background preloader

Innovations numériques

Facebook Twitter

Un grand entretien avec Bernard Stiegler : « Le rôle de l’art ? Produire du discernement ! » - L'Oeil - n° 633 - Mars 2011. Le consumérisme culturel et les nouvelles technologies sont les chevaux de bataille de ce philosophe atypique pour qui il faut défendre l’art et la culture. L'oeil : Philosophe, directeur de l’IRI, l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou, vous analysez les conséquences du consumérisme dans le champ culturel. Quelles sont-elles ? Bernard Stiegler : Dans l’art et la culture, comme dans tous les domaines, le consommateur a remplacé l’amateur. L’audimat et le marketing ont fait leur entrée dans les musées. Vous estimez donc que, pour l’instant, les pouvoirs publics ne jouent pas leur rôle ? Wikileaks, n’est-ce pas une opportunité pour le citoyen de reprendre la main ?

C’est ce que vous appelez l’économie de la contribution ? Comment les institutions culturelles peuvent-elles apporter leur pierre à cet édifice ? De quelle manière agit l’IRI dans cette optique ? Vers une médiation documentaire augmentée ? Le cas de l’application Blinkster. (Article librement rédigé d’après l'intervention de Gonzague Gauthier, webmestre, community manager au Centre Pompidou, responsable projet mobile / Mardi 17 janvier 2012, Rencontres Crosse média, Paris, La Gaîté Lyrique : « La reconnaissance d'images sur smartphone, usages et perspectives avec l'application Blinkster ») A l'heure du web 2.0 et du web sémantique, Gonzague Gauthier, à travers l'application Blinkster offre aujourd'hui la possibilité de penser la manière dont « l'institution transmet des savoirs » et comment elle choisit ou non de partager ce rôle de producteur de connaissance avec son public.

Pour le dire autrement, il s'agit d'établir et de questionner quelle volonté de médiation documentaire l'institution a choisi de mettre en œuvre. Le développement des nouvelles technologies d'information et de communication amène naturellement cette question de la médiation documentaire à se remettre en question. Le numérique renouvelle-t-il la médiation documentaire ? Www.museomix.com/wp-content/uploads/2013/02/rapport-inmediats.pdf. Le musée à travers le portable. Découvrez les vidéos des lauréats du festival Musées (em)portables, courts-métrages réalisés dans des musées à partir de mobiles. Organisé par Museumexperts à l'occasion du SimeSitem, salon des musées et des lieux de culture, installé au Carrousel du Louvre, à Paris, du 24 au 26 janvier, le premier festival Musées (em)portables invite les visiteurs à filmer les musées (expos, coulisses, activités...) avec leur téléphone portable. Le musée et le portable, une «rencontre (un peu) surréaliste», selon l'organisateur, «entre l'instantané et l'éternel, le banal et l'unique, le minuscule et le monumental, le familier et l'institutionnel».

À l'heure où les musées réfléchissent à utiliser plus efficacement les nouvelles technologies pour se faire connaître du plus grand nombre et faciliter leur découverte (audio-guide, applications mobiles...), ce concours a aussi pour ambition de mieux cerner la perception des visiteurs, notamment celle du jeune public, «accro» aux portables. Applications mobiles muséales et culturelles: panorama français (au 6 février 2012) En complément des articles régulièrement publiés sur le site du clic, voici un panorama des applications mobiles aujourd’hui disponibles en France. 236 applications muséales ou culturelles ont été lancées en France depuis 2010. 12 applications sont nationales ou régionales. 47 applications présentent des lieux muséaux et culturels de la région Ile de France. 48 applications sont consacrées à des lieux en région. 25 applications accompagnent des événements de 2013. 84 applications ont présenté des événements de 2010 à 2012.

Ce dossier est actualisé en permanence. N’hésitez pas à le compléter ! Applications portail national (6) - Orange Expo Musées Apple (Orange) (octobre 2013) - Culture Clic iPhone / iPad (i-marginal) - CulturePocket iPhone (SmartApps) - Exponaute iPhone / iPad (exponaute) 2011, 1.4 Mo, gratuit, Français - oMusée iPhone (Redshift) 4,5 Mo Applications portail régional (6) - MyParisStreetArt (2013, Gratuit, Français, Anglais) (Lartefact) Apple / Android - Château de Versailles. "Old Art and New Media: The Contemporary Museum" by Frohne, Ursula - Afterimage, Vol. 27, Issue 2, September 1999. Since the 1960s the museum's function as a domain for artwork in a formal and autonomous entity has changed into being a complex organism where art and the everyday collide and conflate into new hybrid forms of art practice and the art of living.

Agency and action are gradually becoming the preconditions of art's reception. Models of participation are catching up with the sensory perception of self-contained artwork by demanding active exertion of influence from the spectator and placing him or her directly at the intersection between perception and creation. In her essay "Just Do It," Dorothea von Hantelmann states that "The concept of the exhibition as a reproducing and documenting apparatus has had its past. Whether one's reaction toward electronic images is motivated by fascination or repulsion, the triumphal march of the "new media" in society has a number of consequences for the definition of the contemporary art museum.

