background preloader

La photosynthèse ou comment agit la chlorophylle (page 3) · La semence de curieux

La photosynthèse ou comment agit la chlorophylle (page 3) · La semence de curieux
La photosynthèse ou comment agit la chlorophylle (page 3) Chlorophylle & Photosynthèse page 3 __________________________________________________________________________ Vous avez compris ce qu’est le gaz carbonique, vous savez qu’il est polluant; nous allons parler maintenant de : D’abord, avec Dame Nature, il n’y a pas de fainéants … Tous les matins, de bonne heure, le Soleil est invité à prendre son poste de producteur d’énergie naturelle, un sacré boulot. Toute la journée, il va darder ses rayons, nous réchauffer, produire de la lumière. Le gaz carbonique, on va s’en occuper! Lançons la grande opération « PHOTOSYNTHESE« ! Etymologie : C’est aussi un mot qui vient du grec ancien : « phôtos » qui veut dire lumière et « sunthesis » qui veut dire réunion Nous allons donc assister à une « réunion » grâce à la « lumière » … Les plantes, de bon matin, orientent leurs vertes feuilles vers le soleil et c’est parti, le miracle du grand nettoyage de l’air va s’accomplir … une petite histoire …

Photosynthèse La photosynthèse est une réaction biochimique énergétique qui se déroule chez les plantes. Rôle de la photosynthèse La photosynthèse a pour but de créer de l'énergie (sous forme de glucide) à partir de l'énergie lumineuse provenant du soleil. Les organismes qui utilisent le mécanisme de photosynthèse sont autotrophes car ils fabriquent des matières organiques à partir de matières inorganiques. Mécanisme de la photosynthèse L'énergie solaire est utilisée pour oxyder l'eau et réduire le gaz carbonique afin de synthétiser des substances organiques (glucides). Bilan énergétique de la photosynthèse Il faut six molécules de dioxyde de carbone et six molécules d'eau pour synthétiser une molécule de glucose, relâchant six molécules de dioxygène, grâce à l'énergie lumineuse. 6 CO2 + 6 H2O + énergie lumineuse → C6H12O6 (glucose) + 6 O2 Mais ce bilan est en fait décomposé en deux étapes successives : Photosynthèse - 1 Photo connexes

untitled untitled Inspection de Bourgoin Jallieu 3 [Être attentifs aux erreurs commises par les élèves] :.. Document présentés lors de l’animation pédagogique MATH 2 et MATH 3 en 2008 : L’erreur fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Elle est la manifestation des difficultés, des obstacles rencontrés par les élèves. Elle est la forme visible d’une stratégie erronée de résolution chez l’élève et rend compte d’une étape de sa conception du savoir qu’il faut modifier. Il faut donc apprendre à repérer les erreurs, leur porter une attention efficace et « en apprendre, à travers des analyses, ce qu’il en est de la nature et des modalités de transmission du savoir mathématique » (S. Baruk), mais également à prendre en considération les démarches spontanées de raisonnement des élèves Face aux erreurs qu’il fait, il n’y a que souvent qu’en observant et en écoutant l’enfant que l’on peut parvenir à comprendre la nature même de l’erreur et ainsi envisager une remédiation. Vous trouverez, en document joint, une typologie des erreurs proposée par J.P. Les autres articles de cette rubrique :

pedagogie_de_l%27erreur Corriger : « Corriger, ce n’est pas juger : c’est aider à apprendre. Ce n’est pas enregistrer et sanctionner des écarts à la norme, c’est pointer des réussites précises et des erreurs précises. Ce n’est pas accomplir un acte terminal : c’est ouvrir à d’autres activités. » In Corriger les copies. Odile &Jean Veslin. Noter : « apprécier par une note chiffrée » (Définition donnée par le Petit Robert). Annoter : Accompagner de notes critiques ou explicatives. Evaluer : Dans le contexte scolaire, c’est confronter une production d’élève à un ensemble de critères définis préalablement, objectifs (avec élimination du jugement moral, mais pas du jugement) et explicites (connus). Erreur : On peut appeler erreur une réponse non conforme à ce qui est donné comme vrai. Dans le domaine scolaire, l’erreur se conçoit comme l’indicateur qui permet de constater objectivement si l’apprenant a acquis telle ou telle compétence. - qu’il s’agisse des productions écrites, d’exercices de grammaire ou de lexique.

L'énigme de la compétence en éducation - Publications de la Section des Sciences de l'éducation Cet ouvrage a pour but de contribuer à la compréhension de cette notion en s’interrogeant sur ses usages aussi bien dans les textes pédagogiques, notamment dans les programmes et curriculums scolaires, que dans le domaine de la formation professionnelle. En choisissant d’ouvrir le débat sur le statut d’une notion émergeante controversée et de confronter les travaux sur la question, la série Raisons Educatives interpelle les chercheurs des sciences de l’éducation sur: — la pertinence et la légitimité des savoirs conceptuels élaborés autour de cette notion, — les concordances/discordances des phénomènes que ces savoirs identifient et expliquent, — la méthode même par laquelle ces savoirs sont construits, — et enfin l’influence que le contexte socio-économique et les contraintes des systèmes institutionnels de formation exercent sur l’élaboration de ces savoirs.

untitled

Related: