Reseaux sociaux - i numerique

Facebook Twitter
Réseaux sociaux : 101 questions juridiques Réseaux sociaux : 101 questions juridiques Réseaux sociaux : 101 questions juridiques, à l’initiative de l’ADIJ sous la direction de Cédric Manara, Éditions Diateino, 2013 Analyse à paraître dans Documentaliste-Sciences de l’information Qu’une responsabilité juridique soit engagée sur les réseaux sociaux, sans doute le saviez-vous.
Le blogueur Korben propose sur une page Wiki de dresser une liste des réseaux sociaux libres existants, alternatives aux marques propriétaires de réseaux sociaux bien connues : Facebook, Twitter, MySpace, Flickr, Del.icio.us… Méconnues, les solutions libres recensées sur cette page régulièrement mise à jour permettent de maîtriser ses données, d’échanger en ayant le contrôle de ses informations, des paramètres de vie privée et de renseignements personnels délivrés ou non. Des logiciels libres pour des réseaux sociaux libres Ces logiciels libres peuvent aussi intéresser des projets de collectivités locales, institutions, associations, TPE-PME ou projets qui souhaitent mettre en place un réseau social avec une maitrise de A à Z sur le processus de création, de paramétrage et de sauvegarde des données. Liste de réseaux sociaux libres : solutions alternatives à Facebook, Twitter…

Liste de réseaux sociaux libres : solutions alternatives à Facebook, Twitter…

Typologie des réseaux sociaux et usages pédagogiques des réseaux sociaux

Typologie des réseaux sociaux et usages pédagogiques des réseaux sociaux Comment utiliser les réseaux sociaux en pédagogie ? Le carrefour technopédagogique du CEGEP régional de Lanaudière à l’Assomption (Québec) a publié en novembre 2011 une double typologie des réseaux sociaux (dits aussi « médias sociaux ») au format pdf. Le premier document généraliste dresse un panorama des réseaux sociaux par types (réseaux sociaux de masse, agrégateur social, marque-page social, médias sociaux et partage de contenus) avec un descriptif, des exemples de services et les principales caractéristiques de ces outils). Le second tableau s’intéresse à une typologie des usages pédagogiques des médias sociaux avec exemples d’activités d’apprentissage et d’outils.
Avantages et inconvénients des medias sociaux | Webmarketing 14 mai 2012 par Marc-Philippe Dubreuil, diplômé de l’ESSCA , PDG de ws | word & sense Sur la base des missions qu’elle a conduites, ws | word & sense, agence éditoriale digitale, vient de publier un recueil des meilleures pratiques et des risques à prendre en compte lorque l’on souhaite parler de sa marque sur les médias sociaux . Effets de mode, mimétisme, expérimentation, les marques s’interrogent face aux opportunités que représentent les réseaux sociaux et les supports d’animation digitaux, cette présentation permet d’y voir un peu plus clair. L’étude complète est disponible sur http://word-sense.fr/blog/ Posté par: ADMIN dans la categorie : Social Media Marketing - Pas de commentaire Avantages et inconvénients des medias sociaux | Webmarketing
les réseaux sociaux en france
"Comment les réseaux sociaux chamboulent les usages sur le web" "Comment les réseaux sociaux chamboulent les usages sur le web" Interrogé par l'AFP (article consultable notamment ici ou là), je reproduis, en le développant un peu, l'argumentaire de cet entretien. Verbatim 1 : Les jardins fermés. "les écosystèmes fermés de type Facebook ou Apple prennent de plus en plus de place au détriment du web +ouvert+, ils focalisent l'attention et ramènent tout à eux" Facebook est un écosystème qui ne peut exister que s'il est fermé. Comme Google, il est bâti sur une économie de l'attention, mais à la différence de Google qui ne peut croitre que sur des interactions externes (nombre de sites auxquels il donne accès par exemple), Facebook ne peut croître que sur des interactions internes.

Web 2.0, réseaux sociaux et blogs : déontologie des fonctionnaires (dossier)

Web 2.0, réseaux sociaux et blogs : déontologie des fonctionnaires (dossier) La Gazette des Communes a publié en ligne en janvier 2012, un dossier complet d’actualité initialement disponible dans une version papier en décembre 2011 : Web 2.0 et déontologie des fonctionnaires : Réseaux sociaux, blogs : des limites à la liberté de parole. En effet, « les agents de la fonction publique sont soumis à toute une série de règles déontologiques. Une matière qui évolue au fil du temps, notamment sur l’étendue du devoir de réserve.
twitter

facebook

Causerie : Apple, Google et Facebook ou les trois dimensions du document

Les conséquences juridiques du retweet

Les conséquences juridiques du retweet *Pouf-pouf* (ou *clic-clic*). En deux tapotements du pouce sur smartphone (deux clics de souris sur un ordinateur) et en approximativement 0,43 seconde, vous êtes capable de « retweeter » un message. Pour ceux qui sont restés bloqués dans les années 2000 ont voulu préserver leur santé mentale ne sont pas familiarisés avec Twitter, rappelons quelques principes de base. Soit un utilisateur de Twitter que nous appellerons, pour les besoins de la démonstration, Antoine Matter. Antoine est « abonné » à un certain nombre de personnalités présentes sur Twitter, c’est-à-dire qu’il a choisi de recevoir leurs messages : ainsi est-il informé en temps réel du prochain album ou des embarras gastriques de Justin Bieber, par exemple. Mais Antoine a lui aussi ses propres abonnés.
Graph Search, le moteur de recherche made by Facebook
réseaux sociaux

