background preloader

Soleil

Facebook Twitter

"le soleil se levera t il bientot à l'ouest?"

Extreme Ultraviolet Image of a Significant Solar Flare. The sun emitted a significant solar flare on Oct. 19, 2014, peaking at 1:01 a.m. EDT. NASA's Solar Dynamics Observatory, which is always observing the sun, captured this image of the event in extreme ultraviolet wavelength of 131 Angstroms – a wavelength that can see the intense heat of a flare and that is typically colorized in teal. This flare is classified as an X1.1-class flare. X-class denotes the most intense flares, while the number provides more information about its strength. An X2 flare is twice as intense as an X1, and an X3 is three times as intense.

Solar flares are powerful bursts of radiation. > More: NASA's SDO Observes an X-class Solar Flare Image Credit: NASA/Solar Dynamics Observatory. EVENT LOG. Fifth X-Class flare observed around region 2192, this time an X2.0 at 10:56 UTC / Oct. 26th. Strong R3 radio blackout observed on sunlit side of Earth. A noteworthy CME does not appear to be associated with the latest event. 10/26/2014 @ 12:30 UTC Video presentation of the flare event by SDO is now available below. 10/26/2014 @ 11:40 UTC Video run using the AIA 193 channel indicates little to no coronal dimming. 10/26/2014 @ 11:10 UTC Region 2192 will not let up. SUMMARY: X-ray Event exceeded X1 Begin Time: 2014 Oct 26 1004 UTC Maximum Time: 2014 Oct 26 1056 UTC End Time: 2014 Oct 26 1118 UTC X-ray Class: X2.0 Optical Class: 2b Location: S15W35 NOAA Scale: R3 - Strong Potential Impacts: Area of impact consists of large portions of the sunlit side of Earth, strongest at the sub-solar point.

Borexino détecte la synthèse du deutérium dans le Soleil. Une vue de la cuve de Borexino emplie de liquide scintillateur très pur pour éviter au maximum la présence d'éléments radioactifs contribuant au bruit de fond des neutrinos. © 2012 The Trustees of Princeton University Borexino détecte la synthèse du deutérium dans le Soleil - 2 Photos Observez le Soleil en image Depuis au moins le XVIIIe siècle, les physiciens réfléchissaient à la nature de la source d’énergie faisant briller le Soleil et les étoiles, lorsque la solution a enfin été trouvée pendant les années 1930. Il a fallu pour cela attendre la découverte des principes de la théorie quantique et le développement de la physique nucléaire.

Entretemps, plusieurs hypothèses avaient réfutées, comme celle de réactions de combustion chimique (proposée par Kant), ou encore la libération de l’énergie gravitationnelle par contraction. Les détails de la chaîne proton-proton (pp) de Bethe libérant des photons (γ). Mais comment en être sûr ? A voir aussi sur Internet Sur le même sujet. WikiHow to Determine Direction Using the Sun. 1.1.2 Composition chimique. Le Soleil est principalement composé d'éléments légers : hydrogène à 92,1 % et hélium à 7,8 % (voir la figure et la table correspondantes). Ces derniers sont moins abondant sur la Terre qui est plutôt constituée de matériaux lourds, qui entrent pour 0,1 % seulement dans la composition du Soleil. La gravité de la Terre n'a pas été suffisante pour retenir, à l'époque de sa formation, son enveloppe d'hydrogène qui s'est alors évaporée sous l'effet des radiations solaires.

Le peu d'éléments lourds présents dans le Soleil proviennent du gaz interstellaire. En effet, à la fin de son existence, une étoile rejette une grande partie du gaz qui la composait. Mais ce gaz qu'elle restitue au milieu ambiant s'est considérablement enrichi en éléments lourds synthétisés lors de l'évolution de l'étoile.

Figure: Composition du Soleil. Table: Composition chimique du Soleil. 1.1.1 Formation et devenir du Soleil 1.1.3 Classe spectrale Chapitre 1. Thèmes - Physique-Chimie - L’astrophysique nucléaire - Compléments - Transformation de l’hydrogène en hélium dans le Soleil. Comme toute étoile, le Soleil est un gigantesque réacteur nucléaire. En son cœur, des réactions nucléaires de fusion ont lieu, au cours desquelles, l’hydrogène est transformé en hélium en libérant de l’énergie. La température au centre du Soleil est de quinze millions de degrés et la densité est de cent cinquante fois celle de l’eau (150 g/cm3). La transformation de l’hydrogène en hélium est complexe, elle se déroule en trois étapes : Première étape: deux protons interagissent pour former du deutérium.

Au cours de ce processus, un proton est transformé en neutron, en émettant un positron ou électron de charge positive et un neutrino, particule de la même famille que l’électron transportant de l’énergie, de masse très faible. Deuxième étape: un deutérium se combine avec un proton pour former de l’hélium 3 en libérant de l’énergie sous la forme d’un rayonnement gamma (ou photon). Pourquoi le soleil se lève toujours à l'est et non à l'ouest? Lumière zodiacale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La lumière zodiacale est une faible lueur triangulaire qui peut être perçue sur le ciel nocturne et qui s'étend à partir des environs du Soleil le long du plan de l'écliptique (ou du Zodiaque qui lui a donné son nom).

