background preloader

Ressources internationales

Facebook Twitter

Legacy Family Tree Webinars. Ancêtres étrangers : les pistes pour les retrouver - le blog assorst. Dimanche 30 décembre 2012 7 30 /12 /Déc /2012 14:57 Par Renaud Anzieu - Genealogie-standard.org - Juillet 2005 le 13 juillet 2005 Vous avez des ancêtres étrangers ou nés au-delà des frontières nationales ? Voici les sites à consulter et les coordonnées des organismes utiles pour vos recherches. Les pays francophones En Europe ou en Afrique du nord, les pistes pour retrouver la trace de vos ascendants.

L'Italie L'état civil en Italie ne débute qu'en 1866. L'Espagne Un ancêtre espagnol ? Grande Bretagne et Malte, etc. Une sélection de sites pour les généalogistes recherchant des ancêtres outre Manche ou à Malte. Les pays francophones • Belgique - Archives : • Suisse - Les sites généalogiques suisses : • Luxembourg Les archives nationales : www.anlux.lu • Québec - Archives nationales du Québec : www.banq.qc.ca -Site de Denis Beauregard : www.francogene.com/ • Canada • Maroc • Tunisie L'Italie • L'état civil • Les archives notariées.

Mes ancêtres ont-ils été naturalisés ? Vous trouverez dans un dossier de naturalisation les éléments suivants : Etat civil des demandeurs ainsi que leur profession, la date et le lieu de mariage si la demande est formulée par un coupleLes enfants majeurs et mineurs des demandeurs avec leur prénom, date et lieux de naissance, leur nationalité, leur profession, leur adresse.Les pères et mères des postulants, leur date et lieu de naissance, leur nationalité, leur profession, leur adresseLes frères et sœurs des demandeurs, leur date et lieu de naissance, leur nationalité, leur profession, leur adresse Une seconde partie est réservée aux renseignements concernant le demandeur avec des question sur : La résidence en France et à l’étrangerLa conduite, la moralité et le loyalismeLa situation militaire pour les hommesLe degré d’assimilationL’utilité socialeL’état de santéLa situation de fortuneLes observations La troisième partie du dossier comporte les pièces à fournir.

On y retrouve : Exemple de courrier type : Bonjour, Like this: Migrations. Guide des recherches généalogiques dans le monde. Guide des recherches généalogiques à l'étranger Algérie Tout d'abord, il faut écrire à Nantes, pour obtenir les actes d'état civil de moins de 100 ans, on les obtient au bout de quelques temps. Antérieurement à 1832, les documents sont à consulter au dépôt d'Aix en Provence (C.A.O.M.). Ce sont essentiellement des actes consulaires. De 1832 à 1962,des archives conservées par l'Algérie indépendante font toujours l'objet d'un contentieux. On trouve néanmoins quelques registres microfilmés au dépôt d'Aix en Provence (période 1832-1890), avec tables pour le département d'Alger) et à celui de Nantes (période 1836-1959). Pour l'état civil d'Algérie, seuls sont conservés au dépôt d'Aix en Provence: Les microfilms de l'état civil de certaines communes antérieur à 1891: Vous pouvez écrire en Algérie pour demander copie des actes, en vous adressant au " Président de l'Assemblée populaire communale de Adresses Utiles généalogiste professionnelle Ouvrages Utiles Liens extérieurs Allemagne Associations Argentine.

GenOm : Genealogie et Origine des Populations Migrantes.

Afrique

Amérique. Asie. Europe. Océanie. Visas d'émigration en Bordelais. Trans-Atlantic Slave Trade. Roll over names of designated regions on the map above for descriptions of the role of each in the trans-Atlantic slave trade. The North American mainland played a relatively minor role in the trans-Atlantic slave trade. Its ports sent out less than five percent of all known voyages, and its slave markets absorbed less than four percent of all slaves carried off from Africa. An intra-American trade in slaves – originating in the Caribbean - supplied additional slaves, however. This region was exceptional in the Americas in that a positive rate of natural population growth began relatively early, thus reducing the dependence of the region on coerced migrants. The Caribbean was one of the two major broad regional markets for slaves from Africa. Brazil was the center of the slave trade carried on under the Portuguese flag, both before and after Brazilian independence in 1822, and Portugal was by far the largest of the national carriers.