références : Monnot Catherine (2009).

Pasquier Dominique (2005). Radway Janice (1984). 10H15 Anne Cordier Cordier, Anne (2015). Lahire, Bernard (2007). L’esprit critique, c’est tellement old-school. “I’m sorry. I did not start it, but I may have contributed to it” disait S.M. Ong au début du mois en évoquant les “fake-news”. Ces dernières heures, j’ai pas mal échangé sur twitter – ce qui n’est pourtant pas dans mes habitudes – suite à un tweet que j’avais posté, en début de semaine, “Un touriste suisse a eu la mauvaise idée de brancher son appareil à raclette sur la prise électrique d’un TGV” Arthur Charpentier (@freakonometrics) 26 décembre 2016 J’avais trouvé l’article amusant, vraiment bien écrit, donc je l’ai mentionné sur Twitter.

Désolé, après avoir lu certaines réactions à mon tweet, je crois j’aurais du préciser que était un site parodique… pic.twitter.com/TzM60SbSFz— Arthur Charpentier (@freakonometrics) 26 décembre 2016 J’ai reçu un tweet cet après-midi où on tentait de m’apprendre que c’était un “hoax” @freakonometrics c’est un hoax. J’avoue que tous ces échanges m’ont interpelé. Hoax et “fake news” Éduquer à la citoyenneté numérique - Langues vivantes - Éduscol. Le site web canadien « Pédagogie numérique en action » propose un jeu-questionnaire pour travailler autour de l’identité numérique en classe. Disponible en version primaire (élèves de la 3e à la 6e année) et en version secondaire (élèves de la 7e à la 10e année), cet outil ludique et éducatif interactif s’organise en 7 modules ayant trait au monde du numérique : données, identité, littératie, transactions, éthique, dépendances et discriminations.

Chaque module est composé de 15 questions de type vrai ou faux ou à choix multiples. Le site s’adresse plus particulièrement aux écoles et aux conseils scolaires de langue française de l’Ontario, mais reste tout à fait d’actualité pour les élèves du système éducatif français. Retrouvez sur éduscol l'article consacré à ce dispositif. Pour s'abonner à « Veille éducation numérique », une publication du centre de documentation de la Dgesco. Fact-checking : notre kit de survie en 5 gestes qui sauvent (partenariat avec le CFJ)

A jours trois du premier tour de l’élection présidentielle, Méta-Media et France Télévisions lance une batterie d’initiatives pour lutter contre la désinformation. Il n’aura fallu que quelques mois au petit monde de l’info pour adopter une novlangue désormais incontournable : pas un jour ne passe sans que l’on ne parle de fake news, de post-vérité, de hoax, de bulles de filtre, ou même de debunking… Si cette taxinomie a l’inconvénient de composer avec des contours flous, elle n’en reste pas moins révélatrice des dangers auxquels s’exposent aujourd’hui nos démocraties en ligne.

En pleine année électorale, la France et l’Allemagne sont sans surprise les nouvelles cibles des propagateurs de fake news. D’autant que chez nous, l’élection présidentielle sera suivie de près par les échéances législatives... Comme c’est le cas tout au long de l’année, le service public réaffirme sa mission clé : fournir une information vérifiée. L'affiche est à télécharger au lien suivant.

Fausses infos : comment les reconnaître ? Il n'est pas toujours facile de faire la différence entre les vraies et les fausses informations. Les p'tits journalistes de franceinfo junior se sont demandé comment ne pas se tromper, entre rumeurs et faits réels. Et surtout, comment les journalistes vérifient leurs sources. Avec Internet, les informations circulent plus facilement.

Mais voilà, parfois, de fausses informations se glissent parmi les faits réels. Il faut donc rester vigilant et apprendre à bien faire la différence entre ce qu'il faut croire ou pas. Pour cela, il est important de bien connaître les médias en France, mais aussi le métier de journaliste. Ce sont eux qui mènent des enquêtes pour récolter et publier des informations. Qui propage des fausses informations ? Une fausse information, c'est une image ou des paroles qui sont complètement inventées, mais que l'on présente comme si c'était vraiment arrivé. Lors d'un événement important, certaines personnes en profitent pour faire circuler des rumeurs. La nouvelle collection « Les essentiels de l’ÉMI » - Langues vivantes - Éduscol. Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr Accueil Actualités La nouvelle collection « Les essentiels de l’ÉMI » Actualités La nouvelle collection « Les essentiels de l’ÉMI » Le Clémi de Nice présente le premier numéro de sa nouvelle collection : « Pour un usage raisonné des réseaux sociaux en milieu scolaire ».

Ce premier numéro tente de répondre aux questions que pose l’usage des réseaux sociaux en classe : intérêts pédagogiques, délits et risques, conseils et précautions. Le prochain numéro aura pour thème la désinformation sur Internet. Publié le 13.01.2017 Retour aux articles Partager via... Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Direction générale de l'enseignement scolaire / Direction du numérique pour l'éducation - Certains droits réservés. CLEMI.

Evaluer la fiabilité de l'information