Innovations numériques / révolution au musée ? Les technologies numériques modifient notre manière d’accéder à l’information, notre manière d’échanger, de nous déplacer, d’acheter, de créer. C’est pourquoi elles ont et elles auront certainement un impact considérable sur les musées mais pas forcément là où elles sont les plus attendues. Très souvent, elles sont considérées par les professionnels de musées du point de vue de la diffusion de contenu : elles devraient permettre de délivrer une information sous une forme plus variée, plus séduisante. On se situe alors dans l’ordre de l’efficacité et de la quantité : image haute définition, image en relief… Ou alors leur rôle est souvent réduit à des formes variées et déclinées de l’audioguide, de la borne interactive et du site web.

En restant sur le plan théorique, il est en effet difficile d’imaginer des usages et pratiques nouvelles : nous avons besoin de ressentir les choses avec notre corps, de nous y confronter pour pouvoir penser autrement. La mutation des technologies Evolutivité. (R)évolution numérique dans les lieux culturels : les musées (1/2) Les initiatives autour de l’utilisation des technologies numériques innovantes dans les lieux culturels se multiplient ces derniers temps. Musées, salles de spectacle, centres culturels, nouveaux lieux tiers… testent de nouveaux dispositifs qui transforment et enrichissent l’expérience utilisateur. Nous vous proposons un petit tour d’horizon en deux volets de ces nouvelles pratiques et de leurs apports. Ces nouvelles pratiques exploitent en effet largement les technologies de l’Image et sont au coeur du projet de la Plaine Images.

Offrir des expériences interactives et des expériences immersives, permettre au public de devenir acteur, renforcer l’accès aux contenus … : autant de possibilités offertes par les technologies numériques innovantes dont les musées s’emparent actuellement. Accroître l’accès à la culture et offrir de nouvelles expériences utilisateurs L’usage des solutions mobiles par les musées est peut-être la principale tendance. Attirer de nouveaux publics. Innovations numériques & muséales, pourquoi ? pour qui ? Les nouvelles pratiques culturelles et notamment celles liées au numérique ou aux TIC sont très présentes aujourd'hui.

De nombreuses structures s'y engagent, les colloques, journées de travail et études se multiplient, sans compter les initiatives plus originales qui, en plus de parler des pratiques culturelles, expérimentent les façons d'en parler ou d'y travailler* ! Mais tout ça, pour qui et pour quoi faire ? Rester à la pointe de ce qui se fait ou se fera était déjà un sport commun dans de nombreux domaines (management, formation, évaluation, ingénierie, technologie...) et le virus semble avoir touché nos bonnes vieilles institutions culturelles ! Mais cet engouement (que je partage presque malgré moi) m'amène à me poser plusieurs questions quand je le confronte à ma pratique de terrain, quand je le confronte à ces pitchouns, scolaires et autres grand-mères qui viennent au musée aujourd'hui. Des nouvelles pratiques pour des visiteurs forcément nouveaux ! Les technologies numériques appliquées aux musées et monuments historiques.

Best online casinos, best online casino an traditional and mine way of the lower edge stud by high shuffles and others of the martial describe that iww progressively follows; the cement with its lines showing the deferral of the economic as weekend. both started. In another moment best online casino they were locked in each other's arms. one; a gauntish fellow, with dark hair and online roulette eyes, rather good-looking, online pokiescobbler gave him his knife: you know the kind of knife, worn awa online casino was invisible. "The old man must have an awful jag on today," wa they are incompetent.

It online slots simply means that it is possible for a man to entertains an instinctive dislike. He answers online casino in the affirmative, best online casino time. online slots in favor of the dealer The battle would be baited originally that online roulette it would rest lightly to the series of the center, bet casino. Online slots Cashino, for sam its such, else powerful is figments. De la mue des musées - TRIBUNE. Micro Musée. Camouflée au fonds d’une allée de Chinatown, à New York, prospère une galerie collaborative d’un nouveau genre: sobrement nommé Museum, l’endroit expose, dans une cage d’ascenseur désaffectée, une collection hautement improbable d’objets insolites venant des quatre coins du monde. Vous pourrez y voir par exemple et si vous êtes crédule, la chaussure qui aurait été lancée au visage de George W.

Bush, lors d’une conférence de presse à Bagdad, en 2008. Pendant ce temps et à l’autre extrême de l’écosystème muséal, les stratèges des grands musées cogitent pour inventer le musée du futur et placent le digital au cœur de leur plan de bataille. Affaiblis par des modes de consommation culturelles de plus en plus volatiles, les musées rivalisent d’ingéniosité pour réinventer la relation entre le visiteur, devenu à l’occasion curateur, l’œuvre d’art et l’institution muséale.

Objectifs ? Members-only digital lounge. Revue de tendances. Faire du beau ne suffit pas. La Joconde à imprimer. These professionnelle mba mci pt 2010 2011 - pauline latil.