background preloader

BYOD

Facebook Twitter

Le BYOD, un bon argument… écologique ? Une économie d'énerge et de ressources non négligeable Apporter son propre smartphone, ordinateur portable ou tablette tactile au travail soulève bien des questions et intéresse de près de nombreuses entreprises.

Le BYOD, un bon argument… écologique ?

Mais le BYOD a aussi attiré l’œil de sites et associations intéressés par l’écologie. En 2011, GreenBiz abordait déjà ce sujet en indiquant que de plus de plus d’employés souhaitaient utiliser leur iPhone et leur iPad au travail. Carol Baroudi écrivait notamment il y a de cela quatre ans : « Point positif, le BYOD peut aider à réduire la duplication des appareils : pas besoin d’apporter un téléphone pour le travail et un autre pour un usage personnel. Réduire, Réutiliser, Recycler (NDR : les majuscules sont d’origine) est fondamental pour toute stratégie de développement durable. » Un vaut mieux que deux (écologiquement) La même année, GreenIT.fr s’intéressait pour sa part à un modèle de Citrix basé sur la virtualisation et nommé tout bêtement Bring Your Own (BYO).

BYOD et SVT. Your report has been submitted.

BYOD et SVT

There was a problem submitting your report. Please contact Adobe Support. Vincent Audebert IA IPR SVT AC Créteil, "personnalisation de l'apprentissage et BYOD" Comment_partager des ressources avec les appareils mobiles des élèves. Les différents modèles d’intégration du BYOD. 3 Shares Share Tweet Email.

Les différents modèles d’intégration du BYOD

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? Par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ».

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ?

Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…). Concrètement, il s’agit pour l’individu de recourir à ses équipements propres, en contexte professionnel ou scolaire, afin de poursuivre des objectifs professionnels ou scolaires (Alberta Education, 2012). BYOD : les conseils de la CNIL. Le BYOD doit rester « subsidiaire » Depuis des années, la tendance est lourde : le BYOD se développe bien plus rapidement en Asie et sur le continent américain qu’en Europe.

BYOD : les conseils de la CNIL

Une situation qui s’explique par différents facteurs : habitude de fournir un appareil à l’employé, problème juridique, séparation des données privées et professionnelles, travail en-dehors des heures de travail, etc. Et au regard de la fiche pratique de la CNIL, on comprend mieux les raisons de ces difficultés. Education: faut-il autoriser le téléphone portable à l’école? Jean-Claude Domenjoz Selon la Haute école zurichoise en sciences appliquées, 97% des jeunes vivant en Suisse possèdent un smartphone.

Education: faut-il autoriser le téléphone portable à l’école?

Mais à l’école, les téléphones portables restent habituellement interdits, alors qu’ils présentent nombre de ressources et d’applications pour apprendre et communiquer. Dès lors, Jean-Claude Domenjoz ose LA question qui dérange. Selon l’étude JAMES 2014 (Jeunes activités médias – enquête Suisse) réalisée par la ZHAW (Haute école zurichoise en sciences appliquées), 87% des jeunes en Suisse utilisent leur smartphone pour surfer sur l’internet, 88% pour écouter de la musique, 68% pour prendre des photos ou filmer, 61% pour échanger des courriels, 53% pour jouer à des jeux. Près de 90% des jeunes ont un compte sur un réseau social, quel que soit leur âge. L’étude JAMES est réalisée depuis 2010 auprès de 1000 adolescent(e)s de 12 à 19 ans des trois régions linguistiques. Il faut cependant constater, en revanche, qu’à l’école les smartphones restent interdits!

BYOD : Une école intègre les objets connectés dans sa charte d’utilisation des appareils mobiles. Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat. Faut-il fournir les appareils ou adopter le BYOD ?

Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat

Si le BYOD concerne en grande partie les entreprises et parfois certaines administrations, l’école est elle aussi concernée. Les grandes écoles et les universités sont concernées depuis de très nombreuses années, les étudiants n’hésitant pas à apporter d’eux-mêmes leurs PC portables pour travailler et prendre leurs notes. Ces établissements étant historiquement bien connectés, le BYOD n’en avait que plus de sens.

Mais quid des écoles primaires et secondaires ? De fait, les étudiants sont déjà moins bien équipés, hormis bien entendu au lycée, et de surcroît, les établissements ne disposent pas toujours d’une connexion adaptée. Apprendre en mode BYOD (Bring Your Own Device) : Dossier complet. Infobourg, portail réputé sur l’éducatif et le numérique au Canada a mis en ligne fin février 2015 un dossier sur la thématique du BYOD autrement dit le Bring Your Own Device ou en français l’AVAN (« Apportez Votre Appareil Numérique ») : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques.

Apprendre en mode BYOD (Bring Your Own Device) : Dossier complet

Le BYOD : Qu’est-ce que c’est et qu’est-ce que ça change ? BYOD-AVAN : libérer les projets ... un peu. Le BYOD signifie "Bring your own device".

BYOD-AVAN : libérer les projets ... un peu

En français, cela donne le AVAN "Apportez votre appareil numérique". Il consiste à demander aux élèves d'utiliser leur propre appareil numérique en milieu scolaire dans le but d’effectuer des économies et de palier également à certains problèmes techniques dus au passage maison-école (logiciels différents, formats de fichiers non compatibles avec les logiciels utilisés en milieu scolaire ...). Je l'ai testé avec des 3°DP3h sur un projet de découverte des métiers du centre-ville de Toulouse. Contexte : une sortie scolaire à Toulouse durant une journée entière ; le matin découverte d'Airbus et l'après-midi, le centre-ville de Toulouse. L'après-midi dans un centre-ville était l'occasion de confronter les élèves de DP3h aux professionnels qu'ils côtoient sans jamais se poser de questions sur leur métier, leurs conditions de travail ...

Si le BYOD a permis de libérer le projet de certaines contraintes, il l'a également compliqué. Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement. Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif.

Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement

Il poursuit activement son chemin dans certains milieux. Personnaliser les apprentissages grâce au BYOD. 1 Share Share Tweet Email L’objectif visé est celui de la personnalisation des apprentissages en utilisant l’outil le plus personnel qui soit pour les élèves aujourd’hui. Que ce soit à distance ou en présence, en classe inversée comme en classe ordinaire, la question essentielle de la personnalisation des apprentissages est celle de l’interaction et de la réflexivité : Formation et innovation : les six avantages du BYOD.

Le BYOD – Bring Your Own Device – est une nouvelle tendance lourde du monde numérique. La traduction de cette expression est « Apportez votre propre appareil ». Les apprenants viennent donc avec leur appareil familier pour apprendre. Dans l’article sur la formation innovante paru hier, je cite entre autres innovations, le BYOD. Cet acronyme constitue une nouvelle tendance lourde du monde numérique. Il consiste à proposer aux employés d’une entreprise ou aux participants d’une formation d’apporter leur propre appareil (BYOD = « Bring Your Own Device ») au lieu d’utiliser ceux de l’école, de l’entreprise ou du centre de formation. 10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe. Alors que certaines écoles se félicitent de l’interdire, le téléphone cellulaire en classe fait ses preuves dans d’autres! Appuyé par une bonne stratégie d’intégration, il peut s’avérer un outil d’apprentissage et d’organisation indispensable.

BYOD : AVAN, c'est pour maintenant! BYOD : quelles sont les bonnes pratiques. DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français. Ce nouveau type de configuration est de plus en plus présent dans les salles de classe, car il répond à des besoins financiers, mais également éducatifs, dans une société où l’enseignement est de plus en plus personnalisé et intégré aux besoins de consommation. BYOD.