Les Français et les médias sociaux : une présence passive… Les Français et les médias sociaux : une présence passive… L’IFOP vient de livrer la 6e vague de son Observatoire des réseaux sociaux. Au-delà des hausses ou des baisses de popularité par classes d’âge ou CSP, l’étude fait cette année un focus sur les rapports entretenus par les internautes, les réseaux sociaux et les marques. Elle met surtout le fossé entre les stratégies prônées par les experts et la réalité très prosaïque des comportements des internautes. Facebook, YouTube et Twitter sur le podium
Un guide pour introduire les réseaux sociaux en classe Un guide pour introduire les réseaux sociaux en classe Publié par PedagoGeeks le 9 novembre 2011 | Dans les catégories suivantes Réseaux sociaux, Social Learning Le canton de Genève publie un guide assez concis, sur la question des réseaux sociaux et de la pédagogie. Ce média, qu’on le veuille ou non s’introduit dans les classes pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur car : - il permet de faire travailler en équipes, collaborativement
L’institut CSA en partenariat avec Orange publie pour le portail TerraFemina une étude sur l’utilisation des médias et réseaux sociaux par la population française (octobre 2011) en axant les questions sur l’adoption des nouveaux médias numériques par le panel représentatif (18 ans et plus avec accès à Internet). Quelques points saillants des résultats de cette enquête : - Le développement croissant des pratiques d’information sur Internet, qui complètent ou remplacent les médias traditionnels (TV, radio, journaux et magazines) avec une sur représentation des médias en ligne chez les cadres et jeunes ; les séniors et catégories populaires restant plus attachés à des médias traditionnels (Presse écrite, TV, radio). 76% des Français déclarent consulter l’information sur un portail Internet (32% souvent et 44% de temps en temps). L’information sur le site Internet des grands médias est souvent la référence : c’est une pratique qui concerne 7 internautes sur 10. Médias et réseaux sociaux : quelles pratiques en France (étude)

Médias et réseaux sociaux : quelles pratiques en France (étude)

2 outils pour évaluer la visibilité d’une source Si la visibilité est parfois beaucoup trop mise en avant lorsque l’on parle d’e-réputation, il est néanmoins nécessaire de ne pas l’oublier et de l’évaluer de manière précise. Voici deux nouveaux outils gratuits arrivant tout juste sur le web, et qui permettent d’estimer cette visibilité : Allorank et Vrank.com. Ah visibilité quand tu nous tiens… Tellement plus facile à évaluer et à comprendre (si on ne me voit pas on ne me connait pas)… Si une stratégie d’e-réputation passe aussi (et surtout) par les mouvements d’opinions et l’analyse de ceux-ci, avoir recours à des petits outils gratuits pour estimer le positionnement et la visibilité d’une source (la vôtre, celle d’un concurrent ou d’un possible relais) n’est jamais perdu. Les deux outils qui vont vous être présenté ci-dessous permettent de répondre plus précisément à deux questions : quelle est le positionnement d’une source pour une requête donnée sur Google ?

Le démonte rumeur

Bonjour! Je suis l'un des fondateurs de Rue89, et son directeur de la rédaction. J'ai attrapé le virus de l'information en participant au mouvement des radios libres, en 1980-1982.
À l’occasion de la sortie de Google Plus, on a beaucoup évoqué la question de l’identité numérique via le choix, imposé ou non, du pseudo ou du vrai nom (lire par exemple l’article d’Owni Google Plus, la dictature des vrais noms). Dans l’article ci-dessous, traduit par Clochix[1] , l’influente Danah Boyd nous rappelle l’impact, souvent non prévisibles, des normes sociales dans la direction et les usages d’une plateforme Web communautaire telle qu’un réseau social[2]. Elle affirme ainsi : « Les normes sociales ne font pas partie du logiciel. Elles n’apparaissent pas en expliquant aux gens comment ils doivent se comporter.

Pseudo ou vrai nom ? De l'impact des normes sociales sur les réseaux sociaux

Nouvelle étape dans l'histoire du fichage en France L’Assemblée Nationale vient d’adopter un texte autorisant la création d’un fichier des « gens honnêtes » qui contiendra les données privées de 45 à 60 millions de personnes. Bug Brother et Owni nous avaient mis en garde, lecture après lecture, c’est à présent officiel : dans une omerta médiatique déconcertante, et malgré les réserves du Sénat, l’Assemblée Nationale vient d’adopter un texte autorisant la création d’un fichier des « gens honnêtes » qui contiendra les données privées de 45 à 60 millions de personnes. L’initiative s’inscrit dans le mouvement de modernisation de la carte d’identité entamé depuis 2005 afin de lutter contre les vols et les détournements, et ainsi compléter la création, en mars dernier, du délit d’usurpation d’identité. Au détriment des libertés publiques ?
éduquer aux réseaux sociaux

Les réseaux sociaux pour diversifier les modalités pédagogiques