En réalité, la lumière zodiacale proviendrait de la couronne dite de Fraunhofer, cette dernière se nommant ainsi du fait de son émission d'un spectre de raies qui se superpose à un spectre continu. Principe[modifier | modifier le code] Particularités[modifier | modifier le code] La quantité de particules de poussière nécessaire pour produire la lumière zodiacale est extrêmement faible : si les particules possédaient un diamètre de 1 mm et le même albédo que la Lune, il suffirait que chaque particule soit distante de ses voisines de près de 10 km. Le spectre de la lumière zodiacale est le même que celui du Soleil. Observation[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Portail de l’astronomie. Les pôles magnétiques du Soleil changeront de place avant la fin de l’année - Dernières infos - Société. Dernières nouvelles du cosmos. Activite du soleil. L'énergie dégagée par le noyau est due à une réaction nucléaire où l'hydrogène se transforme en hélium puis se propage vers la surface par le mouvement des gaz sous forme de radiations.

Environ tous les onze ans, le Soleil a des d'activités plus intenses et devient plus brillant, plus actif. La photosphère se couvre alors de taches noires, appelées taches solaires. Le nombre de ces dernières augmente suivant l'importance de l'activité. Ce sont des zones où la température est plus basse que dans la photosphère environnante, 3 700°C au lieu de 4 500°C en moyenne, et d'une taille qui peut dépasser le diamètre de la Terre. Ces taches solaires sont produites par les lignes du champ magnétique qui à force d'être chahutées par l'activité du Soleil finissent par adopter la forme d'une boucle, puis jaillissent de la photosphère.

A leurs deux extrémités apparaissent alors des taches solaires sur la photosphère et, bien souvent au dessus à la chromosphère une éruption solaire ou une protubérance. Avenir du Soleil. Ou une étoile nommée Soleil L’étoile " Soleil " est âgée tout comme la terre d’environ 4,5 milliards d’années, c’est à dire qu’elle se situe à peu près à la moitié de sa vie. Son évolution relativement lente la situe toujours sur la séquence principale du diagramme d’Hertzsprung-Russel ou ( HR ), mais pour estimer son devenir tel que les modèles théoriques et les simulations numériques permettent de l’imaginer, il est nécessaire de décrire même sommairement le milieu interstellaire, et de comprendre les mécanismes des différentes étapes de la transformation d’un nuage interstellaire en protoétoile, puis en étoile de la séquence principale, géante rouge, et enfin les phases terminales de l’étoile pouvant engendrer la naissance d'un nouvel astre. 9.1 - Milieu interstellaire Le milieu interstellaire n’est pas vide, on y trouve des atomes, des molécules gazeuses et aussi des poussières.

Cette hypothèse a d’ailleurs été testée par les travaux d’Urey et de Miller. 9.2 - Proto-étoile Suite. Différentes façons de voir le soleil. Le Soleil. Le Soleil est une étoile de 1 392 000 km de diamètre (109 fois le diamètre de la Terre) parmi les milliards de notre galaxie, la Voie lactée. Il est la principale source d'énergie, de lumière et de chaleur dans le Système solaire, ce qui a permis la vie sur Terre.

C'est aussi la seule étoile dont il est possible d'observer la composition de près. Le Soleil ne tourne pas aussi rond partout : alors que sa surface effectue une révolution tous les 25,40 jours à l'équateur, il ne lui faut pas moins de 36 jours aux pôles. Cette rotation est responsable de l'activité. L'énergie solaire se crée profondément dans le noyau du Soleil. Evolution de la température du Soleil de la Photosphère à la Couronne solaire A l'intérieur du Soleil, se trouve un noyau qui occupe 15 % du Soleil, à une température de 14 millions de degrés où l'hydrogène est transformé en hélium par réaction nucléaire. La photosphère du Soleil avec une tache magnétique géante de la taille de 12 fois le diamètre de la Terre. Le champ magnétique du Soleil commence à s'inverser. Des perturbations sur les réseaux électriques pourraient être à venir sur Terre alors que le champ magnétique du soleil est tout proche de son maximum.

Selon la Nasa, son inversion a même commencé. Comme la majorité des étoiles froides, le Soleil possède un champ magnétique qui circule à sa surface et se concentre sous forme de taches sombres. Il provoque parfois de violentes éruptions qui bombardent la Terre de particules. Celles-ci sont surveillées avec attention par les satellites d’observation du Soleil. Le phénomène cyclique arrivera dans les prochaines semaines à son apogée pouvant encore accroître les éruptions solaires. Il y a quelques jours, le Soleil a déclenché la plus grande éruption solaire de l’année, une éruption X3.3, qui a été suivie par une éruption X1 provenant d’une tache solaire de la taille de Jupiter. Le champ magnétique bascule tous les 11 ans environ et aurait déjà commencé sur le pôle Nord de notre astre, selon la NASA.

Progression du cycle selon la NOAA. Le Soleil, l'étoile mystérieuse HD 720p / documentaire complet en francais.